AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur

Vers les étoiles, à travers les difficultés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Solange Desclève
Solange Desclève
❝ HIBOUX : 48
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1354
❝ MIROIR : imogen poots
❝ CREDITS : oberlyn (avatar) ; alaska (signa') ; p!atd - house of memories (lyrics) ; tumblr (gifs)
❝ DIALOGUES : #01A9DB
❝ ÂGE : 29
❝ STATUT SOCIAL : de la royauté admirée, princesse essoufflée qui continue de se lever pour toujours plus d'égalité.
❝ OCCUPATION : assistante médicomage, elle préfère troquer ses carnets de bals contre l'adrénaline des couloirs hospitaliers. Première princesse de sang royal, seconde prétendante au trône, elle hésite entre écouter ou repousser toutes les rumeurs quant à l'ordre de succession royal.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

Solange Prudence Desclève
In the end, it's not the years in your life that count.
It's the life in your years.

Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • Les trois syllabes roulent sur les lèvres françaises tantôt avec respect, tantôt avec envie, depuis bien longtemps : Desclève frappe les esprits de tous depuis qu'une alliance, forte et sanguine, fut établie avec le nom tant admiré des Leblois, quelques siècles auparavant Ϟ on les dit solennelles, ces femmes qui portent le même prénom qu'elle. Solange est pourtant de celles qui redorent les sept lettres à l'aide de leur rayonnante personnalité. Intuitive et imaginative, Solange vogue sur un altruisme qui ne connait ni limite, ni temps mort. Jusque dans le nom de baptême, la princesse aime ses prochains, la faune et la flore dans lesquelles elle évolue chaque jour ; jusque dans son nom, Solange aime la vie et ses aléas, son hasard et ses créations : pour elle, tout n'est qu'une mystérieuse intrigue qu'elle alimente perpétuellement de ses actes et de ses idées. Solange aime à penser qu'un bouquet de coïncidences n'est pas uniquement le fait du Destin seul : elle a ce besoin viscéral d'offrir à la France plus que son nom et son titre Ϟ de la tante irréelle, Solange n'a de commun que son prénom réservé : Prudence résonne presque comme un tabou dans l'esprit de l'héritière Desclève. Elle sait qu'elle a de la chance d'avoir survécu à sa naissance et d'avoir vécu aussi longtemps. Les limites tacites du prénom ne sont pourtant pas ignorées par Solange : volcanique et réactive naturellement, elle sait que la pondération est une vertu pleine de sagesse, indispensable pour elle.
AGE, NAISSANCE • L'accouchement originellement prévu à Aix-en-Provence, c'est finalement dans l'un des nombreux mâts possédés par les Desclève que Solange naît, au beau milieu du comté de Camargue, le 26 janvier 1993. Solange remercie encore toutes les déités sorcières et moldues d'avoir pu souffler ses 29 bougies. Et elle continue de les remercier, pour toutes les nouvelles aubes qui lui sont offertes, à la fois oublieuse et hyper-consciente du rythme cardiaque capricieux qui rythme sa vie de façon tout à fait hasardeuse.  
NATIONALITÉ • famille implantée en France depuis des siècles, les Desclève puisent leurs origines des terres et côtes ensoleillées du pays. Dans l'intimité de ses pensées, elle se souvient des légendes qui jalonnent les livres d'Histoire et les archives royales de sa famille : c'est l'insoumission passée de sa Provence natale qui lui fournit les forces nécessaires pour réaliser ce souhait qui lui est si cher, faire renaître la France sorcière. Solange la rêve idéale et égalitaire sous tous les aspects, elle la veut forte et puissante sous l'étendard d'une patrie républicaine.  
ASCENDANCE • l'aînée Desclève est humaine. Ce qui ne l'empêche pas de penser les-dits hybrides faits exactement comme elle.  
TITRE • la naissance tant attendue, c'est de par cette dernière que Solange Desclève a obtenu tous ses titres. Une couronne fictive bien malgré elle posée par-dessus sa tête, Solange sourit avec humilité en rappelant à ses compatriotes français que la seule différence qui la distingue d'eux est d'être la première née d'une nouvelle génération de la royauté. Première princesse de sang royal et seconde prétendante au Trône du Roi Géodor I, elle préfère ignorer les trop nombreuses rumeurs qui sont murmurées sur son passage : le Roi voudrait changer son ordre de succession et confier à Solange la place de son jeune cousin, Marien.
MÉTIER • voir, observer, admirer. De ses jeunes années, Solange se rappelle des nombreuses heures passées aux côtés du Médicomage Royal, Philippe Acare. Curieuse et avide de connaissances, la petite Solange ne cessait de questionner ce dernier lorsqu'il se trouvait à son chevet : 'quel est ce sortilège ?', 'quelle potion allez-vous utiliser ?' La magie bienfaitrice pour seul repère, Solange n'a jamais cessé de se passionner pour celle-ci, au fil des années. Aujourd'hui, c'est tout naturellement à l'hôpital LaBlanche qu'elle officie le plus souvent possible en tant qu'assistante médicomage. Elle participe également au bon fonctionnement de nombreuses associations caritatives, mécène active plutôt que passive.
ANCIENNE ECOLE/ANCIEN ÉCRIN • Élève brillante de la prestigieuse Beauxbâtons, c'est dans les rangs Améthysses que la jeune Solange a fait ses classes. Comice de son écrin, la princesse a continué de gravir les échelons scolaires avec les honneurs, obtenant jusqu'à son GRAMME la mention admirable (parcours scientifique options botanique, ostéomagie et psychomagie - exemptée de sport dès son arrivée à Beauxbâtons pour, dit-on, pouvoir honorer ses devoirs princier. Elle a privilégié une spécialisation en Médicomagie plutôt que de suivre le parcours politique). De plus, il est important de noter que Sol' n'a jamais fait partie de la moindre Obédience de l'école, héritière impartiale préférant l'unité à la division, au grand damne du Cercle de la Rosière et des Onze (mais de sourires mystérieux en Louanges ré-équilibrantes, on a soupçonné Solange de supporter via des chemins de traverse la confrérie des Compagnons - surtout lorsque cette dernière se retrouvait en mauvaise posture face à ses deux ennemies éternelles).
PATRONUS • l'hermine alpine, symbole de toute une dynastie. Desclève jusque dans l'incantation magique, Solange réussit à invoquer cette souris des montagnes l'année de sa majorité, aidée par les souvenirs tendres de son enfance et les nombreux récits de voyage que sa mère, Alice, lui contait une fois rentrée d'un nouveau périple.
GROUPE • famille royale ⱱ haute noblesse.
Le protocole C'est un fait, c'est une évidence. Sur les traits souriants de Solange Desclève s'inscrit son amour inconditionnel pour la vie, sous toutes ses coutures, sous toutes ses formes. Elle aime les petits riens qui pavent quotidiennement son existence, les rires et les pleurs de cette dernière. Elle aime s'occuper des autres, être l'oreille attentive sur laquelle on peut toujours compter. Elle est cette force de la nature, tranquille, aux mots apaisants et ardents ; qui réjouissent les petits et les grands, les pauvres comme les puissants. Elle est ce sourire rayonnant qui éclaire instantanément les lieux qu'elle investit, qui illumine tout autant les hautes et les basses sphères de France. Les plus médisants la disent naïve et ignorante des véritables maux qui pavent ce royaume qu'elle chérit tant. Pourtant, ceux qui connaissent véritablement Solange savent ô combien son regard est sage et éclairé, bien plus que la plupart des érudits et des autres anciens omniscients. Elle pétille, Solange. C'est un petit bout de femme que l'on écoute et entend, sans comprendre. Elle évolue avec grâce dans n'importe quel cercle mondain, peu ennuyée par le fait d'être imparfaite, de ne pas posséder tous les savoirs. Curiosité et humilité sont devenues l'épée et le bouclier de la première princesse de France avec le temps, qualités précieuses puisqu'elles l'aident à avancer avec spontanéité et assurance. Elle tamise les ires, masque les faux-pas, conseille quiconque serait dans le besoin. Plus que par la magie, Solange attaque et défend à l'aide de paroles fortes, de messages réconfortants, remplis d'espoir et de réassurances. Elle va et elle vient, Solange. Elle déambule peut-être à la cadence d'un rythme cardiaque troublant – maladie magique mystérieuse et inconnue pour la quasi-totalité de la France – mais tant que celui-ci continuera de battre, elle ne cessera jamais de le remettre entre les paumes bienveillantes, troubles ou malveillantes, de la France.

Les notes de la duchesse
vivante, rêveuse, sereine, pacifiste, impartiale, humble, souriante, rieuse, sociable, charismatique, organisée, compréhensive, sincère, avisée, bienveillante, énigmatique, activiste, fédératrice, fragile, combative, trop optimiste, aimante, passionnée, avenante, douce, espiègle, gracieuse, angoissée, idéaliste, compréhensive, volontaire, indécise, amicale, absente, patiente, visionnaire, tendre, naturelle, entière, pacificatrice, prévenante.

L'enveloppe quasi-parfaite de la princesse peut irriter les plus rebutés jusqu'à ce qu'ils ne la rencontrent. Il existe bel et bien une aura irréelle autour de la Desclève que personne ne peut clairement expliquer. Personne, sauf elle.


