AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 — (général) provinces de France et familles ducales

Vers les étoiles, à travers les difficultés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Admin
avatar
❝ HIBOUX : 203
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1391


Les provinces de France
tout vient de la terre et tout y retourne


répartition des terres ;
Depuis qu'il s'est organisé, il y a de cela bien longtemps, le monde sorcier a toujours connu le système féodal et, de fait, la France sorcière ne connait pas les mêmes divisions et frontières territoriales que la France moldue. Cette disparité date de la Révolution moldue de 1789 où les moldus ont opté pour un changement radical en supprimant les provinces et en les divisant en départements. Ce fut une véritable fracture opérée entre le monde moldu et le monde sorcier puisque ces derniers gardèrent l'ancien système d'administration du royaume en provinces. Dès lors, les changements géographiques et historiques évoluèrent différemment entre les deux mondes.

Contrairement à la France moldue, la France sorcière est ainsi partagée en dix grandes provinces que l'on nomme les duchés, qui appartiennent aux Grandes Maisons de France, c'est-à-dire aux familles nobles dont les origines sorcières remontent au moins au moyen-âge, plus ou moins à l'époque de Viviane, et dont l'influence sur le monde sorcier est immense.

Ces duchés sont eux-mêmes divisés en comtés ou baronnies en fonction de la proximité des liens de famille avec la Maison ducale y étant rattachée. En effet, les comtes et barons sont des parents de la famille ducale dont ils répondent. Tout est une question de généalogie.

Les différentes provinces restent cependant avant tout des fiefs directement sous le joug de la couronne, à qui elles doivent allégeance. Ils sont les vassaux du roi.

A noter que certains comtés sont indépendants et sont directement sous le joug de la couronne, et non d'un duché. C'est le cas des comtés d'Artois, d'Alsace, de Savoie et de Corse.

à savoir : les territoires de Belgique, du Luxembourg et de Suisse ne sont pas associés au royaume de France, toutefois, une entente cordiale est instaurée entre ces pays et la maison royale française pour que les étudiants francophones rejoignent les rangs de l'académie Beauxbâtons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adastra.forumactif.org
Admin
avatar
❝ HIBOUX : 203
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1391


Maison Leblois
Citius, altius, fortius


du sang au dragon d'or

duché d'Île-de-France ;
Ce duché appartient directement à la famille royale, les Leblois. On l'appelle plus communément le Domaine Royal. On y retrouve les deux villes majeures du monde sorcier, à savoir Chantilly, et Paris, l'immense capitale française où siège la couronne et où sont nés la plupart des enfants Leblois : c'est un lieu incontournable pour la noblesse sorcière.

Leurs ancêtres, les Boède, se sont illustrés au Moyen-Âge par leurs exploits de guerre, vertus de courage et de témérité qui leur ont valu d'être anoblis. Leur position a perduré au fil des siècles et longtemps, ils ont dédaigné les gens de robe élevés par achat de seigneuries plutôt que par des actes héroïques. Ce n'est toutefois qu'en 1832 qu'ils se sont frayé un chemin jusqu'au trône, après l'assassinat du roi Richard II par Grisulde la Noire. Son lointain cousin, Pierre, élu par le peuple, s'est dès lors imposé comme une figure politique forte, pour avoir unifié le royaume en stabilisant des duchés, en établissant des ententes pour apaiser des tension internes et en signant des accords avec des territoires saignés par les moldus mais respectés par la France sorcière. Quelques années plus tard, la Maison Boède s'est associée au nom des Leblois. La légende veut que les Leblois soient enfants de Viviane, Dame du Lac. Ascendance mystique, particulière, que semble confirmer leur histoire et qui n'a pas manqué d'ajouter poids et légitimité à la maison royale lorsque l'engeance féminine de Pierre de Maison Boède, alliée par mariage aux Leblois, a hérité du trône. Les armoiries des Leblois (faites de symboles représentatifs de la Dame du Lac : fond bleu et épée mythique enclavée dans une stèle de granit) ont été laissées de côté afin de conserver celles des Boède. Le dragon d'or héraldique et le rouge flamboyant qu'ils portent fièrement depuis est l'apanage des rois légendaires que les moldus pensent, à tort, fictifs : Uter Pendragon, Aragon et Ambrosine la Hardie furent quelques-uns d'entre eux.

La matriarche de la lignée actuelle, Destinée Leblois, ne règne plus depuis le décès de son mari Auguste en 2001. C'est désormais son fils aîné Geodor, majoritairement apprécié car dit juste et impartial, qui occupe le trône. Toutefois, sa mère garde un rôle important de conseillère personnelle et toutes les décisions importantes doivent être approuvées par elle.

première branche : Le roi Geodor Ier Leblois (pnj) & Morgane Leblois, sa seconde épouse (pv pris)

deuxième branche : Martial Leblois, frère du roi (pv libre) & Charlotte Leblois, née Colombel (décédée) :
- Eglantine Leblois, 31 ans (pv libre)
- Marien Leblois, 23 ans (pris)
- Hortense Leblois, 23 ans (pv pris)
- Angélique Leblois, 18 ans (pv libre)

troisième branche : Alice Desclève, née Leblois, sœur de l'actuel roi, (pv libre) & Eugenius Desclève (pv libre) :
- Solange Desclève, 29 ans (pv pris)
- Dorian Desclève, 25 ans (pv libre)

quatrième branche : Cyprien Leblois, frère de l'actuel roi, (pv pris) célibataire, sans enfants.


