AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 CONTRE LES POP-UPS QUI M'ASSURENT LE TRÔNE.

Vers les étoiles, à travers les difficultés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
GRANDE GUEULE... D'ANGE
avatar
❝ HIBOUX : 228
❝ AUTRES VISAGES :
ficheinstagramportship.
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1146
❝ MIROIR : matt smith.
❝ CREDITS : la p'tite mouette.
❝ DIALOGUES : #654975
❝ ÂGE : vingt-huit ans. à peine sorti de la grande école, je me sens aucunement vieux. peut-être même trop jeune dans ma tête, alors que j'ai tendance à dire innocemment tout fort ce que je pense tout bas. et puis, il faut dire que je suis assez bien conservé pour mon âge... certaines personnes pensent même que je suis légèrement plus jeune. c'est une bonne chose.
❝ STATUT SOCIAL : célébrité paysanne. je suis un simple roturier comme un bon nombre d'individus dans la société sorcière. pas la peine pour moi de viser plus haut. je dois me contenter de mon statut banal... m'enfin. je ne suis pas l'homme le plus à plaindre non plus. ma célébrité et mon statut de mannequin me permet malgré tout d'être riche sans avoir des obligations royales... une bonne chose en soit.
❝ OCCUPATION : mannequin, artiste amateur. je me montre et provoque en même temps... je cherche à être toujours vu, toujours reconnu dans la rue. que l'on me demande des othographes, que l'on me prenne en photo. être un petit exemple de mauvais garçon pour ces jeunes qui ont besoin de rêves et d'espoirs... oui, j'espère qu'un jour, je tomberais sur quelqu'un qui m'avouera son désir d'être comme moi. là alors, je pense que je pourrais dire avoir fait du bon travail.


Paris Nirvana Ladorée
j'fais tout mon make up au mercurochrome.
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • ladorée. la dorée, l'adorée. sa signification reste tout aussi mystérieuse que son origine. un creux dans ma vie qui ne sera jamais comblé. si l'on peut aisément sentir une frustration lorsque l'on me parle de ce paternel que je n'ai jamais connu, je tente de me consoler en disant qu'ainsi soit la vie, si le destin en a décidé ainsi, je n'ai qu'à me contenter de cela. de toute façon, cet homme ne mérite même pas d'être retrouvé, et encore moins recherché. il est ce qu'il représente : un être invisible, un fantôme, un simple animal mort dont on ne daigne à regarder. un être oublié

paris. capitale de la france, chute. la signification du prénom en lui-même est si péjoratif tandis que la ville en elle-même est si belle. ma mère, ne savait pas quel prénom elle devrait me donner. je n'étais qu'un simple accident après tout. une créature non désirée. mais loin de là dans l'idée de m'abandonner, c'est presque l'évidence qui lui est venue à l'esprit. paris, ville de l'amour et du pouvoir. cité royale d'un beau pays. milieu qu'elle a toujours connu. le titre a donc été finalement rapidement choisi.

nirvana. béatitude extrême, groupe. pour ceux qui s'en souviennent encore, le nom de nirvana interpelle. musique dans la tête. groupe révélateur du mouvement grunge. kurt cobain. ma génitrice étant une grande fan, il a fallut qu'elle fasse une vénération en donnant un tel nom à son bébé. mais pour d'autres, cela sera probablement un tout autre sens qui viendra à l'esprit. extinction de l'individualité, des sens et du désir. état de bonheur suprême, de paix intérieur total avec soi-même... qu'importe si on ira donc se moquer de mes prénoms pour cela. aujourd'hui, mon identité est reconnu par quelques sorciers et aucunement à cause de leurs particularités.

ÂGE, NAISSANCE • vingt-huit ans, onze décembre. dans un petit hôpital misérable de la capitale. elle était là, elle était seule. pas d'homme pour la soutenir, pas de père en devenir. juste elle et le personnel qui s'attelait à la tâche comme ils le savaient faire si bien, si souvent. on ne pouvait pas dire vraiment que c'était un cadeau qu'elle allait recevoir, ni même une malédiction. seulement un enfant pleurnichard qui allait essayer de faire de sa vie une idéalisation. un gamin qui, malgré sa bâtardise, ne pourrait être remplacé pour rien au monde. oui, elle ne me renia aucunement, faisant de moi le plus heureux des garçons.

NATIONALITÉ • française. les origines sont, quant à elles, plutôt impénétrables. ma mère affirme que ses parents étaient tout deux français avant elle. que si on suppose qu'elle a malgré tout des origines anglaises, cela remonte à plusieurs années déjà. néanmoins, ne connaissant aucunement l'identité de mon père, on ne sait si je possède également des origines étrangères provenant de chez lui. cependant, dans tout les cas, je reste malgré tout français, comme ma mère avant moi, aisément prouvable par le premier prénom que je porte.

ASCENDANCE • humaine. tout ce qui a de plus banal chez les humains même. en effet, ma mère a été étrangement étonné d'apprendre l'existence des sorciers. il semblerait donc que je sois né-moldu si l'on oublie le peu d'information que l'on a sur mon vieux, mais qu'importe. ici on ne m'apprécie nullement pour mon statut du sang et je m'en réjouis. car il est vrai qu'un sorcier n'est aucunement défini pour le flux carmin qui coule dans ses veines... j'en suis la preuve même, faisant parti des plus habiles sorciers, capable en effet de devenir un renard roux. maligne créature des bois pointant le bout de son museau lorsque le satellite lunaire se réveille.

TITRE • simple roturier. quand on vient d'un monde où le peuple est maître de choisir son souverain, se dire que l'on retombe au plus bas de l'échelle, revenant plusieurs années en arrière, c'est dur à accepter. pour moi, c'est clair et net : il n'existe ni de roi ni de reine. un jour ou l'autre, les nobles tomberont comme des mouches et le peuple sera enfin libre du joug de ces pètes-secs. qu'importe le temps que l'on devra attendre pour que les esprits s'échauffent. c'est bien dommage, qu'à notre époque, on en soit encore là... hélas, c'est une dure réalité. mais quand tout le monde aura réellement marre, on sait tous ce qu'il passera... un chaos atrocement terrible pour redonner paradoxalement un peu d'équilibre.