UN elle ne sait pas, Solange, combien d'heures se sont écoulées dans ces chambres. Provence, Paris, ailleurs, des géographies françaises, la princesse n'a retenu que les défauts des murs, les courbes tantôt gracieuses tantôt sèches des moulures et les différentes soieries qui recouvraient ses lits de convalescence. Mais pas que. Les histoires, les contes, l'Histoire, les géographies du monde. Mythologies étrangères, romans fictifs, réels, les scientifiques. Les manuels de bienséance, les us et coutumes de France, les archives aristocratiques de sa famille. Journaux, nouvelles, poèmes. Littérature sorcière et moldue. Dès l'instant où la princesse Desclève s'est vue refuser les paysages fantastiques de la vie réelle, elle a bien vite été trouver refuge dans ceux de son imaginaire. ⱱ DEUX  les rires et l'ère des jeux ; les pleurs et le temps silencieux. Si la fratrie Desclève a passé son enfance sous le soleil de Provence et à être comme les deux doigts de la main, la maladie de Solange, une fois détectée, est venue détruire l'équilibre parfait qui les liait. Dorian est devenu muet, alors, ne comprenant pas pourquoi cette sœur pleine de vie ressemblait soudain à une poupée désarticulée et immobile.  Et Solange n'a pas comprit pourquoi il s'est tant éloigné d'elle, malgré son bégaiement : elle ne l'aurait jamais rejeté, ce petit frère tant aimé, pour être simplement différent. L'aînée Desclève a souffert de le voir s'éloigner, s'isoler, inconsciente des raisons qui empêchèrent son cadet de ne plus venir se cacher à ses côtés lorsque les éléments étaient déchaînés. Une année a passée. Puis, deux, cinq, huit, douze. Jusqu'au jour où tout a éclaté, le cœur gelé par la profession d'une vérité brute et incisive : tout est de ta faute, Solange. Elle aurait bien voulu le prendre, ce trouble qui a tant handicapé la vie de son frère. Mais si cela voulait dire échanger son élocution laborieuse contre un cœur capricieux, alors non. Elle préfère qu'il reste bègue, Dorian. Solange préfère savoir son frère en vie. Un an maintenant que les deux Desclève réapprennent à se connaître. Une année seulement qu'elle cajole de nouveau son frère, qu'elle le chérit et écoute ses précieux conseils. Quatre saisons durant lesquelles elle n'a jamais cessé d'entendre la voix ordinairement hésitante de son frère déverser toute sa haine dans l'ombre et le silence de ses pensées. La phrase hurlée d'une traite la pétrifie toujours, au jour d'aujourd'hui. Alors elle l'aime, encore plus fort. Alors elle le pousse à redevenir ce petit garçon qui la faisait tant rire, bien plus souriant que cet homme pondéré qu'il est devenu maintenant. ⱱ TROIS l'emploi du temps minuté, millimétré, ne connaît qu'une seule limite, la fatigue que Solange ne parvient pas à combattre à l'aide des potions énergisantes ou des sortilèges revigorants. Pourtant, lorsque rien ne vient troubler son train de vie trop lourdement, Solange enchaîne des gardes partielles à Lablanche et le parrainage de mouvements innovants. A sa façon, sur place ou par simple bénédiction, la princesse soutient les manifestations sociales qui font sens. Des associations, Solange n'hésite pas à réinjecter ses propres richesses dans les finances, à défaut de pouvoir les aider directement. Le peuple français connaît cependant sa préférence dans le large panel associatif que soutient l'héritière Desclève : qu'il pleuve ou qu'il vente, affaiblie ou bien portante, Solange passe une grande partie de ses samedis avec l'association des Petits Hippogriffes, à visiter les enfants malades de l'hôpital Lablanche. ⱱ QUATRE les noms défilent et se succèdent, cristallisés dans le temps par la seule volonté d'un homme proclamé roi. Compétitivité malvenue, Solange est gênée lorsque son père lui remémore ces années de parade où de simples cousins furent transformés en rivaux bien apprêtés, pistonnés, poussés à briller, pour remporter un prix dont ils ne voyaient pas encore la somptuosité. De cette famille aux rapports souillés par l'attribution d'une place, d'un simple numéro, elle préfère se souvenir des personnalités plutôt que de rôles, passés et futurs, que les siens se doivent de respecter. Grand-Maman plutôt que Destinée, la Reine-Mère toujours adorée. L'oncle Géo et ses facéties plutôt que le Géodor premier, roi des français. Grand frère Cycy plutôt que l'oncle Cyprien. Marien, son cousin, plutôt que l'Ennemi numéro Un. Ortie plutôt que le double terni du Futur Roi. Artie plutôt que ce cousin dont on-évite-de-prononcer-le-nom. Do' plutôt que son frère Dorian le bègue. Ollie plutôt l'Eternelle Dernière Églantine. Ange plutôt qu'Angélique l'Excentrique. Solange plutôt que la Première Princesse de France. Elle n'oublie pas les codes, Sol', elle les respecte scrupuleusement. Mais elle n'oublie pas non plus que derrière chaque titre se cache une personne. Rien n'empêche la jeune Desclève à les considérer tels qu'ils sont vraiment, une fois les rideaux de la bienséance abaissés. ⱱ CINQ de la candeur plein les yeux, Solange sourit tendrement en se rappelant la façon dont elle percevait Alice Desclève, sa mère, durant de son enfance. Sorcière aventurière, ange qui ne cessait d'apparaître et de disparaître au rythme des saisons et du temps. Elle se souvient de sa chevelure de feu, qui illuminait instantanément son regard de petite fille à chaque fois qu'elle rentrait à la maison. Elle se souvient des bras de sa mère, de son parfum, lors des nuits où elle se sentait mal. Elle se souvient de ses histoires, de ces paysages d'ailleurs qu'elle rendait fabuleux à l'aide de douces paroles et de mots prodigieux.  Elle se souvient des objets, des cadeaux, des gadgets qu'elle ne pourrait jamais trouver en France mais qu'Alice rapportait toujours à ses enfants, systématiquement. Mère absente, aura hyper-présente, Alice était pour Solange une chimère que l'on adore constamment mais aussi un marin que l'on étouffe sous les prières pour toujours le voir rentrer au port. Elle sourit encore, Solange, de cette expression populaire qui définit les parents comme des êtres parfaits et intemporels, immortels. C'est avec le temps, quand les petits deviennent grands, qu'ils s'aperçoivent des défauts et des fêlures de leurs parents : les êtres invincibles ont aussi des cassures irréparables. Ils ne sont que des hommes, tout aussi humain et vulnérable que les autres. Elle grimace, Solange, en se rendant compte que sa mère est bien plus égoïste qu'elle n'aurait bien voulu le croire. Elle est triste Solange, en sachant qu'elle doit taire ses appréhensions à cause de cette mère qui ne veut pas les voir. Alors elle continue, Solange, elle fait comme si tout allait bien, elle vogue selon les attentes d'Alice. Elle danse Solange, sur le même air, la même ritournelle, que lui chantonne sa mère depuis son enfance. ⱱ SIX bien-née, l'éducation de Solange fut pré-programmée : parfaite sinon rien. Gamine souvent recluse entre les murs sécuritaires de sa chambre, la petite Desclève a pourtant su développer une ligne de conduite suffisamment autodidacte pour étonner la plupart de ses précepteurs. C'est de cette façon qu'elle a commencé à s'intéresser à l'art. Tout l'intéressait, peinture, sculpture, littérature, architecture, théâtre, cinéma sorcier et même moldu. Pourtant, les seules formes d'art à l'avoir assez touchée pour la pousser à pratiquer furent la musique et la photographie. Elle a un don, Solange, pour capturer les natures mortes et transformer en secondes éternelles les instants les plus banals de la vie courante. ⱱ SEPT il avait à peine trente ans lorsque la petite Solange vint au monde. Tout juste nommé par la famille Royale comme Médicomage attitré, ce fut lui qui détecta le premier le problème cardiaque de l'héritière Desclève, lors du second trimestre de la grossesse d'Alice. Depuis ce jour, il ne l'a, pour ainsi dire, jamais quittée. Il l'a mise au monde. Il a soigné ses premières grippes sorcières et les tous premiers symptômes de sa pathologie cardiaque. Il l'a vue passé de bébé à enfant, d'enfant à adolescente, d'adolescente à femme. Femme, ordinaire et sans complexe, au comportement bien moins guindé que la plupart des autres membres de la famille royale. Un peu vieux jeu sur les bords, il ne peut nier que la princesse aux boucles d'or possède assez de vivacité, d'esprit et de ténacité pour faire plier les fondations idéologiques les plus anciennes, asphyxier les mœurs sévères et élargir les esprits les plus étriqués d'un simple claquement de doigts. Il a certainement passé plus de temps avec la première héritière de France qu'avec sa propre fille : c'est peut-être d'ailleurs pour cela qu'il la considère comme sa fille. Et que Solange a parfois eu le mauvais réflexe de l'appeler 'père'.  Il est son confident depuis toujours, le gardien de ses secrets les plus enfouis. Il est le seul à écouter, véritablement écouter, Solange lorsque le besoin se fait ressentir. Soigneur, père, ami, sermonneur, bricoleur chevronné d'une mécanique rouillée, le Médicomage Royal est l'homme de l'ombre de la première princesse de France. ⱱ HUIT « un rien ne l'habille » et elle doit bien l'avouer : c'est vrai. Tenues royales, robes de bals, l'uniforme de Beauxbâtons, marques plus ou moins adulées et mêmes certaines pièces excentriques de  créateurs zélés : tous les tissus, toutes les couleurs, toutes les coupes, semblent être taillés à la perfection pour Solange. Mais vous savez ce qu'elle préfère porter ? Des jeans. Elle se laisse juger sans la moindre animosité. ⱱ NEUF de nombreuses heures de sommeil inexpliquées, voilà comment tout a commencé. Une naissance entachée par le sang et la mort, seul véritable signe avant-coureur d'une malédiction inconnue, Prudence Leblois fut une âme qui n'a jamais eu l'occasion de s'implanter dans le moindre cœur, le moindre corps, trois ans avant que Solange Desclève ne vienne au monde. Paroles à peine soufflées, désirs avortés, Solange se souvient aujourd'hui des grandes choses que sa mère, Alice, avait prévu pour cette sœur morte-née. Et puis ce fut son tour. Fatigue incompréhensible, essoufflements dignes des plus grands asthmatiques et respiration rauque une fois parvenue tout en haut de l'escalier, Solange manque d'air de plus en plus vite, de plus en plus souvent. Les mots barbares se glissent et s’immiscent dans les paroles du Médicomage Royal depuis qu'elle a dix ans : arythmies désorganisées, angines de poitrine, insuffisance cardiaque, fibrillations fortuites, elle rêve parfois de ce cœur mal formé qui gît, à moitié vivant, à moitié mort, au beau milieu de sa cage thoracique. Ils ferment tous les yeux, les bienheureux qui observent cette Prudence des temps modernes approcher la trentaine : son père, sa mère, son jeune frère, les rares membres de la famille royale qui connaissent la faiblesse de la princesse. Peu importe. Le temps lui est compté, quoiqu'ils en pensent, elle le sait, elle le sent. Peu importe. Elle possédera cette vie qui s'épuise, jusqu'à la dernière seconde, jusqu'à la dernière goutte de sang. Elle la brûlera jusqu'au bout, passionnément, cette vie qui s'amenuise lentement. Jusqu'au dernier battement.DIX l'une voulait du jaune mimosa, l'autre du jaune poussin. Sans les préparatifs du bal d'Automne de leur première année, la princesse Desclève et la roturière Deschanel ne se seraient jamais rencontrées. Là où Solange est l'ange sur votre épaule droite, Lucrèce n'est rien d'autre que son alter-ego, le diable à votre gauche. Bien que connaissant le versant abordable et très accessible de la jeune Solange, les élèves de Beauxbâtons n'ont jamais compris ce que la seconde prétendante au trône avait bien pu trouver en l'artiste délurée qu'était déjà Lucrèce Deschanel, cette élève moyenne que seuls les initiés parvenaient à côtoyer sans frôler la moindre crise de nerfs. Elle jure tout le temps, s'extasie de façon bruyante pour un rien et ne peut s'empêcher de proférer des vérités dérangeantes, sans ressentir la moindre gêne, le moindre scrupule et sans aucune once de tact. Lucrèce n'est pas fréquentable à en croire les principes de son monde, ceux de la haute société... mais c'est exactement pour cela que Solange s'est d'abord liée d'amitié avec celle qui aime se faire surnommer Luce. L'esprit déjà bourré d'idées démesurées, c'est au contact de la Deschanel que sont véritablement nées les idéaux audacieux et avant-gardistes de Solange Desclève. La princesse avait besoin d'un pont entre elle et le reste du monde. Lucrèce lui a offert une plateforme entière. Elle sait parfaitement, Solange, que la cadette Deschanel n'est pas exactement ce que l'on peut appeler l'archétype du sorcier lambda français mais, au moins, elle peut compter sur elle pour ne jamais mâcher ses mots et pointer tous les rouages défectueux du pays sans la moindre pudeur. Et puis, il faut aussi bien l'admettre, ne pas se faire interpeller d'un 'Vôtre Altesse Royale' pompeux mais bien par un 'Hey, toi là-bas, la blondasse' jeté à la volée a eu le mérite de briser la glace entre les deux jeunes filles d'emblée. A 22 ans, lorsque Lucrèce décida de partir à l'aventure loin de la France, les deux femmes n'ont échangé ni au revoir, ni adieu. Parole tacitement donnée, Solange était assurée que jamais la jeune Deschanel ne l'oublierait une fois rentrée au pays. Et encore moins lors des deux années qui ont suivies le départ inopiné : aux côtés des artefacts mystérieux rapportés par sa mère (dont elle ne veut pas e séparer) trônent les innombrables cartes postales et clichés envoyée par Luce, à chaque fois qu'elle arrivait ou repartait d'un nouveau point de chute. Le code était simple : une carte pour une arrivée, une photo pour un départ. Et sur toutes les photographies, on peut encore voir leur 'totem' saluer quiconque poserait ses yeux sur les paysages étrangers capturés par l’œil photographique de Lucrèce. Ce fut un choc le jour où Lucrèce lui apprit que leur Totem était un dieu parmi les moldus. Un dieu manipulant le tonnerre avec force et vigueur, malgré ses airs d'ours en peluche. Un dieu sacré répondant au nom simple et japonais de Pikachu. ⱱ ONZE Neige, sable et vent. Soleil, tempête, grillons chantants. Les montagnes, les plages, les prairies inondées. Vallées, gorges, massifs, caps et vallons. Les olives, la lavande, les tapenades et les anchoïades, les plats truffés. Les tomates, les poivrons, les courgettes et autres aubergines, les grains de raisin colorés. Les fromages, les vins, l'anis, les herbes de Provence. Des Alpes à la Camargue, du Rocher à Aix, la Provence était, est et sera toujours l'ultime refuge de Solange Desclève. ⱱ DOUZE depuis qu'elle vit seule – du moins, aussi seule qu'une princesse puisse l'être – Solange s'entiche d'animaux domestiques plus adorables les uns que les autres (les laids, les reniés, les cassés : ceux dont personne ne veut, en somme). Son père s'entête à la réprimander des risques inconsidérés pris par son aînée, à chaque nouvelle bête acquise, clamant de façon plus ou moins virulente qu'elle pouvait au moins faire l'effort d'adopter un chiot. Mais  Solange s'en fiche, des risques : ces bêtes, estropiées, handicapées, fragiles (et bien souvent plus imposantes qu'elle), elle les trouve bien plus loyales que la plupart de ses congénères aristocrates. Et puis au moins, la nuit, lorsqu'il lui arrive de s'endormir n'importe quand, n'importe comment, Solange est assurée que rien de terrible ne peut lui arriver. Depuis deux ans maintenant, c'est un vieux malinois à moitié aveugle et à moitié sourd, au flanc constellé de cicatrices, qui déambule à ses côtés, sous le charmant nom de Marquis (Kiki, pour les intimes). La bête, abandonnée par on ne sait quel badaud monstrueux au beau milieu de Fontainebleau, a su se frayer un chemin jusqu'au cœur de la première princesse de France... et jusqu'à son canapé, aussi. ⱱ TREIZE son père est de ceux qui ne font guère confiance aux Noblecourt. D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, Solange a toujours entendu Eugenius critiquer la famille de Bourgogne-Franche Comté, de façon plus ou moins détournée : 'encore un coup de ces couleuvres' ou encore mieux 'tiens, ils n'ont pas eu besoin de soudoyer qui que ce soit, cette fois ?'. Peut-être est-ce pour cela que Sol' s'est tout de suite  braquée en rencontrant pour la première fois l'aînée des Noblecourt, Constance. Belle, intelligente, au charisme imposant et à d'une prestance digne d'une déesse nordique : Solange ne l'avouera jamais mais elle s'est longtemps sentie inférieure comparé à la jeune fille. Notes, activités, leur officieuse popularité, tout était prétexte pour que les deux jeunes filles excellent dans n'importe quel domaine, dans l'unique but de pouvoir battre l'autre. Cette excellente et respectueuse inimitié aurait pu continuer encore longtemps si les deux jeunes filles n'avaient pas été élevées au rang de Comice de leur écrin respectif en même temps. Au lieu d'envenimer la situation, la nomination mutuelle n'a fait que les rapprocher, jusqu'à ce qu'elles deviennent meilleures amies. Elle tente encore aujourd'hui de comprendre le pourquoi du comment elles ne pouvaient se 'piffer', comme le fait si bien remarquer la cadette de Constance, Juliette, mais elle se dit qu'il ne peut être pas bon de remuer trop souvent le couteau dans la plaie. Et puis, Juliette. Juliette de Noblecourt est un véritable rayon de soleil, selon Solange. Elle rit à gorge déployée lorsque la benjamine des Noblecourt se met à jurer comme un charretier, au point de pétrifier d'horreur sa sœur Constance. Eugenius fulmine toujours de l'alliance établie entre Solange et les filles Noblecourt mais pour une fois, elle peut bien le dire : elle se fiche complètement l'avis de son père dans cette situation bien spécifique. Solange aime passer du temps à leurs côtés, c'est tout ce qui compte (et a toujours compté) pour la première princesse de France. ⱱ QUATORZE qui a dit qu'il fallait pratiquer des sports extrêmes pour être une inconditionnelle de l'adrénaline ? Qui de mieux qu'elle connaît les effets produits par cette hormone survoltée ? Solange est une amoureuse de sports et ne se prive pas de vivre cette passion par des moyens détournés. Dans les gradins, au plus près des joueurs, Desclève est de ces personnalités royales qui ne craint absolument de côtoyer la sueur, le sang et la boue des stades. Elle avoue avoir une préférence pour le Quidditch et, en fervente supportrice, elle n'hésite absolument pas à commander à l’héroïne de guerre, la fameuse Luna Lovegood, une tenue spécialement confectionnée pour les matchs auxquels elle compte assister. Étrangement, aucune réponse ne lui a jamais été retournée. Elle se demande bien qui, du Grand Hiboutier ou du Duc de Provence lui-même, intercepte ses demandes avant qu'elles ne parviennent à ladite intéressée. ⱱ QUINZE écrin améthysse, comice nommée une fois l'âge requis atteint, Solange a passé une scolarité des plus brillantes. Alternant parfois entre le club de musique (la princesse a toujours adoré laisser courir ses doigts sur les touches noires et blanches) et celui du théâtre (son esprit regorgeait plus d'idée pour les mises en scène que pour l’interprétation des rôles), Solange dut néanmoins se rendre à l'évidence : cumuler options, devoirs comices et obligations princières ne lui permirent pas de maintenir un rythme soutenu bien longtemps. Qu'à cela ne tienne ! Solange abandonna peut-être les activités extrascolaires mais cela ne l'empêcha pas pour autant de continuer à participer aux séances de brainstorming et d'assister aux représentations annuelles données en fin d'année. Mais elle excella dans d'autres domaines : sous ses doigts et ses idées, les bals d'Automne devenaient féeriques et elle donnait systématiquement du fil à retordre à ses camarades durant les concours de potions et de rhétorique. ⱱ SEIZE elle a observé ses débuts balbutiants et son enfance dormante. Et puis un jour, sans crier gare, la princesse fut témoin de son avènement. La technomagie, une fois lancée, se mit à ressembler à ce genre de machines que rien, ni personne, ne pouvait stopper. Curieuse et intéressée, Solange s'est penchée au-dessus de cette magie mixte dans le seul but de pouvoir l'utiliser selon ses envies mais surtout, en fonction de ses idées. Si son Instagram foisonne de ses plus beaux clichés, son blog, lui, est l'une des plateformes incontournable de la France sorcière. Ludique, sans la moindre fioritures, cette traînée de joie à l'état pur fait l'éloge de la vie. Solange s’attelle d'exposer à qui veut bien la lire sa vision du monde : culture française, mode, endroits à fréquenter, associations à défendre, événements à ne pas manquer, informations mondiales à suivre, ce pèle-mêle d'informations jetées de façon volubile ne sert en réalité qu'à répandre sa philosophie de vie. Que tous puissent marcher de concert, sans empiéter sur les libertés des autres. Ne pas oublier que tous les sorciers, sans exception, naissent avec non seulement avec le même sang, mais aussi avec cette même chance : la Magie. (ce qu'elle ne dira jamais, c'est que ses publications sont uniquement postées aux mêmes instants : lorsque sa maladie l'oblige à rester  clouée au lit)( jamais elle ne se laissera voir ainsi, fragile). ⱱ DIX-SEPT don ou malédiction, l'altruisme de Solange ne lui a jamais permis d'officialiser la moindre relation amoureuse. Elle aime trop de choses, trop de monde ; elle n'est pas assez courageuse pour choisir quelle facette de sa vie est la plus importante. Elle est ce genre d'oiseau que l'on préfère voir en liberté plutôt que de l'enfermer dans une cage dorée. Ses flirts, ses amours, ont toujours préféré s'en aller plutôt que de la forcer à choisir entre eux et le reste du monde. Sans le moindre cri, sans la moindre haine, sans la moindre amertume. Ils savent pourtant, ces rares élu(e)s, que Solange aime une personnalité avant son identité. Ils savent aussi qu'elle les a aimé et les aimera toujours, passionnément. ⱱ DIX-HUIT why not ? La réflexion se fait de plus en plus pressante dans l'esprit de Solange. Et pourquoi pas ? Elle voit Géodor s'affaiblir sous les critiques, Marien bien trop stoïque mais surtout, de vieux vautours qui n'attendent que le moment propice pour porter le coup fatal. Pire, elle voit ce gouffre qui les sépare, elle et les siens, du monde actuel, réel. Alors elle se questionne, de plus en plus : pourquoi pas ? Yvelin n'a-t-elle pas été l'exception, l'exemple par excellence de ses désirs les plus chers ? LaBlanche ou la France ? La France ou LaBlanche ? Elle hésite encore Solange. Elle pèse le pour et le contre. Qu'est-ce qui doit être sauvé en premier ? Une vie ou une patrie ? Des deux, laquelle de ces idées est la plus importante ? Pourquoi pas ?