Maison de Colnet
Âpre à faillir



duché d'Aquitaine ;
Étant l'un des duchés les plus étendus, il fut objet de beaucoup de convoitises et le témoin de plusieurs guerres au Moyen-Âge entre plusieurs nobles qui en revendiquaient la possession. Malgré les nombreux complots et tentatives de déshériter les de Colnet, le duché d'Aquitaine est toujours resté, jusqu'à aujourd'hui, entre les mains de cette famille.
Le chef-lieu est Bordeaux, et le duc en charge : Charles de Colnet.

Fief sans doute le plus puissant de toutes les provinces (après les Desclève), ils sont extrêmement glorieux et populaires en France. C'est pourquoi les rois ont souvent fait appel à eux pour résoudre les affaires délicates de la monarchie. Les de Colnet ont souvent eu un poste à responsabilité au sein du Magistral en raison de leurs liens étroits avec le roi et la famille régente.
Des rumeurs courent sur les de Colnet qui seraient depuis des siècles, les confidents des Leblois, mais également les hommes de main qui lavent le linge sale de la famille et garde ses squelettes dans leurs placards. Et certains donneraient cher pour connaître les secrets des rois de France si jalousement, si fidèlement, gardés par la Maison de Colnet.


première branche : Le duc d'Aquitaine Charles de Colnet (libre) & la duchesse Pénélope Ombredame (libre), sœur de l'actuelle duchesse du Val de Loire :
- Tristan de Colnet, 24 ans (pris)
- François de Colnet, 21 ans ♂ (pris, lien prédéfini)
- Alexandre de Colnet, 20 ans ♂ (pris, lien prédéfini)

branche bâtarde : le duc d'Aquitaine Charles de Colnet & Prudence Lescieux (libre) :
- Capucine Lescieux, 22 ans (libre, scénario)

deuxième branche : Anatole de Colnet (libre), frère de Charles & la duchesse Madeleine Colombel (libre)
voir famille Colombel.


les comtés d'Aquitaine ;
comté de Charentes
comté de Dordogne
comté des Landes
comté du Limousin (famille De Savignac)
comté de Poitiers
comté de Vendée


Maison Buffenoir
Honori fidelis


duché d'Auvergne-Rhône ;
À la fin du XIIième siècle, la reine Mahaut La Belle donne l'Auvergne à son plus jeune fils, Gaspard, fondant ainsi le duché d'Auvergne dont héritera à son tour le fils de Gaspard, puis sa petite-fille jusqu'à ce que celle-ci soit appelée à monter sur le trône de France. Retombant ainsi dans le domaine royal, le duché d'Auvergne se retrouva sous le joug d'une nouvelle Maison à partir du XIVième siècle quand le roi Arnaut V donna à sa sœur Éléonore l'Auvergne. Éléonore et son époux Gaël Buffenoir, fondèrent la Maison Buffenoir dans laquelle le duché d'Auvergne se transmet depuis.
Le chef-lieu est Lyon, et la duchesse en charge : Céleste Buffenoir .

Famille désargentée autant qu'il est possible, les Buffenoir n'ont plus que leur nom, leurs terres et leur honneur pour toute fortune. C'est en effet à l'époque de Abdon Buffenoir, arrière grand-père de Céleste Buffenoir, actuelle duchesse d'Auvergne, que cette illustre famille a fait faillite, faillite si terrible à vrai dire qu'elle n'a jamais pu s'en relever. En attestent les vieux pulls, toujours les mêmes, sur les dos des enfants Buffenoir : de très bonne facture au départ mais désormais troués et rapiécés de tous les côtés parce qu'ayant déjà connu plusieurs générations.

Les Buffenoir sont une famille avec un sens de l'honneur irréprochable voire, selon les dires de certains, poussé à l'extrême lorsque certains de ses membres se laissent aller à l'arrogance, à la superbe ou à l'orgueil... autant de comportements souvent jugés décalés par rapport à leur nécessiteuse condition. Mais les Buffenoir sont également très attachés à leur histoire, à leur gloire passée : leur loyauté envers la couronne et le respect de celle-ci à leur égard sont leur unique bouée de sauvetage, à laquelle ils se raccrochent désespérément pour compenser, pour oublier et faire oublier qu'ils sont fauchés comme les blés.

