AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 live high ≈ agos

Vers les étoiles, à travers les difficultés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Augustine Leroy
Augustine Leroy
❝ HIBOUX : 634
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1912
❝ MIROIR : gemma arterton
❝ CREDITS : gentleheart.
❝ ÂGE : vingt-sept ans
❝ STATUT SOCIAL : enfant d'une infidélité, elle ne peut prétendre à la noblesse de son père et se mêle ainsi à la plèbe, roturière, comme sa mère.
❝ OCCUPATION : actrice au mélusine et alchimiste à son propre compte

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyLun 28 Mar - 19:34

Augustine Hestia Leroy
They sometimes seem to be like the apples on our stubbard-tree. Most of them splendid and sound - a few blighted. " Which do we live on - a splendid one or a blighted one? " A blighted one.
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • Augustine, un prénom archaïque selon elle à l’instar de celui de son frère, il a des airs d’une noblesse qui lui manque mais que leur mère a voulu à tout prix leur donner. Un prénom du Sud il paraît, un dérivé du latin, réminiscences d’empereurs “majestueux” et “vénérables”; elle n’est pas la première dans l’arbre  généalogique des Leroy. Raccourci en ‘Agos’ depuis quelques années c'est d'ailleurs devenu son nom de scène. Hestia le suit de près sur ses papiers, la vestale grecque, la vierge déesse du foyer, qui lui offre surtout les mêmes initiales que son frère et un souffle régal que son patronyme lui refuse obstinément. Leroy et non pas de Rouvière, un nom qui lui revient de droit pourtant si l’on en croit la loi moldue, oui mais père comme mère sont sorciers et la loi y est différente, les bâtards restent des bâtards et leur sang à moitié bleu ne leur confère pas plus de droits qu’au plus commun des roturiers.
AGE, NAISSANCE • vingt-sept ans, encore jeune diraient certains, tardant à se marier diraient d’autres, elle est la deuxième née de sa fratrie immédiate, son jumeau l’ayant précédé de cinq minutes. Elle a un frère encore plus vieux néanmoins, seul héritier du fief de leur géniteur commun. une petit sœur inconnue, roturière elle aussi suit les jumeaux Leroy de près d’une décennie. Née le 6 août 1995 à Toulouse chef-lieu du duché de son père.
NATIONALITÉ • Française de souche, si son sang est issu d’un mélange des classes, il n’est que français ainsi qu’en témoigne le nom de famille de sa mère, vieille maison française assez conservatrice et chauvine. Agos, elle, elle en a cure des origines des gens, des siennes avant tout.
ASCENDANCE • parfaitement humaine, les pouvoirs magiques sont déjà beaucoup, nul besoin d’y ajouter quelconque hybridité.
TITRE • La donzelle a ses ascendances nobles, issue illégitime du duc du Languedoc, Mathurin de Rouvière, mais ne bénéficie d’aucun titre. Contrainte d’adopter le nom de sa mère elle ne fut jamais légitimée, pas plus que son frère jumeau et n’a jamais pu toucher la noblesse que du bout des doigts. Frustration, envie, tout ça font partie de qui elle est, par le simple refus d’un géniteurs aux désirs prolifiques d’offrir à sa progéniture ce qu’elle mérite. C’est pas plus mal, de Rouvière ça n’a qu’un prestige mince, c’est la risée de la noblesse, peut-être vaut-il mieux être roturière.
MÉTIER • Elle a détesté avoir à se spécialiser, amie des potions et des charmes aussi bien que de l’art ou des mystères, elle aurait presque été tentée de faire deux ACCORS de suite. Contrainte de choisir c'est finalement un DIADEMS en sciences sous le bras qu'elle commence à faire ses preuves en tant que actrice au mélusine et alchimiste travaillant pour son propre compte à ses heures perdues.
ANCIENNE ECOLE/ANCIEN ÉCRIN • à Beauxbatôns. Hésitante la demoiselle, aussi sanguine qu’une Rubissan, aussi fidèle à ses idées qu’une Jadérial, la frivolité du Saphiroy ne lui était pas étrangère non plus. Finalement c’est l'originalité de l'améthyste qui l’a accueillie le temps de sa scolarité, un salut à sa créativité, mais aussi à son inconstance, un écrin dont elle est plus que fière.
PATRONUS • Une louve, sauvage, aussi à l’aise pour chasser seule de temps à autre, qu’en meute de proches, elle est loyale, protectrice et féroce.
GROUPE • roturiers.
Le protocole Petite ça veut être princesse, ça rêve de grandeur. C’est naïf une gamine, ça croit le monde beau, les gens foncièrement gentils. Ça croit que par miracle le père volage qui a fait d’elle une enfant adultérine va retrouver son cœur et lui offrir un titre. Et puis ça grandit, réalise que le monde est fêlé, que les hommes ne sont que des hommes, irrécupérables, que le géniteur n’est que ça et le demi-frère le chanceux né de la bonne mère. Enfin, ça dépend du point de vue, elle est parfaite Justine, elle l’emmène à la plage, lui apprend le monde, la couvre d’amour. Heureuse dans sa famille le reste elle finit par s’en fiche.
À Beauxbâtons ses notes font pâle figure comparées à celles d’Anatole : manque de sérieux. Mais elle douée en magie et s’accroche. Cursus de science choisi au hasard en arrêtant son doigt sur la liste de tous ceux qui l’intéressaient. Le diplôme est validé, mais son penchant pour la comédie l’emporte, son envie de voyage aussi. Elle s’envole vers les vents espagnols pour un an, coupant difficilement le cordon qui la lie à Anatole: c’est ok, c’est temporaire. À vingt-trois ans elle revient, rafraîchie et auditionne, ici, là, partout, décroche un rôle, puis un impresario et se trouve finalement une place au Mélusine. À côté, ses doigts de fées entretiennent leur talent pour l’alchimie, elle expérimente, recherche, invente dès qu’elle n’est pas sur scène ou en répétition. Augustine on ne la verra jamais chômer, elle n’sait pas faire.