L'écrivain anonyme PSEUDO / PRÉNOM •  Dans un univers parallèle, on me surnomme Lou. Mélissa, in da real life. ÂGE • Je n'ai pas d'âge, comme Vador ! PRÉSENCE • 10 / 7 jours. COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM • Juliette je t'aime  I love you . COMMENTAIRE(S) • je... tu... vous...  (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1078141200 AA FTW. AA WTF. AVATAR • Imogen Poots. CREDITS • TEARSFLIGHT ; (cita) : Abraham Lincoln. MOT DE LA FIN • JE RESPIRE PLUS TELLEMENT JE HURLE DE JOIE ET DE BONHEUR TEL LE PTÉRODACTYLE BIEN NOURRI QUE JE SUIS (JVA déjà tout plein  (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  2051010732 ).
Revenir en haut Aller en bas
Solange Desclève
Solange Desclève
❝ HIBOUX : 48
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1354
❝ MIROIR : imogen poots
❝ CREDITS : oberlyn (avatar) ; alaska (signa') ; p!atd - house of memories (lyrics) ; tumblr (gifs)
❝ DIALOGUES : #01A9DB
❝ ÂGE : 29
❝ STATUT SOCIAL : de la royauté admirée, princesse essoufflée qui continue de se lever pour toujours plus d'égalité.
❝ OCCUPATION : assistante médicomage, elle préfère troquer ses carnets de bals contre l'adrénaline des couloirs hospitaliers. Première princesse de sang royal, seconde prétendante au trône, elle hésite entre écouter ou repousser toutes les rumeurs quant à l'ordre de succession royal.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