Leur devise, « Honori Fidelis » , fidèles à l'honneur,résume bien l'état d'esprit des Buffenoir. Cependant, leur résonance auprès des autres familles ducales (et de la noblesse en général) reste par conséquent mitigée : certains les méprisent pour leur misère, leur pauvre condition, d'autres les admirent au contraire pour leur droiture et leur fidélité. Leur blason est un hérisson sur fond bleu et un haut d'hermine.

première branche : la duchesse d'Auvergne Céleste Buffenoir (libre) & le comte de courtoisie Réjéan de Rouvière  neveu du duc du Languedoc (libre) :
- xxx Buffenoir, 32 ans ♀ (libre)
- Anselm Buffenoir, 22 ans ♂ (pris(e))
- Anthéa Buffenoir, 20 ans ♀ (prise)

deuxième branche : le frère de Céleste le duc Valère Buffenoir (libre) & Elladora Desfontaines une comtesse d'Aquitaine (libre) :
- jumelles Desfontaines, 32 ans (libre)
- xxx Desfontaines, 28 ans ♂ (libre)


les comtés d'Auvergne-Rhône ;
comté d'Ardèche
comté des Cévènnes
comté de Clermont
comté de l'Isère
comté du Lyonnais (famille Berliet)


Maison de Noblecourt
sub umbra flores


duché de Bourgogne-Franche Comté ;
Le duché de Bourgogne-Franche Comté fut donné à Isabeau de Noblecourt par le roi Arnaut V, vers 1350 alors que les terres étaient auparavant dans le domaine royal. C'est un duché très influent : en effet, bien que peu étendu, sa proximité géographique du domaine royal fait du duché de Bourgogne un des duchés les plus importants sur le plan politique. Le duché de Bourgogne-Franche Comté fut jusqu'à nos jours soigneusement conservé et sauvegardé par la Maison de Noblecourt.
Le chef-lieu est Reims, et le duc en charge : Léandre de Noblecourt.

« Les fleurs éclosent à l’ombre », sub umbra flores. Leur devise est aussi insaisissable que ne l’est leur réputation. Une couleur or sur un fond noir, l’apparente dualité a toujours existé. Connus pour être de ces rares familles à rester éternellement solidaire à la couronne, mais avant tout aux propres membres de leur clan, la Maison Noblecourt sortit de l’ombre, et fut davantage remarquée, lors de la nomination d’Ambroise de Noblecourt au poste de Cardinal, en 1669. Depuis cette date, le clan s'est ostensiblement rapproché de la politique, et font d’ailleurs d’excellents leaders. Les rois l’ont bien souvent montré par la nomination de Noblecourt aux hautes fonctions des Ministères au fil des siècles. Pourtant, malgré leur loyauté indéniable envers la couronne, cette Maison n’inspire guère confiance. Car pour un de Noblecourt, il n'y a rien de plus important que la famille. Leur solidarité détonante est une force, et jamais un des lions ne trahira son clan. Ils se serrent les coudes, même lorsque l'un des membres de leur famille est en tort, ils le défendent sans vergogne. Ainsi, des rumeurs ont souvent entaché leur blason : on murmure notamment que la première duchesse Noblecourt avait usé d'un philtre d’amour sur le roi Arnaut V afin qu’il lui offre des terres, mais que son clan avait réussi à étouffer l'affaire pour la protéger. Que les de Noblecourt flirteraient avec la Magie sombre pour parvenir à leur fins, ce qui expliquerait les hautes responsabilités sorcières qu’ils se sont vu confier au fil des siècles. Aujourd'hui encore, ils seraient les premiers à conseiller les rois, mais à manipuler et évincer les autres pour leurs intérêts politiques et financiers.

première branche : Léandre de Noblecourt, actuel duc de Champagne (libre,lien prédéfini) & Mathilde de Boisbleau, soeur de l’actuelle duchesse de Bretagne (libre, lien prédéfini) :
- Constance de Noblecourt, 29 ans (libre,lien prédéfini)
- Antoine de Noblecourt, 24 ans (pris,lien prédéfini)
- Juliette de Noblecourt, 22 ans (prise)

deuxième branche : ancien duc de Champagne François de Noblecourt, décédé, & Blanche Ombredame, tante de l'actuel duc du val de Loire (libre) :
- Richard de Noblecourt, frère de l'actuel duc Léandre, 50 ans ♂ (décédé)
- Édouard de Noblecourt, frère de l'actuel duc Léandre, 42 ans ♂ (libre)
- xxx de Noblecourt, frère de l'actuel duc Léandre, 34 ans ♂ (libre)


les comtés de Bourgogne-Franche Comté ;
comté des Ardennes
comté du Jura
comté du Morvan
comté de Reims
comté de Troye
comté de l'Yonne


Maison de Boisbleau
Continemus


duché de Bretagne ;
Le passé du duché de Bretagne reste nébuleux. Certaines légendes racontent qu'on accorda cette terre à la Fée Morgane en personne afin d'apaiser une jalousie malsaine envers Viviane. Le fait que plusieurs Maisons se succédèrent pour gérer le fief accentua la confusion et développa l'imaginaire collectif. Ce fut seulement vers 1804 que le fief entra en possession de la Maison de Boisbleau après que cette famille, initialement comte de Cornouailles depuis 1105, s'illustra brillamment sous le drapeau français lorsque Richard le Sec envoya une aide militaire à la Lybie.
Le chef-lieu est Brest, et la duchesse en charge : Clémence de Boisbleau.