Les notes de la duchesse vive, bavarde, sensible au monde qui l'entoure, mais souvent peu empathe, sociable, extravertie, extravagante, optimiste, un rien naïve, franche, créative, intéressée, mélomane, passionnée, inconstante, inconsciente, rêveuse, lunaire, impulsive, cultivée, dissipée, généreuse, envieuse, impatiente, juste, désinvolte. A. comme ambition si elle n'a pas toujours su ce qu'elle voulait faire, elle a toujours visé haut. Son manque de sérieux et sa frivolité ont pu lui jouer des tours, mais Augustine est douée et sait, quand elle s'y met, se donner les moyens d'obtenir ce qu'elle veut. Le seul problème: ses ambitions sont changeantes, elle veut faire ses preuves, mais ne sait jamais vraiment où. Même actrice elle ne semble pas totalement épanouie et a besoin de faire autre chose à côté, de s'occuper en permanence pour avoir l'impression de vivre. • U. comme Ulysse et la mythologie, les contes qui ont bercé son enfance. Tantôt Perséphone perdue entre les Enfers et la Vie, tantôt Pénélope attendant son Ulysse ou Artémis chasseresse indépendante, les personnages de ces mythes sont les premiers qu'elle ait jamais interprété, les premiers qui lui ont donné le goût du jeu. • G. comme gadget, obsédée par les nouvelles technologies l'acquisition de tout nouveau modèle est pour elle une nécessité, si bien qu'on l'accuse facilement d'être trop influencée par les modes. Oui c'est l'envie d'obtenir ce qui est neuf qui la pousse, mais c'est aussi la curiosité de découvrir ce que le nouveau gadget propose, le profond besoin d'être ancrée dans son temps et sa génération qui est justement marquée par le changement et l'évolution constante. Ainsi, elle use et abuse notamment des réseaux sociaux. • U. comme urbaine comme elle aime la vie rapide, violente presque, Augustine ne s'imagine vivre qu'en ville, plus elle est grande et active mieux c'est. Elle a certes grandi dans la jolie et petite Toulouse, mais elle ne se verrait pas y vivre, lui préférant ainsi la capitale, brûlante, mouvante. Elle est depuis son émancipation devenue une parfaite citadine. • S. comme sujette à sautes d'humeur. Pour toute la vitalité dont elle fait preuve Augustine est aussi changeante que la mer qui oscille entre la marée haute et la marée basse. Elle pétille dans l'après-midi, prête à dévorer le monde, explose le soir en un feu d'artifice, mais s'affaiblit au matin, avant que l'humeur massacrante de la tempête qui balaye tout sur son passage ne se réveille. Elle est aussi douce que féroce, aussi bonne que mauvaise en fonction du temps et des saisons auxquelles elle est très sensible. • T. comme tatillonne, les débats sont éreintant avec elle, elle chipote sur tout, peut passer des heures sur un simple détail et adore avoir raison. Elle est méticuleuse dans son travail aussi, ne rechigne pas à s'y reprendre à deux fois pour avoir le rendu le plus parfait possible. Si cette exigence envers elle-même est louable, sa tendance à la reporter aux autres et à leur reprocher le moindre défaut dans leur jeu est en revanche peu appréciée. • I. comme inachevée. Augustine abandonne rarement: elle n'aime pas s'avouer vaincue. Cependant son envie de faire mille choses à la fois peut l'amener à laisser beaucoup de projetS inachevés, qu'elle se promet de finir un jour, sans finalement avoir encore tenu parole, ces projets avortés finissant systématiquement recouverts de poussière dans un placard. Il en va ainsi de la toile qu'elle a voulu peindre pour décorer sa chambre quand elle avait douze ans, du roman qu'elle a entamé à vingt ans et de l'écharpe qu'elle avait voulu tricoter pour Anatole. • N. comme le nez cassé dans un accident d'équitation. Peu sportive, l'ancienne améthysse vouait une certaine affection aux chevaux et se débrouillait plutôt bien jusqu'à cette chute qui la défigura pour quelques semaines. Elle n'a pas pour autant abandonné la pratique, mais elle se montre beaucoup plus prudente et refuse de remonter la même bête. • E. comme l'ébène de sa baguette, sombre tache dans sa main nacrée, étonnamment longue puisqu'elle mesure trente centimètres pour une femme pourtant petite et menue, elle renferme en son cœur un crin de licorne.  • H. comme hyperactive depuis toute jeune, une conséquence peut-être de son éducation commune avec Anatole. En effet jusqu'à ses onze ans elle se déplaçait en sautillant plutôt qu'en marchant et encore aujourd'hui il arrive que son pas soit doté d'une impulsion similaire. Trop plein d'énergie peut-être, une envie de toute faire, elle sait lézarder de temps à autre, mais à moins d'être frappée d'une fatigue extrême elle ne sait pas laisser la place à la flemme, à la paresse. • E. comme épicurienne. Faisant preuve d’un magnifique bon vivant, d'un désir de de vivre fort, de vivre vite, Augustine apprécie la chère et la chair. Elle se vautre dans des plaisirs qui loin de lui donner l’impression de se souiller, élèvent son âme, lui offrent une meilleure compréhension d’elle-même et des autres. Timide en amour néanmoins, son cœur ne va pas forcément avec son corps, c’est peut-être la seule réserve qu’elle a, la condition de maîtresse délaissée de sa mère l’ayant certainement rendue méfiante. • S. comme sensible elle pleure beaucoup Augustine, elle pleure devant un film, en lisant une pièce, en écoutant une chanson, elle pleure quand elle est triste et parfois aussi quand elle est heureuse. Sensiblerie pour certains grande capacité émotionnelle pour d'autres, sa sensibilité ne se limite pourtant pas là. La sorcière est très en phase avec son monde, très sensible à la nature, aux éléments à toutes ces choses qui forment le cadre, la scène pourrait-on dire, de sa vie et tout ça l'influence énormément; elle suit les courants d'air et renvoie son éclat au soleil. • T. comme tabac La cigarette pendues aux lèvres, effet de mode certainement, une addiction comme une autre. Elle joue avec sa santé, mais elle n’est pas sportive Augustine elle s’en moque. Elle souffle la fumée venimeuse dans le vent, se donne un air boudeuse d’actrice des années 60 et roule son tabac comme une grande. Il lui donne une voix peut-être plus rocailleuse, plus sensuelle dit son impresario: c’est important la sensualité pour une actrice. • I. comme indissociable de son double, Augustine n’est que la moitié d’un tout, elle n’est pas une pièce entière seulement l'une de ses faces. Anatole c’est Apollon, elle c’est Artémis, différents comme le jour et la nuit, ils se complètent et se rendent meilleurs l’un l’autre. Elle ne s’imagine pas la vie sans son Anatole, d’ailleurs son épouvantard représente le cadavre de ce frère bien-aimé, le protecteur de son enfance et son meilleur ami de toujours. • A. comme artiste, là on son frère excelle en sport, elle se sont les arts qui l'attirent et où elle montre son potentiel complet. La musique d'abord, mélomane dans l'âme, mais c'est surtout dans le théâtre et le cinéma sorcier qu'elle est épanouie, trouvant son compte qu'elle ait à jouer une histoire vieille comme le temps ou qu'elle se produise dans une production tout à fait moderne. Augustine aime l'art sous toutes ses formes: elle ne peint pas, mais apprécie les œuvres des autres et s'est épris plus récemment de la photographie quoiqu'elle ne fasse montre dans ce domaine-là d'aucun talent. • L. comme loyale à outrance envers sa famille nucléaire: son frère jumeau et sa mère, elle se sacrifierait sans la moindre hésitation pour l’un comme pour l’autre, consciente de tout ce qu’eux-même ont déjà fait pour elle pendant toutes ces années. Pour les autres, sa loyauté se gagne au même titre que sa confiance, plutôt facilement, mais se perd très vite. Très compétitive  et d'une fidélité à elle-même et à ses principes impressionnante, toute amitié avec un autre acteur (ou alchimiste) pourrait sérieusement être mise à mal si Augustine en venait à considérer qu'elle remet en cause son intégrité et notamment son envie d'être la meilleure. • E. comme l'espagnol qu'elle parle couramment, résultat d'une année passée à Madrid après l'obtention de son Diadems, elle avait besoin d'un an pour se chercher, pour découvrir une autre culture et peut-être développer un peu son cv d'actrice en y ajoutant une langue. C'est de ce voyage qu'elle a ramené son nouveau surnom: Agos, diminutif de Agostina, version espagnole de son prénom. • R. comme le royalisme et la politique qui ne l'intéressent pas, qui ne l'intéressent plus surtout, citoyenne de France désabusée par une noblesse qui ne sait pas prendre ses responsabilités. Elle vit sa condition de roturière la tête haute mais ne songerait jamais à se battre pour la démocratie • O. comme obtue si elle peut être imprésivisible et changeante, Augustine ne bifurque que parce qu'elle en a envie, parce qu'elle l'a décidé. Véritable tête de mule, elle campe sur ses positions et se montre, si naïve qu'elle est, peu influençable. Au contraire même, par pur esprit de contradiction, elle peut continuer sur une voie qui ne lui plaît pas simplement parce qu'on lui aura ordonné de faire autrement. • Y. comme yoga, l'heure de détente hebdomadaire de l'esprit encombré, c'est plus son psyché que ses muscles qu'elle veut relaxer, la souplesse des muscles passant avant tout par celle du cerveau.

