AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 — (général) le Magistral : le ministère magique français

Vers les étoiles, à travers les difficultés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Admin
avatar
❝ HIBOUX : 203
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1391


Organisation du gouvernement



Préambule système français ;
Le système politique de la France sorcière revêt la forme d'une monarchie où le monarque symbolise l'unité du pouvoir. Le Roi a un pouvoir absolu mais cela ne l'empêche pas de déléguer ce dernier. En effet, il ne peut assurer seul la gestion et l'administration du pays et c'est pourquoi la France sorcière est régie par différents Ministères à travers le territoire et placés directement sous la coupe d'un Ministre que le Roi désigne arbitrairement et qui agit directement en son nom (exclusivement des ducs ou duchesses).

Ce Gouvernement, constitué par dix Ministères (plus la Maison du Roi), est ainsi appelé le Magistral. Le siège du Magistral se trouve à Paris mais les différents Ministères sont éparpillés partout sur le territoire français.

le Roi de la France sorcière dispose depuis récemment d'un droit de veto non-négociable sur toute décision juridique prise par le Conseil des Dix, un flou politique se répand dans le tableau politique actuel, provoquant moult mécontentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adastra.forumactif.org
Admin
avatar
❝ HIBOUX : 203
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1391


La Maison Royale : Centre du pouvoir
un pouvoir absolu


La Maison Royale le siège du pouvoir ;
La Maison du Roi n'est pas un ministère mais elle fait pourtant partie intégrale du gouvernement en tant qu'administration publique domestique au service de la personne du Roi, Sa Majesté Géodor. On la sépare ainsi des autres Ministères qui, eux, sont au service de l'État mais sous la direction et l'autorité du Roi.

La Maison du Roi se confond avec le palais royal : c'est le siège de la monarchie et elle se situe à Paris dans un château appelé Palais de l'étoile. Y vivent la famille royale (dans des ailes magiquement maintenues à l'abri des regard), leurs invités et toutes les personnes que la Maison du Roi emploie pour servir la famille.

Le Cabinet du Roi : endroit où officie le Cardinal de France c'est-à-dire ce sorcier - ou cette sorcière bien entendu - à la tête du Magistral, des Ministères. Il est chargé de la coordination et communication entre chaque Ministère ainsi que de leur communication avec la Maison Royale. Il est le bras-droit du roi, l'équivalent d'un premier ministre moldu, à la différence près qu'il ne fait que coordonner les décisions du Roi, et ne dispose pas d'un droit de légiférer. Les anti-royalistes le surnomment parfois "le chien-chien".

Il entretient, de fait, des relations privilégiées avec le roi, avec lequel il passe plusieurs heures chaque jour pour discuter des affaires du royaume. Il peut également convoquer les Ministres pour des réunions dans le Cabinet.

La Chambre martiale : elle est dirigée par le Grand Armurier et est directement chargée de la protection et de la sécurité de la famille royale et de la cour. Elle est constituée de plusieurs Aubins (en l'honneur de Aubin, le roi qui créa ce métier), une troupe de sorciers d'élite triés sur le volet et qui sont des combattants hors pairs. Ils sont les gardes du corps. Pour devenir Aubin, il faut avoir choisi le parcours Maîtrise de la Magie à Beauxbâtons et avoir obtenu d'excellentes notes : il y a donc une sélection parmi les jeunes diplômés qui se présentent mais le métier demande deux années d'apprentissage et de formation supplémentaires pour devenir un Aubin. Ainsi la Chambre martiale est également chargée de la formation de ces jeunes recrues.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adastra.forumactif.org
Admin
avatar
❝ HIBOUX : 203
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1391


Les Dix : les dix ministères de france
le pouvoir délégué


Le Magistral les 10 ministères à la botte du Roi ;
Le Magistral est l'autorité gouvernementale du monde magique français. Sa première mission est d'empêcher les moldus de se rendre compte de l'existence de la communauté magique. Son autre mission majeure est d'assurer le bon fonctionnement des institutions sorcières et du monde sorcier en général.

Il existe dix Ministères, justement surnommés "les Dix ", dirigés par des Ministres qui sont eux-mêmes régis par le Cardinal de France qui lui siège à Paris, auprès du Roi. Les dix ministres forment le "Conseil des Dix", table où se réunissent donc régulièrement les plus puissants de France.

