AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 — GROUPES ; the french social hierarchy

Vers les étoiles, à travers les difficultés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Admin
avatar
❝ HIBOUX : 203
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1414


Les titres aristocratiques
Le roi est mort, vive le roi


HAUTE NOBLESSE la famille royale ;

Le roi sorcier ne tient pas son pouvoir d'un dieu mais de sa mystérieuse ascendance : ils seraient tous enfants de Viviane, grande sorcière assimilée à la Dame du Lac, à l'époque où Merlin et Arthur parcouraient encore les terres de France et de Grande-Bretagne. Mais penchons-nous, puisque c'est le sujet, sur celui qui est assis sur le trône en cette année 2022. Le roi Géodor Ier, monarque depuis 2001, où il succéda à son père malade Auguste III. On le dit naïf, un peu trop peut-être, plus porté sur ses loisirs que sur son royaume. Ses conseillers et ministres se rongent les sangs et essayent tant bien que mal de le ramener sur le droit chemin, mais le peuple le connaît bien plus pour ses maladresses diplomatiques ou ses exploits dans le domaine de la chasse que dans celui de monarque.

Personne ne sait que, dans l'ombre, les puissants complotent et se disent que c'est peut-être là l'occasion d'un coup d’État, d'un gouvernement plus dur et surtout, propice à plus de privilèges pour les nobles et moins pour un peuple dont on craint la colère, depuis la célèbre révolution moldue de 1789. On entend dire, à ce sujet, que la période actuelle est en passe de connaître un recul, recul de l'équité, recul du gouvernement juste et éclairé. Mais pour l'heure, l'inquiétude de Géodor est toute autre. Aujourd'hui, la famille royale se trouve dans une situation bien délicate puisque, n'ayant pas eu d'enfant, c'est vers ses neveux et nièces qu'il a dû choisir un héritier. Ce fut Marien Leblois, le fils de Charlotte Leblois-Colombel, sœur de Géodor, qui fut désigné à succéder au trône dès son enfance.

Depuis quelques semaines cependant, une rumeur se répand comme une traînée une poudre : le monarque serait sur le point de céder à la demande populaire en remplaçant son premier dauphin par une dauphine : Solange Desclève, son autre nièce et initialement deuxième dans l'ordre de succession. La jeune fille est en effet adorée par le peuple qui l' élevée au rang d'étoile dès ses débuts dans le monde.

HAUTE NOBLESSE les Ducs & Duchesses ;
Liées entre elles par des siècles d'alliances et d'hyménées, les familles ducales sont les rares familles de sorciers dont la lignée a survécu depuis le moyen-âge. D'où leurs prestige et privilèges. Ces familles sont au nombre de neuf exactement (Dix si on compte la famille royale) et pour maintenir leur statut social, elles n'hésitent en effet pas à arranger des mariage entre leurs enfants. Certaines d'entre elles s'allient à des familles étrangères aristocrates (que ces familles soient sorcières ou moldues) mais la plupart préfèrent rester dans l'horizon français, estimant que leur honneur est en jeu.

Ce sont les neuf familles en haut de l'échelle sociale qui, chacune, forment une Maison de France, au sens de maison dynastique et ont de lourdes responsabilités politiques : non seulement elles dirigent - tout en restant vassales du roi - leurs duchés respectifs.

Les famille ducales n'apprécient guère la clémence dont font preuve leurs souverains depuis des siècles, et voient d'un très mauvais œil la toujours plus grande indépendance de l'académie de magie Beauxbâtons alors qu'ils aimeraient en reprendre le contrôle et y asseoir leur autorité. Ce sont également les mêmes membrs que l'on retrouve aux places influentes du Magistral français, d'où l'inquiétude montante d'une partie de la population. On entend dire, à ce sujet, que la période actuelle est en passe de connaître un recul, recul de l'équité, recul d'un gouvernement juste et éclairé.

Les familles ducales possèdent non seulement des terres sorcières, mais sont également privilégiés dans la mesure où ils ne paient aucun impôt imposé par le Ministère des Richesses.

PETITE NOBLESSE les comtes & comtesses ;
Deuxième dans l'ordre hiérarchique de la noblesse, les sorciers portant le titre de comte ou de comtesse sont généralement des cousins, plus ou moins proches, des familles ducales puisqu'à l'origine les comtés ont été créés pour les branches des familles ducales qui ne pouvaient hériter du titre ducal.

Beaucoup de comtés, et donc de familles comtales, sont également apparus après le XVIIIième siècle, suite à la vague d'anoblissements décidée par le monarque de l'époque. Ces familles s'entendent généralement mal avec les familles ducales qui les méprisent mais également avec les comtes dont le titre provient de la proximité des liens de familles avec les Grandes Maisons.

Les comtes et comtesses sont à la tête de comtés, fiefs directement divisés des duchés dont ils sont les vassaux, qui eux-mêmes peuvent être divisés en vicomtés ou en baronnies sur lesquels les comtes sont souverains.Les comtes ne possèdent pas de terre à proprement parlé, puisqu'il s'agit des duchés appartenant aux familles ducales. Cependant, chaque famille comtale dispose d'un domaine familial depuis des générations. De plus, ils administrent leur comté, et n'ont pas à payer d'impôts ni de taxes.