Les allégories princières
To live is the rarest thing in the world. Most people exist, that is all

L’adolescente reluque la bête et fronce le nez. Elle n’aime pas beaucoup les piafs. On ne peut pas jouer avec comme un chien, ça n'est pas doux comme un chat, ni drôle comme un hamster. L'odeur lui plaît pas et puis elle est jalouse qu’ils sachent voler quand elle-même est clouée au sol. Ça n'est bon qu'à distribuer le courrier. Justine n’a pas réellement besoin d’en offrir un à chacun de ses enfants, ils ont partagé le placenta ils peuvent bien partager une chouette. Oui, mais gare à la colère d’Augustine si c’est Anatole qui se voit donné le contrôle de la bête. Alors pour éviter les disputes: chacun son hibou, chacun son courrier. La ménagerie magique ne manque pas de choix, mais la future étudiante n’y trouve pas son compte, elle passe devant les cages étudie les volatiles, mais son attention est sans cesse accaparée par les boules de poils qu’elle préfère largement. Si seulement leurs animaux, ou n’importe lequel d’entre eux, étaient encore vivants elle aurait pu se dispenser de cet achat. Mathurin n’est pas là bien sûr, il est déjà venu début août pour leur anniversaire, ce n’est pas son genre de faire apparition dans leur vie plus de trois fois par ans; ça risquerait de donner aux jumeaux l’impression fausse qu’il s’intéresse à eux. Augustine a l’habitude elle ne se plaint plus, elle garde le sourire pour sa mère qui lui suffit, pour ses grands parents toujours présents et pour Anatole. Elle n’a pas besoin de la reconnaissance a-t-elle envie de lui assurer, elle n’a pas besoin d’être légitimée, qu’il cesse donc de se faire du mouron. Elle est heureuse comme elle est, malgré son air bourru actuel du à l'envolée soudaine d'une chouette blanche manquant tout juste de lui donner un coup d'aile. « Alors Augustine, tu as trouvé la perle rare ? » Elle secoue la tête ses boucles brunes battant un rythme sur son dos nu. L’été ne s’essouffle pas encore dans la ville rose et elle en profite, avant d’avoir à revêtir l’uniforme de Beauxbâtons. Elle est là la cause de sa mauvaise foi: Augustine craint un peu ce changement brusque de mode de vie. L’aventurière en elle craint l’éloignement avec sa mère tout autant qu’elle rêve d’indépendance et crève de nervosité à l’idée de la répartition. Elle est trop différente d’Anatole pour que le même écrin les accueille tous les deux et c’est cette séparation-là, quoique minime, qui l’inquiète le plus. Alors elle retarde tous les achats, prend son temps comme si l’échéance véritable en serait affectée. Mais la date de la rentrée approche, qu’elle ferme les yeux ou non. Finalement son regard noisette s’arrête sur un hybride boursouflet-hibou roux, pas plus grand que son avant bras et elle esquisse un sourire. Évidemment, si elle doit prendre un oiseau, elle prendra le plus touffu. « Je prends celui-là maman. » C’est la dernière course de pré-rentrée. À la caisse elle capte le regard d’Anatole, depuis toujours leurs cerveaux si différents sont connectés étrangement, l’un comprenant l’autre parfaitement, et d’un sourire échangé avec son double elle réaliste soudain qu’elle est prête.

Life is a series of natural and spontaneous changes. Don't resist them; that only creates sorrow. Let reality be reality. Let things flow naturally forward in whatever way they like

La flamme de la bougie oscille, son ombre entamant une danse exotique sur le morceau de parchemin posé sur le lit, entre les deux bouts de femme. « Maîtrise de la magie ? » propose l’une le menton calé dans le creux de la main, le regard vague. Cette conversation n’est pas pour elle, elle est pour l’autre assise en tailleur, la bouche en cœur qui ne sait que faire de son indécision. « Bof. » se contente-t-elle pourtant de hausser les épaules, comme inconsciente de l’importance de la chose. Le lendemain il lui faudra choisir une spécialité, une décision qu’elle estime bien trop importante pour une gamine de dix-sept ans. Comment est-elle censée savoir ce qu’elle veut faire de sa vie ? « Social et politique ? » continue l’autre après avoir fait disparaître d’un coup de baguette le premier choix de la liste rédigée à l’encre noir sur le parchemin. « Beurk. » Politique et foutaise ne sont qu’un seul et même mot dans l’esprit de la Leroy. Si elle n’est pas vraiment en accord total avec le régime royaliste, elle ne s’imagine pas capable de le renverser et ne voit absolument aucun autre intérêt à s’engager sur une telle voie. Le cursus est effacé. « Mystères ? » Les yeux de la brune s’illuminent et elle hoche vivement la tête. « Ça j’dis pas non. » Sa camarade esquisse un sourire et poursuit malgré tout. « Littérature et arts ? » Un air rêveur s’empare aussitôt des traits d’Augustine. Ah l’art, la musique, le théâtre, la poésie, autant de choses dans lesquelles elle se retrouve. Oui mais. « Ou bien alors sciences ? » Elle fronce les sourcils. Ses orbes noisettes étudient la liste posée devant elle avec attention, comme si l’une des droits spécialités restantes allait soudain se tinter de rouge et lui intimer de la choisir. Elle ne la découvre pas la liste, ça fait des semaines qu’elle hésite, change d’avis, se dit qu’elle peut bien étudier la littérature pour tout simplement faire plus tard un ACCORS en Sciences. Mais chaque fois qu’elle se décide sur l’un, il suffit que l’on en mentionne un autre pour qu’elle remette tout en question. « Sinon tu choisis au pif. » fait l’autre, devinant que le problème est loin d’être résolu et certainement fatiguée, pressée d’en finir. Elle ne se veut pas sérieuse, mais cette solution peu orthodoxe semble satisfaire Augustine. « Mais c'est parfait ça. » annonce-t-elle avec un sourire levant le doigt divin qui par la seule force du hasard choisira l’une des trois lignes d’encre tracées sur la feuille. Ça ne la dérange pas de laisser son avenir entre les mains du Destin. Ça lui correspond même totalement. Elle ferme les yeux, tâtonne jusqu’au parchemin sur lequel elle laisse glisser son doigt de bas en haut plusieurs fois et s’arrête n’importe où. Quand elle rouvre les yeux son futur s’annonce à elle: sciences.