MÉTIER • mannequin. poupée que l'on expose pour afficher les plus beaux costumes. poupée que l'on affame pour qu'elle puisse rentrer dans les riches habits, voilà ce que je suis. je ne suis pas ce genre d'individu qui aime porter des colliers rattachés à une laisse, néanmoins, j'avoue que je suis également charmé de savoir à quel point mon physique attire et qu'il est agréable à montrer. aussi, lorsqu'on vint me voir pour me proposer un tel poste, je ne m'y refusais pas. néanmoins, mon cœur balance également pour la liberté d'expression, la création. aussi, ceux qui s'intéressent de prêt ou de loin à ma vie sauront qu'il m'arrive également, de dessiner, de peindre et d'écrire des livres. je suis donc un artiste polyvalent en soit.

ANCIENNE ÉCOLE/ANCIEN ÉCRIN • beauxbâtons, saphiroy. j'aurais pu rejoindre les améthysses. pour mon côté artistique, révolutionnaire. mais à ce moment-là, alors que je n'étais qu'un jeune adolescent, je ne désirais qu'une chose : tirer mon épingle du jeu et m'élever parmi les grands, avoir moi aussi une chance parmi ces élèves qui provenaient de diverses origines avec leur avantage qui leur était propre. moi je n'étais qu'un gamin issu d'une vie moldue banale. j'étais bon pour devenir un misérable paysan, me disais-je. pourtant, j'ai su m'imposer, me battre pour atteindre cette perfection désirée. aujourd'hui, on peut vraiment dire que je m'en suis sorti.

PATRONUS • opaloeil des antipodes. il faut dire que j'ai mis beaucoup de temps avant d'être capable d'en produire un. au sein de l'établissement, je ne cessais de me chercher... puis, un jour, je prends la forme d'un renard, faisant de moi un animagi. peu de temps après, je me concentre sur ce souvenir pour faire un patronus, créant alors aisément un renard... mais l'animal est vite oublié pour être remplacé par un opaloeil des antipodes... le plus beau des dragons à ce qu'il paraît ! vous voulez savoir comment cette fumée blanche a soudainement changée de forme ? depuis mon premier défilé. sous le feu des projecteurs et gardant la contenance, j'avais le sentiment d'être aimé, admiré pour mon physique singulier et ma prestance sans aucun doute majestueuse... semblable cette magnifique créature à la fois dangereuse et sublime.

GROUPE • roturiers. comme je l'ai dit plus haut, je ne possède ni de titre, ni de terre... et en plus de cela, je dois payer des taxes et des impôts comme toutes personnes de ma condition. on ne peut pas vraiment dire que je sois l'homme le plus à plaindre, je suis ni pauvre ni riche, simplement dans la moyenne... mais tout de même. comme tout êtres humains, je suis un véritable insatisfait. j'ai toujours besoin de plus, de m'élever encore et encore... si de simples mortels ont la chance de bénéficier des traitements de faveurs, pourquoi pas moi ?
Le protocole Paris est issu d'une famille de moldue. Sa mère a rencontré son père dans une boîte de nuit, ils ont couché et le lendemain, l'homme a disparu. Hélas pour la mère de Paris son ventre grandit de jour en jour avant que le petit garçon ne finisse par naître. Plutôt que de rejeter le bâtard, elle décidera de l'élever qu'importe les difficultés qu'elle pourrait rencontrer par la suite. Plutôt pauvre, Paris restera un gamin sans problème durant son enfance faisant du mieux qu'il pouvait pour aider sa mère. Il sera d'ailleurs attristé de la quitter lorsqu'il rentrera à l'école Beauxbâtons mais se jura de la rendre fier. Il rejoindra alors les saphiroys en quête de seconde chance, se créera une assez belle réputation parmi les élèves et réussira son pari en devenant animagi, faisant presque de lui un sorcier accompli... seul le viol par un élève masqué altérera sa renommée. en sortant de l'école, ce fait est - avec soulagement pour lui - vite oublié. il devient alors un mannequin reconnu puis un artiste peu notoire, avant tout réputé pour sa provocation que l'on retrouvait également dans son caractère lorsqu'il était encore un élève à l'académie, fidèle membre des compagnons.

