AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 you win or you lose + (heather)

Vers les étoiles, à travers les difficultés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
❝ HIBOUX : 760
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1739
❝ MIROIR : daniel bederov
❝ CREDITS : créateur supprimé, alas & tumblr
❝ DIALOGUES : #669966
❝ ÂGE : vingt-trois années envolées
❝ STATUT SOCIAL : roturier célibataire, là où la douleur persiste
❝ OCCUPATION : améthysse, huitième année dans le parcours maîtrise de la magie dans l'espoir de devenir soigneur de créatures magiques. batteur dans l'équipe de quidditch diamant, violoncelliste dans l'orchestre, serveur au cafey desplat et amant de la solitude




(YOU WIN OR YOU LOSE)


Inlassable récits d'une époque oubliée, l'histoire ne semblant pas captiver le breton perdu dans des pensées sucrées. Le printemps fraîchement installé était-il porteur d'amours et de désirs chaudement inavoués ? Le protagoniste ne pouvait s'empêcher de penser à l'érubescente rubissane accompagnée de son vermillon cortège enflammé. Les gobelins n'étant pas vraiment un sujet susceptible d'émoustiller le breton, il griffonnait quelques notes pour mimer un intérêt factice pour ce cour interminable sur la durée. Le soleil brûlait son envie de régner sur la capitale, donnant envie au sportif d'enflammer les cieux dans une partie de quidditch infernale. Il avait d'ailleurs prévu de retrouver Heather pour échanger quelques passes et redonner vie à une rivalité qu'ils ne cessaient de se cracher. Jamais il n'avouerait qu'elle était douée, pure fierté masculine, ego démesuré d'un homme pas prêt à se faire sacrifier. Heather avait les gênes du quidditch, beaucoup de monde connaissant son père, cette légende du sport et d'une guerre qui avait fait trembler la communauté ensorcelée. Leurs origines, leurs notes et autres particularités propres à leurs essences s'évaporaient lorsque le souaffle était lancé. Il n'irait jamais avoué qu'il appréciait sa compagnie, leur relation étant basée sur les piques et les verbes bien tranchés — néanmoins dénués de toutes méchancetés. La cloche sonna enfin la fin du cour, amorphe et vidé d'une énergie qu'il espérait rapidement retrouver. Le Breton quitta alors son bureau pour retrouver les corridors bondés de l'académie, marchant d'un pas lent vers la sortie pour embrasser la chaleur du parc et l'odeur des arbres en fleurs. Le printemps était sa saison favorite, aimant voir cette nature se réveiller après un long silence mortuaire, tué par un hiver fatal et brutal. Les filles pouvaient de nouveau offrir aux garçons la vue de leurs jambes dénudées, de décolletés offerts et de sourires enjolivés. Yann n'était pas vraiment sensible à ça, trouvant le côté cérébral beaucoup plus attirant chez le sexe opposé. Il demeurait un mystère pour les sorcières, garçon solitaire qui se foutait de plaire, l'uniforme froissé, les cheveux pas coiffés et la barbe sauvage sur ses traits fatigués. Il n'avait rien à voir avec les autres sorciers, eux qui avaient les cheveux gominés et cette noblesse qui le faisait grimacer. Il était un intrus, un simple prolo venu étudier et se foutant de cette royauté mal avisée. Tout ce qu'il voulait aujourd'hui, c'était volé, se sentir libre et voir se voiler sur les traits de sa rivale la honte et la rage d'avoir perdu face à un breton mauvais joueur et à l'esprit de compétition survolté.

