AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Les mécaniques du coeur. ♛ Cyprien Leblois

Vers les étoiles, à travers les difficultés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
❝ HIBOUX : 151
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1018
❝ MIROIR : Tom Hiddleston.
❝ CREDITS : Simaumauune & co'!
❝ ÂGE : Trente-sept ans.
❝ STATUT SOCIAL : Prince parmi les princes, il reste et restera à jamais le fils autant que le frère d'un roi.


Cyprien A. Leblois
L’amour n’est pas l’amour, quand il s’y mêle des considérations étrangères à son objet suprême.
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • Cyprien Auguste Leblois. Langue rouge sur lèvres blêmes se colorent des carmins sanglant de son infamie. Le nom se heurte à l'ivoire, le prénom se fait incisif dans les chairs, et déjà naît au creux des poitrine le souffle ambivalent. Coincé entre la crainte et le désir. La peur et l'envie. La souffrance et la libération.
AGE, NAISSANCE • Trente-sept ans, né un cinq novembre. La vie dure toujours trop peu de temps. A peine plus qu'une bouffée d'air. Inspirée. Expirée. Suffocante. Années passées, effacées, évincées, laissant le goût un peu trop amer de s'être évaporées en emportant avec elles les souvenirs d'une enfance radieuse. Le tic tac de l'horloge roucoule sous les yeux azuré du prince, tandis que les traits s'alignent comme pour lui montrer que le jour de sa naissance s'éloigne inexorablement. Évasion futile qui pourtant le ramène, sans cesse et à jamais, à ces illusions perdues que sont celles de sa naissance.
NATIONALITÉ • Français. Un vieux souvenir qui se fait de plus en plus vivace à mesure que le temps passe. Plein de ces soleils moribonds, et de ses pluies qui battent, sans cesser, les pavés. Nostalgie d'une enfance qui le marque à jamais de quelques manques. Comme le sentiment d'avoir perdu quelque chose en chemin, d'avoir coupé ses racines pour ensuite le regretter, seulement au fond de son regard autant que sur son sourire carnassier s'affichent le manque certain de chagrin. Il se nourrit d'autre chose que de ses peines, et la douleur des autres se fait légion
ASCENDANCE • Humaine. Il est de ces choses dont on ne peut parler sans penser, irrémédiablement, au fait qu'elles ont toujours été de ce monde. Évidence instinctive qui en font la crainte de tout un chacun sans que d'aucun ne sache à quoi cet effroi peut être dû. Curieuse réaction, assaut des sens en réponse à la cruelle présence d'un état dont la nature hurle l'absolu nécessité d'être ainsi sauvegardé. Peu importe le moyen, l'indécence et la décadence tant que continu à résonner le glas de la salissure face à la réalité de leurs êtres.
TITRE • Membre de la famille Royale. Frère du roi. Écarlate potion apportée aux lèvres avides, besoin carnassier d'en sentir les effets, il n'est que la magie qui pour eux compte. La voilà scintillante dans son obscure clarté, la voilà qui vacille au creux de leur corps et déjà naît l'extase de son pouvoir inné.
MÉTIER • Ministre des affaires Extérieures.Coup de semonce dans un monde peuplé de barbarie, mains de faussé offerte en gage d'amitié sous les rires sardoniques de quelques tyrans. Mensonges d'état ouvrés sur les tromperies caractérisées. Tout n'est que faux semblant et semblant de vrai, il n'y a rien que la tromperie pour prêcher la vérité, et la vérité pour se faire véritable bûcher de ces naïfs qui y croient encore.
ANCIENNE ECOLE/ANCIEN ÉCRIN • Ecrin Rubissan. Esquisse d'une existence outrageusement malheureuse pour celui qui tente d'y survivre. Emporté dans la jeunesse de ses années par autant d'attente que d'infamie, le voilà qui fait la pitance des destins évadés et des passions mourantes. Désillusions terribles d'un amour infertile, terribles remords de s'y être laissé prendre, il n'est de regrets qui tiennent dans son quotidien pour celui qui s'est fait le bourreau de ses tendres années. Déjà détournés, déjà envolés,  elle ne voyait en lui qu'une présence surfaite, à peine plus qu'une poupée de chiffon posée sagement dans un coin et savamment délaissée. Invisible à ses yeux, terriblement offusqué de se voir oublié au profit d'un frère qui ne saura jamais l'aimer.
PATRONUS • Un Épervier. Il est de souvenirs joyeux que certains verraient comme des actes de folies, des agissements odieux que d'autres jugeraient comme étant l'aboutissement d'une vie ou du chapitre d'une vie. Ce sont de ces actes qu'il auréole de gloire là où les autres vomiraient leur dégoût qu'il tire sa plus grande joie, sa plus grande satisfaction.  Et déjà, de sa détresse naissent ses éclats de joie, dans ce plaisir qu'il éprouve de vivre dans les calvaires de l'esprit jaillissent les ailes opalescentes de l'épervier. Cruel, implacable, mais capable d’éprouver son propre bonheur au travers de ce malheur qui le taraude.
GROUPE • Famille Royale.
Le protocole Créature fragmentée de séductions et d'autant de lamentation. Image princière prise entre les feus d'une projecteur braqué sur cette allure qu'il se doit de dégager et cette noirceur ombrée dont il ne peut se dégager. Dernier d'une fratrie aux idéaux brandis dans lesquels il se récrit, il n'est de trône pour lui si ce n'est celui des indignés auxquels sans le vouloir on le proscrit. Homme parmi tant d'autres, il n'est pourtant pas de cette peuplade qui admire autant qu'elle peut honnir, et en proie à maints démons il s'enfonce inlassablement dans le flot des non dits. Sourire contraints et forcés qui s'étendent sur ses lippes avantageuse, il se fait missionnaire de charme pour une famille aux confins des affres des embûches politiques. Le voilà qui déjà s'y perd alors qu'il se voulait bien plus libérale que son monde, le voilà qui s'échauffe au cœur des tourments viciés d'une hiérarchie royaliste, tandis que son cœur s'échaude à la vue de cette reine qu'il voudrait voir tomber. Tomber de son piédestal juste pour lui, juste pour une étreinte, un baiser, une simple caresse chienne qu'il voudrait lui arracher. La voilà la terrible vérité, celle qui fait d'un homme un prince monstrueux au regard d'un monde fallacieux.