Not all those who wander are lost

La valise est bouclée, les derniers effets personnels rangés dans le sac à main. Elle quitte la chambre sans y réfléchir à deux fois, sans un dernier regard vers son nid. Elle s’est enfuit voilà un an, enfuit le diplôme sous le bras avec l’argent économisé depuis des années, à la découverte du monde. Le monde n’est pas grand, ou bien elle sait se contenter de peu car arrivée à Madrid la même valise, moins pleine, à la main, elle n’a plus bougé. Le café du coin l’a accueillie comme serveuse avec ses bonnes bases d’anglais et bien sûr son français et elle apprit l’espagnol sur le tas, avec sa colocataire, son voisin, ses clients, ses copains. Un an qu’elle a promis de revenir, qu’elle appelle sa mère tous les deux jours et skype son frère au quotidien. Un an que, culottée, elle essaye malgré son espagnol d’abord si mauvais, de percer dans le cinéma sorcier, en prenant des cours d’arts dramatiques. Les graines du sablier se sont écoulés pourtant et Augustine n’est rien si ce n’est fidèle à elle-même. Le jour du départ, elle n’hésite pas un instant et fait sa valise, effaçant toute trace d’elle dans l’appartement. Pourtant sur le pas de la porte, après avoir étreint chaleureusement sa colocataire, elle s’arrête, ses yeux fous scannant la salle de séjour semblant vouloir se souvenir de tout. Les soirées, les rencontres, les discussions jusqu’à pas d’heure. Les rêves partagés, les week-end à Séville et Cordoue, la semaine de vacances en Tunisie. L’odeur des pancakes d’Inès le matin et la paella de Juan. Oui l’Espagne lui manquera, oui Madrid et ses monuments et ses gens surtout, les sourires, le langage chantant, le soleil dorant sa peau et qui lui rappelle le Sud-Ouest de son enfance. Madrid et ses découvertes, de la ville, d’elle-même aussi, qui n’a cessé de s’épanouir un peu plus tous les jours, de comprendre ses envies, ses humeurs. Elle a appris une langue, elle a appris une culture, mais aussi, surtout, elle s’est apprise elle-même. Elle sourit et ferme la porte décidée. La mère-patrie l’attend. Et les retrouvailles qu’elle sait d’avance larmoyantes. Et toute la vie devant elle pour faire ses preuves et assouvir sa soif de reconnaissance de tous et peut-être encore un peu, toujours, de Lui, le père fantôme, le noble risée de ses pairs.

The rest of the world was black and white but we were in screaming colors

Augustine retient son souffle, comme tous les soirs de représentation, elle sent son palpitant battre la chamade dans sa poitrine, sent la moiteur de ses paumes et la tensions de ses muscles. Elle entend les murmures des spectateurs auxquels le chahut a laissé la place après que l’on soit venu annoncer le début imminent de la pièce. Un coup sur le sol, c’est le signe qu’il faut se mettre en place, sortir de l’abri des coulisses et fouler le parquet de la scène. Elle s’avance dans sa longue robe au style faussement égyptien et s’allonge sur le divan qui n’attend qu’elle au centre du plateau. Son pouls s’accélère encore un peu, mais elle s’exécuter sans frémir. Trois coups au sol et le rideau se lève. Lumière. Cléopâtre prend vie. Augustine n’existe plus, il n’y a plus sur le planchet, face à un public qu’elle ne voit pas la reine d’Égypte antique qui se lamante de l’absence de son amant Antoine. Adaptation sorcière de la pièce de Shakespeare et premier rôle principal pour Agos et sa dangereuse nervosité. Mais celle-ci a disparu avec elle, pour laisser exister le personnage, pour vivre l’histoire plus que la raconter. Dans les coulisses, elle était consciente de la présence de Justine et Anatole dans la salle et l’anxiété lui donnait presque la nausée. Le rideau levé, elle s’est oubliée et ses seuls soucis sont ceux de la reine et ce jusqu’à sa mort terrible avec le tomber de rideau. Jusqu’aux applaudissements du public son cœur est à Alexandrie. C’est différent des films dans lesquels elle commence à décrocher des rôles importants, où l’erreur est permise et l’entourage important se veut rassurant. C’est moins facile toutefois de s’oublier quand on vient lui faire une retouche de maquillage entre chaque scène. Et si elle aime les deux, rien ne sait remplacer le côté grisant, enivrant, de l’oubli de soi sur la scène d’un théâtre. Car c'est quand elle respire pour une autre qu'elle se sent le plus vivante.