PETITE NOBLESSE le titre de vicomte & vicomtesse (PNJ) ;
Troisième titre dans la hiérarchie nobiliaire (après les titres de duc et de comte), le titre de vicomte est avant toute chose né de la pratique même s'il a très rapidement été officialisé. Initialement en effet, il arrivait très fréquemment qu'un comte, ne sachant quel enfant favoriser ou désirant tous les récompenser, divise son comté en autant de vicomtés qu'il avait de fils et de filles pour les attribuer à chacun d'eux. Dès lors vicomte devint un titre de noblesse dont les titulaires sont propriétaires de vicomtés.
Le titre se transmet héréditairement, tout comme les vicomtés y étant rattachées mais il peut également arriver, quoique rarement, que le monarque décide d'ériger une baronnie importante en vicomté.

PETITE NOBLESSEle titre de baron & baronne (PNJ) ;
Quatrième titre dans l'ordre nobiliaire, les barons et baronnes sont les propriétaires de baronnies, les plus petits fiefs existant dans la monarchie sorcière.
Ce sont souvent des membres éloignés des familles ducales dont ils partagent un ancêtre commun.

PETITE NOBLESSE  Les Cavaliers & Cavalières ;
Particulier au monde magique, le titre de cavalier et de cavalière est une dignité accordée par le roi à des sorciers méritants venus de tous horizons. Roturiers d'origine, les cavaliers sont en effet des sorciers ayant été anoblis pour service rendu ou pour loyauté ou pour toute autre raison particulière et personnelle à chacun d'eux car, effectivement, le titre de cavalier est personnel à chaque individu. Aucune terres particulières ne leur sont attribuées mais, en revanche, ce titre honorifique leur procure des privilèges que le commun des mortels n'a pas : paraître à la Cour ou encore être invité à dîner avec la famille royale, entre autres exemples.
De plus, contrairement aux autres titres nobiliaires, le titre de cavalier et de cavalière n'est pas héréditaire. En pratique toutefois, il arrive souvent que, par jeu de pouvoir et d'influence, certaines familles voient leurs enfants anoblis de génération en génération, de manière automatique, dès leur naissance. C'est ce qui explique que de très jeunes sorciers - trop jeunes pour s'être déjà illustrés auprès du monarque - portent pourtant ce titre honorifique.
Obtenir le titre de Cavalier permet d'être dispensé du paiement des taxes et divers impôts.  

LES PROLÉTAIRES les roturiers ;
Les roturiers sont les sorciers non nobles, c'est-à-dire les plus nombreux en France. Ils représentent la diversité sorcière, viennent de tous les horizons et sont ainsi aussi bien des sorciers issus de parents sorciers que moldus. Ils roulent sur l'or ou vivent plus modestement, sont d'origine française ou immigrée. Certains idéalisent la monarchie, d'autres forment un embryon révolutionnaire. " Il y en a pour tous les goûts " a pu écrire à ce sujet une plume anonyme et acérée du XXième siècle.
Leur seul point commun à tous est de n'avoir aucun titre de noblesse, et donc dans l'incapacité d'être propriétaire de la moindre terre française sorcière. Ainsi, tous les sorciers n'ayant aucun titre sont rangés dans cette vaste catégorie copieusement méprisée de la noblesse toute entière.
En plus d'être dans l'impossibilité de posséder des terres, chaque roturier - dès sa majorité - se voit imposer le paiement de taxes et impôts, régulés chaque année par le Ministère des Richesses par décision du Roi.  

LES ANCIENS NOBLES les évincés ;
Ce sont d'anciennes familles titrées qui ont été destituées, jetées au plus bas de l'échelle sociale après s'être attirées les foudres de la noblesse ou des grands de ce monde. Trahison, déshonneur, scandale, opprobre, etc. sont des motifs parmi d'autres d'éviction. Quoiqu'il en soit, pour les nobles comme pour le commun des mortels, l'éviction est sans doute la pire des déchéances, la pire chose qu'il puisse arriver à une famille car s'il est déjà difficile d'entrer dans la noblesse, il est plus difficile encore de la reconquérir. Quant à trouver une place digne de leur ancien rang parmi les roturiers, ce n'est pas chose aisée non plus.

Ils sont astreints aux mêmes obligations que les roturiers, à savoir le paiement des taxes et impôts ainsi que l'interdiction de posséder des terres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adastra.forumactif.org
 

— GROUPES ; the french social hierarchy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouveau contrat social
» Haïti - Social : Rapatriement des haïtiens de Santiago à partir du 6 janvier
» Et pourtant,il est loin d'etre un social-democrate
» Top 10 de vos groupes préférés !
» Les Groupes de Luttes à mains nues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ad Astra :: Genèse :: Les grimoires de Pernelle :: Le Livre des Obligations-