Les notes de la duchesse charismatique, courageux, distingué, divertissant, doux, extraverti, intelligent, persévérant, protecteur, vif, arriviste, curieux, désinvolte, énigmatique, fantasque, immature, présomptueux, provocateur, sarcastique, sournois. i. don • animagi renard roux. au sein de l'école, je n'avais qu'un seul but. il fallait gagner. il fallait être le meilleur. écraser les autres, prouver sa valeur. quitte à jouer de la sournoiserie pour monter les échelons. oui, je m'étais promis d'être le plus grand, le plus fort. aussi, lorsque j'en avais le temps, je faisais en sorte de trouver un coin isolé pour parfaire mon entraînement magique, cherchant à devenir un animagi. c'est finalement vers la fin de mon apprentissage au sein de l'académie que je découvris ma forme... un renard roux mignon comme tout. mais être un renard signifiait également tellement de traits péjoratifs. en particularité celle de la ruse que l'on attribut bien trop souvent à ces créatures au pelage de feu. mais qu'importe : j'avais réussis à atteindre mon but. je prouvais à moi-même que je pouvais être au niveau des autres... non. je pouvais même les dépasser. • ii. un épouvantard • un mariage forcé. la peur est si futile, et pourtant... je suis issu d'un monde où l'on se marie par amour et non pour une quelconque condition stupide. qu'importe si la personne que j'admire est issue de la haute société, je ferais tout mon possible pour détourner les règles établies pour avoir ce que je veux. ce ne sont pas des rois et des reines qui vont me dire qui je dois épouser ou non... et si je n'ai que l'autorisation de donner un enfant à une autre roturière que je n'apprécie guère, alors soit. je resterais seul, qu'importe ce qu'on dira sur moi. mais ce monde est fourbe et il suffit de quelques menaces pour vous faire courber l'échine... aussi, je suis donc particulièrement inquiet si ce genre de situation viendrait à se présenter à moi. sinon, malgré les apparences, je reste un grand peureux dans l'âme, craignant le vide, les endroits étroits, les insectes et par-dessus tout les aiguilles. • iii. un secret • œuf de dragon. cela a été plus fort que moi. je pense que c'est plutôt déconseillé d'en posséder un chez soi, mais j'admire tellement ces sublimes créatures... et puis le vendeur m'a dit que de toute façon, il est non viable, que c'est simplement un œuf et rien de plus... certes, l'individu vendait ses marchandises illégalement et au vu de la personnalité, c'était plutôt le genre de bonhomme dont on devrait se méfier, mais qu'importe. vivant ou non, j'ai pas pu m'empêcher de m'acquérir cette petite merveille. et au pire des cas, même si une bestiole viendrait à percer sa coquille, je pourrais toujours essayer de l'élever. • iv. une rumeur • mystère. à vrai dire, il n'y en a pas qu'une seule qui court sur ma personne, mais plusieurs. des tonnes et des tonnes de rumeurs. il m'arrive même, par ailleurs, de me retrouver dans les magazines people tellement les gens s'amusent à me créer une existence qui me reflète aucunement. mais ça, je le dois certainement en premier lieu à mes études à beauxbâtons où j'étais le petit garçon qui sortait de nul part avant de s'affirmer avec aisance... puis vient ensuite ma provocation, n'hésitant pas à affirmer haut et fort ce que je pense tout bas. quitte à se faire plus haïr qu'apprécier. on déteste les mauvais garçons et ça je le sait bien... et mieux encore, je laisse les personnes dire ce qu'ils veulent de moi, appréciant laisser le mystère sur ma personnalité. cependant, s'il y a bien une chose que je refuse d'accepter que l'on me dise de moi, c'est que je fasse parti des indivisibles. parce que même si je pense que leurs actions sont justes, ou du moins, les raisons qui les poussent à agir de la sorte, je ne veux pas m'attirer la foudre des plus hauts placés alors que je suis innocent de toutes actes commises. et puis, il faut dire que j'ai assez de problèmes comme ça. le jour où je les rejoindrais - si je les rejoins - alors peut-être qu'à ce moment-là, ça ne me gênera pas de l'avouer également. • v. une habitude • mes cheveux. chaque matin, c'est le même quotidien. il faut que je me prépare, que je sois beau. pour que les gens dans la rue se détourne pour me regarder... même si beaucoup affirment que j'ai un style assez particulier. en effet, je ne troque pas vraiment des vêtements moldus contre les costumes de soirées pour les bals. je préfère garder un style assez chic pour étaler ma richesse que les autres n'ont pas. parce que je suis une célébrité et qu'une célébrité doit rester un modèle exemplaire pour la société. il faut que tout le monde désire d'être comme moi... avec mes vêtements élégants s'ajoutent bien souvent une multitudes d'accessoires et enfin... il faut avant tout que ma coiffure soit sublime. bien qu'extravagante, j'aime la forme qu'aborde ma crinière. tel une raiponce masculinisée, je passe alors des heures et des heures devant mon beau miroir pour la rendre parfaite. aujourd'hui, rares sont les personnes qui m'imaginent autrement. • vi. un amortentia • parfum alien, thé earl grey, fleur d'oranger, tarte aux citrons meringuée. je pense, qu'il ne peut exister meilleure composition que ces divers pêchés mignons sur une table. si le parfum vient avant tout de l'odeur que j'ai pu une fois sentir juste avant un défilé, le reste est un ensemble de gourmandises dont je me régalerais bien si j'avais l'occasion de m'autoriser plus souvent ce genre de dessert. néanmoins, l'aspect oblige : je ne peux avaler ce type de nourriture et risquer de mettre ma carrière en danger... ou du moins, très rarement. • vii. une anecdote • no sex, no drug, no alcool. bien souvent, lorsque l'on me voit, c'est avec une cigarette au bec ou une bouteille dans la main. toujours en train d'agiter l'objet du pécheur, toujours dans l'idée de provoquer l'auditoire, quitte à ce que la fumée envahisse la pièce et étouffe les personnes aux alentours... on me compare souvent à un dragon ou à un alcoolique de première et pourtant... c'est incroyable comment j'ai beaucoup de mal à supporter l'odeur de la cigarette et l'alcool. je me retiens de tousser lorsque la fumée mortelle envahie mes poumons et je suis sur le point de m'endormir au bout de deux à trois verres d'alcool... en ce qui concerne le sexe ? c'est bien quelque chose sur laquelle je reste particulièrement silencieux, si ce n'est gêné. après tout, quand on a été victime de viol par le passé, on se sent souillé. sale. on a vraiment pas envie d'en parler. • viii. une passion • l'art. tout le monde le sait. en plus de m'investir dans le monde la mode, je n'hésite également pas à laisser mon imagination s'investir dans la création... De toutes sortes, jusqu'à même mettre en valeur des œuvres qui pourraient tout aussi bien être fait par des moldus que des sorciers. là alors, souvent je cherche à les exposer au reste du monde... je publie également des livres, souvent sur mes pensées, sur ma propre personne, ou bien sur des histoires parfaitement imaginées... bref, tout les médiums sont bons à être exploités... malheureusement, il me semble que ma notoriété en tant qu'artiste plastique n'est pas aussi grande que celle que je possède déjà en tant que mannequin. c'est bien dommage, mais je ne compte pas me laisser abattre. • ix. un objet fétiche • [ portoloin ]. quel est ce beau pendentif que je porte à mon cou ? moi-même, je ne le sais pas vraiment. tout ce que je sais, c'est que je l'ai acheté en même temps que le reste de mes fournitures avant de me rendre à l'école beauxbâtons. le bijoux était si beau. il donnait réellement envie d'être acheté... et puis, lorsque la nuit pointe le bout de son nez, elle brille d'une lumière particulière, comme enchantée, nous dévoilant une galaxy au creux même du bijoux... beaucoup me disent que je dois m'en débarrasser, qu'il doit être ensorcelé par un sort particulièrement étrange, mais je n'en fais qu'à ma tête. • x. une baguette • [ portoloin ]. composé d'un bois d'ébène, la baguette est recouverte de divers ornements ainsi qu'une nappe argentée recouvrant la noirceur du matériaux. en son cœur, on peut trouver une épine de monstre du fleuve blanc. la taille est de trente-et-un centimètres. fine et solide, elle permet de jeter des sorts à la fois élégants et agressifs. enfin, elle convient particulièrement à toutes les formes de magie de combat ainsi qu’à la métamorphose.