Les allégories princières

with every second...
fréjus ;
08 mai 1998

Lourdes, de plus en plus lourdes. Les paupières s'abaissent et se relèvent, combattent le sommeil impérial qui l'enchaîne, l'entraîne, irrémédiablement aux bras de Morphée. Elle sait pourtant, Solange, que ce n'est pas le moment de dormir. Toujours affublée de sa robe bleu nuit, la petite Desclève peine à rester éveillée, malgré le soleil de midi qui s'abat sur les terres de Provence, dans un printemps déjà habillé par les couleurs de l'été. Un mouvement et son étreinte se resserre instantanément autour des côtes de son père. « Voyons, Princesse, tes yeux peinent à rester ouverts. » « Vous... vous n'avez pas terminé... de me lire la lettre de... Mère. » Le soupir est sec, irrité, mais la petite Desclève n'imagine pas un seul instant son paternel tout aussi exténué qu'elle. Non. Il n'est pas comme elle. Il est fort, il est puissant, son père. Il est Invincible. « Nous ne restons qu'une journée ici, Solange. Dès l'aube, nous reprenons la route pour Rennes. Tu dois te reposer pendant qu'il en est encore temps. » Les yeux s'ouvrent de nouveau : elle sait que devraient se dessiner les vieux oliviers du  domaine familial, plantés dans la rocaille argentée de ces côtes varoises qu'elle chérie tant. Mais seules des formes sibyllines lui apparaissent au travers de sa vue brouillée par la sempiternelle fatigue. « Lisez-moi la lettre de Maman, Père. S'il-vous-plaît. » Nouveau mouvement et la forme prostrée de la petite tête blonde est confortablement réinstallée dans l'étreinte de son père. « 'Vous devriez voir la liesse dans les rues de Londres, mon très cher Eugenius. Les pierres demeurent brisées sur l'asphalte, pavent toujours le passage d'un nombre incalculable de vies brisées. Mais le masque de l'Angleterre semble étinceler sur les visages arpentant Diagon Alley. Ils ne cessent de d'acclamer leur liberté retrouvée. La joie ternie par les pertes se ravive instantanément à la simple évocation du jeune sorcier à qui ils doivent tous la vie. 'Harry Potter a réussi' 'Harry est notre sauveur', 'Harry Potter a vaincu Le-Mage-Noir-Dont-On-Ne-Pouvait-Pas-Prononcer-Le-Nom !'. Eugenius ! Je vous en prie, venez me rejoindre avec Solange et Dorian ici, vous devez absolument...' », la voix s'amenuise puis s'arrête. Le parchemin est posé sur la table marbrée du salon de jardin, le silence de la terrasse à peine troublé par le son des vagues.

Tout comme les criquets et les grillons, la respiration de Solange n'émet plus le moindre bruit, trop assommée par les nombreuses heures de parade royale et le changement brusque d'environnement. Sur le visage d'Eugenius Desclève se dessine alors un sourire tendre, le père resserrant un peu plus sa prise autour du corps de cette fillette qui faisait tâche, ainsi vêtue, dans le décor sauvage et naturel de leur chaleureuse campagne française. « Votre Altesse ? », la voix basse de Rosaline, l'elfe nourricier de la famille, s'éleva depuis l'autre bout de la terrasse. « Oui, Rosa ? » « Son altesse royale, le petit Dorian, vient tout juste de se réveiller, Votre Altesse. ». Eugenius eut à peine le temps d'acquiesce et d'entrouvrir les lèvres que déjà, Solange s'éveille brusquement, sur le qui-vive, et se redresse pour pouvoir poser ses deux petits pieds à terre. Mais l'élan est trop rapide : le désequilibre la prend. Les mains calleuses d'Eugenius rattrapent la petite Desclève avant qu'elle ne s'effondre à terre. « Doucement, doucement... » « Père, puis-je ve...venir avec vous pour rendormir Dodo ? », le regard sévère du Duc de Provence s'adoucit immédiatement face à la mine nitescente de sa fille. Elle se tortille, veut ajouter quelque chose pour convaincre le duc de l'emmener avec lui mais ses yeux étincelants finissent de l'achever avant qu'il ne puisse émettre la moindre raillerie. Il n'a jamais pu résister à ce regard. D'un même mouvement, il se redresse et attrape la silhouette désorientée de sa fille avant de passer sous les arches intérieures du Mât Ensoleillé. Aux côtés de son frère, Solange s'émerveille. Oubliées, les paroles épistolaires de sa mère. Oubliée la course perpétuelle, les singeries et autres ignominies du même acabit. Aux côtés de son frère, Solange se sent entière, réelle, comprise, aimée qu'on attende quoique ce soit d'elle. Aux côtés du petit être de quelques mois à peine, Solange se sent gardienne d'une cause éminente, qui en vaut la peine. Eugenius allonge alors la princesse aux côtés de ce frère qui fait déjà presque le quart et le poids de son aînée. L'oreille du Duc de Provence doit se tendre mais il entend très distinctement la petite blonde murmurer murmuré à l'oreille du nouveau-né. « Je te protégerais... toujours, Dodo. Tu... pourras... toujours... compter... sur moi... » Les deux enfants se rendorment, côte à côte, ensemble, dans la pouponnière du mât varois Desclève.

... that ticks by...
beauxbâtons ;
20 mars 2014

Thump. « Je suis sûre qu'elle me déteste. » Les yeux s'élèvent discrètement vers le ciel mais malgré son port de tête parfait, sa petite bravade est captée par sa vis-à-vis. « Je commençais à me demander si elle ne t'avait pas contaminée. Tu as vraiment un balais dans le cul depuis que tu traînes avec elle, tu sais ? » Une flamme et l'incandescence de la cigarette sorcière irradie l'air environnant. Les volutes de fumée l'hypnotisent mais elle détourne bien vite le regard en direction des hautes fenêtres de Beauxbâtons. Thump-thump. Elles donnent l'impression de scintiller et c'est exactement pour pour cette raison que Solange préfère arpenter l'école sorcière de nuit. Elle est un peu plus magique ainsi. Il est vingt-deux heures passées et la comice Desclève effectue sa dernière ronde de la journée. « Ah oui ? Tu me rassures, Lucrèce. Je commençais à me demander si ta mère n'avait pas doublé les doses de pavot de tes colis du samedi. Mes plus plates excuses, vraiment. », pour toute réponse, la Deschanel lui envoie sa fumée en plein visage et ignore royalement le mouvement gracile de la princesse, qui brasse rapidement l'air pour dissiper la fumée toxique qui la sature bien vite. Thump-thump thump. « Constance ne te déteste pas, Luce. Elle est comme ça, elle joue selon les règles. » Les sourcils se froncent et le nez se retrousse. Solange cherche les mots justes pour excuser le comportement antipathique que sa meilleure amie, Constance de Noblecourt, semble lui servir à chaque fois qu'elle la croise. Après tout, elle est comice et Lucrèce est de ceux qui attirent les ennuis plus qu'ils ne les évitent : Constance joue toujours selon les règles. « Je peux voir les rouages tourner dans ta jolie petite tête. Arrête de vouloir t'excuser pour la connerie des autres, Sol. Tu te fais du mal pour rien. » Les bras se croisent sur l'uniforme azuré de Bauxbâtons tandis que sa cadette inhale une nouvelle bouffée mortelle. « Tu as bientôt fini ? C'est déjà bien assez difficile pour moi de te voir te tuer à petit feu, si en plus on apprend que je te couvre, crois-moi bien, je ferais tout mon possible pour que Constance se mette vraiment à te détester. » Thump-thump. Elle rit alors, Luce. De ce rire si joli, si vrai, si pur, qui demande à Solange toute la force de caractère inhérent à son rang pour ne pas se laisser contaminée par son ivresse envoûtante, débordante de vitalité et d'allégresse. Thump-thump. Thump-thump. Le visage de la comice se ferme alors complètement et, en représailles, elle se décide de planter la Deschanel sur place, ses traits arborant une imitation parfaite de la vexation pure et simple. « Oh ! Allez, Solange ! Reviens, j'ai pratiquement terminé. Sol ! ». Elle veut s'arrêter, Solange. Faire demi-tour pour aller rire de concert avec elle. Lui demander si son jeu d'actrice surpasse toujours le sien, juste pour voir son visage viré à l'écarlate, piquée à vif dès lors qu'on lui rappelle qu'elle est bien meilleure comédienne dans la vraie vie plutôt que sur une scène. La pousser à allumer une deuxième cigarette, pour qu'elles puissent passer un peu plus de temps en dehors des haut-murs de la faculté magique, en dehors des murs chantant de leur famille adoptive. Elle veut s'arrêter, Solange, et faire demi-tour... mais elle n'y parvient pas.

Thump-thump, thump-thump, thump-thump, thump-thump. Thum...