C'est Le Cardinal Martial Leblois qui préside ce Conseil des Dix, cela depuis 2001. Sociologue de renom avant d'être politicien, c'est un homme d'une rare intelligence, de grand esprit, et qui ne laisse rien transparaître en public de ses émotions. Personne ne saurait donc dire qui il est vraiment au-delà des apparences. Pince-sans-rire, stratège, et sérieux on le dit entièrement dévoué à la couronne.

Les dix Ministères qui composent le Magistral sont les suivants :
- La Chancellerie
- Le Ministère des Affaires Intérieures
- Le Ministère du Territoire et des Transports
- Le Ministère de l'Education et de la Culture
- Le Ministère des Affaires Extérieures
- Le Ministère de la Prévention aux Bûchers
- Le Ministère de la Santé et des Jeux Magiques
- Le Ministère des Richesses
- Le Ministère de l'Environnement et des Créatures Magiques
- Le Ministère des Ombres



La Chancellerie Ministère de la Justice ;
La Chancellerie, soit le Ministère de la Justice, trouve son siège à l'orée de la forêt de Brocéliande (duché de Bretagne) dans le Château moyenâgeux de Trécesson (photo) depuis le XIVième siècle. Principalement chargée de veiller au bon fonctionnement du système judiciaire et pénitentiaire de la France sorcière, la Chancellerie connait une position cruciale dans la politique magique et il s'y règle tant de questions décisives pour le monde magique que le lieu est totalement fermé aux moldus grâce à la délicieuse épithète de « propriété privée ».
La quiétude et la discrétion du Ministère sont également assurées par le fantôme de la Dame Blanche de Trécesson qui finit de dissuader les moldus trop curieux et les tient éloignés. En effet, les moldus sont nombreux à avoir vu sa silhouette laiteuse autour des douves brumeuses du château et son histoire est contée dans de nombreux foyers alors que la nuit tombe : c'était une jeune femme du milieu du XVIIIième siècle qui fut enterrée vivante par deux gentilshommes puis déterrée par les habitants du château, qu'un braconnier avait avertis après avoir été témoin de la scène, mais la jeune femme mourut dans leurs bras avant d'avoir pu révéler quoi que ce soit.
Et bien que son fantôme erre dans les couloirs du château et qu'il est impossible de ne pas la croiser au moins une fois lorsqu'on visite la Chancellerie, les sorciers n'en savent guère plus que les moldus sur son compte. Le fantôme de la jeune femme, en effet, s'est enfermé dans un mutisme imperturbable, un silence immuable et nul n'a su lui faire prononcer le moindre mot depuis sa mort. Et comme personne ne connait son nom, tous l’appellent seulement la Dame Blanche ou la Dame Blanche de Trécesson.

En dehors de cette anecdote qui fait partie de l'histoire de la Chancellerie et le quotidien des sorciers qui y travaillent, ce Ministère connait d'autres coutumes et histoires qui font les légendes des moldus. C'est le cas du Censorial ou de la prison d'Ys.

Le Censorial est la Cour de justice française de la magie où les Censeurs, cinquante Hauts-Fonctionnaires, sont chargés de juger et de décider de la responsabilité ou non d'un accusé et, en fonction de cette responsabilité, de la peine que le coupable devra purger. Les procès et les audiences se tiennent directement dans la forêt de Brocéliande où le Censorial se réunit dans une grande clairière prévue à cet effet et magicalement aménagée pour ces occasions. Les sorciers sont peu nombreux à savoir où se situe exactement cette clairière car on y accède grâce à un portoloin (une statue de Themis, déesse de Justice, portant une balance dans une main, un glaive dans l'autre, et ayant un bandeau sur les yeux et un genou dénudé) soigneusement gardé au château de Trécesson.

La prison d'Ys, pour sa part, est connue des moldus par la légende de la ville d'Ys, qui est pour eux une cité légendaire ayant été engloutie par l'Océan. La vérité est qu'au lieu de disparaitre après son engloutissement, Ys est devenue une ville sous-marine fantôme, une ville de désolation qui est également la prison des sorciers français : elle est gardée par des Banshees, parfois aussi appelées « lavandières de la nuit » (surtout par les sorciers bretons), qui sont des spectres féminins de la mort à l'apparence sinistre : maigres, rachitiques, yeux sombres et inquiétants auréolés de cernes, cheveux gras et longs tombant sur une peau brune dont on peine à imaginer les composants. Elles font sans cesse des allers-retours dans les cachots humides et dégoulinants de cette prison faite toute entière de verre magique imbrisable qui permet aux détenus d'y vivre. On raconte que la noirceur totale de l'océan et son angoisse enserre les prisonniers jusqu'à les rendre fous...