Les allégories princières
le pays d'hier

ENFANCE
▹ where did you sleep last night
Elle criait. Pleurait. Hurlait. Le travail était si dur. La souffrance. Tout cela pour quoi. Pour mettre au monde un garçon qu'elle n'a jamais désiré et qui, pourtant, elle avait décidé de garder. Loin de là parce qu'elle avait peur de se sentir coupable si elle décidait d'avorter, non. Le destin en avait décidé ainsi, elle ne pouvait s'y refuser. Et puis, un môme donnerait un peu de joie de vivre dans cet univers si solitaire de la jeune femme alors qu'elle retrouvait sa demeure, le soir même sans avoir même pas un chat pour lui tenir compagnie. Un enfant, elle savait que cela allait grandement changer son quotidien, mais pas forcément en mal. Néanmoins, elle ne pouvait pas se dire également qu'elle ne regrettait pas d'avoir abandonné l'idée alors que l'accouchement représentait une véritable torture pour elle. Elle qui s'était montrée si forte jusqu'à maintenant alors que son entourage n'avait cessé de la condamner pour ce qu'ils avaient considéré comme de l'insouciance. Garder un enfant alors que l'on est seul. Garder un enfant alors que l'on est jeune. Mais elle s'était fait la promesse de m'éduquer du mieux qu'elle pouvait, quoiqu'il arrive, et c'est ce qu'elle fit. Qui plus est, elle le fit même très bien. Mais revenons à la situation initiale, alors que je n'étais qu'un simple petit bout de chou découvrant tout juste le monde. Arraché du ventre de ma génitrice, ce fut à mon tour de crier. De crier de toute mes forces, agressé par la lumière et le froid de ce monde si étrange, si terrible. Je ne désirais qu'une chose : retourner dans le ventre chaleureux et accueillant de ma mère jusqu'à ce que je me retrouve dans ses bras. Là alors, quelque chose d'incroyable s'est produit. Son regard doux s'est posé sur moi, reconnaissant sa progéniture... Regrettait-elle donc toujours de m'avoir mit au monde ? Aucunement. Elle souriait, rassurée de mon état, rassurée de voir à quel point j'étais beau, vivant. Elle était si fatiguée après ces minutes qui lui avaient semblé être des décennies... Mais qu'importe, nous étions tout les deux là, rassemblés, épuisés, vifs. Ce fut alors sur ces dernières pensées rassurantes qu'elle s'endormit seule, dans sa chambre d'hôpital.

RENTRÉE À BEAUXBÂTONS
▹ come as you are
Quinze ans. Ça fait bien longtemps que j'ai découvert la réalité sur ma nature, sur ce monde parallèle à celui des moldus. Cela a fait un choc à ma mère, mais comme toujours, elle a tenu le coup et elle a accepté ma différence. Je l'apprécie beaucoup pour ça. Plus qu'une mère, elle est également une amie avec laquelle j'avais tendance à me confier, parlant de tout et de rien, jusqu'à mes plus intimes secrets. Parlant de la magie malgré sa nature plus qu'humaine. Mais aujourd'hui, je dois rejoindre l'Académie. Je dois la quitter quelques temps pour la retrouver ensuite. Elle m'a alors tout simplement fait un bisou sur le front avant de m'encourager dans la voie que j'allais prendre. C'est à ce moment-là où je lui ai fait la promesse. Celle de la rendre fière de moi. Fière d'avoir un fils qui réussira ses études, le premier de sa classe, malgré sa condition originelle moldue. Car oui, j'avais hélas le sentiment d'avoir un désavantage au niveau de la lignée. Pire encore : je tombais dorénavant dans un univers bien distinct où les rois semblaient perpétuellement régner en maîtres. Si je me trouvais être déconcerté au départ par une telle société, je voulais que l'on puisse malgré tout me considérer à l'égalité. Balayer ce passé pour aller de l'avant. Et c'est sans nul doute sur ces troubles pensées que la pierre bleue a jailli du liquide transparente pour se présenter à moi. Je venais d'entrer dans un écrin.

SITUATION SCOLAIRE
▹ smells like teen spirit
J'avais si peur. J'y croyais pas. J'y croyais plus... Néanmoins, cela ne m'a pas empêché d'évoluer au cours des années, de remarquer à quelle point je pouvais être ingénieux tout en jouant les trublions avec les copains, écrasant tout ceux qui osaient se mettre sur mon chemin... Rejoignant les Compagnons, je pense que c'est avant tout l'obédience qui facilita mon intégration au sein de l'établissement alors que les membres se trouvaient être tous des partisans de la démocratie et de la liberté d'expression... C'était donc comme si je retrouvais un petit coin familier, différent de la culture sorcière digne de la monarchie qui me semblait particulièrement étrangère. En effet, si je faisais tout mon possible pour exceller dans la matière des mœurs et des coutumes, je dois dire que je fus assez étonné de devoir me comporter en gentleman en plus de savoir toutes ces formes de politesse désuètes. De savoir l'histoire de la magie qui consistait également avant tout de savoir la vie de ces rois et ses reines qui n'avaient que faire de nous... Bref, des moments assez ennuyeux mais dont j'essayais de passer outre, jouant les hypocrites auprès de mes professeurs pour attirer leurs faveurs plus que leurs foudres. Ainsi, il m'était finalement aisé de jouer aussi bien dans le camp des Compagnons que celui des autres, ce qui était assez pratique au final lorsqu'il fallait aider un membre de l'obédience qui s'était retrouvé dans l'embarras : un petit sourire, un petit compliment, affirmer que la personne avait dû se tromper et le tour était joué. Oui, cela était aussi simple que cela. Bientôt, on voyait en moi un pauvre petit adolescent à la gueule d'ange... Beaucoup me surnommaient comme ça d'ailleurs "Gueule d'Ange" voir "Paris Charming"... Surtout lorsque l'on me connaissait bien. Jeune éphèbe à l'apparence innocent mais si fourbe en même temps.