L'écrivain anonyme PSEUDO / PRÉNOM •  spf. ÂGE • vingt-et-un ans. PRÉSENCE • 4 / 7 jours. COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM • bazzart. COMMENTAIRE(S) • vous m'avez fait virer de bord, moi qui préfère toujours les forums poudlard je suis comblée par cette perle  :ptikeur: . AVATAR • gemma arterton. CREDITS • toxic heart. MOT DE LA FIN • vous êtes tous adorables  live high ≈ agos 3785025955 .
Revenir en haut Aller en bas
Erendis Doriath
SWALLOWED WHOLE BY THE DARKNESS
Erendis Doriath
❝ HIBOUX : 205
❝ AUTRES VISAGES : elanor beauregard
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1501
❝ MIROIR : katie mcgrath
❝ CREDITS : hepburns & faymcwrath & sign by endlesslove
❝ ÂGE : 25 ans
❝ STATUT SOCIAL : reine déchue de son propre royaume, elle n'a plus rien que la pureté de son sang et les échos meurtriers de son nom.
❝ OCCUPATION : étudiante rubissane en dernière année dans le parcours scientifique, présidente du cercle de la rosière.

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyLun 28 Mar - 19:40

Bienvenue Wink
Gemma I love you tellement belle !
J'aime beaucoup le début de ta fiche !

_________________

    hopeless
    ALONE IS WHAT I HAVE. ALONE PROTECTS ME. but who knows what she spoke to the darkness, alone, in the bitter watches of the night, when all her life seemed shrinking, and the walls of her bower closing in about her, a hutch to trammel some wild thing in ?


Revenir en haut Aller en bas
Daphné Delacroix
Daphné Delacroix
❝ HIBOUX : 314
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1612
❝ MIROIR : Eliza Taylor
❝ CREDITS : méloria & alaska
❝ DIALOGUES : steelblue
❝ ÂGE : 23 ans
❝ STATUT SOCIAL : Simple roturière, ce n'est pas pour lui déplaire.
❝ OCCUPATION : Améthysse, 8ème année, parcours littéraire et artistique ; Obédience des Compagnons ; Vendeuse au Lys Dansant

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyLun 28 Mar - 19:50

Oh Gemma :ptikeur:. Et la jumelle Leroy je dis oui oui oui live high ≈ agos 1729573392 live high ≈ agos 1078141200.

Bienvenue parmi-nous live high ≈ agos 3584230027.

_________________

I'm feeling good
Stars when you shine, you know how I feel. Scent of the pine, you know how I feel. Yeah, freedom is mine, and I know how I feel. It's a new dawn, it's a new day, it's a new life for me... and I'm feeling good.  › ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Elysée L. Berthelot
You don't mess with LOVE, you mess with the TRUTH.
Elysée L. Berthelot
❝ HIBOUX : 1142
❝ AUTRES VISAGES : Valentine de Boisbleau
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2642
❝ MIROIR : Leighton Meester.
❝ CREDITS : Everdeen, Tumblr, Wild Hunger.
❝ DIALOGUES : indianred
❝ ÂGE : Vingt-quatre ans.
❝ STATUT SOCIAL : Petite Noblesse (héritière du Comté d'Anjou).
❝ OCCUPATION : Beauxbâtons, en huitième année. Parcours social et politique. Comice Rubissane et membre du Cercle de la Rosière.

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyLun 28 Mar - 19:58

BIENVENUE I love you
La jumelle Leroy live high ≈ agos 1078141200
J'adore le début de la fiche live high ≈ agos 3312731127
Il nous faudra absolument un lien avec mon DC (Valentine de Boisbleau), puisqu'elle est l'amoureuse d'Anatole :perv:

_________________

even angels have their demons.
I had made every single mistake that you could ever possibly make. I took and I took and I took what you gave but you never noticed that I was in pain. I knew what I wanted; I went in and got it. Did all the things that you said that I wouldn't. I told you that I would never be forgotten and all in spite of you. And I'm still breathing, I'm alive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyLun 28 Mar - 20:50

J'adore la fiche rien que ça live high ≈ agos 3584230027
Bienvenue sur AA :hihi:
Revenir en haut Aller en bas
Emma Rosier
Admin
Emma Rosier
❝ HIBOUX : 336
❝ AUTRES VISAGES : tristan de colnet
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1621
❝ MIROIR : Phoebe Tonkin
❝ CREDITS : jukebox joints (avatar) tumblr (gifs).
❝ DIALOGUES : indianred
❝ ÂGE : vingt-six ans.
❝ STATUT SOCIAL : roturière.
❝ OCCUPATION : journaliste blasée pour MSBA, ancienne rubissane, ancienne chef des compagnons.

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyLun 28 Mar - 21:08

GEMMA + le pseudo + la sista d'Anatole + le début de ta fiche live high ≈ agos 1078141200 live high ≈ agos 3584230027 Bienvenue sur le fo, si tu as des questions, n'hésite pas I love you

_________________

that's all that you let me bei'm just a girl, living in captivity, your rule of thumb makes me worry some. i'm just a girl, what's my destiny ? what i've succumbed to is making me numb. i'm just a girl, my apologies, what i've become, is so burdensome. (just a girl - the doubt)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyLun 28 Mar - 21:11

j'aime ce choix de début et le début de ta fiche, le caractère d'Augustine, graou I love you bienvenuuuue parmi nous et bon courage pour la suite ! ça s'annonce bien et j'ai hâte d'en lire plus live high ≈ agos 1078141200 si tu as des questions n'hésite pas, on est là pour ça :hihi:
Revenir en haut Aller en bas
Augustine Leroy
Augustine Leroy
❝ HIBOUX : 634
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1912
❝ MIROIR : gemma arterton
❝ CREDITS : gentleheart.
❝ ÂGE : vingt-sept ans
❝ STATUT SOCIAL : enfant d'une infidélité, elle ne peut prétendre à la noblesse de son père et se mêle ainsi à la plèbe, roturière, comme sa mère.
❝ OCCUPATION : actrice au mélusine et alchimiste à son propre compte