La Bretagne a la particularité d'être un duché fortement contesté, non pas entre autres duchés mais vis à vis de son indépendance. Le duché a en effet souvent été le sujet de guerres interminables au cours de l'histoire entre le Royaume de France et les indépendantistes bretons. Les tensions se sont apaisées avec l'avènement de Pierre de la Maison Boède en 1832.

Aujourd'hui, Clémence de Boisbleau est la chef de la Brigade des Forces Magiques. Comme chacun de ses ancêtres, elle est une redoutable guerrière, spécialiste dans l'art du duel et de la stratégie. Leur château est noir, ses briques sont noires, et, fidèle à la tradition médiévale, le lieu est encore entouré de hauts remparts. Depuis toujours la loyauté des de Boisbleau est célèbre, y compris hors de France et parmi les duchés autonomes. Ils sont les rebelles, les insoumis, les invaincus de la couronne. Malgré une certaine docilité lorsqu'il s'agit de suivre les directives de la famille régente, ils sont néanmoins familiers des petites causes et n'hésitent pas à manifester contre l'autorité du roi pour faire entendre leur voix. A noter que leur loyauté n'appartient pas à Géodor Ier, l'actuel roi de France, il n’apprécient guère son incompétence et n'adhèrent pas à la médiatisation grandissante des enfants Leblois. Ainsi ils financent et aident allègrement quoique discrètement les détracteurs de la Couronne, dont plus récemment la famille Noirclère du duché de Lorraine.

première branche : Clémence de Boisbleau, duchesse de Bretagne (libre) veuve de Constantin Noirclère (frère de l'actuelle duchesse de Lorraine) :
- xxx de Boisbleau, 28 ans ♀ (libre)
- Valentine de Boisbleau, 26 ans ♀ (prise)
- Narcisse de Boisbleau, 23 ans ♂ (pris)
- xxx de Boisbleau, 17 ans ♀ (libre)

deuxième branche : Mathilde de Boisbleau (libre), mariée à Léandre de Noblecourt (libre)
voir famille de Noblecourt.

troisième branche : Athéna de Boisbleau (libre) & le duc Mathurin de Rouvière (libre)
voir famille de Rouvière.


les comtés de Bretagne ;
comté d'Armorique (famille Doriath évincée)
comté de Cornouailles (famille Le Floch)
comté de Nantes (famille de Rohan-Gié)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adastra.forumactif.org
Admin
avatar
❝ HIBOUX : 203
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1391


Maison De Rouvière
Non Serviam

duché du Languedoc-Roussillon ;
Par le passé, les De Rouvière ont eu du mal à gérer leur duché. Les fils et filles se succédaient au pouvoir, mais les vassaux – particulièrement pauvres dans le Languedoc sorcier, qui connut de nombreuses famines – contestaient leur légitimité et réclamaient l'autonomie du duché. Cette incapacité à se faire respecter et honorer a toujours ralenti l'essor et la prospérité du duché de Rouvière, et se fait ressentir aujourd'hui, même si le duché trouva une certaine stabilité au XIXième siècle sous Pierre de Maison Boède. Le chef actuel de la famille est Mathurin de Rouvière, frère aîné de Destinée Leblois (veuve de l'ancien roi Auguste III, et mère de l'actuel roi de France Géodor Ier). Homme sec, droit et acariâtre, il est connu pour son mauvais caractère et son manque de coopération. Il renvoie violemment chaque conseiller que la Maison Royale dépêche auprès de ses terres, prétextant qu'il n'est pas encore sénile. Il a pourtant quatre-vingt-neuf ans, et il n'est plus l'homme robuste qu'il était à trente ans. Mais son orgueil refuse de léguer la place à son plus grand fils, Roman de Rouvière. On le soupçonne également d'avoir plus d'une femme, et de nombreux enfants illégitimes.

La Maison Royale aime se moquer de la Maison de Rouvière, on se demande quand le « vieux de Rouvière » passera enfin la main, et ce dont est capable Roman de Rouvière pour redresser la piètre réputation de la Maison. Leur devise, « non serviam » et leur blason représentant un buffle sur fond rouge vif, est pour la famille une source de fierté: esclaves de personne, serviteurs d'eux-mêmes. Pour la Cour, c'est un puits à plaisanteries: non serviam, c'est-à-dire qui ne servent plus à rien, qui sont "hors service." La rumeur dit que Mathurin de Rouvière marmonne parfois contre la monarchie, maudit le trône et les privilégiés, et affirme qu'une « bonne conquête » réveillerait les sorciers de la brigade des tireurs de baguette, qui s'amollissent, selon lui, de siècles en siècles jusqu'à n'être plus que des « pantins avec des brindilles entre les doigts. » La Maison de Rouvière ne fait plus peur à personne, on trouve de meilleurs sorciers parmi son peuple qu'au sein de son château. Et pourtant, la Maison Royale elle-même est incapable de prédire ce qui fera l'avenir, et de quoi sera fait l'héritier...
Le chef-lieu est Toulouse

