AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

  ☪ joy will turn to ashes in your mouth

Vers les étoiles, à travers les difficultés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zeyneb Al-Maarouf
Zeyneb Al-Maarouf
❝ HIBOUX : 166
❝ AUTRES VISAGES : une bâtarde.
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1426
❝ MIROIR : emeraude toubia
❝ CREDITS : mischief insane
❝ DIALOGUES : #336666
❝ ÂGE : vingt-deux ans
❝ STATUT SOCIAL : issue d'une noblesse qui n'a pas besoin de titres tels que comte ou duc pour connaître sa valeur.
❝ OCCUPATION : saphiroy propre sur elle, en deuxième année de diadem social et politques le jour; vendeuse de rêves le vendredi soir.

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

SawsanZeyneb Al-Maarouf
what is dead may never die but rises again harder and stonger
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) •  SAWSAN (سوسن) équivalent arabe de Susanne, un prénom mélodieux quand prononcé avec le correct accent. Elle y a ainsi renoncé avant son départ pour la France, anticipant sur la prononciation catastrophique des français.  On la connaît donc ici comme ZEYNEB (زينب), “la jolie”, un prénom peu courant en France, mais assez dans le Yémen natal de son père. Elle a elle-même choisi l’orthographe romaine de son prénom pour éviter qu’il soit trop écorché par ses futurs camarades. Enfin, ses papiers annoncent un troisième prénom, qu’elle tient de la reine de Jordanie, amie proche de sa mère et couronnée quelques années seulement avant sa naissance RANIA (رانية). Al-Maarouf (ال ماهروف) littéralement “le célèbre”, nom d'une vieille famille de sorciers yéméno-saoudiens au sang bleu. C'est il y a quelques siècles, au cours de ce que les occidentaux appellent la Renaissance, que les Al-Maarouf ont acquérit leur nom, archéo-mages et aventuriers ils ont découvert de nombreux trésors de la péninsule arabique jusqu'en Égypte et ont écopé, en plus d'une jolie fortune, d'une malédiction à en croire la rumeur. Tous ont conscience de l'âge auquel ils mourront. Personne n'a jamais su déceler le vrai du faux, puisqu'aucun membre de la famille n'a jamais voulu assouvir la curiosité du peuple.
AGE, NAISSANCE • vingt-et-deux ans, le vingt-deux janvier 2000 à Amman en Jordanie.
NATIONALITÉ • Si c'est principalement au Caire qu'elle a grandi, elle ne dispose pas de la nationalité égyptienne. Née à Amman d'une mère jordanienne elle jouit d'abord et avant tout de cette nationalité. La loi du Yémen veut qu'elle ait aussi, par sa simple naissance d'un père yéménite hérité de cette citoyenneté .
ASCENDANCE • parfaitement humaine et née de deux parents sorciers dont une née-moldue.
TITRE •  étudiante étrangère, son père Cherif Al-Maarouf a un statut équivalent à celui de comte au sein du califat sorcier du Yémen, exerçant le rôle de diplomate pour le roi. Quant à sa mère, Tasnim Asad (née-moldue), elle est issue de la haute élite jordanienne ce qui lui confère un statut égal à celui de duchesse moldue.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • deuxième année de DIADEM, cursus de science politique, option communication et psychomagie, elle aimerait s’orienter vers la diplomatie comme son père. Pour son ACCORS c'est d'ailleurs auprès d'un ami de son père travaillant au Ministère des affaires externes qu'elle a effectué son stage.
JOB ETUDIANT • ses parents la tueraient s’ils savaient que le weekend l’angélique s’improvise danseuse de charme à la lune rousse, il faut bien qu’elle arrondisse ses fins de mois pour obtenir les chaussures de designers qu’elle affectionne tant, vu l’argent de poche généreux, mais à ses yeux trop maigre que lui octroie sa tante.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • membre assidue du club de chasse.
ECRIN •  choix un : (saphiroy), double-jeu, double-je, Zeyneb correspond assez bien à l'archétype de cet écrin. on l'imaginerait à jadérial tant elle sait paraître austère quand il le faut, d'un sérieux à tout épreuve. souriante, maniérée, elle est hypocrisie, le diablotin qui se cache sous l'ange ressort tous les jours dans ses remarques biens placées. elle est ambivalence, mais aussi ambition, envie de se forger un nom pour elle-même.
choix deux : (rubissan), vitalité, égoïsme, fierté à outrance, tant de choses qui la composent. colérique, ses crises rages ont longtemps fait trembler les murs des diverses maisons habitées avec ses parents. un feu la consume intérieurement.
PATRONUS • une couleuvre
GROUPE • roturière.
Le protocole Façade polie, yeux de feu, port princier. Le démon  se rejette lui-même, aspire à une bonté qu’il ne connaît pas et jalouse la pureté d’âme des autres. Elle se pense faible, mauvaise, pourrie jusqu’à la mœlle. Jeux dangereux avec la faucheuse, mais, elle le sait: elle ne viendra pas la chercher avant l’heure. Elle complote, elle manipule, elle change de visage. Une vie de valises et de déménagements, de contrées en contrées, elle a appris beaucoup entre deux complaintes. Elle rêve de stabilité, rêve d’une vie tranquille. Naïveté absolue, impulsivité idiote, elle accourt pourtant en France pour un goujat et quitte ainsi la maison qu’elle s’était enfin trouvée à Kheops. Enfance volée à huit ans: il ne luit reste que trente-quatre ans à vivre. C’est si peu quand on se met à compter les jours. Elle préférait ne jamais savoir. Le temps file douloureusement entre ses doigts. Obligée de planifier sa vie, alors qu’elle préfèrerait profiter de chaque jour, elle regarde loin, veut laisser quelque chose derrière elle, un héritage, un nom, qui fera la fierté de ses enfants. Elle ne fait qu’un avec les serpents auquel elle parle, doublement maudite. Elle les charme en échange de quelques pièces et, dans le secret d’un café interdit, ensorcèle par le mouvement de ses hanches des êtres suintant d’une luxure qui la dégoûte. Mais il s’y reconnaît pourtant: c’est là qu’est sa place.