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyLun 28 Mar - 22:45

Que d'amour par ici live high ≈ agos 3584230027 live high ≈ agos 2732716824 live high ≈ agos 797696544 :lovehug:
merci à vous tous live high ≈ agos 1947733810 je suis ravie que mes choix et mon début de fiche vous plaise live high ≈ agos 523538645 live high ≈ agos 3785025955
Elysée, un lien s'impose avec ta Valentine en effet :jule:
Revenir en haut Aller en bas
Narcisse de Boisbleau
Narcisse de Boisbleau
❝ HIBOUX : 1159
❝ AUTRES VISAGES : Valéry - ENFJ
Robbie - ISFP
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2494
❝ MIROIR : Ansel Elgort
❝ CREDITS : avatar ©Shiya
❝ DIALOGUES : #666699
❝ ÂGE : Vingt-trois ans
❝ STATUT SOCIAL : Haute Noblesse, troisième enfant de Clémence de Boisbleau, duchesse de Bretagne
❝ OCCUPATION : Améthysse, huitième année, parcours Maîtrise de la Magie, ancien Attrapeur de l'équipe Cristal de Beauxbâtons

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyLun 28 Mar - 22:50

Gemma live high ≈ agos 1078141200 live high ≈ agos 2732716824
Bienvenue à toi, le début de ta fiche est superbe brille
Revenir en haut Aller en bas
Augustine Leroy
Augustine Leroy
❝ HIBOUX : 634
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1912
❝ MIROIR : gemma arterton
❝ CREDITS : gentleheart.
❝ ÂGE : vingt-sept ans
❝ STATUT SOCIAL : enfant d'une infidélité, elle ne peut prétendre à la noblesse de son père et se mêle ainsi à la plèbe, roturière, comme sa mère.
❝ OCCUPATION : actrice au mélusine et alchimiste à son propre compte

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyMar 29 Mar - 18:16

Merci beaucoup live high ≈ agos 3584230027 live high ≈ agos 523538645

_________________


- Got a hurricane at the back of her throat. -
Revenir en haut Aller en bas
Anthéa Buffenoir
Anthéa Buffenoir
❝ HIBOUX : 355
❝ AUTRES VISAGES : Isis de Monteynard
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1652
❝ MIROIR : Gaia Weiss
❝ CREDITS : Liquorice wand (c)
❝ DIALOGUES : #993366
❝ ÂGE : 21 ans
❝ STATUT SOCIAL : Haute noblesse
❝ OCCUPATION : Quidditch

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyMar 29 Mar - 18:30

Gemma, love of my life brille Je veux un lien, gnihi.
Bienvenue :ptikeur:

_________________


I remember tears streaming down your face
When I said, I'll never let you go, When all those shadows almost
killed your light. I remember you said, Don't leave me here alone
But all that's dead and gone and passed tonight. safe&sound
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyMar 29 Mar - 19:10

LA PLUS BELLE DES JUMELLES live high ≈ agos 3681568065
Je t'aime tellement toi !! Tu aurais pas pu faire de meilleur choix, car Gemma live high ≈ agos 491416638

Bienvenue il me tarde de lire ta fiche live high ≈ agos 1729573392
Revenir en haut Aller en bas
Augustine Leroy
Augustine Leroy
❝ HIBOUX : 634
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1912
❝ MIROIR : gemma arterton
❝ CREDITS : gentleheart.
❝ ÂGE : vingt-sept ans
❝ STATUT SOCIAL : enfant d'une infidélité, elle ne peut prétendre à la noblesse de son père et se mêle ainsi à la plèbe, roturière, comme sa mère.
❝ OCCUPATION : actrice au mélusine et alchimiste à son propre compte

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyMar 29 Mar - 20:03

Anthéa merci live high ≈ agos 1060857654 et ça sera avec plaisir, n'hésite pas à me motter live high ≈ agos 3584230027
Brother dear ils ont de bons gènes les jumeaux :jule: merci beaucoup, j'espère que ma fiche te plaira live high ≈ agos 3681568065

_________________


- Got a hurricane at the back of her throat. -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyMer 30 Mar - 22:20

prénom + gemma live high ≈ agos 3584230027 (et le métiiiiiier live high ≈ agos 1078141200 )
(je veux un lieeeeen live high ≈ agos 1060857654 si tu veux bien de Six' live high ≈ agos 1060857654 )

bon courage pour la fiche live high ≈ agos 3312731127
Revenir en haut Aller en bas
Augustine Leroy
Augustine Leroy
❝ HIBOUX : 634
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1912
❝ MIROIR : gemma arterton
❝ CREDITS : gentleheart.
❝ ÂGE : vingt-sept ans
❝ STATUT SOCIAL : enfant d'une infidélité, elle ne peut prétendre à la noblesse de son père et se mêle ainsi à la plèbe, roturière, comme sa mère.
❝ OCCUPATION : actrice au mélusine et alchimiste à son propre compte

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyJeu 31 Mar - 0:19

merci live high ≈ agos 3584230027
ça sera avec grand plaisir (je suis fan du prénom Sixtine et j'ai adoré ta fiche live high ≈ agos 2732716824 ) live high ≈ agos 3785025955
Revenir en haut Aller en bas
Juliette de Noblecourt
Admin
Juliette de Noblecourt
❝ HIBOUX : 627
❝ AUTRES VISAGES : ( alice desclève, ESTP, famille royale ) ; fiche de liens juliette
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2277
❝ MIROIR : holland roden.
❝ CREDITS : (c) hepburns
❝ ÂGE : vingt deux ans.
❝ STATUT SOCIAL : noble (duchesse).
❝ OCCUPATION : étudiante rubissan, parcours littérature & art magique.

