AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Raconte-moi une histoire - ft Heather

Vers les étoiles, à travers les difficultés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
❝ HIBOUX : 210
❝ AUTRES VISAGES : Lauréline
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1159
❝ MIROIR : Zoella Sugg
❝ CREDITS : anaëlle.
❝ DIALOGUES : #003366
❝ ÂGE : ving-un ans
❝ STATUT SOCIAL : petite noblesse ~ Héritière du comté du Limousin
❝ OCCUPATION : 2ème année de Diadems en maîtrise de la magie chez les Saphiroy



❝ Raconte-moi une histoire ❞
- Heather & Hélène -
Tu ne connaîtras jamais la fin de l'histoire en faisant demi-tour à deux minutes de la victoire.    
Je sortais d'un cours plutôt long, où le sommeil a bien failli l'emporter sur la raison. J'avais à peine griffonné un demi-parchemin que ma tête tombait toute seule. C'était sans compter sur les coups de coudes peu délicats de François, mon voisin, qui, pour me tenir éveillée, s'amusait à me chatouiller l'oreille avec sa plume. Petit c... fils de duc ! Sortant de ce cours en me grattant la dite oreille qui me chatouillait encore, je baillais longuement. La majorité de mes camarade étaient déjà partis. Je fredonnais alors le petit air que j'avais en tête jusqu'à mon arrivée à la cafétéria. Ourdie de monde, je me demandais si j'arriverai à y trouver une place. Je n'en prenais pas des masses, mais je n'allais pas partager une chaise. François était déjà installé. J'ai hésité l'espace d'un instant à aller directement m'installer sur ses genoux pour ne pas rester debout comme une idiote. Mais les convenances ne l'auraient pas accepté. Je tournais alors en rond dans l'espoir de trouver le Saint Graal, quand mon œil fut attiré par autre chose. Une personne en vérité. Je la connaissais de réputation, plus ou moins toujours. Une demoiselle Wood, arrivée d'Angleterre pour suivre ses études ici. Elle devait être certainement brillante. J'étais un peu envieuse d'un côté, mais aussi curieuse. Ce fut ce deuxième sentiment qui me portait vers elle. « Salut ! » engageais-je sans nulle forme.

La seconde chaise à sa table avait due être empruntée. Tant pis. Bras croisés sur la table, face à elle, je m'accroupissais pour être à sa hauteur. Sur mon visage un large sourire amical se dessinait pendant que je détaillais ses traits. Elle avait de ces charmes naturels que j'enviais aux jeunes étrangères. J'avais tout de la petite française de base, même si je n'étais pas à plaindre (modestie était mon troisième prénom !). « Je m'appelle Hélène de Savignac, mais tu peux t'arrêter à Hélène. » réengageais-je avec un salut type militaire vers elle. Mon sourire ne se tarissait pas, pas plus que ma langue « En fait, je suis très intéressée par l'histoire et je trouve que les livres aujourd'hui traîtent très mal de ce que vous avez vécu la bas. Du coup tu veux bien me raconter ce qu'il s'est passé ? Enfin ce que tu en sais !! » J'attendais ma distraction du midi avec grande impatience. J'avais beau avoir lu quelques livres au sujet de la guerre que les anglais ont vécu, je trouvais qu'ils ne rendaient pas suffisamment justice à ce qu'il s'était passé et à ce que je savais de par l'un de mes précepteurs. Une grande passion était de satisfaire cette curiosité que j'avais. Si seulement je pouvais en avoir un peu plus pour certaines de mes matières, j'aurai sans doute de bien meilleurs résultats, plus à l'image de ceux dont mon père espérait se vanter un jour. En attendant, ma préoccupation était toute autre, et elle s’appelait Wood.
code by lizzou — icons by velvety&gentle heart —

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 282
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1271
❝ MIROIR : Chloe Bennet
❝ CREDITS : Shiya
❝ DIALOGUES : #996633
❝ ÂGE : 22 ans
❝ STATUT SOCIAL : Roturière, purement roturière mais en tant qu'anglaise cela lui passe au-dessus de la tête, d'ailleurs elle ne comprends pas vraiment comme la monarchie peut perdurer du côté sorcier en France
❝ OCCUPATION : septième année, cursus social et politique (droit sorcier + communication), jadérial, atelier d'écriture, club de duel, poursuiveuse chez les cristal, juge de quiddtich