ÊTRE ANIMAGI
▹ lithium
Fourbe. Voilà ce que j'étais en réalité. Une pauvre créature fourbe qui n'hésitait pas à ruser pour obtenir se qu'il désirait obtenir, mais qui ne restait pas moins un petit animal ne cessant de glapir. Et ça, je l'appris à mes dépends. À force de m'exiler quotidiennement dans un coin, loin des autres élèves pour parfaire ma magie en essayant de devenir un animagus. Dès que j'eus connaissance de cette particularité, je m'étais mis à la tâche, n'ayant pas une seule fois l'idée d'abandonner. L'idée même de prendre la forme d'une créature animale m'enchantait. Je me questionnais inlassablement sur la forme que j'allais bien pouvoir prendre. Allais-je être fort ? Rapide ? Un terrible prédateur ? Une frêle proie ? Non. J'étais devenu un frêle prédateur... Lorsque je réussis enfin à prendre la forme de la bestiole, je devais avoir environs vingt-six ans. La fin des cours allaient bientôt arriver et je dois dire que je fus assez étonné d'admettre que j'avais enfin réussis à devenir ce que j'avais toujours rêvé d'être : un animagi. Je dois dire qu'il a fallut un petit bout de temps avant que j'assimile cette nouvelle nature, mais me voir sous cette forme de renard me fit un véritable choc, saisissant alors la réalité des choses : voilà ce que ça fait d'être un animagi. Est-ce que cela était déplaisant ? Pas vraiment. Bon. Il est vrai qu'après l'étape de la maîtrise passée, il fallait encore s'entraîner quotidiennement pour s'y faire, mais au fil des semaines, j'acceptais peu à peu cette transformation que je voyais comme une véritable bénédiction. Être une créature à quatre pattes permettait de se fondre dans la masse sans être vu. D'aller se balader et de profiter de ces nouvelles capacités pour agir comme une créature véritablement libre, sauvage... Et même de voler ! Le seul désavantage devait être la chasse qui était souvent organisée au sein de l'Académie, mais j'évitais ce genre d'activité que je trouvais particulièrement barbare et puis, il faut dire que les créatures principalement chassées restaient des licheurs... Enfin, si je pouvais éviter le sport en général, alors je le faisais !

BAL QUI TOURNE MAL
▹ rape me
(contenu explicite/implicite viol)
Les bals. Comme j'adorais aller aux bals. C'était l'occasion de se faire beau. De porter les costumes les plus élégants tout en gardant son identité anonyme. Danser avec la plus parfaite des inconnues. S'amuser. Seulement profiter de l'instant présent sans réellement se soucier des cours que l'on a pu avoir ou même des examens... Ce soir aurait dû être tout aussi agréable que ces autres soirées. Hélas, l'impensable eut lieu... J'avais ingéré une boisson, une seule. Je m'étais sentis étrangement mal, du coup j'avais pris la décision de m'écarter des autres élèves afin d'aller partir à la recherche des toilettes les plus proches. Hélas, j'ai fini par m'écrouler sur un pan de rideau sur lequel je tentais en vain de m'accrocher de toutes mes forces. Ongles plantés, je ne pus finalement m'y défaire alors que je fus touché de plein fouet par un petrificus totalus. Qui donc avait pu me lancer un tel sort, ici, dans la pénombre ? Et surtout... Loin de tout les autres ? Une chose était sûre : l'individu m'avait suivit jusque là. Il m'avait vu partir et il m'avait suivit. Quand je le sentis tout prêt de moi, son corps se collant contre le miens, je finis également par saisir ma situation : C'est lui qui avait dû mettre quelque chose dans mon verre avant de me pister jusqu'à cet endroit ténébreux... Et j'étais incapable de bouger. Incapable de me défendre. Incapable de protester. Seul quelques larmes venaient se perler aux creux de mes prunelles pour témoigner de mon désespoir. Il était si lâche. Pourquoi moi ? Pourquoi avait-il jeté son dévolu sur ma personne...? Oh mais oui bien sûr. Paris. Paris le petit chaste, à son âge... Il n'avait pas le droit de me souiller de la sorte. Non. Il n'avait pas le droit... Un professeur allait arriver. Oui. Un professeur allait finir par arriver. Il allait être viré pour ça... Je l'espérais tant. Mais les choses s'accélèrent. Je sens ses mains d'abord se passer dans mes cheveux. ma nuque. mon dos. mes hanches. Avec délicatesse, il baisse mon pantalon. Légèrement... À travers mes lèvres plissées, je pousse un léger gémissement qui ne doit probablement aucunement s'entendre. Il s'en réjouit, se permettant de lâcher un petit rire. La suite. La suite... Elle est horrible. Insupportable. Indescriptible. Il m'emporte dans une danse que je ne désire pas avoir avec lui. Son être, au-dessus du miens, dominant de toute sa personne, m'écrase. Se cogne, se fracasse, frénétiquement. Ce va et vient répugnant dure peut-être quelques minutes ou quelques heures, je ne sais pas... Cela me semble durer éternellement tandis que je sens la fatigue dans mes bras qui restent pendus aux rideaux jusqu'à ce que l'individu masqué cesse sa défloraison ainsi que le sortilège qui me gardait figé, juste après avoir remonté mon pantalon et le sien ainsi qu'un atroce baiser langoureux glacé au niveau du cou. Je me laisse donc tomber, ne cherchant à rattraper mon agresseur qui repart comme si de rien n'était. Je me tiens les côtes. J'ai si mal et je me sens si sale. Ce soir et les soirs d'après, je ne me pointerais plus jamais à ces maudites réceptions. Plus jamais. Cet homme, malgré sa voix, ses mains, son allure, jamais je ne su mettre de nom sur cette personnalité, mais une chose est sûr : je le retrouve et je lui fais payer cette disgrâce.