« SOL ! » Quelques secondes puis elle revient à elle, manipulée plus facilement encore que si elle avait été une vulgaire poupée de chiffon. Thump-Thump. Thump-Thump. Thump-Thump. Lucrèce s'est littéralement jetée à terre pour tenter, en vain, de rattraper Solange et dans sa précipitation, ses genoux ont écopés de méchantes éraflures, que Solange ne voudrait voir apparaître sur elle... Automatiquement, son regard s'abaisse vers ses propres articulations, pour vérifier l'étendue des dégâts, mais les seules blessures qu'elle réussit à répertorier ne dépassent pas la frontière de ses poignets : ce sont ses paumes qui ont le plus souffert durant la chut. Faiblesse bien vite harmonisée par des réflexes qu'elle savait être bien plus complexes qu'ils ne le laissaient jamais paraître. « Ça va ? Tu t'es fait mal ? » Elle se secoue, Solange, assez pour accélérer son retour dans le monde réel, son retour aux côtés de Lucrèce. « Oui... non, ça va. J'ai eu un moment d'absence, je crois... » « Merci, j'crois bien que je ne l'aurais jamais remarqué ! Ça m'est arrivé une fois mais on ne peut pas dire que j'étais dans mon état normal... Allez accroche-toi, je t'emmène à l'infirmerie. » « Non, non, Luce... je t'assure, tout va bien. J'ai sauté le dîner, c'est certainement pour ça que je suis tombée. » « Mais... » « Aide-moi à me relever plutôt que de t'égosiller ! » Elle fait peur à voir, à ce moment-là, Lucrèce, avec son teint encore plus pâle qu'à l'accoutumée et les yeux ainsi écarquillés. Panique est le mot qui s'inscrit sur le front de Deschanel et c'est avec une honte certaine que Solange s'oblige à lui sourire, amusée. Pour la rassurer. Pour se moquer. Pour contourner le problème. Thump-Thump. « Ne me dis pas que les malaises vasovagal sont uniquement un problème de princesse coincée. » « Non, c'est vrai. Tu as raison... » Lucrèce se relève alors, époussette la poussière qui s'est incrustée sur son uniforme et avec une délicatesse infinie, elle attrape les mains de la Desclève et la soulève. Elle s'assure quand même de la stabilité de la blonde avant de reprendre le cours normal de la soirée. « Toujours su que t'étais une chochotte, Desclève. » « Que veux-tu, Deschanel. Je ne te dis même pas le nombre de boîtes de chocolats que j'ai reçu le jour où je me suis effondrée comme ça devant l'Oncle Géo, il était... » « Bouh... ça me fait toujours tout drôle de t'entendre appeler le Roi 'Oncle Géo'... Tu sais que je vois une mappemonde, maintenant, à la place de sa tête ?! » Et elle rit enfin, Solange. De ce même éclat joli, vrai, pur, enivrant qu'offre Lucrèce, à tout bout de champ. Elle rit tout le long du chemin qui les ramène jusqu'aux quartiers Améthysse, sans la moindre encombre. Elle rit pour ne pas commencer le décompte. Mais à aucun moment Lucrèce ne quitta le flanc de la première princesse de France, enserrant dans une étreinte supportrice, protectrice, le coude de la blonde.

... the future...
hôpital lablanche ;
03 juillet 2018

Elle le suit comme son ombre. Partout, tout le temps. Elle se doute bien, Solange, qu'il ne fait pas uniquement ça pour la gloire et l'amour de son prochain. La première princesse de France, en stage à Lablanche, est après tout une opportunité qu'il n'a pu laisser filer aussi facilement. Ça la dérange mais Solange ne peut pas dire qu'elle n'y trouve pas son compte : si son référent de stage possède l’ego d'une montgolfière, il a au moins l'avantage d'avoir du talent et il le lui offre bien gracieusement, la fait profiter de savoirs qu'elle aurait normalement mis des années à récolter. Les relations reposent sur un concept bien étrange mais elle a rapidement appris de ne pas les ignorer complètement, à les considérer comme une petite chose importante, une boîte de Pandore à surveiller jalousement. Si son nom peut redorer des blasons ternis, Solange ne le donne plus systématiquement aujourd'hui : pas sans en tirer un quelconque profit qui pourrait s'avérer utile, pour l'avenir.   

Le timing serré et les emplois du temps divergeant, Desclève s'extrait de l'aura imposante de son chef de service vers midi et va se réfugier dans l'espace de repos du personnel hospitalier, le pas léger et les bras chargés d'une multitude de notes griffonnées lors de ses observations matinales. Elle n'a pas besoin de se retourner pour savoir que l'un des aubins de la Chambre Martiale la talonne de près et elle n'y prête plus la moindre attention : où qu'elle aille, les gardes de la cour royale la suivront toujours. Elle a eu beau insister, Solange, pointer du doigt les failles de ce système de sécurité, rappeler que de lui coller des Aubins au derrière lorsqu'elle est à LaBlanche la rend plus vulnérable qu'en sécurité (n'est-ce pas lui coller une cible dans le dos, à signaler ainsi sa présence ici ?). Mais rien n'y a jamais fait. Les réactions à ses incriminations finissent toutes par se ressembler, au bout du compte : Par Flamel ! elle est dauphine de France, Solange Desclève. Pas une simple petite baronne de la Province Profonde française  !  Elle a donc cessé de vouloir évincer les gardes le temps de son apprentissage, à la seule condition qu'ils restent tranquillement en dehors de l'enceinte de l'hôpital. Pouvait-elle réellement honorer ses devoirs de stagiaire si elle déambulait constamment dans les couloirs aseptisés ainsi flanquée par toute une horde de sorciers surentraînés ? Bien sûr que non. Accordé, tant que l'un de ces 'super-sorciers' soit autorisé de rester à tes côtés. Consensus accepté avec un sourire reconnaissant : elle ne s’accommoderait que d'une seule astreinte, cette fois-ci. C'était parfait.

« Vous en avez de la chance, Votre Altesse... » Solange ne relève pas la tête pour identifier son interlocutrice. La voix fluette d'Annabelle Guérin, apprentie-médicomage comme elle, est si particulière qu'elle fait partie de ces mystères sorciers qui possèdent assez d'originalité pou se voir affublé d'une identité propre. « Tous ces hommes qui vous protègent, c'est tellement romantique ! » Solange lève un sourcil perplexe en prenant place face à sa collègue, déposant dossiers et tasse fumante devant elle afin de brimer la furieuse envie de rire qui veut s'emparer d'elle. Et pour cause : aujourd'hui, 'son' Aubin est homme d'une cinquantaine d'années, au visage écharpé et à la parole difficile – un véritable éphèbe, c'était certain. Sol' sait que les autres gardes royaux le surnomment la Carpe tant il reste muet, ne produit aucun parole en dehors des politesses protocolaires et ne partage aucune donnée personnelle avec le reste de l'humanité. Solange s'ennuie les jours où c'est la Carpe la protège. C'est pour dire le degré de spontanéité que laisse échapper l'armoire à glace qui l'accompagne ce jour-là. L'aubin se poste à la porte d'entrée et ferme instantanément son visage dans une mimique imperturbable. Pour un peu, si on lui mettait un bearskin au-dessus de la tête, on pourrait presque le confondre avec l'un des Scots Guards du sol britannique. « Peut-être devrions-nous échanger nos rôles quelques heures ? Vous pourriez faire ce dont vous avez toujours eu envie, vivre toutes les romances que vous désirez, le temps d'une journée... », le sourire de Solange est doux, toujours. Elle comprend que certains aspects de sa vie de princesse restent attrayants dans l'esprit du commun des mortels, ceux restés de l'autre côté du gouffre social français. Idéalisation fabuleuse, mythe urbanisé, Solange sait que son quotidien ne correspond en rien aux stéréotypes que l'on attribue généralement à la famille royale. Annabelle se met alors à rougir et elle observe Solange honteusement, comme si sa main venait d'être prise en plein vol dans le bocal à cookies interdit. Enfin, c'est ce que lui a un jour expliqué Lucrèce, lorsque cette dernière se mit à enseigner à la jeune Desclève toutes les expressions populaires qui lui avaient été interdites, seulement à cause de sa naissance princière. « Pardonnez-moi Votre Altesse, mes paroles ont dépassées ma pensée. Je n'oserais jamais m'imaginer à vôtre place, c'est juré ! », lance-t-elle alors, mélangeant bienséance et politesse protocolaire aux relents familiers de la langue française. Solange ne s'arrête pas de sourire pour autant, toujours sereine et amusée, même lorsque Annabelle se met à bafouiller une excuse bancale pour s'éclipser de la salle de repos et abandonner la princesse Desclève à sa solitude dorée. Aux notes qui lui font face et qui devront être réorganisées pour la rédaction de son rapport de stage de fin d'année. Son tout dernier rapport de stage. Elle est un peu déçue, Solange, de ne pas avoir réussi à décoincer Annabelle trois étés consécutifs. Elle n'a pas réussit à lui faire oublier l'image figée, glacée glacé, qu'elle possède encore de l'apprentie-guérisseuse Desclève...

Mais c'est surtout un goût d'inachevé qui finit de plomber les pensées de la première princesse de France.

C'est la fin de l'année scolaire et dès lors que le septième mois sera achevé, elle quittera définitivement les bancs ensorcelés de Beauxbâtons, la Grande. Elle ne peut pas dire que son ultime année de Gramme ait été des plus reposantes. Quotidiennement rythmée par les avis plus ou moins tranchés de ses camarades au sujet d'Aliénor Yvelin, nouvelle tête pensante à la direction de l'entité monstrueuse qu'était l'école magique, qui avait, jusqu'ici, toujours été régie par les enfants nobles de la France. Simple roturière aux airs teintés de sublimité, Desclève a pu observé les batailles menées par Yvelin pour seulement asseoir son autorité, forcée de devoir justifier sa nomination inopinée en dehors des limites mêmes de l'école. A cause d'une ascendance que certains bien-nés trouvaient douteuses et imprégnée de clandestinité. Elle a réussi, à la seule force d'un comportement exemplaire et de sa force de caractère, faisant jusqu'à pâli les plus réfractaires. L'année s'achève et Solange est amère. Elle ne pourra pas profiter des bienfaits idéologiques et culturels apportés par cette sorcière inhabituelle... Soudain, le regard sévère de la Carpe lui transperce la nuque et décide Desclève à déballer quelques parchemins pour détourner l'attention de l'Aubin – elle craint parfois de savoir ses pensées violées par la lecture d'un Legilimens un peu trop zélé de la Chambre Martiale. Elle n'est pas Occlumens, Solange, mais elle sait comment organiser ses plus intimes convictions pour les voiler aux premières curiosités malavisées de certains sorciers. Elle est amère Solange car elle ne pourra pas continuer de poser les premières pierres de cet édifice spectaculaire qui la fait tant rêver, sous l'égide briseuse de codes d'Aliénor Yvelin. Cette roturière qui est en charge de l'éducation des futures têtes couronnées. Il n'y a pas de fumée sans feu, lui avait un jour expliqué Luce lors de sa revue déjantée de la culture française.  

Solange Desclève a beau être amère, il y a une chose dont elle est certaine : la princesse au sang bleu compte bien attiser tous les départs de feu qui se présenteront à elle.

... is running out.
paris ;
nuit du 22 au 23 février 2022


22 février Ϟ Il se cache dans un coin, une fois encore.