Heather sortait d’une matinée éprouvante et elle n’avait pas eut la force de se rendre immédiatement à la bibliothèque pour travailler et attendre que le réfectoire se vide pour aller manger. En entrant, elle l’avait trouvé déjà rempli de monde mais pas encore à saturation et elle avait immédiatement opté pour une table à deux personnes espérant ainsi éviter une compagnie bruyante et tenter de se concentrer sur ses devoirs qu’elle tacherait de faire dans l’heure qui suivrait. Passant sa commande au serveur, elle vit la Ferme comme les français l’a nommé se remplir de monde et quand on vint lui demander la chaise vide face à elle, elle haussa les épaules et invita la personne à se servir. S’il n’y avait plus de chaise, il y aurait moins de possibilité voir aucune que quelqu’un vienne s’asseoir avec elle pour manger. Enfin, ça c’était les statistiques parce qu’une jeune fille arriva bien vite pour s’accroupir face à elle ce qui fit écarquiller les yeux de l’anglaise. Visiblement elle n’aurait pas la paix pour son repas et la demoiselle face à elle devait surement être une roturière au vu de son comportement qui n’était pas vraiment digne d’une noble. D’après ce qu’elle savait du caractère snob de ceux-ci, ils avaient plutôt tendance à s’asseoir dignement sur une chaise et ne jamais aborder les gens d’un simple salut quand ils ne le connaissaient pas. Bref, les nobles étaient des snobs aux idées un peu étranges pour la Wood mais elle gardait l’esprit ouvert pour tenter de les comprendre et sa connaissance de leur monde l’amenait à penser que la demoiselle était une roturière. Une erreur qui lui fit l’effet d’une claque quand elle entendit le nom de sa camarade de repas, de Savignac, la famille comtale du Limousin de ce qu’elle savait et donc une noble. Choquée, elle n’entendit pas la suite des paroles et ne réalisa pas plus que le serveur était réapparu avec son entrée et une chaise pour Hélène avant de demander ce qu’elle voulait manger. La phrase qu’Hélène lui avait sortie sur la guerre commençait doucement à monter à son cerveau et une grimace se peignit sur ses traits.

L’Anglaise n’avait contre les curieux qui souhaitaient en savoir plus pour leur culture générale, par contre, elle avait un problème contre ceux, trop nombreux à son goût, qui estimait que c’était un moyen d’insister sur le fait qu’elle n’était pas Française. Prenant une fourchette, elle attendit que le serveur parte dégustant tranquillement sa bouchée de salade composée avant de pointer le couvert vers la demoiselle face à elle. Elle avait décelé chez sa cadette une vraie curiosité non un élan morbide ou autre raison qu’elle n’appréciait que peu sauf qu’elle ne lui faisait pas encore entièrement confiance. Puis, c’était une noble et rien ne disait qu’elle n’allait pas sauter au plafond en hurlant qu’elle accusait les nobles d’être des mangemorts durant son discours.  « Premièrement, je n’ai pas vécu cette guerre, c’est les adultes qui l’ont vécue donc je ne pourrais pas t’apprendre plus que je n’ai appris au niveau des récits qu’on m’a fait. Deuxièmement, cette guerre a été horrible, c’est encore un sujet sensible même pour notre génération parce qu’il y a beaucoup d’orphelins et que les adultes en sont marqués à vie. Troisièmement, je n’aurais surement pas assez de ce repas pour tout te raconter mais je t’interdis de me tomber dessus comme ça à nouveau pour que je réponde à tes questions sur ce sujet parce que ce n’est pas facile à aborder... Enfin, je préfèrerais que tu me poses des questions parce que je ne vois pas où je pourrais commencer pour te raconter toute l’histoire... » Heather avait parlé d’un ton ferme tout en restant sympathique, le but n’était pas de braquer sa camarade juste de mettre les choses au clair et lui faire comprendre ce qu’elle pouvait ressentir à l’idée d’évoquer tout ça. Elle ne parlerait pas de son ressenti, ça c’était exclu mais mentionnerait les faits du mieux qu’elle pouvait et de ce qu’elle savait. Quand à se lancer elle-même dans un récit, elle n’en avait pas vraiment la force et surtout elle ne voyait vraiment pas par où commencer, l’ascension fulgurant du Seigneur des Ténèbres, la création de l’Ordre pour lutter contre lui, le meurtre des Potter, l’entrée de Harry à Poudlard, le retour de l’homme serpent... Trop d’événements pouvaient servir de base à un récit suivant ce que savait la personne et Heather ne pouvait pas connaitre l’étendue du savoir d’Hélène. Alors, elle préférait de loin répondre à ses questions même si le faire en mangeant n’était pas idéal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 210
❝ AUTRES VISAGES : Lauréline
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1159
❝ MIROIR : Zoella Sugg
❝ CREDITS : anaëlle.
❝ DIALOGUES : #003366
❝ ÂGE : ving-un ans
❝ STATUT SOCIAL : petite noblesse ~ Héritière du comté du Limousin
❝ OCCUPATION : 2ème année de Diadems en maîtrise de la magie chez les Saphiroy