ENTRÉE DANS LA VIE ACTIVE, SITUATION INITIALE
▹ all apologies
On pense donc qu'après un tel affront envers ma personne, on penserait écraser aisément le pauvre petit Paris ? Certainement pas. Je me suis renforcé. Je me suis forgé une carapace pour que personne d'autre ne puisse m'atteindre comme il avait pu le faire jadis. Et puis j'ai quitté l'école après avoir passé tout les diplômes possibles, me spécialisant dans l'art et la littérature. C'est finalement le monde de la mode qui m'ouvrit les portes alors qu'une agence remarqua mon physique particulier. C'est à ce moment-là qu'une belle carrière toute tracée s'offrit à moi me faisant rapidement connaître... Pas forcément pour mon aspect, mais bien pour les propos que j'osais avoir en tant que personne... Assez révolutionnaire, mon but n'était pourtant pas de me comparer à ces personnalités de la presse people qui arrivaient à avoir une notoriété sans avoir pourtant un talent particulier. Non. Dès le début, je me suis tout de suite investi, cherchant alors ce qui était le mieux à faire pour rester dans la course du mannequinat face à la concurrence délicates des autres modèles. J'en ai même profité pour m'investir également dans l'art... Un domaine où je commence tout juste à me faire connaître, et encore. Je sais qu'il y a du chemin à faire avant toute chose... Mais je m'en inquiète pas. Car même si mon rêve serait d'exceller encore et toujours pour être au-dessus des autres, on va dire que ma vie n'est pas aussi moche que la plupart des roturiers qui doivent se trainer dans la boue pour essayer de survivre un minimum. Je suis sûr que certains seraient même prêts à me tuer pour obtenir ma place... Mais je sais qu'ils ne le feront pas ! Car moi je les comprends au moins, contrairement à ces personnes issues de la noblesse. À contrario, eux seraient du genre à me surveiller constamment à cause des scandales que je peux provoquer dans la société sorcière.

L'écrivain anonyme PSEUDO/PRÉNOM • la p'tite mouette/margaux. ÂGE • vingt ans. PRÉSENCE • 5/7 jours. COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM • par un top-site. COMMENTAIRE(S) • j'avais réellement peur de me perdre avec toutes ces annexes et finalement, cela ne m'a pas empêché de venir. alors. me voilà ! en espérant avoir tout plein de liens ! ♥ AVATAR • matt smith. CRÉDITS • la p'tite mouette. MOT DE LA FIN • nyoup ! <3

_________________


Paris Ladorée

je troque ma petite ville contre une grande qui brille l’une m’a cueillie petite fille l'autre m’a prise a la bastille elle m’a offert son saint germain mon sacré cœur a pris le sien et l’amour triomphe un temps contre les marais et les vents.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 435
❝ AUTRES VISAGES : Maxence
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1380
❝ MIROIR : Iwan Rheon
❝ CREDITS : Sweet Disaster
❝ DIALOGUES : midnightblue
❝ ÂGE : 29 ans
❝ STATUT SOCIAL : héritier du comté de Corse
❝ OCCUPATION : professeur de Prévention contre la magie noire


Bienvenuuuuuuue officiellement. Comme je t'ai dit, nyaaaah Matt. Et j'ai hâte d'en savoir plus sur Paris. brille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
You don't mess with LOVE, you mess with the TRUTH.
avatar
❝ HIBOUX : 1142
❝ AUTRES VISAGES : Valentine de Boisbleau
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2309
❝ MIROIR : Leighton Meester.
❝ CREDITS : Everdeen, Tumblr, Wild Hunger.
❝ DIALOGUES : indianred
❝ ÂGE : Vingt-quatre ans.
❝ STATUT SOCIAL : Petite Noblesse (héritière du Comté d'Anjou).
❝ OCCUPATION : Beauxbâtons, en huitième année. Parcours social et politique. Comice Rubissane et membre du Cercle de la Rosière.


Mon cœur a sauté un battement, parce que j'ai vu Matt Smith, et sur l'ancienne version, le PV de Dorian avait Matt pour avatar :dent:
BIENVENUE parmi nous I love you
Matt est un super choix d'avatar, du coup
J'aime beaucoup ce début, hâte de lire la suite :hihi:
N'hésite pas, si tu as des questions

_________________

even angels have their demons.
I had made every single mistake that you could ever possibly make. I took and I took and I took what you gave but you never noticed that I was in pain. I knew what I wanted; I went in and got it. Did all the things that you said that I wouldn't. I told you that I would never be forgotten and all in spite of you. And I'm still breathing, I'm alive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 311
❝ AUTRES VISAGES : Narcisse - INTJ
Robbie - ISFP
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1267
❝ MIROIR : James McAvoy
❝ CREDITS : Avatar ©Merenwen, tumblr pour les .gif
❝ DIALOGUES : SIENNA
❝ ÂGE : Trente-cinq ans
❝ STATUT SOCIAL : Comte du Berry, petite noblesse, en deux mots (et avec modestie) : merveille absolue
❝ OCCUPATION : Ancien Améthysse, désormais Auror spécialisé en profilage criminel, garde personnel de la princesse Solange, télépathe


Matt brille brille brille
Bienvenue, j'ai hâte d'en savoir plus sur le petit monsieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 279
❝ AUTRES VISAGES : le coincé de service + Lord Crétin
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1209
❝ MIROIR : Diana Veras
❝ CREDITS : Lev
❝ DIALOGUES : #D04545
❝ ÂGE : 28 ans.
❝ STATUT SOCIAL : Roturière.