Les notes de la duchesse Tendres éclats d'un cœur brisé qui déjà crissent sous les foulements du pieds ne laissent entrevoir la déroute et le mal qui en découle. Poison curieux qui toujours agit et ne peut être guérit, fait vivre l'enfer à celui qui se veut passif. L'homme est peut être charmant, assurément séducteur à ses heures, mais c'est la tristesse qui l'emporte sur l'être plutôt que sur l'image offerte. Duperie d'infortune qui le laisse sans voix sans pour autant cesser de le perturber, génie de la mise en scène, manipulateur fin aux doux mots enchanteurs, il sait néanmoins se draper dans la saveur suave de sa personnalité. Loup déguisé en brebis, il s'égare sur les sentiers de sa perdition pour mieux se détourner des quelques chemins droits qu'on lui aurait destiné ; fourberies malicieuses qui le font sourire sous les vindictes fraternelles tandis qu'il met en œuvre, rouages après rouages, les plans d'une ode aux changements. Ombre des ombres, le voilà qui se meut dans l'acte machiavélique sous l'ondine de quelques professions de fois promettant allégeance à une famille sans en dire plus, sans se faire plus loquace qu'il ne doit pour ne pas trahir les principes qui régissent son existence. Aucune traîtrise dans le mot, à peine plus dans le geste, et si la pensée n'est que déviance ce n'est que pour noyer le brin de révolte qui déjà fourvoie cette innocence qu'il déchoit. Il se fait dès lors avocat du diable, se perdant dans les gouffres de quelques sombres plaidoyers qui n'ont jamais pour but que celui de servir une cause qui lui est propre. Logique des fins stratèges que celle de ne jamais voir son esprit pénétré par les autres, obscures mécanismes que personne ne déchiffre tant le sourire du prince les évince. Respectabilité toute enrubannée des cachemires de la royauté, il n'en reste pas moins un emblème ineffable d'une acre loyauté et d'une sociabilité toute mesurée.   Il adore la couleur rouge, et le fait de rencontrer une femme portant un rouge à lèvre carmin le rend particulièrement extatique ▲ Il a toujours apprécié les femmes, et la première à avoir partagé son lit se trouvait être la fille d'une des employée attachée à la demeure royale. C'est un souvenir qu'il apprécie bien qu'il soit teinté d'une innocence déjà faussée et d'une maladresse dont il ne souffre plus désormais.▲ Contrairement à beaucoup d'hommes ou de femmes vivant en France, qu'ils soient sorciers ou non, il ne fume pas. L'odeur de la cigarette, d'ailleurs, l'indispose depuis son plus jeune âge. ▲ Il apprécie les odeurs safranée, et les parfums d'orients. ▲ Il cultive une aversion toute particulière pour le thé. Pour lui, il ne s'agit que d'eau chaude ayant un arrière goût de paille. ▲ Il laisse souvent pousser ses cheveux, pas tellement parce qu'il aime ça, mais surtout parce qu'il manque de temps et de patience pour se rendre se les faire couper. ▲ Il a joué au quidditch durant sa jeunesse, néanmoins une mauvaise chute lui aura brisé trois cotes et lui aura laissé une vilaine cicatrice à la base de la nuque. ▲ A force de lire, il s'est abîmé