❝ Raconte-moi une histoire ❞
- Heather & Hélène -
Tu ne connaîtras jamais la fin de l'histoire en faisant demi-tour à deux minutes de la victoire.    
Pourquoi elle grimace? Je n'avais pourtant pas dit de bêtises à ce que je saches. Oh bien sûr, j'étais peut-être un peu trop directe et tout et tout. Mais qu'on soit franches, je n'allais pas passer trois semaines à lécher les bottes de quelqu'un pour rentrer dans ses petits papiers afin de connaître quelques trucs intéressants alors que je pouvais les demander cash et qu'on pouvait faire connaissance en même temps. Le serveur m'avait apporté une chaise, ce qui me permit d'être dans une position plus confortable. Je me suis redressée, puis assise, en le remerciant d'un signe de tête et déclinant d'un geste fin de la main sa question sur ce que je voulais manger. Je n'avais faim que d'histoire. Une fois son plat apporté, l'anglaise qui semblait m'ignorer plongea sa fourchette dedans, la portait à sa bouche pour finalement me menacer avec. Dire que j'allais ouvrir le bec en plus pour lui signaler ma présence une nouvelle fois. Son geste me surpris un peu. Les yeux ronds, fixés sur le couvert un peu trop proche de mon nez à mon goût. D'ailleurs, c'était incroyable comme cette arme était obnubilante. J'entendais d'une voix distraite ce que la brune me disait, me demandant surtout quant est que mon bout de nez se ferait transpercer. J'avais saisi l'essentiel de ce que ma camarade avait dit. Un elle ne l'avait pas vécue, deux, ils avaient du mal à s'en relever, trois, ne plus lui tomber dessus par surprise, quatre, des questions. Son ton était ferme, et pourtant, je n'y décelais pas d'animosité. Un bon point pour moi.

Toujours menacée, je poussais légèrement d'un geste de la main l'arme de ma camarade afin que nous puissions discuter en paix. Enfin, qu'elle discute et que je l'écoute surtout. J'acceptais toutes ses revendications en baissant la tête légèrement. « C'est compris. » ajoutais-je une pour appuyer un peu plus. Allez savoir pourquoi, la lueur des yeux de ma camarade faisaient se bousculer les questions dans ma tête. Nous avions à peu près le même âge, et j'avais l'impression qu'elle avait vécu plus que moi. Peut-être à cause de leur dur passé d'ailleurs. Je me suis sentie bête de l'avoir abordée de manière totalement anodine pour un sujet aussi important tout à coup. Mes mains se rejoignirent sur mes cuisses, pour tordre mes doigts les uns après les autres. J'avais des milliers de questions, mais : « Je ne sais pas par où commencer... » avouais-je dans un souffle. Elle m'avait dit qu'elle n'aurait pas assez de ce repas pour tout me dire, je veux bien la croire. Comme une enfant prise sur le fait, je baissais un peu la tête, cherchant à remettre au clair mes idées et surtout à former des questions concrètes, qui ne blesserait pas ma camarade et qui remplirait ma soif de connaissance. Finalement, après quelques secondes de silence, j'ai trouvé. « Parle moi de toi, de ta famille ... s'il te plait. » J'ajoutais la formule de politesse de peur que ça ne fasse trop ordre. Et plutôt que de poser des questions sur l'histoire générale, je me suis dit qu'il serait bien d'en savoir déjà plus sur elle et sur ce qu'avaient vécu sa famille. Le point de vue serait tout aussi intéressant qu'un point de vue neutre du genre "Je te raconte une histoire et bonne journée". Et puis d'une pierre deux coups, comme je pensais au début, ça me permettrai aussi de faire sa connaissance et d'en apprendre plus sur elle.