Un rapide passage par les vestiaires inoccupés, abandonnant cravate et chaussures cirées pour une vielle paire de baskets et un débardeur épousant ses muscles travaillés. Batteur d'ordinaire, il était prêt à changer de post pour se retrouver sur un pied d'égalité face à l'anglaise déchaînée. Elle était l'atout majeur de son équipe, mais le breton se défendait aussi dans ce sport qu'il pratiquait depuis des années. Une mère Irlandaise qui lui avait transmit cette passion, se remémorant des histoires de Poudlard qu'elle lui racontait plus jeune, Serdaigle et ce château marqué d'une histoire enténébrée. Le manche du balai serré dans sa paume, il retrouva alors le terrain baigné d'une lumière ensoleillée, voyant au loin la silhouette féminine et gracile apparaître à son tour près de la malle aux balles. Tout avait commencé par quelques mots virtuels échangés, se retrouvant aujourd'hui pour une vraie partie qui viendrait balayer les moqueries de l'un ou de l'autre. Il s'approcha alors de la sorcière, lui offrant ce sourire insolent qu'elle détestait tant, les iris cuivrées observant de haut en bas l'allure de son adversaire enflammée par le soleil printanier. « Salut Wood. Prêtes à te faire humilier ? » Elle était presque ridiculement petite face au mètre quatre-vingt cinq du sorcier, l'allure saillante et bien bâtie. Il ne devait pas se fier au petit gabarit de la sorcière, sachant qu'une fois dans les airs, elle se transformait en véritable pourfendeuse des cieux.

_________________

“Nous avons dit souvent d'impérissables choses.”
Viens-tu troubler, avec ta puissante grimace, la fête de la vie ? Ou quelque vieux désir, Éperonnant encore ta vivante carcasse, Te pousse-t-il, crédule, au sabbat du Plaisir ? ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 282
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1269
❝ MIROIR : Chloe Bennet
❝ CREDITS : Shiya
❝ DIALOGUES : #996633
❝ ÂGE : 22 ans
❝ STATUT SOCIAL : Roturière, purement roturière mais en tant qu'anglaise cela lui passe au-dessus de la tête, d'ailleurs elle ne comprends pas vraiment comme la monarchie peut perdurer du côté sorcier en France
❝ OCCUPATION : septième année, cursus social et politique (droit sorcier + communication), jadérial, atelier d'écriture, club de duel, poursuiveuse chez les cristal, juge de quiddtich


Heather suivait son cours avec attention, sa plume à la main qui traçait les courbes de ses notes sur son parchemin sans qu’elle ne daigne se reposer. Elle aimait le parcours qu’elle avait choisie et elle souhaitait ardemment réussir ses études pour devenir ce qu’elle avait toujours voulu être, accomplir sa vocation innée et son destin. Elle devait ça aux adultes anglais qui avaient combattus pour sa génération afin qu’ils puissent vivre dans un monde où le sang n’aurait plus aucune importance. Aussi elle se jetait corps et âme dans ses études où elle réussissait assez facilement au final ce qui lui convenait très bien d’ailleurs puisqu’elle pouvait ainsi s’accorder du temps libre. Comme elle le ferait après son cours pour faire ravaler sa superbe à Yann qui pensait encore être meilleur qu’elle au Quidditch alors qu’elle avait ça dans le sang depuis plusieurs générations. Une vraie rivalité s’était instauré entre eux mais sans aucune méchanceté, Heather appréciait le breton et le trouvait talentueux mais jamais elle ne le dirait. Non, elle n’admettrait jamais qu’il puisse être doué et elle ferait toujours tout pour lui enseigner l’humilité à ce crétin qui se pensait meilleur qu’une Wood. Personne ne pouvait être meilleure qu’une Wood, elle était faite pour voler, elle avait appris à voler avant de savoir marcher en somme elle était née pour dominer les cieux et contre ça Kermarrec ne pouvait pas lutter. Certains en voyant les messages sur Instagram disaient qu’il y avait de l’attirance entre eux et Heather avait toujours trouvé l’idée amusante. D’ailleurs, elle n’avait jamais nié qu’elle trouvait le garçon beau ou démentie une quelconque attirance qui n’existait pas, absolument pas puisqu’il semblait qu’elle était compliquée en matière de garçon. Elle avait déjà eut quelques petits-amis qui avait su l’attirer mais il restait peu nombreux et généralement si elle trouvait des gens beaux, elle ne voyait pas en eux ce truc en plus qui pouvait réellement l’attirer. Pour le moment, un seul y avait réussit mais il était fiancé contre son gré de ce qu’elle savait et elle était super triste du fait qu’il n’est pas eut son mot à dire plutôt que du fait qu’elle ne pourrait pas être avec lui.