première branche : Le duc du Languedoc Mathurin de Rouvière (libre) & Athéna de Boisbleau (libre), sœur de l’actuelle duchesse de Bretagne :
- Roman de Rouvière, 32 ans (libre)

première branche bâtarde : duc du Languedoc Mathurin de Rouvière &  Justine Leroy, une roturière (libre)
- xxx Leroy, 27 ans ♂ (libre)
- Augustine Leroy, 27 ans (prise)

deuxième branche bâtarde : duc du Languedoc Mathurin de Rouvière & Ashley Edwards une roturière étrangère (libre)
- xxx Edwards, 20 ans ♀ (libre)

deuxière branche : Réjéan de Rouvière (libre) & Céleste Buffenoir (libre), duchesse d'Auvergne
voir famille Buffenoir.


les comtés du Languedoc-Roussillon ;
comté des Pyrénées occidentales
comté des Pyrénées orientales (famille Peyrevigne évincée depuis 2000)
comté du Roussillon (famille de Roquecourbe)


Maison Noirclère
Ubi maior, minor cessat


duché de Lorraine ;
Le duché de la Lorraine appartient à la noble et neutre Maison Noirclère depuis 1474 (1447 selon l'Historien Isidore). La reine Constance la Prude créa le duché afin de remercier les Noirclère d'entretenir des relations diplomatiques étonnement pacifistes pour l'époque avec les pays slaves voisins. Si la Lorraine moldue a connu de vives tensions entre la France et l'Allemagne, la Lorraine sorcière fut le terrain neutre par excellence entre illustres personnages au fil des siècles.
Le chef-lieu est Bar-le-Duc.

Ils sont surnommés les « neutres » depuis la création du duché (XVième siècle) avec les pays slaves frontaliers, pourtant les Noirclère n'ont plus grand chose de neutre ou d'indifférent aujourd'hui : amoureuse du pouvoir, la Maison Noirclère rêve secrètement de dérober ce dernier aux Leblois et se verrait bien couronnée. Ils ne sont absolument pas contre le système – bien au contraire – mais sont seulement assoiffés de pouvoir et dévorés d'ambition. D'ailleurs, cette famille a toujours été connue pour ses penchants pour la Magie noire, et ne s'en est jamais cachée, bien que ses membres expriment une image très modérée aux yeux de tous afin de ne pas s'attirer les foudres de la royauté. C'est Tanguy Noirclère qui initia sa famille aux arts de la Magie sombre. Leur neutralité vint alors peu à peu à disparaître au fil des générations, malgré quelques figures emblématiques du clan qui vinrent à protester et tenter vainement de remettre le clan sur le droit chemin.

Aujourd'hui, la duchesse Rhéa Noirclère suit plus que jamais les traces de son ancêtre, et dirige d'une main de fer son duché. Femme indépendante et charismatique, elle est déterminée à faire placer sa Maison et ses fils au premier plan. Le clan n'est certes qu’au début de son ascension vers l'usurpation du titre de roi, commençant seulement à se donner les moyens de leurs ambitions en oeuvrant dans l’ombre. Famille crainte, il faut absolument se garder de s’attirer les foudres si on tient à la vie. Le plus dangereux dans cette situation est probablement le fait qu’ils sont impossibles à évincer : d’abord parce que leur culpabilité dans une quelconque affaire n’a jamais pu être établie, ensuite parce qu’ils sont d’un appui financier beaucoup trop important pour la monarchie pour que celle-ci ne l’écarte…

La Maison Noirclère a la particularité de ne pas encore avoir de descendant définitif pour le titre de duc : les trois fils se querellent pour cette responsabilité, la duchesse n’ayant pas encore choisi son successeur. Quelques rumeurs tentent d’ailleurs d’expliquer les raisons pour lesquelles Rhéa Noirclère tarde tant à se décider, des rumeurs peu glorieuses qui agacent la Maison ducale.

première branche : la duchesse Rhéa Noirclère & Othon Zeno, cousin de la famille royale de Grèce :
- xxx Noirclère, 36 ans ♂ (libre)
- xxx Noirclère, 33 ans ♂ (libre)
- Cassian Noirclère, 25 ans ♂ (pris)

deuxième branche : Constantin Noirclère (décédé) & Clémence de Boisbleau (libre), sœur de l’actuelle duchesse de Bretagne
voir famille de Boisbleau.


les comtés de Lorraine ;
comté de la Meuse (famille des Verrières)
comté de la Moselle
comté des Vosges


Maison Colombel
In bello leones, in pace colombae


duché de Normandie ;
Le duché le plus ancien de France fut contesté pendant quelques décennies, après que le roi Childebert l'Inconstant donna à son fils bâtard des terres appartenant auparavant au domaine royal. La très originale Maison Colombel vit ainsi le jour en l'an 680, et le duché fut réclamé par le successeur au trône de Childebert, Ambrosine la Hardie durant tout son règne, qui s'acheva en 714. Depuis lors, le duché est resté fidèlement entre les mains des Colombel.
Le chef-lieu est Rouen, et la duchesse en charge : Madeleine Colombel.