code by lizzou — icons by velvety&gentle heart —

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 282
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1271
❝ MIROIR : Chloe Bennet
❝ CREDITS : Shiya
❝ DIALOGUES : #996633
❝ ÂGE : 22 ans
❝ STATUT SOCIAL : Roturière, purement roturière mais en tant qu'anglaise cela lui passe au-dessus de la tête, d'ailleurs elle ne comprends pas vraiment comme la monarchie peut perdurer du côté sorcier en France
❝ OCCUPATION : septième année, cursus social et politique (droit sorcier + communication), jadérial, atelier d'écriture, club de duel, poursuiveuse chez les cristal, juge de quiddtich


Heather observait Hélène face à elle en se demandant si elle n’en avait pas fait un peu trop. D’un autre côté, la demoiselle l’avait mise dans une situation compliquée en l’abordant sans crier gare ainsi pour lui parler d’un sujet compliqué. Quand sa fourchette dévia légèrement sous l’impulsion de sa camarade, elle la reprit et mangea sa salade sans rien ajouter. Elle attendait la suite maintenant qu’elle était sure de s’être bien fait comprendre ce qui était assez angoissant au final. Heather n’avait jamais été une lâche, elle avait été envoyée chez les Gryffondor à Poudlard mais elle craignait que la demoiselle ne lui pose des questions trop pointue ou dans le cœur du sujet. Reprenant la dégustation de sa salade, Heather observait toujours la demoiselle face à elle en attendant sa première question pour y répondre. Elle se demandait bien qu’elle serait la prochaine chose qu’elle voudrait savoir à propos de cette guerre, il y a tellement de chose à dire mais elle espérait qu’elle ne voudrait pas entendre parler de Potter. Elle se souvenait qu’à ses débuts à Poudlard, certains élèves ayant vu le nom de Wood associé à celui de Potter pour l’équipe de Quidditch des Gryffondor étaient venus la voir pour lui demander si elle le connaissait bien. La vérité était qu’elle ne le connaissait pas tant que ça, les Wood trainait plus avec les Weasley que les Potter même si elle les avait vu de temps en temps. Son père avait surtout fréquenté Percy, les jumeaux ainsi que Bill et Charlie donc Ronald, Harry, Hermione et les autres n’étaient pas plus que des connaissances et les enfants Wood étaient moins proches des enfants du trio que les Malfoy. Ainsi, Heather espérait vraiment qu’Hélène ne lui poserait pas de question à ce sujet parce qu’elle ne pourrait pas s’étendre sur leur couleur préféré ou celle de leurs chaussettes surtout que des enfants du trio étaient déjà là et qu’elle n’avait qu’à allait les voir.