les yeux, désormais pour lire ou ne serait-ce que voir clair, il doit porter des lunettes. Seulement, il ne peut les souffrir, et ne supporte que moyennement le fait d'avoir une faiblesse ainsi dévoilée, de ce fait il préfère de loin les porter de façon sporadique. ▲ Il peint, c'est un fait, mais il apprécie surtout la représentation des scènes sombres, douloureuses et généralement bibliques ou mythologiques. Il aime le macabre et le misanthrope. Il apprécie la gène qui naît au fond des yeux de ceux qui observent ses œuvres. ▲ C'est un homme très cultivé, et doué de malice, s'il peut flouer ses adversaires c'est bien parce qu'il semble toujours avoir un coup d'avance. Joueur hors pair, il se fait maître sur l’échiquier de ses envies autant que de ses besoins. ▲ Il possède une collection impressionnante de livres, de quoi faire verdir de jalousie quelques bibliothécaires, mais il ne fait aucunement ombre à la bibliothèque royale. ▲ Il possède un chien, un malinois aux poils noirs et longs, répondant au nom de Orsino. ▲ C'est un très bon sorcier, néanmoins il excelle en botanique et en sortilège. Nul doute que quelques créatures de son entourage en ont fait les frais. ▲ Il n'aime pas son deuxième prénom, il lui rappelle bien trop souvent qu'il est le fils d'un prince attaché à une famille bien trop royale. Il préfère de loin l'oublier, et bien plus encore oublié tous les déboires qui découlent des unions fatales. ▲ Bien qu'il soit, assurément, un homme à femme, il a toujours été fidèle à son cœur. Ainsi, aucune femme, n'aura jamais réussi à avoir son cœur si ce n'est cette autre. L'élue de son cœur étant aujourd'hui mariée à son roi de frère, il cherche encore à se débarrasser de ses sentiments les plus profonds.  ▲ Bien qu'il soit Prince et que ce statut ne soit pas pour lui déplaire, il semble être attaché à de nombreuses idées Républicaines. Néanmoins, il n'est pas encore capable d'entrevoir quelques clartés entre ses envies véritables et ses envies passagères. Choix du cœur ou choix de la raison, rien n'est encore décidé. ▲ C'est absurde, mais qu'elle peur ne l'est pas ? Néanmoins, sa plus grande peur serait de se faire engloutir. Pas de se faire dévorer goulûment par une quelconque créature, mais de se noyer dans flots d'une eau sombre. De chercher un air qui ne lui viendrait pas, d'inspirer de l'eau et d'expirer sa vie, d'être aspiré par la noirceur des profondeurs jusqu'à ce que la suffocation finale ne mette un terme à sa vie. Ce n'est pourtant pas la noyade en elle même qui l'effraie pourtant le plus, ce sont bien ces eaux noires dont il ne peut qu'apprécier avec appréhension les ondulations calmes tandis que leurs couleurs d'encre l'hypnotisent. Il craint de les croiser un jour ces eaux noires, il craint de se sentir inexorablement attiré par leurs turpitudes macabres, comme emporté par le chant des sirènes pour mieux en aller de Charybde en Scylla. ▲ Sa baguette est faite en bois de vigne ce qui la rend un peu tortueuse et rigide, elle mesure trente et un centimètres. En son sein elle renferme un ventricule de dragon..