« In bello leones, in pace colombae » est leur devise, leur hymne. Depuis plusieurs centaines d’années, les Colombel sont réputés pour leur absence de prise de position notamment dans le domaine politique. Ce fut d’ailleurs Gauthier Colombel, le pionnier de cette nouvelle idéologie à présent devenue tradition au sein de la maison. Tous prônent un pacifisme irréprochable qui leur a valu d’être respecté pendant plusieurs années par les autres aristocrates et par la famille royale elle-même. Néanmoins comme tout un chacun le sait, cette volonté finit par devenir un véritable défaut vu de l’extérieur. Certains les considèrent comme des personnes effacées et faibles, d’autres comme de véritables couards. On ne s’attardait plus réellement sur le duché de Normandie qui finissait par devenir progressivement l’une des maisons les moins intéressantes.
Pourtant, cette Maison qui tombait peu à peu dans l’oubli refit parler d’elle il y a quelques années : lors de l’union de l'une des filles Colombel à Martial Leblois, frère de l’actuel roi de France Géodor. De ce mariage naquirent quatre enfants (Marien actuel héritier du trône, Églantine, Angélique et Hortense).

Le patronyme Colombel n’est à présent porté que par la dernière branche de la Maison de Normandie, à savoir la soeur aînée de Charlotte la défunte mère de Marien, Eglantine, Angélique et Hortense : la dénommée Madeleine Colombel. Cousins directs de la famille Royale, les Colombel ont quatre descendantes : uniquement des filles, l'une d'elle venant d'être désignée pour succéder à sa mère un jour.

première branche : Madeleine Colombel duchesse de Normandie (libre) & Anatole de Colnet, frère cadet de l’actuel duc d’Aquitaine (libre) :
- xxx Colombel, 34 ans ♀ (libre)
- xxx Colombel, 31 ans ♀ (libre)
- xxx Colombel, 28 ans ♀ (libre)
- xxx Colombel, 16 ans ♀ (libre)

deuxième branche : Angelin Colombel (libre) & Catherine Ombredame (libre), duchesse du Val de Loire
voir famille Ombredame.


les comtés de Normandie ;
comté de la Haute-Seine
comté de la Manche


Maison Desclève
Etiam si omnes, ego non


duché de Provence ;
Duché remontant vraisemblablement à la moitié du IXième siècle et cédé à la Maison Desclève, la Provence fut un fief rebelle et insoumis durant plusieurs siècles où les ducs et duchesses qui s'y succédèrent prirent de plus en plus d'indépendance quant à la couronne. En 1593, fatigué autant qu'excédé par le comportement de Ferdinand Desclève, duc de Provence, le roi Anselme, pourtant surnommé Le Sage, entra en conflit avec la Provence. D'après l'historienne Élise Bontreuil, spécialisée dans l'étude de l'histoire de la royauté, leurs différends furent si violents qu'ils faillirent entrainer "une guerre qui, si elle avait eu lieu, aurait sans aucun doute mis à mal la féodalité en France". Cette guerre fut toutefois évitée grâce au neveu du duc, Léopold Desclève, qui passa une alliance tout à fait particulière avec le roi Anselme. Le jeune Desclève proposait de défier à mort, dans un duel sorcier, son oncle et réclamait en échange d'être lui même nommé duc de Provence et, surtout, il obtint la promesse qu'à l'avenir les rois de France apporteraient toujours leur concours aux Desclève pour éviter que la lignée ne s'éteigne. Les livres d'histoire témoignent d'un combat rude, long et soutenu où Léopold Desclève l'emporta alors que son oncle ne survécut pas. La deuxième Maison Desclève était née tandis que l'alliance passée entre Anselme et Léopold Desclève court toujours aujourd'hui : le mariage de la plus jeune sœur de Géodor I avec un Desclève en est la preuve.
Le chef-lieu est Aix-en-Provence, et le duc en charge : Eugenius Desclève

On les jalouse, on les admire, car ils sont et seront éternellement liés aux Leblois. Cette alliance de sang se remarque même sur leur blason modifié par Léopold Desclève, qui détient certaines caractéristiques propres à la royauté : la fleur de lys, et l’hermine. Ancien fief d’insoumis, cette époque est définitivement révolue depuis plusieurs siècles déjà, puisque leur nom rappelle instantanément celui de la royauté et du pacte passé entre la Maison Royale et la Maison Desclève. Pour la plupart des français, la Maison Desclève est celle qui viendrait à prendre la couronne, si, par malheur, la Maison de l’actuel roi venait à s’éteindre.