Elle esquissa un petit sourire quand dans un souffle quand Hélène avoua ne pas savoir par quoi commencer, un sourire qui s’agrandit avec un haussement de sourcil quand elle entendit sa demande. Parler de sa famille, les Wood était un sujet vaste et ils avaient fait l’objet de plusieurs articles de journaux qui étaient à la fois proche et lointain de leur vie. « C’est un vaste sujet...ma famille mais la première chose à savoir sur nous c’est qu’on a le Quidditch dans le sang qu’importe si on n’en fait pas notre métier, on est né pour voler, être libre et passionné de ce sport dangereux. » C’était un constat vrai qu’on retrouvait dans les articles mais la famille Wood ne se limitait pas qu’à ça. Heather ne souhaitait pas tout dire sur elle et les siens mais elle comptait bien dire le maximum à Hélène pour qu’elle se fasse sa propre idée sur eux et bien sur remettre les choses dans le contexte de la guerre qui avait ravagé son pays. « Mes parents ont eut sept enfants, il y a ma sœur ainée Rosemarie, moi et Lubin les jumeaux puis Eglantine, la dernière fille suivis par Adam et le petit dernier Logan. Sept enfants pour une équipe de Quidditch que mon père n’aura jamais parce qu’on se tourne chacun vers un domaine différente sauf Lubin, mon jum’ est devenu joueur pro après ses ASPIC... » Heather prit une nouvelle bouchée de sa salade réfléchissant à ce qu’elle pourrait dire sur la suite. Elle avait présenté sa fratrie rapidement, elle ne voulait pas tout détailler surtout que les évoquer lui donner le mal du pays et elle ne tenait pas à devenir mélancolique. « Mon père est Oliver Wood, le gardien génialissime et l’homme le plus sexy d’après le classement je ne sais plus quoi à plusieurs reprises et ma mère se nomme Alicia Spinnet c’est son nom de jeune fille. Ils se sont rencontrés à Poudlard, tout deux à Gryffondor ils ont fait parti de l’équipe de Quidditch et se sont mis ensembles naturellement d’après ce que j’ai compris. Ils ont donc tous les deux connus le grand Harry Potter bien qu’ils n’étaient pas spécialement très proches de lui, enfin surtout mon père avait la différence d’âge... Ma mère a appartenu à l’Armée de Dumbledore, tu as du en entendre parler si tu t’es renseigné... Mon père avait quitté Poudlard, donc il ne pouvait pas en faire parti, mais il a rapidement rejoint l’Ordre du Phénix bien qu’il soit resté assez en retrait pendant un moment... Ils ont tous les deux participés à la bataille mais ma famille n’est pas médiatisée à cause de ça, des fois on le mentionne à mon père mais c’est surtout son jeu, ses victoires et sa carrière brillante qui préoccupe les journalistes à son sujet... Je pense qu’on a évité le pire comparé aux Weasley ou Potter, de ce que j’ai vu ils sont beaucoup plus médiatisés que nous. Enfin surtout le trio de Harry, Ron et Hermione, de ce que je sais, Percy, Georges ou Bill sont moins dans la lumière bien qu’il le soit... » Heather pensait avoir fait le tour sur la question de sa famille bien qu’elle avait omis de mentionner son parrain mais elle souhaitait encore protéger Denis et puis le mentionner, c’était mentionner Colin et elle n’était pas encore prête à se confier à ce sujet surtout à une inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 210
❝ AUTRES VISAGES : Lauréline
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1159
❝ MIROIR : Zoella Sugg
❝ CREDITS : anaëlle.
❝ DIALOGUES : #003366
❝ ÂGE : ving-un ans
❝ STATUT SOCIAL : petite noblesse ~ Héritière du comté du Limousin
❝ OCCUPATION : 2ème année de Diadems en maîtrise de la magie chez les Saphiroy



❝ Raconte-moi une histoire ❞
- Heather & Hélène -
Tu ne connaîtras jamais la fin de l'histoire en faisant demi-tour à deux minutes de la victoire.    
Je voulais bien croire que me parler d'elle pouvait être un sujet vaste comme elle le disait. Le Quidditch hein ? Mon père n'avait jamais souhaité que je m'y exerce. Comme elle le disait si bien elle-même, c'était un sport dangereux. Je voyais qu'elle avait encore des choses à dire, aussi je ne la coupais pas. J'attendais patiemment la fin de son récit. Sept enfants disait-elle. Moi qui n'étais qu'enfant unique, je me demandais ce que ça faisait de vivre avec une aussi grande fratrie. J'avais eu les De Colnet, jusqu'à mes six ans, ils étaient un peu comme mes frères d'ailleurs à cette époque. Mais à partir du moment où l'on m'a privé de cette joie enfantine, j'avouais m'être sentie bien seule. Enfant unique, ce n'était pas très drôle en vérité. Je me demande souvent, si ma mère était restée en vie, est-ce que mon père aurait voulu avoir un fils pour le comté. Je ne le saurai sans doute jamais. Je n'avais déjà pas beaucoup de contacts avec lui avant, mais depuis que j'étais entrée à l'école, c'était pire. Ses parents avaient donc eu sept enfants. J'avoue que j'aurai trouvé cela amusant de les voir tous former une équipe de Quidditch, mais qu'ils se tournent chacun où ils veulent était aussi tout à fait naturel. Ah, elle avait un jumeau ? Mince, il fallait peut-être que j'apprenne un minimum à connaître mes partenaires de conversation quand même avant de leur sauter dessus. En plus de ça, étant très physionomiste, j'avais peu de chance de me dire "Ah lui, c'est lui son jumeau". Même de prénom il ne me disait rien. Je préférais taire ma bêtise et la laisser à son monologue.