Les notes de la duchesse érudite, chauvine, téméraire, hantée, sociable, élitiste, ambitieuse, arriviste, peu paraître sévère, ingénieuse, contradictoire, maniérée, déloyale, mature, autoritaire, indocile, observatrice, bavarde, droite, maligne, possessive, crue, curieuse, colérique, agile, secrète, fière, dure avec elle-même. Elle n'a pu convaincre ses parents de la laisser rejoindre beauxbâtons à quinze ans qu'en acceptant que sa tante Maryam devienne sa tutrice légale. • Son père étant diplomate elle n'a cessé de déménager pendant son enfance, ayant ainsi visité tous les pays de la ligue arabe, en plus de la Croatie, l'Inde, l'Allemagne et l'Argentine. • Elle a vécu trois ans à Marrakech au Maroc et deux ans à Abu Dhabi aux Émirats Arabes Unis. • A appris le français auprès de sa nourrice tunisienne Asma et le parle donc quasiment sans accent.  • Jure beaucoup, mais rarement dans la langue du pays où elle se trouve, ainsi ce sera le français ou l’anglais quand elle rend visite à ses parents et le plus souvent l'arabe (ou le turc) quand elle est en France. • Possède une excellente mémoire auditive, il lui arrive ainsi de ne pas avoir besoin de prendre de notes en cours. Sa mémoire visuelle n'étant pas aussi développée elle ne rate jamais le moindre cours • Porte constamment une amulette avec un rubis en forme de demi-lune autour du cou, pour la protéger de malédictions, elle est bien placée pour savoir que celles-ci peuvent se cumuler et que le fait d’être déjà maudite ne l’exonère en rien. • Elle trouve la nourriture française extrêmement fade, pour tous les grands chefs qui se sont formés dans les cuisines de Paris, une chose qu'ils n'ont pas appris c'est à se montrer généreux avec les épices. • Véritable petite amazone elle manie l'arc et la flèche depuis ses cinq ans et possède son propre étalon bai noir (pur-sang arabe évidemment), nommé Tariq. • Raffole des feuilletons télévisés turcs et n'a appris la langue que pour pouvoir les regarder en version originale. • Bonne cuisinière, elle doit tous ses talents à sa grand-mère maternelle. • Ne boit pas d'alcool, elle sait qu’elle serait prise d’une addiction incontrôlable si elle se laissait essayer. • Touchée par la malédiction des Al-Maarouf, elle sait depuis ses huit ans qu'elle mourra à quarante-deux ans précisément. Forcément ça la force à avoir un certain sens des priorités: son but dans la vie est se forger un nom pour elle-même d'ici là et assurer sa succession avec au moins deux enfants (leurs noms sont déjà choisis). • Morbide, elle compte les jours qui lui restent. • Déteste les arts de l'occulte, pourtant elle s'y sent irrémédiablement attirée. Elle a consulté beaucoup de voyants dont beaucoup d'imposteurs par le passé car si elle prétend avoir accepté sa malédiction, elle rêve encore d'être libérée de ce poids. • Aujourd'hui ça se traduit par son intérêt pour les étudiants en parcours mystère; l'un d'eux détiendra peut-être un jour la solution à ses maux. • Boit au moins quatre verres de thé à la menthe par jour. • Comme elle connaît l'heure de sa mort, elle se croit invincible et joue un peu trop avec la faucheuse. • Excellente nageuse, elle aurait pu gagner quelques prix si elle était restée au même endroit suffisamment longtemps pour participer à une compétition. • N'a jamais fumé de tabac de sa vie, en revanche elle a goûté à d'autres délices pendant l'adolescence. • Fervente admiratrice de la noblesse, fière membre de celle-ci, elle n'a pas beaucoup aimé son temps à l'académie de magie de Kheops ou son titre ne valait rien. Après plusieurs années en France cependant elle déchante: au fond son titre et ses deux trois privilèges ne l’ont pas rendue plus heureuse • Ni royaliste, ni républicaine, elle est anarchiste, rêve de chaos et s’amuse aussi bien des détracteurs que des défenseurs de la Monarchie, elle n’hésitera pas à se faire un peu d’argent en plus en laissant traîner ses oreilles à la Lune Rousse. • Elle est connue pour ses talents de charmeuse de serpents, ce qu'on ignore c'est qu'elle est fortement aidée par la maîtrise de la langue des reptiles. • En effet la malédiction des Al-Maarouf renferme un autre secret, un 'don' qui se transmet, sautant parfois quelques générations: elle est fourchelang. • A toujours été très jalouse de sa petite sœur Nour, la brillante, modèle de vertu, qu'elle est elle-même incapable d'atteindre malgré de nombreux efforts. • En conflit constant avec elle-même, elle cède à certains de ses désirs seulement pour ensuite se haïr pour sa faiblesse, pour son incapacité totale à être bonne.  • L'art de la danse du ventre semble couler dans ses veines, tant elle est naturellement douée en la matière, elle se débrouille cependant également en danse classique. • N'aime pas voler sur un balai, elle leur préfère les tapis volants et les abraxans. • Assez chauvine, elle n'accepte pas qu'on cherche à lui imposer des traditions qui ne sont pas les siennes et a longtemps porté des habits traditionnels de ses deux pays en France - quand bien même chez elle elle ne les portait jamais chez elle, juste pour affirmer sa différence. • La mode à la française lui plaît néanmoins beaucoup et elle l'a peu à peu adoptée. • Très intéressée par l'histoire sorcière comme moldue, elle a beaucoup lu à ce sujet et compte apprendre des erreurs du passé • Possède quelques runes tatouées à l'encre noire sur les omoplates et les bras, ainsi que quelques écritures arabes dont elle refuse de révéler le secret. • Fille de dignitaires, son éducation a été assez stricte, mais très riche. Elle est assez ouverte d'esprit quand elle le veut bien et ses parents se sont assurés qu'elle maîtrisait plusieurs langues en plus des divers dialectes arabes: l'anglais, le russe, l'espagnol, le perse (farsi) et le soudanais. Son parcours scolaire lui permet aujourd'hui de continuer à développer ses connaissances linguistiques.