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyJeu 31 Mar - 0:35

je plussoie tout le monde au dessus :woot: et en plus Kit + Gemma vont tellement bien ensemble (enfin en jumeaux live high ≈ agos 1588408449 ) live high ≈ agos 3681568065 live high ≈ agos 3584230027
BIENVENUE SUR AA :lovehug:

_________________

  

I feel alive and the world it's turning inside out yeah, I'm floating around in ecstasy. I'm a shooting star leaping through the skies, like a tiger defying the laws of gravity. Two hundred degrees, I'm traveling at the speed of light, I'm a rocket ship on my way to Mars on a collision course, I am a satellite I'm out of control ! I am a sex machine ready to reload like an atom bomb about to oh oh oh oh explode, don't stop me now queen.
Revenir en haut Aller en bas
Augustine Leroy
Augustine Leroy
❝ HIBOUX : 634
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1912
❝ MIROIR : gemma arterton
❝ CREDITS : gentleheart.
❝ ÂGE : vingt-sept ans
❝ STATUT SOCIAL : enfant d'une infidélité, elle ne peut prétendre à la noblesse de son père et se mêle ainsi à la plèbe, roturière, comme sa mère.
❝ OCCUPATION : actrice au mélusine et alchimiste à son propre compte

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyJeu 31 Mar - 1:28

merci beaucoup brille live high ≈ agos 3584230027
(ouais on va éviter de se la jouer Lannister live high ≈ agos 1588408449 )
Revenir en haut Aller en bas
Elysée L. Berthelot
You don't mess with LOVE, you mess with the TRUTH.
Elysée L. Berthelot
❝ HIBOUX : 1142
❝ AUTRES VISAGES : Valentine de Boisbleau
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2642
❝ MIROIR : Leighton Meester.
❝ CREDITS : Everdeen, Tumblr, Wild Hunger.
❝ DIALOGUES : indianred
❝ ÂGE : Vingt-quatre ans.
❝ STATUT SOCIAL : Petite Noblesse (héritière du Comté d'Anjou).
❝ OCCUPATION : Beauxbâtons, en huitième année. Parcours social et politique. Comice Rubissane et membre du Cercle de la Rosière.

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyJeu 31 Mar - 13:14

Félicitations & bienvenue

Te voilà validé(e), que faire ensuite ?
Superbe fiche I love you J'aime beaucoup Augustine, et je pense qu'elle pourra s'entendre à merveille avec ma Valentine live high ≈ agos 1060857654 Bon jeu parmi nous live high ≈ agos 3584230027
Félicitations, tu as passé l'épreuve de la présentation avec brio ! Il est temps à présent de penser à quelques points essentiels : il te faut passer par la case fiche de relations [ portoloin ] et, bien sûr, vérifier que ton personnage est correctement répertorié dans les différents registres du forum. Tu peux également nous faire part de tes recherches [ portoloin ] et de tes [ scénario ]. En dehors du rp, tu appartiens désormais à l'équipe phénix : pour pimenter l'ambiance, rien de tel qu'un petit jeu de compétition, rapportez le plus de points à votre équipe afin de profiter de petites surprises, plus d'informations par ici [ portoloin ]. Pour finir, n'hésite pas à profiter des actualités et de la technomagie [ portloin] mise à ta disposition.

En cas de besoin, le staff se tient à ta disposition. Amuse-toi bien !

_________________

even angels have their demons.
I had made every single mistake that you could ever possibly make. I took and I took and I took what you gave but you never noticed that I was in pain. I knew what I wanted; I went in and got it. Did all the things that you said that I wouldn't. I told you that I would never be forgotten and all in spite of you. And I'm still breathing, I'm alive.
Revenir en haut Aller en bas
Augustine Leroy
Augustine Leroy
❝ HIBOUX : 634
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1912
❝ MIROIR : gemma arterton
❝ CREDITS : gentleheart.
❝ ÂGE : vingt-sept ans
❝ STATUT SOCIAL : enfant d'une infidélité, elle ne peut prétendre à la noblesse de son père et se mêle ainsi à la plèbe, roturière, comme sa mère.
❝ OCCUPATION : actrice au mélusine et alchimiste à son propre compte

live high ≈ agos Empty
MessageSujet: Re: live high ≈ agos   live high ≈ agos EmptyJeu 31 Mar - 15:34

merci beaucoup live high ≈ agos 1947733810 faudra qu'on cause lien live high ≈ agos 3584230027

_________________


- Got a hurricane at the back of her throat. -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

live high ≈ agos Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

live high ≈ agos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» WWE LIVE - Vendredi 15 novembre au Dôme, à Marseille
» HAWKEYE ; danger, high voltage.
» Push yourself. Don't Settle. Just Live Well. Just LIVE (s.d)
» NHL 2011 Xbox 360

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ad Astra :: Gestion des Personnages :: Le carrosse volant :: A dos d'abraxan-