Ainsi donc ses deux parents étaient joueurs, et mieux encore, son père était un gardien célèbre. Comme quoi, je ne m'y étais jamais intéressée à ce sport, je ne connaissais pas même le prénom de son père. Comme je sentais que ça allait devenir de plus en plus intéressant, je posais un coude sur la table afin de laisser choir ma tête dans ma main. Je respectais son temps de parole, ouvrant les yeux ronds par endroit, approuvant à d'autres, la laissant ainsi spectatrice de mon intérêt pour son histoire. L'armée de Dumbledore, oui je connaissais un peu. L'ordre beaucoup plus. Et ce qu'elle disait était vrai. J'avais entendu parler énormément des Potter, Weasley et Malefoy. Les autres si peu. Quelque fois les nom de Lupin ou Black étaient mentionnés, mais rien de bien long ou même intéressant. J'étais pourtant persuadée que toutes ces familles avaient joué un rôle important, même la sienne, bien qu'elle ne la dise médiatisée que pour le sport. J'attendais qu'elle ait mis un point final pour me lancer à mon tour, respect oblige. « J'ai surtout entendu parler de l'Ordre en fait. Le groupe contre Voldemort. L'armée de Dumbledore, si je me souviens, c'était un truc du genre, révolutionnaire non ? Je ne me souviens plus très bien. » Dans les livres que j'avais lus, l'armée de Dumbledore n'avait pas une grande place comparé à l'Ordre du Phénix. Aussi je m'étais plus renseignée sur celui-ci. L'armée avait-elle donc une si grande importance ! « Sinon, j'avoue ne pas être une grande passionnée de Quidditch, mais ton père doit être fier de toi non ? J'ai entendu dire dans les couloirs que tu étais une excellente Poursuiveuse ! » C'était bien un des seuls trucs que je savais, que ma camarade jouait dans l'une des deux équipes de l'école. Laquelle, aucune idée. Mais un groupe de garçon en ventait ses mérites l'autre jour dans un couloir, aussi, je n'étais pas certaine de faire erreur sur la personne.

code by lizzou — icons by velvety&gentle heart —

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 282
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1271
❝ MIROIR : Chloe Bennet
❝ CREDITS : Shiya
❝ DIALOGUES : #996633
❝ ÂGE : 22 ans
❝ STATUT SOCIAL : Roturière, purement roturière mais en tant qu'anglaise cela lui passe au-dessus de la tête, d'ailleurs elle ne comprends pas vraiment comme la monarchie peut perdurer du côté sorcier en France
❝ OCCUPATION : septième année, cursus social et politique (droit sorcier + communication), jadérial, atelier d'écriture, club de duel, poursuiveuse chez les cristal, juge de quiddtich


Heather avait remarqué que Hélène semblait de plus en plus captivée face à son récit et cette attitude avait mis fin aux réserves qu’elle pouvait avoir à l’encontre de la demoiselle. Il était maintenant clair pour elle que sa camarade ne cherchait pas des informations avec de mauvaises intentions aussi l’anglaise se sentait plus détendue même si elle ne dévoila pas toute sa vie. Premièrement parce qu’elle souhaitait garder certaines choses secrète et deuxièmement parce qu’elle ne se sentait pas non plus totalement en confiance vis-à-vis de la française qu’elle venait tout juste de rencontrer. Heather avait besoin d’un peu de temps pour faire confiance aux gens et elle se montrait méfiante par nature à cause de la médiatisation dans laquelle elle avait vécu. Aussi si elle ne jugeait plus Hélène avec un apriori négatif, elle était encore loin de la voir comme sa meilleure amie à qui elle pourrait tout dire. Une fois sa présentation finie, elle entreprit de finir son entrée en attendant premièrement que la jeune fille en face d’elle digère les informations et qu’elle reprenne ensuite la parole. Elle ne put s’empêcher de grimacer quand elle entendit Hélène mentionnait le nom du Mage Noir, loin d’avoir une réaction de peur, elle n’aimait pas entendre ce nom qu’elle associait à la guerre et évoquait de mauvais souvenir. Mais en dehors de ce détail, la remarque la laissa perplexe, en Angleterre l’Ordre était aussi connu que l’Armée de Dumbledore fondé par Harry sur une idée d’Hermione et de Ron alors elle était étonnée qu’Hélène n’en sache rien. Même si le fait qu’elle est vécue en France et que nombre de français ne semblait pas savoir grand-chose sur l’histoire anglaise et cela expliquait surement l’ignore de Hélène sur la question. Elle allait lui fournir une explication plus détaillée quand Hélène repris la parole et lui arracha un sourire visiblement les rumeurs sur son compte était plutôt élogieuse et cela la flattait.