Coupe de champagne toujours intacte dans la main, elle s'extrait des silhouettes joliment taillées et des uniformes lissés avec la ferme intention de le rejoindre lui, et personne d'autre. Solange se démarque des autres nobles de façon époustouflante, ce soir  : les voilages de sa robe flottent par-dessus les lattes en parquet ciré de la salle de bal tout en diffusant une légère traînée scintillante derrière elle, dès qu'elle s'avance ou danse. Le grand couturier qui a confectionné cette robe semble avoir imprégné les mailles délicates de sa création avec l'essence même du surnom populaire que la France confère à l'aînée Desclève : elle est Solange, la Merveilleuse ; l'étoile montante et dorée de la royauté, le Berger bienveillant de toute une communauté. Si ça n'avait tenu qu'à elle, Solange se serait juste parée d'une des nouvelles pièces de la marque D&G pour déambuler entre tous ces couples dansants et autres têtes pensantes du Royaume. Mais son père, échaudé par la clameur populaire qui veut voir en Solange la future Reine de France, a insisté pour qu'elle revête cette robe hybridée ce soir. D'abord réfractaire, elle n'a accepté que lorsque Eugenius Desclève lui fait remarqué le versant altruiste et allégorique de cette pièce d'exception. Elle était parfaite pour illustrer les deux époques que Sol' s'efforçait de représenter depuis toujours : le passé et l'avenir réunis, en harmonie et surtout, en paix

Le regard pétillant, c'est sans un mot qu'elle se poste aux côtés de son cavalier officiel. Son pied bat au même rythme que la valse jouée tandis qu'elle s'efforce d'ignorer l'espace que viennent de créer les convives environnants pour leur laisser un peu d'intimité. Juste parce qu'ils avaient été sensibles à la présence de la seconde prétendante au Trône plutôt qu'à son troisième enfant. « Je n'ai pas encore aperçu Elysée. Se joindra-t-elle à nous ce soir ? » Dorian Desclève hausse les épaules de manière lasse pour toute réponse et vaque de nouveau à l'occupation qu'elle vient tout juste de déranger : l'observation minutieuse et intense de la foule environnante. Parfois, Solange le prend pour un rapace, ce petit frère qu'elle réapprend à connaître. Ses deux billes azurées transpercent le monde pour les repousser, ne pas être obligé de s'y mêler. Il ne parle pas beaucoup lors des mondanités, Dorian, et préfère se cacher plutôt que d'affronter la réalité. Elle sait que leurs parents le pensent un peu lâche, un peu incapable, mais trop borné et entêté pour se remettre à parler convenablement. Mais elle sait aussi, Solange, ce qui se cache derrière le masque figé de son cadet. Elle sait qu'il est prêt à fondre sur sa proie au moindre faux mouvement, en piquet, pour planter ses serres acérées dans les chairs de ses opposants, des menaces qu'il juge bien trop survoltées pour déranger son intégrité et celle de ceux qui lui sont chères. Solange sait qu'il guette les vautours qui lui traînent un peu trop autour, qu'il assure les arrières de cette sœur qui préfère avoir confiance en l'humanité plutôt que de s'en méfier. D'un mouvement de la tête, il lui indique la silhouette d'un nouvel arrivant. En parlant de vautours qui ne plaisent guère à son petit frère : Ulrich Noiclère et son aura flamboyante viennent tout juste de rejoindre les festivités et entament leur fascinante et envoûtante mondanités. Dès l'instant où le regard de la princesse se pose sur le Noiclère, ce dernier relève aussitôt la tête et enchaîne l'attention solaire de Solange par la seule force de son sourire éclatant, bien décidé de tracer une ligne directe jusqu'à elle. « Il ne m'in-inspire aucu-cune confiance, Solange », déclare alors Dorian au creux de son oreille. Elle lui sourit tendrement, pose sa main sur son épaule avant de lui embrasser la pommette, se faisant la plus réconfortante possible. « Il me fait un peu penser à toi, Do', il a peur. La seule différence, c'est que lui s'enveloppe de lumière là où tu te pares avec des ombres... »

23 février Ϟ Le matelas se met soudainement à rebondir, rebondir, rebondir. Solange lutte, lutte, lutte pour entrouvrir ses paupières engourdies. Un silence de plomb l'étreint toujours mais elle devine instinctivement que ce n'est pas normal, que quelque chose ne va pas. Que ce n'est pas la seule nuit qui recouvre l'atmosphère calme et hivernale de sa chambre. Derrière sa vue brouillée, elle entraperçoit Marquis au-dessus des couvertures et sa gueule toute cabossée qui s'ouvre, se ferme, s'ouvre et se ferme, encore, et encore, et encore, dans des secondes qui lui paraissent durer une éternité.

Il aboie, aboie, aboie mais elle n'entend rien, rien, rien.

L'humaine tente alors de se lever, sursaute plus qu'elle ne réussit à s'élever, avant de se traîner entre les draps soyeux pour pouvoir rejoindre le rebord de son panier. Marquis saute à terre, remue frénétiquement de la queue, attend des ordres que sa maîtresse semble oublier de lui donner. Une main aux ongles plus clairs que d'ordinaire se jette en direction de la petite table en bois posée contre le mur mais dans son élan furieux, rythmé par des mouvements saccadés et imparfaits, elle renverse toutes les jolies choses qui y reposent. Montre, bâton finement taillé, livre et verre cristallisé finissent leur course à terre dans un éclat retentissant, qui ne parvient à ses oreilles que sous la forme d'un bruit sourd. Marquis sautille, observe, fait les cent pas dans la pièce avant d'agir : du bout de son museau, il tente de rapprocher l'objet que l'humaine tente d'attraper sans succès depuis plusieurs secondes. Mais il n'est qu'un chien à moitié aveuglé par les années, Marquis, qui s'oriente habituellement dans l'espace à l'aide de son ouïe déclinante. Cette fois-ci, il a bien du mal à viser tant l'humaine fait un boucan de tous les diables, avec ses sons emplis de bestialité, ces râles inhumains et ces petits cris perçants qu'elle laisse parfois échapper. Tiens, les babines de sa maîtresse aussi se mettent à arborer la même teinte blafarde dont sont affublées ses griffes, celles qu'elle utilise pour lui gratter l'arrière des oreilles et masser son museau tout déformé. Affolée, la main gelée de l'humaine le frappe dans un ultime mouvement désordonné, puis le tapote, puis le caresse, puis s'arrête de bouger. La panique qu'il ne cesse de ressentir depuis qu'elle s'est réveillée s'évapore aussitôt que ses yeux se sont mis à rouler en arrière et c'est dans le silence que Marquis parvient enfin à rapprocher la fiole le plus près possible de son humaine. Il aboie de nouveau, pour la faire réagir, mais elle s'évertue à rester immobile. La bête penche la tête sur le côté, étonné de ne pas non plus la voir bouger lorsque le battant de la porte s'ouvre à grand fracas derrière eux, de ne pas la voir bouger lorsque les lumières inondent soudainement la chambre à coucher. Le vieux Marquis recule et s'assied un peu plus loin sur le tapis, laisse à l'homme aux cheveux cendrés la place qu'il avait occupé pour le laisser aider son humaine à se réveiller. Le chien se couche et chouine lorsque l'homme se met à palper le cou de son humaine pour finalement attraper la fiole qu'il avait eut tant de mal à déplacer. Il gémit lorsqu'il le voit forcer le contenu de la fiole au fond de sa gorge paralysée. Mais il n'émet plus le moindre bruit quand il voit l'humain attraper un autre bâton de bois pour le faire virevolter dans les airs, envoyant toutes une flopée de petits éclairs dans le corps de sa maîtresse. Il les compte, il y en a un, deux, trois, quatre, cinq. Marquis ne se redresse qu'en même temps que lorsque sa maîtresse en fait de même, projetée en avant par une force invisible mais rattrapée par le vieil homme avant qu'elle ne retombe sur le sol. Elle émet à nouveau de  drôles de râles, l'humaine, mais cette fois, Marquis n'est pas du tout incommodé par le boucan endiablé qu'elle produit.

Alors il chouine, se fait remarquer et aboie de nouveau, Marquis.
Et cette fois, Solange parvient à l'entendre.

Elle s'accroche difficilement au bras de son Médicomage et va jusqu'à puiser dans ses dernières forces pour tendre la main dans la direction de son chien estropié. Il trottine jusqu'à elle et lui lèche joyeusement la paume, insistant tout particulièrement sur ces ongles bleuis qui retrouvent peu à peu leur rosé naturel. C'est à ce moment précis que la voix de Philippe vient résonner dans sa conscience étourdie. « Tu vois que mes sortilèges ne sont pas uniquement là pour te materner, Solange. » Elle se contente de lui sourire faiblement avant de se laisser emporter. Les paupières se referment paisiblement, la princesse tendrement bercée par la respiration tranquille et les battements de cœur rapides – effrayés – du vieux Médicomage royal.

C'est ça, qui la fait constamment sourire, Solange. La nature imprévisible et éphémère de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Elysée L. Berthelot
You don't mess with LOVE, you mess with the TRUTH.
Elysée L. Berthelot
❝ HIBOUX : 1142
❝ AUTRES VISAGES : Valentine de Boisbleau
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2645
❝ MIROIR : Leighton Meester.
❝ CREDITS : Everdeen, Tumblr, Wild Hunger.
❝ DIALOGUES : indianred
❝ ÂGE : Vingt-quatre ans.
❝ STATUT SOCIAL : Petite Noblesse (héritière du Comté d'Anjou).
❝ OCCUPATION : Beauxbâtons, en huitième année. Parcours social et politique. Comice Rubissane et membre du Cercle de la Rosière.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

Bienvenue parmi nous I love you
Quel bon choix de PV (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1078141200
Si tu as la moindre question, n'hésite pas (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1060857654

_________________

even angels have their demons.
I had made every single mistake that you could ever possibly make. I took and I took and I took what you gave but you never noticed that I was in pain. I knew what I wanted; I went in and got it. Did all the things that you said that I wouldn't. I told you that I would never be forgotten and all in spite of you. And I'm still breathing, I'm alive.
Revenir en haut Aller en bas
Emma Rosier
Admin
Emma Rosier
❝ HIBOUX : 336
❝ AUTRES VISAGES : tristan de colnet
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1624
❝ MIROIR : Phoebe Tonkin
❝ CREDITS : jukebox joints (avatar) tumblr (gifs).
❝ DIALOGUES : indianred
❝ ÂGE : vingt-six ans.
❝ STATUT SOCIAL : roturière.
❝ OCCUPATION : journaliste blasée pour MSBA, ancienne rubissane, ancienne chef des compagnons.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

SOLANGE :perv: (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1078141200 brille
Bienvenue, amuse toi bien sur Ad Astra ! I love you

_________________

that's all that you let me bei'm just a girl, living in captivity, your rule of thumb makes me worry some. i'm just a girl, what's my destiny ? what i've succumbed to is making me numb. i'm just a girl, my apologies, what i've become, is so burdensome. (just a girl - the doubt)
Revenir en haut Aller en bas
Marien Leblois
Marien Leblois
❝ HIBOUX : 138
❝ AUTRES VISAGES : (rose weasley ; palmyre) présentation ; liens ; insta
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1727
❝ MIROIR : dylan o'brien.
❝ CREDITS : © darkdreams.
❝ ÂGE : 23 ans.
❝ STATUT SOCIAL : dauphin.
❝ OCCUPATION : uc.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