Les héritiers de la branche actuelle sont les neveux du roi Géodor, et font partis des favoris dans l'ordre de succession au trône de France. C'est vers l'aînée Solange que tous les yeux sont tournés, d'elle que l'on espère tout, s'attendant à ce qu'elle reprenne vaillamment le flambeau encore chaud qu'avait déjà brandi son cousin, Marien Leblois.

première branche : Eugenius Desclève actuel duc de Provence (libre) & Alice Leblois, sœur du roi de France Géodor I (pv libre) :
- Solange Desclève, 29 ans (pv pris)
- Dorian Desclève, 25 ans (pv libre)


les comtés de Provence ;
comté des Alpes du sud (famille Béraud)
comté de Camargue (famille De Fontenelle)
comté de la Méditerranée
comté de Monaco


Maison Ombredame
Virtus sine faco


duché du Val de Loire ;
Le comté d'Anjou fut érigé en duché de la Loire et fut largement étendu par le roi Eutharic III au début du XIIième siècle - nulle trace écrite ne donne de date précise - en cadeau à la Maison Ombredame à qui il appartenait déjà pour le mariage de sa propre fille cadette Margot et du jeune Alaric Ombredame. Ce mariage facilita l'essor et la prospérité du duché de la Loire et, dès cette époque en prenant ainsi de l'avance sur les moldus, des architectes sorciers se mirent à imaginer de somptueux châteaux empreints de magie en pays de la Loire. Actuellement, le duché appartient toujours aux Ombredame.
Le chef-lieu est Angers, et le duc en charge : Florent Ombredame.

Virtus sine faco, la valeur sans faux éclat. Une devise bien humble pour la Maison la plus riche de toutes celles de France. Les Ombredame sont si populaires en France parce qu'ils sont les principaux mécènes des arts culturels. Financeurs d'artistes, boite de production à eux seuls, ils sont les propriétaires de nombreux musées – hormis ceux qui appartiennent à la Maison Royale, et salles de spectacles. Notamment grâce à l’exploitation de nombreux châteaux de la Loire (d’architecture sorcière bien entendu, mais dont les moldus ignorent tout de l’existence), la Maison Ombredame est une famille des plus prospères depuis plusieurs années. De ce fait, chacun des membres de cette famille a toujours été habitué à un luxe raffiné. Il aurait été facile pour eux de se laisser engloutir par la complaisance et la vie aisée dont la vie leur avait fait cadeau. Leurs ancêtres sont certes cupides et avares mais la réputation de la Maison a connu un nouveau souffle lorsque Florent Ombredame devint duc de la Loire, en 1949. Depuis lors, tous leurs vassales et autres provinces de France s’accordent à dire que la Maison Ombredame est de loin la plus charmante et agréable de toutes. Florent est en effet un homme courtois et gentleman, qui sait charmer n’importe qui par un sourire ou une seule phrase. On en viendrait même à pardonner sa position favorable envers l’indépendance de Beauxbâtons.

Florent a eu trois enfants : trois filles. Très proches les unes des autres, la cadette a épousé le comte d’Anjou et a donné naissance à Elysée Berthelot, la benjamine a épousé le duc d'Aquitaine, tandis que l’aînée a eu trois fils et une adorable fille.


première branche : Catherine Ombredame, duchesse de Val de Loire (libre) :
- Alceste Ombredame, 34 ans (libre)
Puis remariage de Catherine Ombredame avec Angelin Colombel, frère de l’actuel duc de Normandie (libre) :
- xxx Ombredame, 29 ans ♀ (libre)
- Vex Ombredame, 22 ans ♂ (pris)
- Aulne Ombredame, 19 ans ♂ (pris))

deuxième branche :  Lucille Ombredame soeur cadette de Catherine (libre) & Bastien Berthelot, comte d’Anjou (libre) :
- Elysée Berthelot, 20 ans (prise)

troisième branche :  Pénélope Ombredame, seconde soeur cadette de Catherine (libre) & Charles de Colnet, duc d'Aquitaine (libre)
voir famille de Colnet.


les comtés du Val de Loire ;
comté d'Anjou (famille Berthelot)
comté du Berry (famille de Monteynard)
comté d'Orléans (famille de Valverde)
comté de Tours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adastra.forumactif.org
Admin
avatar
❝ HIBOUX : 203
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1391


Provinces Indépendantes
liberté chérie

comté d'Alsace ; (famille Beaumanoir)
Le comté d'Alsace n'a jamais appartenu à aucun duché de France et cela, depuis la création du Royaume français. Vers 1400, il a été question d'intégrer le comté d'Alsace au nouveau duché voisin créé à savoir celui de la Lorraine, mais le comte de l'époque, Armand Beaumanoir, était si fermement décidé à garder jalousement son fief indépendant et sous le joug direct de la Couronne de France, que le duché de la Lorraine céda bien vite, et abandonna l'idée d'annexer l'Alsace.
Le chef-lieu est Strasbourg.