Chute Libre


Au regard de bien des événements, l'enfant qu'il avait été suivi de l'homme qu'il était désormais n'avaient jamais douté de ce désintérêt brutale d'un père pour son dernier né. Mauvaises augures pour un Auguste qui en cachait un autre, comme un regard un déviant que le père ne posait jamais sur ce fils considéré comme inutile au regard d'un pouvoir déjà confié entre les mains de ses autres enfant prodige sans qu'aucune bonnes paroles ne viennent à frôler le pavillon de ses oreilles. Injustice traître qui lui avait fait baisser les yeux durant tant d'années pour mieux fixer le bout de ses chaussures vernis, l'empêchant ainsi de chercher dans les regards opalins du père la marque sincère de quelques appréciation. Rien. Rien que l'écho d'un silence morne qui déjà creusait les sillons d'une existence passive au cœur d'un royaume qui se voulait actif. Jolie poupée exposée sous les regards scrutateurs d'une foule extasiée, photographie mobile d'une créature souriante et façonnée pour être charmante plus qu'embarrassante. Portrait dévoyé d'un être à qui le cruel oubli d'un père avait permis, si ce n'était de régner, de se montrer au moins assez distant du pouvoir pour en ressortir curieux vainqueurs.

Nul au sein du giron monarchique, à l'instar de sa personne, ne pouvait se targuer de s'être ainsi défait des obligations liées autant au sang qu'au rang. Nul mariage princier pour sa personne, nul véritable rênes offerts et pas la moindre terre à gouverner, à peine plus qu'un nom et une place au sein d'une famille. Pas même un titre qu'on aurait pu lui envier. Bribes et brisures de son enfance avait fini par mettre fin à ses attentes, développant ainsi chez l'homme quelques travers hors d'age que l'on nommait sans égards mais avec respect. La flatterie. Homme charmant, à la séduction suave, il  se savait intelligent et bien moins manipulable que le reste d'une fratrie enorgueilli de quelques pouvoirs, amoindris par les efforts d'une hiérarchie plaisante. Loin de la lumière ont toujours su grandir les plus belles fleurs. Il n'en devint pas pour autant de ceux qui complotent, mais il fit mine, bien rapidement, de se désintéresser à la royauté pour mieux se laisser bercer par les tourments de la République.

Le diable était dans la bergerie, et il y avait été placé sans que quiconque ne s'en doute. Assurément s'il n'y avait eu la reine mère pour lui rappeler d'où provenait son sang, alors il aurait tourné le dos au principe même de sa loyauté, l'offrant à ses idées, à ses envies, à sa propre prospérité. Un enfant voit toujours un dieu dans les yeux de sa mère, et lui y verrait toujours sa divine génitrice, celle qu'il aurait à jamais peur de décevoir mais qu'il blâmerait à jamais pour ce désespoir qu'elle lui avait imposé. Elle ne s'en rendrait pas compte le temps qu'il voudrait maintenir l'illusion de ses quelques charmes les plus ventrus, elle se laisserait bercer par le son envoûtant de ses douces paroles et de ses séductions les plus âpres. Mensonges d'état et pernicieuses variabilités qui n'avait pour but que celui de cacher cette rancœur tenace qu'il avait à l'égare de cet aîné qu'il considérait bien plus comme un voleur que comme un roi judicieux.

L'homme était un gouffre bien sombre, même pour ceux qui se targuaient de le connaître. Aucun de ses secrets n'avaient encore été placés sous les astres d'un public curieux. Nul fourberies encore laissées en lumière. Il était de ceux que l'on voyait sans pour autant pouvoir voir au travers. Toujours ce joli pantin aux accents charmants, intonations languissantes et regards chaleureux, rien de mieux pour cacher les plus sombres des inclinations. Secrets bien gardés. Mensonge d'état. Trahisons stratèges.

Écœurement


Il est ironique de se dire qu'un homme qui a tout peut sembler aussi démuni. Nul intérêt suscité chez un père, existence moribonde au cœur d'un royaume où il se fait la fronde, mensonge d'état parmi lesquels il se galvanise. Tout cela, néanmoins, n'avait jamais été que les cadets et autres benjamins de ses soucis, il se trouvait être bien plus enragé par quelques problèmes plus profonds et personnels. Chevalier prompte à obéir à la dame de cœur, il en restait l'as perdu au cœur de sa manche, celui qui sans qu'elle le ai jamais demandé avait décidé de lui prêter une allégeance curieuse. Le cœur, le sien en l’occurrence, avait des raisons que le raison même ignorait. Coup de foudre qui avait fait imploser toutes ses retenues sans pour autant le laisser descendre dans la fosse des lions d'une existence trop guindée.

Elle. Toujours elle. A jamais elle. Son prénom répété à tort et à travers au sein de son esprit devenu malsain à force de toujours l'avoir en tête. Terreau fertile pour ses rêveries amourachées de cette jeune fille qu'il voulait à tout prix conquérir et voir à jamais dans sa vie. Coup de foudre maladif qui lui avait fait entrevoir au travers de ses propres travers tout le bonheur illusoire d'un avenir construit d'onirisme. Forcé de constater qu'elle était sa vie, son souffle, sa mort à venir, et qu'il s'efforcer de devenir cette même bouffée d'un air frais au cœur de se vie. Indispensable à son existence. Lente et certaine ascension, pensait-il alors, jusqu'aux tréfonds de son âme, là où il pourrait y déposer les armes pour mieux s'endormir contre son sein.

Mensonge des espérances déjà fanées. Il n'avait été que trop long dans ses démarches, préférant l'assurance à l'idée même de la perdre sous les malentendus amoureux. Dès lors, de son amour brisé, il n'en retenait que la terrible désillusion qu'on lui avait imposé. Trahison certaine qu'il voyait naître au cœur d'une famille, débâcle de ses plans ourdis pour un avenir radieux. Elle épouserait son frère. Difficile acceptation pour ne pas la qualifier d'impossible, marier à un tout autre que ce roi, il s'y serait fait tant il n'aurait pas été contraint de la côtoyer, peut être même l'aurait il oublier. Là, il se devait de la soutenir, de garder la tête bien droite dans un royaume déjà fortement secoué de quelques tragédies. Radieuse cruauté qui l'étranglait, le tuait à petit feu.