Bienvenue ! La fiche fait très chouette j'ai hâte d'en apprendre plus sur ton perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 634
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1579
❝ MIROIR : gemma arterton
❝ CREDITS : gentleheart.
❝ ÂGE : vingt-sept ans
❝ STATUT SOCIAL : enfant d'une infidélité, elle ne peut prétendre à la noblesse de son père et se mêle ainsi à la plèbe, roturière, comme sa mère.
❝ OCCUPATION : actrice au mélusine et alchimiste à son propre compte


bienvenue brille
ce personnage a l'air très prometteur, j'ai hâte d'en lire plus et il nous faudra un lien puisque monsieur est dans le showbiz :hehe:

_________________


- Got a hurricane at the back of her throat. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
❝ HIBOUX : 537
❝ AUTRES VISAGES : emma rosier
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1832
❝ MIROIR : sam claflin.
❝ CREDITS : pevensie. (avatar) tumblr. (gifs)
❝ DIALOGUES : darkseagreen
❝ ÂGE : vingt-quatre ans.
❝ STATUT SOCIAL : noble, fils de duc, aspirant à succéder son père à la tête du duché.
❝ OCCUPATION : neuvième année, écrin de jade, cursus social et politique.


Bienvenue j'aime beaucoup le début de ta fiche, hâte d'en découvrir plus sur Paris ! Bon courage pour la suite I love you

_________________

yesterday, all my troubles seemed so far away ✻ now it looks as though they're here to stay. suddenly i'm not half the man i used to be, there's a shadow hanging over me. oh, yesterday came suddenly.
(the beatles - yesterday)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRANDE GUEULE... D'ANGE
avatar
❝ HIBOUX : 228
❝ AUTRES VISAGES :
ficheinstagramportship.
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1146
❝ MIROIR : matt smith.
❝ CREDITS : la p'tite mouette.
❝ DIALOGUES : #654975
❝ ÂGE : vingt-huit ans. à peine sorti de la grande école, je me sens aucunement vieux. peut-être même trop jeune dans ma tête, alors que j'ai tendance à dire innocemment tout fort ce que je pense tout bas. et puis, il faut dire que je suis assez bien conservé pour mon âge... certaines personnes pensent même que je suis légèrement plus jeune. c'est une bonne chose.
❝ STATUT SOCIAL : célébrité paysanne. je suis un simple roturier comme un bon nombre d'individus dans la société sorcière. pas la peine pour moi de viser plus haut. je dois me contenter de mon statut banal... m'enfin. je ne suis pas l'homme le plus à plaindre non plus. ma célébrité et mon statut de mannequin me permet malgré tout d'être riche sans avoir des obligations royales... une bonne chose en soit.
❝ OCCUPATION : mannequin, artiste amateur. je me montre et provoque en même temps... je cherche à être toujours vu, toujours reconnu dans la rue. que l'on me demande des othographes, que l'on me prenne en photo. être un petit exemple de mauvais garçon pour ces jeunes qui ont besoin de rêves et d'espoirs... oui, j'espère qu'un jour, je tomberais sur quelqu'un qui m'avouera son désir d'être comme moi. là alors, je pense que je pourrais dire avoir fait du bon travail.


haoon, tout ce petit monde pour m'acceuillir ! :ptikeur:

jules; huhuhu, merci beaucoup ! :3
je tente de terminer cette fiche au plus vite, promis !
j'ai si hâte de jouer avec vous. <3 (et notre mariage What a Face)

elysée; heyyy ! merci beaucoup ! :lovehug:
ah oui ? c'est qu'il est tellement cool ! What a Face
fufu, merci, je n'hésiterais pas ! :3

valéry; merchiii !

margot; fufu, merci beaucoup ! :3 :ptikeur:

augustine; merci ! :3
oh mais oui, totalement !
je te garde une petite place
au chaud dans mes liens ! <3
n'hésites pas à venir me voir
si tu as des idées... What a Face

tristan; haaaonnn, merci beaucoup !

je vous nems !

_________________


Paris Ladorée

je troque ma petite ville contre une grande qui brille l’une m’a cueillie petite fille l'autre m’a prise a la bastille elle m’a offert son saint germain mon sacré cœur a pris le sien et l’amour triomphe un temps contre les marais et les vents.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 330
❝ AUTRES VISAGES : Ma schizophrénie
❖ Cassian Noirclère. l'arrogance de la noblesse.
❖ Calixte de Rosemonde. le jeune musicien sourd, perturbé par ses visions.
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1263
❝ MIROIR : Harvey Newton Haydon
❝ CREDITS : ©SWEET DISASTER
❝ DIALOGUES : #steelblue
❝ ÂGE : Vingt-huit ans
❝ STATUT SOCIAL : Roturier & hybride (demi-vélan)
❝ OCCUPATION : Psychomage & opportuniste qui aime séduire pour obtenir ce qu'il désire


BIENVENUE OFFICIELLEMENT brille
Bon courage pour ta fiche
Excellent choix d'ava :ptikeur:

_________________

The monster's running wild inside of me
 
Prisonniers de l'abîme ☆  De mille saveurs une seule me touche, lorsque tes lèvres effleurent ma bouche. De tous ses vents un seul m'emporte, lorsque ton ombre passe ma porte × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 354
❝ AUTRES VISAGES : mahaut + (présentationmalleinstatéléphone)
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1282
❝ MIROIR : magdalena zalejska.
❝ CREDITS : eddm (avatar) & cesbeautes (gifs) & red.balloon (sign).
❝ DIALOGUES : #BC8F8F
❝ ÂGE : seize ans.
❝ STATUT SOCIAL : petite noblesse, troisième héritière du comté de camargue, en "couple" avec achille.
❝ OCCUPATION : saphiroy, première année de bases magiques.


raaah, matt smith .
bienvenue sur aa et bon courage pour ta fiche .