Le cours finissant, elle rangea ses affaires rapidement pour être la première sortie et se diriger droit vers sa chambre où elle lâcha le sac sur son lit pour s’emparer d’une tenue de sport et de son éclair de feu. Se ruant vers le terrain et les vestiaires, elle se changea rapidement enfilant une tenue simple avec un pantalon qui s’arrêtait au niveau de ses genoux et un tee-shirt avant de sortir sur le terrain pour en humer l’air. Elle avait attaché ses cheveux en queue de cheval pour ne pas être gêné par eux lorsqu’elle viserait les arceaux. Ouvrant la malle aux balles d’un coup de baguette, elle prit la souaffle et joua un instant avec pour voir arriver la silhouette masculine de Yann, sa tenue montrait ce qu’il fallait en laissant deviner le rester pour faire baver d’envie une fille. Levant les yeux au ciel face à son sourire insolent, elle envoya le souaffle droit vers la poitrine du breton avec un sourire ironique. « Salut Kermarrec, tu sais que tu es plutôt pas mal dans cet tenue. Dommage qu’il n’y est que moi qui puisse voir ça, enfin tes fans ne supporteraient surement pas l’humiliation et les coups de cognard à venir... Ils vont rajouter du piment au jeu, je te laisse le souaffle pour commencer parce qu’on sait tous les deux que j’ai un avantage non négligeable face à toi... » Détachant les deux balles noirs, elle les laissa s’envoler avec un sourire heureux, l’adrénaline était en train de se diffuser dans son corps et elle sentait que le défi allait être divertissant. Et puis, le simple fait de voler lui donnait des frissons et faisait grimper son excitation alors elle était toujours pour. « Le premier arrivait à 200 gagne ! Bon courage pour survivre, le breton ! » Avec un rire, Heather enfourcha son balai et décolla en laissant le vent caressait son visage. Elle adorait voler, ça lui procurait des frissons à chaque fois et elle se sentait vraiment libre que dans les cieux. Faisant un rapide tour de terrain, elle se positionna ensuite afin de bloquer Yann dès qu’il tenterait d’envoyer le souaffle dans ses arceaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 760
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1739
❝ MIROIR : daniel bederov
❝ CREDITS : créateur supprimé, alas & tumblr
❝ DIALOGUES : #669966
❝ ÂGE : vingt-trois années envolées
❝ STATUT SOCIAL : roturier célibataire, là où la douleur persiste
❝ OCCUPATION : améthysse, huitième année dans le parcours maîtrise de la magie dans l'espoir de devenir soigneur de créatures magiques. batteur dans l'équipe de quidditch diamant, violoncelliste dans l'orchestre, serveur au cafey desplat et amant de la solitude




(YOU WIN OR YOU LOSE)


En observant l'immensité azurée au-dessus de sa tête, il lui tardait de pourfendre les cieux de la même façon qu'un éclair lumineux sous une météo tempétueuse. Il n'était quant à lui pas né pour voler, fils des côtes armoricaines, il était l'eau qui s'infiltrait de partout, bien plus attiré par les éléments aquatiques que météorologiques. C'était son oncle qu'il avait initié plus jeune à ce sport, Yann était à moitié Irlandais pas sa mère, cela faisait aussi parti de ses gênes. Un sport qui n'était pas aussi populaire en France que chez ses voisins anglo-saxons. Malgré tout, cela ne lui empêchait pas d'avoir de l'affinité avec l'air et d'être un excellent joueur sur le terrain. Il avait choisi le post de batteur au hasard, mais il se révéla être assez doué quand il s'agissait de protéger les siens et de mettre dans l'embarras ses ennemis. Le quidditch ce n'était pas une histoire de famille, juste son passe-temps favoris pour oublier la monotonie d'un quotidien éreintant. Ce besoin d'échapper à la routine, de voler vers la liberté et de laisser sur la terre une foule d'ennuis et de responsabilités épuisantes qu'il finirait toute façon par retrouver. Il était entré innocemment dans l'équipe en pensant trouver l'opportunité de créer des amitiés et il n'avait trouvé qu'une redoutable adversaire qui s'évertuait à vouloir l'humilier. Heather Wood qui portait le nom de la célébrité, l'âme aérienne, aussi belle que féroce quand il s'agissait de gagner. Habitué aux joutes verbales salées devant un écran pixelisé, il n'avait pas pu refuser ce défis proposé — pas vraiment du genre à se défiler. Jamais il n'irait avoué qu'elle était peut-être un peu plus douée que lui, la brune ayant le quidditch dans les veines, le vif-d'or comme héritage sacré. Il appréciait tout simplement cet esprit de compétition, sa compagnie tranchante et ses sourires en coins qui exaltait le breton au plus haut point. A croire qu'il était prédestiné à être entouré que de femmes aux caractères bien trempés, pensant alors à sa meilleure amie Victoire, anglaise comme l'antagoniste qui se trouvait déjà sur le terrain à libérer les cognards assoiffés hurlant leurs beoins d'os à briser. Naturelle, elle était belle et il n'irait jamais le nier et encore moins le crier dans les couloirs de l'académie. Cela faisait parti de cette relation piquante qui les liaient, provocations et esprit de compétition. Qui aime bien, châtie bien.