comté d'Artois ;
L'indépendance du comté d'Artois fut de loin la plus pacifique de toute l'histoire française sorcière. Appartenant à l'ancien duché de Wallonie (actuelle Belgique) depuis la création du duché en 800, le comté d'Artois vit le jour en 1560, faisant ainsi de lui l'un des plus vieux fiefs indépendants du royaume de France. C'est par le mariage de la vicomtesse Astérie Duchâteau, fille aînée du comté d'Arras, avec l'aîné de la famille vicomtale de Flandres : Béranger Le Fou que les deux territoires vinrent à s'unir par les liens sacrés du mariage sorcier. Le comté d'Artois fut ainsi créé par la fusion de deux fiefs déjà importants. Néanmoins, le nouveau comté d'Artois étant d'une telle ampleur autant d'un point de vue géographique qu'économique, la reine Constance II déclara sa séparation avec l'ancien duché. Le duché de Wallonie disparut peu de temps après des terres françaises par un accord entre la Maison Royale de France et les Flamands sorciers par la Déclaration de Paix de Namur, en 1606.
Le chef-lieu est Arras.

comté de Corse ; (famille Cavalieri)
Le comté de Corse était auparavant un territoire entièrement dépendant et distinct du royaume de France. Cet État fut cependant annexé par le Royaume après une bataille aujourd'hui célèbre pour la barbarie des sortilèges employés : la Bataille Sanguinaire de Bonifacio en 1770. Les ancêtres de l'actuel comte de Corse étaient ainsi d'anciens rois à la gloire passée dont le nom a été oublié. Néanmoins, le comté de Corse parvient à se différencier aujourd'hui grâce aux activités touristiques implantées un peu partout dans ses baronnies.
Le chef-lieu est Ajaccio.

comté de Savoie ; (famille de Rosemonde)
L'histoire de la Savoie a un retentissement particulier dans la mémoire des sorciers français car elle fut le témoin d'une guerre qui laissa une grande cicatrice encore bien visible dans le paysage savoyard : le mont Granier qui, depuis le XIIIième siècle, ne cesse de taquiner l'imagination des moldus. Nous sommes en 1248 et, à cette époque, la Savoie est encore un duché chez les sorciers et appartient à la Maison de Ballaison (disparue). Une guerre l'oppose depuis plusieurs mois au Roi de Romandie (actuelle Suisse romande) qui, sont désireux d'élargir leur territoire pour devenir plus influents, plus puissants. Dans la nuit du 24 novembre, la bataille est si violente que, littéralement, la montagne bouge : contrairement à ceux que pensent les moldus, ce sont les sortilèges utilisés qui ont provoqué l'éboulement qui engloutit au passage plusieurs paroisses dont celle où vivait la famille de Ballaison dans son ensemble : aucun d'eux de survécu à cette nuit là et c'est ainsi que, en même temps que la Maison de Ballaison, le duché de Savoie disparut pour donner naissance au comté de Savoie, après la défaite de la Romandie.
Le chef-lieu est Chambéry.

les territoires d'outre-mer : Les territoires d'Outre-Mer ne connaissent aucune baronnie, ni duché ou comté, une exception rarissime qui trouve pourtant une explication logique dans le colonialisme moldu. En effet, si l'impérialisme excessif et la soif de pouvoir injuste des français moldus ont sévi pendant plusieurs années, les rois français sorciers ont eu la présence d'esprit de ne pas asservir les populations sorcières d'Outre-Mer, comme l'ont fait leurs frères moldus.
Néanmoins la langue française s'étant ancrée dans les mœurs de part le colonialisme moldu et les immigrations sorcières entre la France et ces îles, il fut alors tout naturel pour les sorciers de voir Beauxbâtons devenir l'école sorcière officielle des territoires d'Outre-Mer en 1901, par le biais d'un accord signé entre le petit-fils de Pierre de Maison Boède et les Ministres des différents territoires sorciers : Le TES, le fameux Traité d'Entente Sorcière. Ce partenariat diplomatique augmenta la popularité de la Maison Boède, et les ancra définitivement dans le cœur des français.

Il faut cependant noter qu'il n'en a pas été de même quant à la colonisation sur le continent africain et le statut des pays du nord de l'Afrique a longtemps été sujet à controverses et débats, guerres également, chez les sorciers qui ont pourtant fini par se ranger aux mêmes décisions que les moldus en déclarant officiellement l'indépendance des anciens pays colonisés par les moldus.
Aujourd'hui, des négociations de longue haleine sont en cours pour définir si les sorciers maghrébins pourraient à l'avenir avoir le choix d'aller à Khéops ou à Beauxbâtons suivre leurs études. Cette affaire, évidemment, fait grand bruit dans le monde magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adastra.forumactif.org
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

— (général) provinces de France et familles ducales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Familles ducales
» {ELECTIONS DUCALES} : BERRY
» Descendants des grandes familles sorcières
» Les familles impériales
» ANNEXE 4 ϟ familles de sang-pur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ad Astra :: Genèse :: Les grimoires de Pernelle :: France sorcière & Académie Beauxbâtons-