_________________


girls like girls like boys do
Stealin' kisses from your misses, Does it make you freak out? Got you fussing, got you worried, Scared to let your guard down. Girls like girls like boys do, Nothing new ◊ RED.BALLOON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRANDE GUEULE... D'ANGE
avatar
❝ HIBOUX : 228
❝ AUTRES VISAGES :
ficheinstagramportship.
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1146
❝ MIROIR : matt smith.
❝ CREDITS : la p'tite mouette.
❝ DIALOGUES : #654975
❝ ÂGE : vingt-huit ans. à peine sorti de la grande école, je me sens aucunement vieux. peut-être même trop jeune dans ma tête, alors que j'ai tendance à dire innocemment tout fort ce que je pense tout bas. et puis, il faut dire que je suis assez bien conservé pour mon âge... certaines personnes pensent même que je suis légèrement plus jeune. c'est une bonne chose.
❝ STATUT SOCIAL : célébrité paysanne. je suis un simple roturier comme un bon nombre d'individus dans la société sorcière. pas la peine pour moi de viser plus haut. je dois me contenter de mon statut banal... m'enfin. je ne suis pas l'homme le plus à plaindre non plus. ma célébrité et mon statut de mannequin me permet malgré tout d'être riche sans avoir des obligations royales... une bonne chose en soit.
❝ OCCUPATION : mannequin, artiste amateur. je me montre et provoque en même temps... je cherche à être toujours vu, toujours reconnu dans la rue. que l'on me demande des othographes, que l'on me prenne en photo. être un petit exemple de mauvais garçon pour ces jeunes qui ont besoin de rêves et d'espoirs... oui, j'espère qu'un jour, je tomberais sur quelqu'un qui m'avouera son désir d'être comme moi. là alors, je pense que je pourrais dire avoir fait du bon travail.


merci beaucoup à vous deux !! <3 <3 <3

_________________


Paris Ladorée

je troque ma petite ville contre une grande qui brille l’une m’a cueillie petite fille l'autre m’a prise a la bastille elle m’a offert son saint germain mon sacré cœur a pris le sien et l’amour triomphe un temps contre les marais et les vents.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
You don't mess with LOVE, you mess with the TRUTH.
avatar
❝ HIBOUX : 1142
❝ AUTRES VISAGES : Valentine de Boisbleau
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2309
❝ MIROIR : Leighton Meester.
❝ CREDITS : Everdeen, Tumblr, Wild Hunger.
❝ DIALOGUES : indianred
❝ ÂGE : Vingt-quatre ans.
❝ STATUT SOCIAL : Petite Noblesse (héritière du Comté d'Anjou).
❝ OCCUPATION : Beauxbâtons, en huitième année. Parcours social et politique. Comice Rubissane et membre du Cercle de la Rosière.


Félicitations & bienvenue

Te voilà validé(e), que faire ensuite ?
J'aime beaucoup ta plume, c'est une belle fiche I love you Bon jeu parmi nous
Félicitations, tu as passé l'épreuve de la présentation avec brio ! Il est temps à présent de penser à quelques points essentiels : il te faut passer par la case fiche de relations [ portoloin ] et, bien sûr, vérifier que ton personnage est correctement répertorié dans les différents registres du forum. Tu peux également nous faire part de tes recherches [ portoloin ] et de tes [ scénario ]. En dehors du rp, tu appartiens désormais à l'équipe licorne : pour pimenter l'ambiance, rien de tel qu'un petit jeu de compétition, rapportez le plus de points à votre équipe afin de profiter de petites surprises, plus d'informations par ici [ portoloin ]. Pour finir, n'hésite pas à profiter des actualités et de la technomagie [ portloin] mise à ta disposition.

En cas de besoin, le staff se tient à ta disposition. Amuse-toi bien !

_________________

even angels have their demons.
I had made every single mistake that you could ever possibly make. I took and I took and I took what you gave but you never noticed that I was in pain. I knew what I wanted; I went in and got it. Did all the things that you said that I wouldn't. I told you that I would never be forgotten and all in spite of you. And I'm still breathing, I'm alive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRANDE GUEULE... D'ANGE
avatar
❝ HIBOUX : 228
❝ AUTRES VISAGES :
ficheinstagramportship.
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1146
❝ MIROIR : matt smith.
❝ CREDITS : la p'tite mouette.
❝ DIALOGUES : #654975
❝ ÂGE : vingt-huit ans. à peine sorti de la grande école, je me sens aucunement vieux. peut-être même trop jeune dans ma tête, alors que j'ai tendance à dire innocemment tout fort ce que je pense tout bas. et puis, il faut dire que je suis assez bien conservé pour mon âge... certaines personnes pensent même que je suis légèrement plus jeune. c'est une bonne chose.
❝ STATUT SOCIAL : célébrité paysanne. je suis un simple roturier comme un bon nombre d'individus dans la société sorcière. pas la peine pour moi de viser plus haut. je dois me contenter de mon statut banal... m'enfin. je ne suis pas l'homme le plus à plaindre non plus. ma célébrité et mon statut de mannequin me permet malgré tout d'être riche sans avoir des obligations royales... une bonne chose en soit.
❝ OCCUPATION : mannequin, artiste amateur. je me montre et provoque en même temps... je cherche à être toujours vu, toujours reconnu dans la rue. que l'on me demande des othographes, que l'on me prenne en photo. être un petit exemple de mauvais garçon pour ces jeunes qui ont besoin de rêves et d'espoirs... oui, j'espère qu'un jour, je tomberais sur quelqu'un qui m'avouera son désir d'être comme moi. là alors, je pense que je pourrais dire avoir fait du bon travail.


owii, merci beaucoup ! *^*
je file m'occuper de tout ça ! <3

_________________


Paris Ladorée

je troque ma petite ville contre une grande qui brille l’une m’a cueillie petite fille l'autre m’a prise a la bastille elle m’a offert son saint germain mon sacré cœur a pris le sien et l’amour triomphe un temps contre les marais et les vents.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

CONTRE LES POP-UPS QUI M'ASSURENT LE TRÔNE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Douillet contre Bakchich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ad Astra :: Gestion des Personnages :: Le carrosse volant :: A dos d'abraxan-