Pas d'étreintes amicales ou romanesque en guise de salut, juste un souaffle lancé férocement vers lui qu'il bloquait péniblement contre son torse en laissant tomber son balai sur l'herbe fraîchement coupée. « Salut Kermarrec, tu sais que tu es plutôt pas mal dans cet tenue. Dommage qu’il n’y est que moi qui puisse voir ça, enfin tes fans ne supporteraient surement pas l’humiliation et les coups de cognard à venir... Ils vont rajouter du piment au jeu, je te laisse le souaffle pour commencer parce qu’on sait tous les deux que j’ai un avantage non négligeable face à toi... » Quel accueil songea alors le breton qui offrit à la brune un clin d’œil en jouant un peu avec la balle. Il retenait surtout le compliment qui était sorti de ses lèvres, peu habitué à recevoir des paroles sucrées de la part de l'anglaise survoltée. « Quel accueil charmant ! » S'exclama le brun en ironisant ses mots. « T'es pas mal non plus je dois l'avouer. Mais cherche pas à me draguer pour que je te laisse gagner ! Parce-que ça pourrait marcher ...   » Un sourire tandis qu'il calait le souaffle sous son bras et qu'il ordonnait à son balai de se lever. Celui-ci ne se fit pas attendre et il serra le manche sous ses doigts, déterminé. Les cognars libérés, l'anglaise enfourcha alors son éclair de feu sous le regard cuivré du sorcier qui ne semblait pas vouloir se presser. « Le premier arrivé à 200 gagne ! Bon courage pour survivre, le breton ! » Très vite, elle se transforma en un point lointain dans le ciel tandis qu'il plissait des yeux pour mieux l'observer. Cette aisance était presque chiante à voir tandis qu'il tapait du pied à son tour afin de s'élever et de foncer ensuite avec vitesse vers les hauteurs d'un ciel qu'il avait de nombreuses fois profané. Il n'était certes pas poursuiveur, mais il avait la force des batteurs dans les muscles. Le vent fouettait doucement ses traits tandis qu'il s'élançait avec célérité vers les cerceaux mordorés. Armé d'un souaffle désireux de marqué, il le lança et le frappa du poing avec force vers l'anneau central qu'il comptait bien rebaptiser. Exalté, il observait la balle voler avec force vers l'anglaise tandis qu'il pivotait sur le côté pour esquiver un cognard bien décidé à faire tomber l'un des deux de leurs balais. Malheureusement, le souaffle n'arriva pas atteindre sa cible, bloqué par Heather. Il laissa échapper un juron à peine audible tandis qu'il volait jusqu'à elle. « Ouais bon c'était juste pour m'échauffer !  Je serai moins sympa pour le prochain tire. » Avoua-il un brin mauvais joueur, amusé par sa propre connerie tandis qu'il restait sur place à observer la brune, captivé. C'était à son tour de tirer et bien qu'il ne soit pas le plus doué des poursuiveurs, il ne faisait pas non plus confiance en ses talents de gardien.