Disgrâce


Le concept de fidélité aura toujours été unique et néanmoins variable. Toutes fidélités devant se mériter et non se devoir. Toute félicité devant s’acquérir et non être hérité. Il était néanmoins quelques fidélités qui trouvaient leurs comptes au travers des quelques divergences, curiosité d'ordre martiales qui laissait ouverte les déviances les plus abjectes. La pensée fidèle en elle-même n'était ainsi liée qu'à quelques envies et autres vicissitudes des destins les plus hasardeux, suffisait alors que le vent tourne pour que les idées en fasse de même, suffisait que les cœurs se meurtrissent pour les âmes se changent. Il en avait été ainsi pour lui, pour ce prince qui jamais ne s'était montré plus distant, et bien plus encore menaçant, à l'égard de cette royauté que depuis que son cœur s'en trouvé gangrené. La discorde ainsi jetée sur les champs d'augures de l'Auguste, il ne restait plus que la friche de ses haines, le germe de les infidélités.

Pensées disparates n'étaient désormais plus permises tant la fourberie était de mise. Vilaines paroles ourlées de fils d'or se faisaient légions sur sa langue fourchues, voilà qu'il ourdissait nombre de complots alors qu'il abandonnait toute foi en un pouvoir véritable. Il laissait ainsi de côté la véritable allégeance qu'il portait jusqu'alors pour son sang, son âme, sa famille pour se tourner vers des envies bien plus libérale. Sa fidélité pourtant n'était pas acquise à cette cause qui le répugnait autant qu'elle servait ses intérêts – l'homme n'était que républicain par besoin et non par envie – et se laissait porter par des idéaux vastes pour mieux se montrer courtois au regard d'un monde en stagnation. Crasse réalité qui laissait entendre que le royalisme touchait à sa fin, commençait lentement mais sûrement à se dégrader pour mieux tomber la tête en avant sur l’échafaud. Que le roi perde la tête, que le prince y gagne son cœur.

Infamante est la vérité quand elle vient à percer l'obscurité du mensonge. Sa fidélité ne revient plus, dès lors, à son passé, elle n'est plus que le reflet narquois de ses pensées, s'offrant le plaisir d'un dernier soupir tandis qu'il se laisse bercer par son individualité. Lui, n'aura jamais plus de pensées pour ces autres. Jamais si ce n'est pour elle. Toujours elle. Égoïste bon vouloir qui le forçait à rentrer dans les plus sombres manipulation, jouant sur les secrets de tout un chacun pour obtenir ce qu'on avait toujours souhaité lui refuser. Sourires charmants et bonnes paroles se faisaient alors les meilleurs alliés pour une nièce qu'il aurait plus que choyé pour ses idées brillantes qui lui donnait à nouveau foi en ses rêveries les plus doucereuses. Vengeances brutales à l'égard d'un frère qui lui avait volé l'amour d'une femme pour en briser la volonté, pour mieux briser ses envies et abrutir son amour. Il lui en voulait. Il lui en voudrait à jamais.

Tout comme il se savait revanchard à l'égard de cette mère qui n'avait rien su voir. Pauvre créature en devenir, oscillant entre la fidélité qu'il s’alléguait et la cruelle vérité qu'il lui cachait. Elle avait eu tant de temps pour tout arrêter, tant de ses moments pour tout stopper, et à chacune des occasions elle s'était contentée d’acquiescer quand elle n'avait pas tout simplement détourné les yeux. Ils avaient tous joué, et aucun d'eux n'avait véritablement gagné.  C'était la fin d'une chronique annoncé, mort orgiaque d'une destinée prête à sombrer. Il n'en attendait pas tant, mais qu'importait le prix tant que celui-ci lui apportait autant de douceur que de paix.



L'écrivain anonyme PSEUDO / PRÉNOM •  Caroline ou Simaumauune ÂGE •Fyu, j'ai dépassé le quart de siècle, ce qui fait officiellement de moi une mémé. PRÉSENCE • 6 / 7 jours. COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM • Par Bazzart parce que je flânais un peu beaucoup! COMMENTAIRE(S) • Y a moyen d'acheter une poupée gonflable de Morgane? Non mais je demande ça en tout bien tout honneur! AVATAR • Tom Hiddleston! CREDITS • Moi-même pour l'avatar du profil, Swan pour l'avatar de la fiche, et puis tumblr pour les gifs, ils ne sont pas crédités! MOT DE LA FIN • Fin!