OMG MA LOU MA MEL MON BB MA FUTURE FILLE (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  149303989 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  149303989 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  149303989 TROP DE FEELS BORDEL, ET PUIS CE CHOIX DE PV PLEASE. TU VEUX MA PEAU AVOUE. ça va être terrible de jouer les cousins rivaux, mon innerMarien t'adresse un sourire crispé-bien-guindée-la-couronne-est-à-moi-par-les-caleçons-de-Merlin mais la joueuse s'en moque parce qu'avoir une Solange, c'est que du bonheur :jule: ok ma gueuse je fais cours pardon, tmtc j'finirai pas aujourd'hui sinon (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1588408449 bon couraaage pour ta fiche et si tu as des questions... haha. :dent:
Revenir en haut Aller en bas
Solange Desclève
Solange Desclève
❝ HIBOUX : 48
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1354
❝ MIROIR : imogen poots
❝ CREDITS : oberlyn (avatar) ; alaska (signa') ; p!atd - house of memories (lyrics) ; tumblr (gifs)
❝ DIALOGUES : #01A9DB
❝ ÂGE : 29
❝ STATUT SOCIAL : de la royauté admirée, princesse essoufflée qui continue de se lever pour toujours plus d'égalité.
❝ OCCUPATION : assistante médicomage, elle préfère troquer ses carnets de bals contre l'adrénaline des couloirs hospitaliers. Première princesse de sang royal, seconde prétendante au trône, elle hésite entre écouter ou repousser toutes les rumeurs quant à l'ordre de succession royal.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

elysée ; ohmongod, leighton (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1078141200 beautiful lady spotted (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3681568065 merci beaucoup pour l'accueil, je n'hésiterai pas c'est promis I love you

emma ; awh, Tonkin (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3681568065 que de bôtés ici (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3584230027 merci beaucoup I love you

marienpinpin ; VOUS ICI ? (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  2852361540 OMG ! LOVE, BEAUTY, MON KEN EN ACIER CHROME PAPAOUTAI moi aimer toi, comme un fou, comme un soldat, comme un ronflak que je ne suis paaaaaaaaas, tu voiiiiiiis je t'aime comme ça (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  523538645 tu sais quoi ? je crois qu'on aime se regarder en chiens faïencés, hein ? hein ? (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  322713977 mon innerSolange te regarde en souriant de toutes ses dents, la tête auréolée par ta gloire ternie :russe: YOU ARE TOO FAB FOR ME (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3982436684 merci chou, promis, je connais les voies de Merlin pour te hibouter (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1571359106 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1683917914 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3584230027 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  2051010732 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  149303989

_________________

memories turn into daydreams
i don't want to be afraid, the deeper that i go, it takes my breath away, soft hearts electric souls, heart to heart and eyes to eyes, is this taboo?

Revenir en haut Aller en bas
Juliette de Noblecourt
Admin
Juliette de Noblecourt
❝ HIBOUX : 627
❝ AUTRES VISAGES : ( alice desclève, ESTP, famille royale ) ; fiche de liens juliette
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2280
❝ MIROIR : holland roden.
❝ CREDITS : (c) hepburns
❝ ÂGE : vingt deux ans.
❝ STATUT SOCIAL : noble (duchesse).
❝ OCCUPATION : étudiante rubissan, parcours littérature & art magique.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

jtm osi mm keur fé bam badaboum

Spoiler:
 

_________________

  

I feel alive and the world it's turning inside out yeah, I'm floating around in ecstasy. I'm a shooting star leaping through the skies, like a tiger defying the laws of gravity. Two hundred degrees, I'm traveling at the speed of light, I'm a rocket ship on my way to Mars on a collision course, I am a satellite I'm out of control ! I am a sex machine ready to reload like an atom bomb about to oh oh oh oh explode, don't stop me now queen.
Revenir en haut Aller en bas
Erendis Doriath
SWALLOWED WHOLE BY THE DARKNESS
Erendis Doriath
❝ HIBOUX : 205
❝ AUTRES VISAGES : elanor beauregard
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1504
❝ MIROIR : katie mcgrath
❝ CREDITS : hepburns & faymcwrath & sign by endlesslove
❝ ÂGE : 25 ans
❝ STATUT SOCIAL : reine déchue de son propre royaume, elle n'a plus rien que la pureté de son sang et les échos meurtriers de son nom.
❝ OCCUPATION : étudiante rubissane en dernière année dans le parcours scientifique, présidente du cercle de la rosière.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

Oh la jolie Solange I love you bienvenue !

_________________

    hopeless
    ALONE IS WHAT I HAVE. ALONE PROTECTS ME. but who knows what she spoke to the darkness, alone, in the bitter watches of the night, when all her life seemed shrinking, and the walls of her bower closing in about her, a hutch to trammel some wild thing in ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

MA GUEUSE DE MES PIEDS. :D :D :D
TEAM ROCKET EVERYWHERE. LOVE YA. (capslock on, yakoi, jtm pour toujours pour la vie)
Qu'est-ce que je suis jouasse que tu joues la Desclève, ça va être fabulous, plus encore que tous les string en dentelle de la fée Morgane réunis (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1078141200 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1078141200 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  797696544 des feels partout, j'ai hâte. Désolée, je te colle aux basques, AGAIN. (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1588408449
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

LA GRANDE SOEUR, la meilleure :keukin: (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1078141200
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

VOUS ICI? :hehe:
oh ma douce melissa, oh ne pleure pas, car pour moi tu es la plus belle ( si tu me reconnais pas, je te frappe (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1588408449 ) bienvenue hon (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3312731127 j'ai hâte de te voir validé pour tisser de jolies aventures ici aussi avec toi (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3312731127
Revenir en haut Aller en bas
Solange Desclève
Solange Desclève
❝ HIBOUX : 48
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1354
❝ MIROIR : imogen poots
❝ CREDITS : oberlyn (avatar) ; alaska (signa') ; p!atd - house of memories (lyrics) ; tumblr (gifs)
❝ DIALOGUES : #01A9DB
❝ ÂGE : 29
❝ STATUT SOCIAL : de la royauté admirée, princesse essoufflée qui continue de se lever pour toujours plus d'égalité.
❝ OCCUPATION : assistante médicomage, elle préfère troquer ses carnets de bals contre l'adrénaline des couloirs hospitaliers. Première princesse de sang royal, seconde prétendante au trône, elle hésite entre écouter ou repousser toutes les rumeurs quant à l'ordre de succession royal.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

juliette ;

Spoiler:
 

erendis ; merci beaucoup (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1388627192 (Katie (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1078141200 )

luce ; :perv: :perv: :perv: :perv: (sisi t'inquiète, je réponds plus tard, trop de love en moi pour toi, tu peux pas t'en tirer avec si peu (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1571359106 )

dorian ; little bro' :jule:

ulrich ; euuuuuuuuh, j'vois pas Suspect

Spoiler:
 

_________________

memories turn into daydreams
i don't want to be afraid, the deeper that i go, it takes my breath away, soft hearts electric souls, heart to heart and eyes to eyes, is this taboo?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

ON VA S'AIMER ET CEY TOUT :gaah:
( okay j'arrête de pourrir ta fiche (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1588408449 ) love you chaton (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3312731127
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

j'sais pas pourquoi, je sens le lien nég' entre nos deux blondes (comme entre nos deux brunes d'un autre monde XDDD) mais moi, jotem (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3312731127
(bon, vite. c'est quand que je deviens tata ? :hide: )

bon courage pour ta fiche **
Revenir en haut Aller en bas
Narcisse de Boisbleau
Narcisse de Boisbleau
❝ HIBOUX : 1159
❝ AUTRES VISAGES : Valéry - ENFJ
Robbie - ISFP
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2497
❝ MIROIR : Ansel Elgort
❝ CREDITS : avatar ©Shiya
❝ DIALOGUES : #666699
❝ ÂGE : Vingt-trois ans
❝ STATUT SOCIAL : Haute Noblesse, troisième enfant de Clémence de Boisbleau, duchesse de Bretagne
❝ OCCUPATION : Améthysse, huitième année, parcours Maîtrise de la Magie, ancien Attrapeur de l'équipe Cristal de Beauxbâtons

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

J'adore tellement le personnage de Solange (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1060857654
Le début de ta fiche est merveilleux ! Bon courage pour la suite (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1683917914
Revenir en haut Aller en bas
Solange Desclève
Solange Desclève
❝ HIBOUX : 48
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1354
❝ MIROIR : imogen poots
❝ CREDITS : oberlyn (avatar) ; alaska (signa') ; p!atd - house of memories (lyrics) ; tumblr (gifs)
❝ DIALOGUES : #01A9DB
❝ ÂGE : 29
❝ STATUT SOCIAL : de la royauté admirée, princesse essoufflée qui continue de se lever pour toujours plus d'égalité.
❝ OCCUPATION : assistante médicomage, elle préfère troquer ses carnets de bals contre l'adrénaline des couloirs hospitaliers. Première princesse de sang royal, seconde prétendante au trône, elle hésite entre écouter ou repousser toutes les rumeurs quant à l'ordre de succession royal.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

six' ; maiiiiiiiiis naaaaaaaan. Tout monde aime Solange, enfin (a) même toi :3 (moi aussi jotem pour toujours (oo) )(next time, on s'attaque à des rousses, t'en dis quoi ? (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  2852361540 )

omggg très vite, juré, j'ai tellement hâte de venir foutre un peu plus de dawa dans cette famille perchée (a) hey, en plus, ce souague à BB quoi :jule: 'ma sœur, c'est Sixtine Perrault (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  322713977 et l'autre elle fait les fringues D&G, tu peux pas test... HEY REVIENS JE MENS PAS J'TE DIS PTN :gaah: ´ (omg le GAAH est iciiiiiiiiii :gaah: ).

Merci Elove I love you

narcisse ; ooooh mais c'est trop chou ce que tu dis là. Oui Solange est farpaite (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  523538645 et j'ai cru comprendre que tu étais l'ancien Dodo ? (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  523538645 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  149303989 c'est beaucoup d'honneur, ce que tu me dis là. Merci lové, j'espère que tu aimeras ta sœur d'un univers parallèle (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3312731127
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

Pour ma part ton caractère ne me rebute pas du tout (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1078141200 J'aime beaucoup Solange.