Ministère des Affaires Intérieures : défense & sécurité ;
Le Ministère des Affaires intérieures – haut lieu du Magistral – se cache au fond d'un parc boisé du comté de Troyes (duché de Bourgogne) dans le Val Sainte-Marie qui surplombe le bourg d'Arcy-Sur-Cure. C'est en effet à cet endroit que l'on trouve le Manoir du Chastenay (photo), aussi connu sous le nom qu'on lui donnait autrefois : le « Château du Lys ».
Le Manoir a été construit au dessus de grottes souterraines qui sont le théâtre des nombreuses activités du Ministère. En effet, il fallait un lieu à l'abri des regards indiscrets des moldus qui, pour leur part, n'ont jamais entendu que des espèces de grognements et autres bruits étranges autour du manoir et ne soupçonnent guère la vérité. Dans le village, certains moldus affirment avoir déjà vu le fantôme d'une dame de la Renaissance mais les sorciers savent pertinemment que ce sont des affabulations, peut-être servies par la vue de temps à autres d'un sorcier aux fenêtres du manoir...

Le Ministère des Affaires intérieures est chargé d'assurer la défense et la sécurité des sorciers français, de la gestion des forces armées mais aussi de l'organisation administrative de la population sorcière et de la communication sur le territoire.



Ministère du Territoire et des transports ;
Installé sur les ruines (photo) de l'Abbaye de Mortemer (duché de Normandie) qui continuent de cacher les locaux du Ministère aux moldus grâce à de puissants sortilèges de dissimulation, il règne une ambiance pour le moins déroutante dans les couloirs du Ministère. Peut-être à cause du fantôme de Mathilde l'Emperesse qui, s'ennuyant à mourir (c'est le cas de le dire) dans ce simulacre de vie, ne peut s'empêcher de s'immiscer dans tous les travaux menés par le Ministère quand elle ne décide pas d'apparaitre à quelques uns des nombreux visiteurs moldus qui viennent à Mortemer avec l'espoir de percer ses légendes. Peut-être aussi à cause de la cinquantaine de chats noirs (peut-être plus, personne n'a jamais réussi à tous les compter) qui traine partout dans le Ministère et fait désormais partie du décor tant les sorciers se sont habitués à leur présence.

Cependant ambiance de travail particulière n'empêche cependant pas le Ministère de s'acquitter de ses nombreuses et importantes missions, c'est-à-dire le développement et la conservation du territoire sorcier français, les relations entre et avec les provinces ainsi que la gestion des transports, du transport et des infrastructures magiques.



Ministère de l'Education et de la Culture ;
C'est le dernier Ministère a avoir été créé, au XVIIIième siècle, c'est-à-dire plusieurs siècles après l'ouverture de Beauxbâtons à une époque où tous les sorciers s'accordaient à dire que l'Académie était devenue un électron libre et qu'il fallait dès lors la surveiller et la brider si nécessaire. Face à la pression exercée par ses conseillers, le Roi de l'époque n'eut pas d'autre choix que celui de créer le Ministère de l’Éducation, plus tard devenu Ministère de l’Éducation et de la Culture.

Ce Ministère a son siège non loin de l'Académie, à Versailles, dans des pièces secrètes et magiquement aménagées de le Château de Versailles (photo). De nombreux moldus viennent découvrir le château, il arrive ainsi de temps à autres que l'un d'eux s'égare dans l'aile privée (et initialement réservée aux sorciers par le Président de la République Moldue) et se retrouve en présence de sorciers. Ils sont alors immédiatement pris en charge par le Ministère des Bûchers.

Le Ministère a pour mission principale de surveiller l'Académie de magie Beauxbâtons mais est également en charge de l'inscription des sorciers à l'Académie dès leur naissance, de l'insertion des étudiants dans le monde du travail et, mission d'importance, de l'initiation à la magie des jeunes sorciers de onze à quinze ans élevés dans le monde moldu ainsi que les écoles sorcières françaises disséminées un peu partout dans le royaume de france. C'est aussi à ce Ministère que sont confiées les relations avec les écoles étrangères et le soin de sélectionner les jeunes sorciers étrangers qui pourront venir étudier à Beauxbâtons.