_________________

SOUVERAINETÉ MALADIVE
Et leurs pas, ébranlant les arches colossales, troublent les morts couches sous le pavé des salles. L’aube pâle a blanchi les arches colossales. Il fuit, l’essaim confus des démons dispersés ! Et les morts, rendormis sous le pavé des salles, sur leurs chevets poudreux posent leurs fronts glacés. Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 435
❝ AUTRES VISAGES : Maxence
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1323
❝ MIROIR : Iwan Rheon
❝ CREDITS : Sweet Disaster
❝ DIALOGUES : midnightblue
❝ ÂGE : 29 ans
❝ STATUT SOCIAL : héritier du comté de Corse
❝ OCCUPATION : professeur de Prévention contre la magie noire


Bienvenuuuue officiellement. Comme je te l'ai dit, super choix de PV, et mon dieu, ta plume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SWALLOWED WHOLE BY THE DARKNESS
avatar
❝ HIBOUX : 205
❝ AUTRES VISAGES : elanor beauregard
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1111
❝ MIROIR : katie mcgrath
❝ CREDITS : hepburns & faymcwrath & sign by endlesslove
❝ ÂGE : 25 ans
❝ STATUT SOCIAL : reine déchue de son propre royaume, elle n'a plus rien que la pureté de son sang et les échos meurtriers de son nom.
❝ OCCUPATION : étudiante rubissane en dernière année dans le parcours scientifique, présidente du cercle de la rosière.


Olalala je me meurs
Bienvenue sur AA

_________________

    hopeless
    ALONE IS WHAT I HAVE. ALONE PROTECTS ME. but who knows what she spoke to the darkness, alone, in the bitter watches of the night, when all her life seemed shrinking, and the walls of her bower closing in about her, a hutch to trammel some wild thing in ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 355
❝ AUTRES VISAGES : Isis de Monteynard
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1262
❝ MIROIR : Gaia Weiss
❝ CREDITS : Liquorice wand (c)
❝ DIALOGUES : #993366
❝ ÂGE : 21 ans
❝ STATUT SOCIAL : Haute noblesse
❝ OCCUPATION : Quidditch


Bienvenue, et Tom, ce PV, un excellent choix

_________________


I remember tears streaming down your face
When I said, I'll never let you go, When all those shadows almost
killed your light. I remember you said, Don't leave me here alone
But all that's dead and gone and passed tonight. safe&sound
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
You don't mess with LOVE, you mess with the TRUTH.
avatar
❝ HIBOUX : 1142
❝ AUTRES VISAGES : Valentine de Boisbleau
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2252
❝ MIROIR : Leighton Meester.
❝ CREDITS : Everdeen, Tumblr, Wild Hunger.
❝ DIALOGUES : indianred
❝ ÂGE : Vingt-quatre ans.
❝ STATUT SOCIAL : Petite Noblesse (héritière du Comté d'Anjou).
❝ OCCUPATION : Beauxbâtons, en huitième année. Parcours social et politique. Comice Rubissane et membre du Cercle de la Rosière.


Un Cyprien ! Super choix de PV
BIENVENUE I love you
N'hésite pas si tu as la moindre question

_________________

even angels have their demons.
I had made every single mistake that you could ever possibly make. I took and I took and I took what you gave but you never noticed that I was in pain. I knew what I wanted; I went in and got it. Did all the things that you said that I wouldn't. I told you that I would never be forgotten and all in spite of you. And I'm still breathing, I'm alive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 634
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1522
❝ MIROIR : gemma arterton
❝ CREDITS : gentleheart.
❝ ÂGE : vingt-sept ans
❝ STATUT SOCIAL : enfant d'une infidélité, elle ne peut prétendre à la noblesse de son père et se mêle ainsi à la plèbe, roturière, comme sa mère.
❝ OCCUPATION : actrice au mélusine et alchimiste à son propre compte


ce pv
bienvenue parmi nous

_________________


- Got a hurricane at the back of her throat. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 197
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1116
❝ MIROIR : sophie cookson.
❝ CREDITS : ice and fire.
❝ DIALOGUES : crimson.
❝ ÂGE : vingt-trois ans.
❝ STATUT SOCIAL : roturière, l'insignifiance dans les veines, la révolte dans le coeur.
❝ OCCUPATION : étudiante à beauxbâtons, rubis, première année de gramme, parcours mystères de la magie (fantômologie), danseuse classique.


le titre, le pv, le début de la fiche, j'accroche déjà
bienvenue, et bonne chance pour la suite I love you I love you

_________________


    NEVER WAS A GIRL WITH A WICKED MIND BUT EVERYTHING LOOKS BETTER WHEN THE SUN GOES DOWN.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Bienvenue et bonne fiche. brille
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ HIBOUX : 151
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1018
❝ MIROIR : Tom Hiddleston.
❝ CREDITS : Simaumauune & co'!
❝ ÂGE : Trente-sept ans.
❝ STATUT SOCIAL : Prince parmi les princes, il reste et restera à jamais le fils autant que le frère d'un roi.