Bienvenue, il me tarde de lire la suite I love you
Revenir en haut Aller en bas
Anthéa Buffenoir
Anthéa Buffenoir
❝ HIBOUX : 355
❝ AUTRES VISAGES : Isis de Monteynard
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1655
❝ MIROIR : Gaia Weiss
❝ CREDITS : Liquorice wand (c)
❝ DIALOGUES : #993366
❝ ÂGE : 21 ans
❝ STATUT SOCIAL : Haute noblesse
❝ OCCUPATION : Quidditch

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

Solange quoi, ce PV, cette frimousse, bref, jolem (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3584230027

_________________


I remember tears streaming down your face
When I said, I'll never let you go, When all those shadows almost
killed your light. I remember you said, Don't leave me here alone
But all that's dead and gone and passed tonight. safe&sound
Revenir en haut Aller en bas
Solange Desclève
Solange Desclève
❝ HIBOUX : 48
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1354
❝ MIROIR : imogen poots
❝ CREDITS : oberlyn (avatar) ; alaska (signa') ; p!atd - house of memories (lyrics) ; tumblr (gifs)
❝ DIALOGUES : #01A9DB
❝ ÂGE : 29
❝ STATUT SOCIAL : de la royauté admirée, princesse essoufflée qui continue de se lever pour toujours plus d'égalité.
❝ OCCUPATION : assistante médicomage, elle préfère troquer ses carnets de bals contre l'adrénaline des couloirs hospitaliers. Première princesse de sang royal, seconde prétendante au trône, elle hésite entre écouter ou repousser toutes les rumeurs quant à l'ordre de succession royal.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

Merci beaucoup les petits bouchons brille brille
Revenir en haut Aller en bas
Narcisse de Boisbleau
Narcisse de Boisbleau
❝ HIBOUX : 1159
❝ AUTRES VISAGES : Valéry - ENFJ
Robbie - ISFP
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2497
❝ MIROIR : Ansel Elgort
❝ CREDITS : avatar ©Shiya
❝ DIALOGUES : #666699
❝ ÂGE : Vingt-trois ans
❝ STATUT SOCIAL : Haute Noblesse, troisième enfant de Clémence de Boisbleau, duchesse de Bretagne
❝ OCCUPATION : Améthysse, huitième année, parcours Maîtrise de la Magie, ancien Attrapeur de l'équipe Cristal de Beauxbâtons

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

@Solange Desclève a écrit:

narcisse ; ooooh mais c'est trop chou ce que tu dis là. Oui Solange est farpaite (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  523538645 et j'ai cru comprendre que tu étais l'ancien Dodo ? (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  523538645 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  149303989 c'est beaucoup d'honneur, ce que tu me dis là. Merci lové, j'espère que tu aimeras ta sœur d'un univers parallèle (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3312731127

Je suis sûre que Solange sera absolument parfaite (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1078141200 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  2732716824

EDIT- tes anecdotes sont déjà merveilleuses. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Solange Desclève
Solange Desclève
❝ HIBOUX : 48
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1354
❝ MIROIR : imogen poots
❝ CREDITS : oberlyn (avatar) ; alaska (signa') ; p!atd - house of memories (lyrics) ; tumblr (gifs)
❝ DIALOGUES : #01A9DB
❝ ÂGE : 29
❝ STATUT SOCIAL : de la royauté admirée, princesse essoufflée qui continue de se lever pour toujours plus d'égalité.
❝ OCCUPATION : assistante médicomage, elle préfère troquer ses carnets de bals contre l'adrénaline des couloirs hospitaliers. Première princesse de sang royal, seconde prétendante au trône, elle hésite entre écouter ou repousser toutes les rumeurs quant à l'ordre de succession royal.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

narcisse ; awwwwwh, t'es une crème toi (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3681568065 merci beaucoup, mais du coup, c'est genre obligé que je vienne pour un lien, dans un futur très proche :hehe: keur love keur love sur toi (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1947733810

homme de oim ; t'es pas venu ici poser ta patte, chame on you (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3266680731 (ouai, chame, yakoi ? :dent: Arrow ) on est à (me compte à la fin de son post) H-33 , du deal, ça fait au moins trois heures que tu le sais mais vu que tu as quand même cru en moi, je me dois de casser définitivement tes espoirs  (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  2852361540 . je déclare forfait pour notre deal suprême  Arrow  :cache:

pour le staff merveilleux d'AA ;
alors ma requête est placée ici un peu à la va-vite, en mode 'omg, je suis dans l'angoisse et l'apocalypse, je dois relâcher la bombe sinon ça fera des dégâts' Arrow  mais je... JE VAIS DÉPASSER MA LIMITE (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3982436684 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3982436684 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3982436684 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3982436684 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3982436684 JE VEUX UN DÉLAI-FICHESQUE PLZ PLZ PLZZZZZZZZZZZZZZZZ. bon je sais que pour la réservation d'avatar, wallah, c'est loupé mais je veux Sol', à la vie à la mort, juré (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3982436684  (a) ( :3 + (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  523538645  - c'est mon trollage en mode le Chat Potté, ça, y'a pas de smiley unique qui s'en rapproche le plus pour le moment (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  523538645 ), peut-on m'accorder un petit délai ? (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  523538645 voyez ? y'a toute la première partie déjà de faite, bon ok, elle est encore en mode construction, fautes ortho et gramma' à tout va sans la relecture de rigueur MAIS elle est finie (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3982436684 . Juste que là bah, mon absence éclair de trois jours sur les flancs d'une montagne, bah, ça fait que l'histoire est pas bouclée du tout. et que depuis le début de la soirée, je suis devant une page word FOUILLIE, fouillie vous m'entendez :gaah: , en mode tirets et random ideas qui n'attendent qu'à être connectées les unes avec les autres mais qui n'y parviennent pas parce que je suis une looseuse  Arrow (#jracontemalifevoussavezdéjà). PLZ NE ME JETEZ PAS DANS LA CORBEILLE (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3982436684

(je vends mes premiers nés, si ça peut vous aider à dire oui :russe: bon, okay, ceux d'un autre monde, bcz Sol voilà, j'ai pas déterminé encore si elle survivrait à ce genre de choc physiologique ( (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1588408449 ) mais voilà, le neuvième enfant d'une fratrie déjà offerte à des gens bons n'attend que vot' bon coeur et votre pitié pour être adopté (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  523538645 (comment ça, je me prostituerais presque ? C'EST FAUX :facepalm: ).

KEUR LOVE KEUR LOVE sur vous (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3681568065 (promis, je suis juste une kikoolol dans mon dedans, Sol' ne subira pas mes travers de teubé Arrow )
Revenir en haut Aller en bas
Elysée L. Berthelot
You don't mess with LOVE, you mess with the TRUTH.
Elysée L. Berthelot
❝ HIBOUX : 1142
❝ AUTRES VISAGES : Valentine de Boisbleau
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2645
❝ MIROIR : Leighton Meester.
❝ CREDITS : Everdeen, Tumblr, Wild Hunger.
❝ DIALOGUES : indianred
❝ ÂGE : Vingt-quatre ans.
❝ STATUT SOCIAL : Petite Noblesse (héritière du Comté d'Anjou).
❝ OCCUPATION : Beauxbâtons, en huitième année. Parcours social et politique. Comice Rubissane et membre du Cercle de la Rosière.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

Tu me fais trop rire (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1588408449
Un délai de quatre jours, ça t'irait ? :jule: :jule:
(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3681568065

_________________

even angels have their demons.
I had made every single mistake that you could ever possibly make. I took and I took and I took what you gave but you never noticed that I was in pain. I knew what I wanted; I went in and got it. Did all the things that you said that I wouldn't. I told you that I would never be forgotten and all in spite of you. And I'm still breathing, I'm alive.
Revenir en haut Aller en bas
Solange Desclève
Solange Desclève
❝ HIBOUX : 48
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1354
❝ MIROIR : imogen poots
❝ CREDITS : oberlyn (avatar) ; alaska (signa') ; p!atd - house of memories (lyrics) ; tumblr (gifs)
❝ DIALOGUES : #01A9DB
❝ ÂGE : 29
❝ STATUT SOCIAL : de la royauté admirée, princesse essoufflée qui continue de se lever pour toujours plus d'égalité.
❝ OCCUPATION : assistante médicomage, elle préfère troquer ses carnets de bals contre l'adrénaline des couloirs hospitaliers. Première princesse de sang royal, seconde prétendante au trône, elle hésite entre écouter ou repousser toutes les rumeurs quant à l'ordre de succession royal.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

Trop génial :hehe:

C'est plus que suffisant, merci beaucoup (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  3681568065 (teamescargotftw)
Revenir en haut Aller en bas
Tristan de Colnet
Admin
Tristan de Colnet
❝ HIBOUX : 537
❝ AUTRES VISAGES : emma rosier
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2168
❝ MIROIR : sam claflin.
❝ CREDITS : pevensie. (avatar) tumblr. (gifs)
❝ DIALOGUES : darkseagreen
❝ ÂGE : vingt-quatre ans.
❝ STATUT SOCIAL : noble, fils de duc, aspirant à succéder son père à la tête du duché.
❝ OCCUPATION : neuvième année, écrin de jade, cursus social et politique.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

Félicitations & bienvenue

très jolie fiche, j'aime beaucoup ta plume et je trouve que tu as très bien cerné le personnage de Solange (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1060857654 vraiment contente de voir que la belle Desclève est entre de bonnes mains ! Je te valide avec plaisir I love you
Te voilà validé(e), que faire ensuite ?

Félicitations, tu as passé l'épreuve de la présentation avec brio ! Il est temps à présent de penser à quelques points essentiels : il te faut passer par la case fiche de relations [ portoloin ] et, bien sûr, vérifier que ton personnage est correctement répertorié dans les différents registres du forum. Tu peux également nous faire part de tes recherches [ portoloin ] et de tes [ scénario ]. En dehors du rp, tu appartiens désormais à l'équipe vélane : pour pimenter l'ambiance, rien de tel qu'un petit jeu de compétition, rapportez le plus de points à votre équipe afin de profiter de petites surprises, plus d'informations par ici [ portoloin ]. Pour finir, n'hésite pas à profiter des actualités et de la technomagie [ portloin] mise à ta disposition.

En cas de besoin, le staff se tient à ta disposition. Amuse-toi bien !

_________________

yesterday, all my troubles seemed so far away ✻ now it looks as though they're here to stay. suddenly i'm not half the man i used to be, there's a shadow hanging over me. oh, yesterday came suddenly.
(the beatles - yesterday)
Revenir en haut Aller en bas
Solange Desclève
Solange Desclève
❝ HIBOUX : 48
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1354
❝ MIROIR : imogen poots
❝ CREDITS : oberlyn (avatar) ; alaska (signa') ; p!atd - house of memories (lyrics) ; tumblr (gifs)
❝ DIALOGUES : #01A9DB
❝ ÂGE : 29
❝ STATUT SOCIAL : de la royauté admirée, princesse essoufflée qui continue de se lever pour toujours plus d'égalité.
❝ OCCUPATION : assistante médicomage, elle préfère troquer ses carnets de bals contre l'adrénaline des couloirs hospitaliers. Première princesse de sang royal, seconde prétendante au trône, elle hésite entre écouter ou repousser toutes les rumeurs quant à l'ordre de succession royal.

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

awwwh je suis red :woot:
merci beaucoup beaucoup beaucoup (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  2051010732 (DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  1683917914

_________________

memories turn into daydreams
i don't want to be afraid, the deeper that i go, it takes my breath away, soft hearts electric souls, heart to heart and eyes to eyes, is this taboo?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(DESCLЀVE) Ϟ la noblesse du cœur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Registres/honneurs de la haute noblesse du Poitou disparue
» ✥ royauté et noblesse (7/7)
» [Entrée Nord] Du combat, seuls les lâches s'écartent
» Louis de Mortemart
» Ode au quart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ad Astra :: Gestion des Personnages :: Le carrosse volant :: A dos d'abraxan-