Ministère des Affaires extérieures la diplomatie ;
Existait-il endroit plus symbolique que le Château de Comper (photo) pour abriter le Ministère des Affaires extérieures ?  C'est en effet dans ce château au nord de la forêt de Brocéliande (duché de Bretagne), selon la légende érigé par Diane la Chasseresse, qu'est née la sorcière Viviane dont descend la famille royale et c'est pour cette raison que le Roi Mayeul le Blanc décida en 1289, suite à la Convention Internationale des Sorciers, d'y établir un Ministère chargé des relations et de la coopération internationales. Nul, ainsi, ne pourrait plus ignorer les origines dont se revendiquent les monarques français.



Ministère de la Prévention Aux Bûchers relations et accidents avec les moldus ;
Ce Ministère fut créé dès le XIIIième siècle en réponse à la situation critique et périlleuse des sorciers de l'époque. C'est en effet une période où l'Inquisition s'organise sous l'influence du pape moldu Grégoire IX pour lutter contre les hérésies et même si les sorciers ne sont pas les premières victimes de ces vagues répressives au contraire des Cathares et des Vaudois, ils se retrouvent rapidement menacés. Dans le sud de la France, un grand nombre de sorciers furent accueillis dans la forteresse cathare de Montségur dans le comté des Pyrénées Orientales (duché du Languedoc-Roussillon), alors considérée comme un repère d'hérétiques. Cette communauté sorcière s'organisa si efficacement pour se défendre des moldus que le gouvernement officialisa ce mouvement de protection contre les moldus en créant le Ministère de la Prévention aux Bûchers (abrégé Ministère aux Bûchers) vers 1220. Pourtant en 1243 les événements prennent une mauvaise tournure pour les habitants de Montségur qui se voit entourée de milliers de croisés chargés par le roi moldu Louis IX d'assiéger la forteresse. La forteresse finit par tomber aux mains de ses assiégeants et un bûcher fut dressé où périrent tous les cathares ayant refusé de renier leur foi. Quelques sorciers furent également pris au piège mais la plupart purent se réfugier dans les locaux du Ministère – alors une simple habitation parmi les autres, mais cachée aux yeux des moldus – et n'en ressortirent qu'une fois le cauchemar terminé.

Au fil des années, les moldus se chargèrent de détruire puis réaménager la forteresse pour finalement l'abandonner et, pendant tout ce temps, le Ministère des Bûchers survivait et se faisait de plus en plus actif devant l'apogée de l'Inquisition sur tout le territoire.
Ainsi, aujourd'hui, les moldus qui regardent le château de Montségur n'y voient que des ruines (photo) alors que les sorciers ont de longue date restauré la forteresse d'autrefois où le Ministère des Bûchers continue ses activités. Évidemment, la mission du Ministère n'est plus la même qu'à sa naissance puisque les moldus ont cessé de chasser les sorciers, la plupart refusant tout simplement de croire à la magie. Et c'est d'ailleurs là le rôle du Ministère : continuer de cacher l'existence du monde magique aux moldus. Il est ainsi, plus généralement, chargé des relations avec le monde moldu mais également de la gestion des accidents et catastrophes magiques.



Ministère de la Santé et des Jeux Magiques ;
Ce Ministère est installé dans le Tonnerois, dans le comté de Troyes (duché de Bourgogne), dans l'énigmatique Château de Maulnes (photo). C'est en effet un château présentant de nombreuses particularités architecturales qui le rendent unique (il est notamment bâti autour d'un escalier central et d'un puits ouvert alimenté par trois sources) et qui laissent aujourd'hui à penser à plusieurs historiens que l'architecte anonyme qui l'a bâti d'une traite entre 1566 et 1573 était un sorcier. C'est d'ailleurs la thèse à ce sujet du désormais célèbre historien Laurent Istregarde qui décida le Roi, appuyé du Magistral, de déplacer le Ministère de la Santé et des Jeux de Paris où il était établi jusque là au Château de Maulnes.

Le Ministère a pour mission la gestion et l'administration des sports en France d'une part et, d'autre part, la protection de la santé et l'administration de l'Hôpital pour sorciers de Paris, l'Hôpital Lablanche. C'est aussi lui qui s'occupe de l'organisation de tous les évènements sportifs sur le territoire.



Ministère des Richesses les finances & budget ;
C'est également à Paris que se trouve le Ministère des Richesses et plus exactement dans les sous-sols du célèbre Palais Garnier (photo), sous le lac.
Les moldus croient à un « Fantôme de l'Opéra » séjournant au palais depuis le XIXième siècle alors qu'il s'agit en réalité de tout un Ministère qui se cache dans les souterrains du palais. En bas, tous s'accordent par conséquent à dire que leur couverture est solide puisqu'ils n'ont jamais été découverts par les moldus malgré quelques malheureuses circonstances qui servirent l'imagination fertile des non sorciers. Comme la fois où, lors du cambriolage dans la soirée du 20 mai 1896, les sortilèges utilisés par les voleurs sur l'un des coffre-forts du Ministère provoquèrent une explosion qui, à la surface, fit s'effondrer un lustre en pleine représentation et alimenta la légende d'un fantôme vengeur jusqu'à nos jours.