Merci tout le monde! Vous êtes adorables!
J'espère ne pas vous décevoir avec mon interprétation de Cyprien!
Amour sur vous!

_________________

SOUVERAINETÉ MALADIVE
Et leurs pas, ébranlant les arches colossales, troublent les morts couches sous le pavé des salles. L’aube pâle a blanchi les arches colossales. Il fuit, l’essaim confus des démons dispersés ! Et les morts, rendormis sous le pavé des salles, sur leurs chevets poudreux posent leurs fronts glacés. Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 210
❝ AUTRES VISAGES : Lauréline
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1102
❝ MIROIR : Zoella Sugg
❝ CREDITS : anaëlle.
❝ DIALOGUES : #003366
❝ ÂGE : ving-un ans
❝ STATUT SOCIAL : petite noblesse ~ Héritière du comté du Limousin
❝ OCCUPATION : 2ème année de Diadems en maîtrise de la magie chez les Saphiroy


Bienvenue officiellement le Prince

Bon courage pour ta fiche, je suis déjà fan du début !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 263
❝ AUTRES VISAGES : VOTRE DISCRÈTE VOISINE
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1185
❝ MIROIR : NATALIE DORMER.
❝ CREDITS : FAUST. TUMBLR. ÉMILE ZOLA.
❝ DIALOGUES : DARKSEAGREEN.
❝ ÂGE : TRENTE-CINQ ANS.
❝ STATUT SOCIAL : FILLE DE COMTE ÉLEVÉE AU SOMMET DE LA PYRAMIDE: MORGANE EST REINE DE FRANCE.
❝ OCCUPATION : ICÔNE DE LA MODE, IMPLIQUÉE DANS UN GRAND NOMBRE D'ASSOCIATIONS CARITATIVES BIEN PENSANTES ET SOUVERAINE À SES HEURES.


JE.




BIENVENUE PARMI NOUS, IL FAUT ENCORE QUE JE LISE TOUT ÇA MAIS!!!! un cyprien omg. :( BON COURAGE POUR LA SUITE DE TA FICHE, ON VA FAIRE DE GRANDES CHOSES TOI ET MOI JTM DÉJÀ.

_________________

Elle ne se sentait pas d’indignation contre ces mangeurs de curée. Mais elle les haïssait, pour leur joie, pour ce triomphe qui les lui montrait en pleine poussière d’or du ciel. (...) Et elle, au fond de son cœur vide, ne trouvait plus qu’une lassitude, qu’une envie sourde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 151
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1018
❝ MIROIR : Tom Hiddleston.
❝ CREDITS : Simaumauune & co'!
❝ ÂGE : Trente-sept ans.
❝ STATUT SOCIAL : Prince parmi les princes, il reste et restera à jamais le fils autant que le frère d'un roi.


Morgane! Amour de ma vie! Femme ingrate au coeur dévoué à un autre!
J'ai déjà fait plein de plans pour finalement t'engrosser à la place de mon frère *sort*

:lovehug: :lovehug: :lovehug: :lovehug:

Merci chaton!


_________________

SOUVERAINETÉ MALADIVE
Et leurs pas, ébranlant les arches colossales, troublent les morts couches sous le pavé des salles. L’aube pâle a blanchi les arches colossales. Il fuit, l’essaim confus des démons dispersés ! Et les morts, rendormis sous le pavé des salles, sur leurs chevets poudreux posent leurs fronts glacés. Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 263
❝ AUTRES VISAGES : VOTRE DISCRÈTE VOISINE
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1185
❝ MIROIR : NATALIE DORMER.
❝ CREDITS : FAUST. TUMBLR. ÉMILE ZOLA.
❝ DIALOGUES : DARKSEAGREEN.
❝ ÂGE : TRENTE-CINQ ANS.
❝ STATUT SOCIAL : FILLE DE COMTE ÉLEVÉE AU SOMMET DE LA PYRAMIDE: MORGANE EST REINE DE FRANCE.
❝ OCCUPATION : ICÔNE DE LA MODE, IMPLIQUÉE DANS UN GRAND NOMBRE D'ASSOCIATIONS CARITATIVES BIEN PENSANTES ET SOUVERAINE À SES HEURES.