Repoussant son assiette légèrement vers le centre de la table, Heather pencha la tête en arrière en regardant le plafond un court instant avant de reporter son attention sur Hélène. « Oui, il est fier de moi mais pas que pour le Quidditch, mon père est fier que je sois ici et de ce que je veux faire plus tard comme pour chacun de nous. Et puis, même si on se tourne peu vers le Quidditch, on a ça dans le sang et on est plutôt doué mais je crois que tu n’es pas venu pour entendre parler de souaffle, de vol et de stratégie pour gagner la coupe, non ? » Heather affichait un sourire moqueur et tout en tendant son assiette au serveur qui venait la ramasser, elle décida de revenir au sujet qui intéressait réellement Hélène. « L’Armée de Dumbledore n’était pas vraiment révolutionnaire. En faites, à l’époque le ministère ne croyait pas au retour du Seigneur des Ténèbres et il pensait que Dumbledore voulait sa place en se servant de l’école pour créer une armée. Il a donc envoyé une mégère en temps que professeur de Défense contre les Forces du Mal qu’il a ensuite nommé Grande Inquisitrice pour pouvoir mettre son nez dans les fondements de l’école. Le problème c’est que cette professeur faisait des cours exclusivement théorique malgré le fait qu’il y ai une partie pratique aux « preuves de BUSE et d’ASPIC aussi l’Armée de Dumbledore a été crée pour pratiquer des sorts de défenses ou d’attaques et pouvoir lutter contre le mage noir de retour. Ce n’était donc pas vraiment révolutionnaire, le but n’était pas de créer un coup d’Etat ou autre, juste de se préparer à la guerre qui arrivait et de réussir la partie pratique de ces examens. Après, le professeur avait interdit cette pratique l’estimant trop dangereuse pour les idées du ministère mais c’était une folle cette femme... » Heather soupira et attrapa son verre pour boire un peu d’eau avant d’en venir aux raisons qui faisait de l’Armée quelque chose d’aussi important que l’Ordre. « L’Ordre est important puisqu’il a lutté à la fois dans la première guerre et dans la seconde mais l’armée a une même importance et en Angleterre, on connait particulièrement bien les deux. L’Armée est composé d’élève est lorsque le ministère est tombée aux mains des mangemorts avec Poudlard, c’est l’Armée qui a entrepris de saborder l’apprentissage que voulait imposer les mangemorts à Poudlard pendant que l’Ordre luttait en dehors. En sommes pour faire simple, à l’école l’Armée luttait contre les forces du mal pendant qu’à l’extérieur, chez les adultes c’est l’Ordre qui s’occupait de la lutte. Et puis, beaucoup d’anciens de l’Armée à la sortie de Poudlard intégraient l’Ordre pour aider à la lutte sans parler du fait que l’armée a été fondée par Hermione et Ron Weasley ainsi que Harry Potter... » Heather termina son discours en soupirant un peu se rendant qu’elle devait surement donner trop de détails à sa camarade qui devait se sentir noyée sous les informations. Elle connaissait beaucoup de choses sur le sujet car elle avait grandie sur les terres qui avaient vu cette guerre et qu’elle souhaitait aider les siens à tourner la page sur ce passé horrible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Raconte-moi une histoire - ft Heather

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Père Castor, Raconte-moi une histoire !
» Père Castor, raconte-nous une histoire
» Raconte-moi ton histoire. Je te dirais quelle est ta voie et qui tu deviendras. [Terminé]
» Père Castor, raconte nous une histoire! - Neal
» [Libre] Raconte moi une histoire s'il te plaît

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ad Astra :: Beauxbâtons :: Aile d'Europe :: Hall d'entrée & cafétéria :: La Cafétéria-