Le Ministère est en charge de l'organisation du système financier, de la gestion du budget et il est responsable du financement des autres Ministères. C'est également le Gardien du Trésor royal.



Ministère de l'Environnement et des Créatures Magiques ;
Situé dans la province du Gévaudan (duché du Languedoc), le Ministère de l'environnement et des créatures magiques (Minencréma) a été créé suite à la célèbre rencontre au sommet de 1692 de la Confédération internationale des sorciers. « Pas moins de sept semaines de discussions parfois acerbes entre des sorciers de toutes nationalités furent consacrées à l'épineuse question des créatures magiques. [...] Finalement un accord fut conclu. Vingt-sept espèces, qui allaient par ordre de taille des dragons aux Bandimons, devraient désormais être cachés aux yeux des Moldus pour créer l'illusion qu'elles n'avaient jamais existé que dans leur imagination. Ce nombre fut augmenté dans les siècles qui suivirent, à mesure que les méthodes de dissimulation des sorciers se perfectionnaient. » raconte l'anglais Newt Scamander dans son ouvrage Vie et habitat des animaux fantastiques.
Ainsi, dès 1692, le Minencréma élut domicile au Château de la Baume (photo), le « Versailles du Gévaudan », et connut au fil des siècles plusieurs violations à l'article 73 du Code International du Secret Magique (CISM), histoires et anecdotes qui éveillèrent la curiosité ou la suspicion des moldus. La plus fameuse de ces histoires est bien entendu celle de la « Bête du Gévaudan » qui nourrit encore aujourd'hui les récits et légendes moldus et qui fit entre 1764 et 1767 plus d'une centaine de victimes humaines, sans compter les pertes animales dans les élevages moldus. Il s'agissait en réalité d'un groupe de quatre loup-garous échappés du Minencréma et décidés à se venger des sorciers qui les avaient enfermés : l'un fut abattu par les moldus, un deuxième par les sorciers et les deux autres furent attrapés vivants et envoyés dans la prison d'Ys jusqu'à la fin de leurs jours.

Ce Ministère est chargé de nombreuses missions quant à l'environnement et aux créatures magiques. On peut notamment citer la régulation des créatures magiques, la communication avec les créatures intelligentes, l'insertion des hybrides dans la société, la surveillance, le contrôle, la régularisation des créatures dangereuses ou encore la régulation et le contrôle des élevages de créatures magiques, le développement de structures environnementales pour les sorciers et les créatures ainsi que la protection des lieux magiques (cette mission étant en étroite collaboration avec le Ministère des Bûchers).



Ministère des Ombres la recherche sur la magie et ses mystères ;
C'est sous le parvis de la Cathédrale Notre-Dame de Paris (photo), au milieu de vestiges archéologiques, qu'est installé le Ministère des Ombres. S'y réalisent des recherches magiques dont nul ne sait - pas même le Roi - en quoi elles consistent avec exactitude. Langues-de-plomb, alchimistes, gardiens de prophéties, devins et autres spécialistes travaillent en effet sur les mystères de la vie et du monde magique dans le plus grand secret.
Tous ceux qui mettent les pieds au Ministère des Ombres - travailleurs comme simples visiteurs - sont tenus au secret et l'on sait de source sûre que des Serments Inviolables ont régulièrement été passés pour protéger les mystères et découvertes.

Depuis 1965 où des fouilles réalisées par des moldus faillirent percer la cachette du Ministère, le Magistral a décidé de laisser les moldus visiter une partie de la crypte archéologique (et de soigneusement dissimuler, par magie évidemment, les locaux du Ministère des Ombres). Les revenus issus de ces visites servent ainsi à financer une partie des activités menées par le Ministère.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adastra.forumactif.org
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

— (général) le Magistral : le ministère magique français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Examen du ministère en français
» Ministère de l'environnement: controle de l'eau potable et des déchets.
» Plaidoyer en vue de la création d'un ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et d
» recois une lettre du ministère
» Départements du Ministère de la Magie du Royaume-Uni

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ad Astra :: Genèse :: Les grimoires de Pernelle :: France sorcière & Académie Beauxbâtons-