AH on est sur la même longueur d'onde, bien.
ta plume est exquise, j'ai trop hâte de lire l'histoire omg, je t'aime, voilà. :russe:

_________________

Elle ne se sentait pas d’indignation contre ces mangeurs de curée. Mais elle les haïssait, pour leur joie, pour ce triomphe qui les lui montrait en pleine poussière d’or du ciel. (...) Et elle, au fond de son cœur vide, ne trouvait plus qu’une lassitude, qu’une envie sourde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 151
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1018
❝ MIROIR : Tom Hiddleston.
❝ CREDITS : Simaumauune & co'!
❝ ÂGE : Trente-sept ans.
❝ STATUT SOCIAL : Prince parmi les princes, il reste et restera à jamais le fils autant que le frère d'un roi.


Je me doutais bien qu'on finirai par en arriver là! :hehe: :hehe: :hehe: :hehe:
Oui oui oui!
Ca te plait? Mah cool alors!

_________________

SOUVERAINETÉ MALADIVE
Et leurs pas, ébranlant les arches colossales, troublent les morts couches sous le pavé des salles. L’aube pâle a blanchi les arches colossales. Il fuit, l’essaim confus des démons dispersés ! Et les morts, rendormis sous le pavé des salles, sur leurs chevets poudreux posent leurs fronts glacés. Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 138
❝ AUTRES VISAGES : (rose weasley ; palmyre) présentation ; liens ; insta
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1334
❝ MIROIR : dylan o'brien.
❝ CREDITS : © darkdreams.
❝ ÂGE : 23 ans.
❝ STATUT SOCIAL : dauphin.
❝ OCCUPATION : uc.


OMG CE PV YAAAAAS bienvenuuuuue et bon courage pour ta fiche :jule:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 151
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1018
❝ MIROIR : Tom Hiddleston.
❝ CREDITS : Simaumauune & co'!
❝ ÂGE : Trente-sept ans.
❝ STATUT SOCIAL : Prince parmi les princes, il reste et restera à jamais le fils autant que le frère d'un roi.


Ahahaha! Merci!
Et terminada la fificha!

_________________

SOUVERAINETÉ MALADIVE
Et leurs pas, ébranlant les arches colossales, troublent les morts couches sous le pavé des salles. L’aube pâle a blanchi les arches colossales. Il fuit, l’essaim confus des démons dispersés ! Et les morts, rendormis sous le pavé des salles, sur leurs chevets poudreux posent leurs fronts glacés. Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
You don't mess with LOVE, you mess with the TRUTH.
avatar
❝ HIBOUX : 1142
❝ AUTRES VISAGES : Valentine de Boisbleau
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2252
❝ MIROIR : Leighton Meester.
❝ CREDITS : Everdeen, Tumblr, Wild Hunger.
❝ DIALOGUES : indianred
❝ ÂGE : Vingt-quatre ans.
❝ STATUT SOCIAL : Petite Noblesse (héritière du Comté d'Anjou).
❝ OCCUPATION : Beauxbâtons, en huitième année. Parcours social et politique. Comice Rubissane et membre du Cercle de la Rosière.


Félicitations & bienvenue

Te voilà validé(e), que faire ensuite ?
Quelle plume     J'ai beaucoup aimé lire ta fiche, et je suis tellement contente qu'on ait enfin un Cyprien, et à la hauteur, en plus Vous vous êtes bien trouvés avec Morgane, j'ai hâte de lire vos sujets    
Félicitations, tu as passé l'épreuve de la présentation avec brio ! Il est temps à présent de penser à quelques points essentiels : il te faut passer par la case fiche de relations [ portoloin ] et, bien sûr, vérifier que ton personnage est correctement répertorié dans les différents registres du forum. Tu peux également nous faire part de tes recherches [ portoloin ] et de tes [ scénario ]. En dehors du rp, tu appartiens désormais à l'équipe centaure : pour pimenter l'ambiance, rien de tel qu'un petit jeu de compétition, rapportez le plus de points à votre équipe afin de profiter de petites surprises, plus d'informations par ici [ portoloin ]. Pour finir, n'hésite pas à profiter des actualités et de la technomagie [ portloin] mise à ta disposition.

En cas de besoin, le staff se tient à ta disposition. Amuse-toi bien !

_________________

even angels have their demons.
I had made every single mistake that you could ever possibly make. I took and I took and I took what you gave but you never noticed that I was in pain. I knew what I wanted; I went in and got it. Did all the things that you said that I wouldn't. I told you that I would never be forgotten and all in spite of you. And I'm still breathing, I'm alive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Les mécaniques du coeur. ♛ Cyprien Leblois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR
» 1.07/1.08 : Un dernier battement de coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ad Astra :: Gestion des Personnages :: Le carrosse volant :: A dos d'abraxan-