_________________

“Nous avons dit souvent d'impérissables choses.”
Viens-tu troubler, avec ta puissante grimace, la fête de la vie ? Ou quelque vieux désir, Éperonnant encore ta vivante carcasse, Te pousse-t-il, crédule, au sabbat du Plaisir ? ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ HIBOUX : 282
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1269
❝ MIROIR : Chloe Bennet
❝ CREDITS : Shiya
❝ DIALOGUES : #996633
❝ ÂGE : 22 ans
❝ STATUT SOCIAL : Roturière, purement roturière mais en tant qu'anglaise cela lui passe au-dessus de la tête, d'ailleurs elle ne comprends pas vraiment comme la monarchie peut perdurer du côté sorcier en France
❝ OCCUPATION : septième année, cursus social et politique (droit sorcier + communication), jadérial, atelier d'écriture, club de duel, poursuiveuse chez les cristal, juge de quiddtich


Heather dans les airs pensait à la remarque de Yann sur le fait qu’elle ne devait pas chercher à le draguer car ça pourrait marcher. Elle n’avait jamais cherché à draguer le breton, elle lui en préférait un autre au niveau physique mais elle devait admettre qu’il était canon et sa franchise parlait toujours pour elle. Une franchise qui d’après son entourage finirait par lui jouer des tours dans le domaine de la politique mais pour le moment elle s’en fichait royalement comme le fait que Yann pensait qu’elle le draguait. Non, ce qui l’intéressait c’était de marquer les deux cents points et pour ça, elle devait se concentrer sur le garçon, ses mouvements en vol et la balle rouge dans ses mains. Car si d’eux deux, elle était la plus avantagée étant poursuiveuse mais ayant aussi hérité du gêne de gardien par son père alors que Yann ne possédait que son talent de batteur, redoutable mais pas très pratique pour leur jeu. Elle était douée pour marquer et elle savait bien défendre les arceaux même si elle n’égalait pas son père dans cette mission ou son frère jumeau, Lubin qui ressemblait énormément à Oliver. Toujours est-il que quand Yann envoya le souaffle droit vers son camp, elle fonça pour bloquer la balle in extremis avec un sourire en coin. Du coin de l’œil, elle avait vu le garçon esquivait un cognard avec brio et elle roula des yeux en entendant sa remarque. Se plaçant à quelques mètres de lui pour qu’il puisse l’entendre sans prévenir un mouvement pour lui piquer la balle, elle afficha un air supérieur qu’elle ne prenait que rarement. « Tu peux faire ce que tu veux, je suis la fille et la jumelle d’un gardien sans oublier mon poste de poursuiveuse. Je connais tous les trucs et je vais gagner ! T’as aucune chance en tant que simple batteur, Yann, désolé... » Le ton est mordant et moqueur mais reste convivial, elle ne veut pas le blesser réellement juste l’enrager pour rendre le jeu plus intéressant. A l’instar de son père avec Adrian, Heather respecte Yann et elle reconnait au fond d’elle qu’il est talentueux non elle cherchait juste à le booster pour qu’il puisse la battre.

L’écho de sa tirade sur le terrain n’a pas le temps de se finir que déjà elle vole vers les arceaux que Yann est censé défendre pour lancer le souaffle à travers. Prenant de vitesse le garçon, elle s’est dirigée vers le cercle le plus à droite pour finalement tirer dans celui à l’opposé sur la gauche. Une technique difficile mais qui peut duper des gardiens, pas tous comme elle l’a appris par le passé avec son père et son frère. Mais elle devrait faire effet sur Yann qui n’a pas leur entrainement pour lire dans les yeux et les tactiques des poursuiveurs. Quand la balle rouge eut franchit l’arceau, elle effectua une pirouette avec un cri de victoire, elle venait d’ouvrir le score. « Et dix points que Wood qui montre une fois de plus le talent indéniable de sa famille. Que vas-faire le jeune Kermarrec face à ce talent brut dont elle a été doté à la naissance ! » Après son imitation un peu foireuse d’un commentateur de match, Heather fila se replacer devant ses arceaux frôlant le garçon pour  défendre les arceaux contre le breton. Il devait surement être énervé et elle ne voulait pas encaisser un but juste après ouvert le score, question de fierté anglaise et typiquement gryffondor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

you win or you lose + (heather)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Heather Ciabattino Stanam Williams
» Jane ❝ when you have nothing, we have nothing to lose ❞
» Heather Stevens Williams
» Présentation: Heather Night [validée]
» Ron - Help me lose my mind

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ad Astra :: Beauxbâtons :: A ciel ouvert-