Les allégories princières I was born bad, and I have lived bad, and I shall die bad in all probability.
 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Tumblr_inline_o1ibw777BO1rifr4k_500
FÉVRIER 2008 — Abu Dhabi

« يا كَلبَ » La porte de la chambre de Nour s’ouvre à la volée, laissant apparaître une gamine de huit ans furieuse. Les yeux chocolats devenus presque noirs de rage, c’est par un effort incroyable qu’elle parvient à se retenir de sauter sur sa sœur. « Rends-moi mon journal ! » ordonne-t-elle en arabe, le doigt accusateur pointée vers la fillette qui joue par terre avec ses poupée. « ! يا سرقة »  hurle-t-elle encore devant le manque de réaction de celle-ci. Elle sait que c’est Nour qui a pris son journal intime, elle ne l’a pas perdue et il n’y qu’elle pour le faire. Sa puînée se lève les mains dans le dos, elle semble sur le point de nier mais croise le regard de sa sœur et hoche finalement la tête les yeux baissés. Elle admet sa culpabilité en sortant le carnet noir de sa cachette dans une des malles en osier contenant ses jouets. Sawsan n’a pas beaucoup de secrets, pas grand chose à cacher; son journal n’est qu’une série de complaintes, qu’un cahier de doléances à l’intention de ses parents. Elle ne devrait pas en vouloir autant à sa sœur. Quelque part elle le sait. Mais elle a la colère facile, aujourd’hui plus encore que d’ordinaire quoiqu’elle en ignore parfaitement la raison. Tout l’énerve, sans qu’elle ne comprenne pourquoi. Elle n’a aucune patience, aucune retenue. Elle arrache le journal des mains de sa petite sœur et manque de le faire tomber. Nour voit les yeux de son aîné s’agrandir, son visage devenir fixe et ses pupilles se dilater. Elle recule d’un pas, effrayée. L’espace d’un instant Sawsan est immobile. L’instant d’après elle laisse échapper un hurlement et une larme acide vient s’écouler sur sa joue hâlée. Il ne faut qu’une minute à Tasnim pour accourir et serrer sa fille dans ses bras. « Q-qua…quarante-deux ans. » révèle Sawsan entre deux sanglots. « Je vais mourir à quarante-deux ans. » Elle est incapable de dire comment elle le sait, comment elle peut l’affirmer avec autant de certitude. Mais sa mère ne s’interroge pas, elle est au courant elle, son mari le lui a dit, que les rumeurs étaient vraies, que son ancêtre au détour d’une aventure, d’un énième pillage qu’il a appelé fouille archéologique, a touché le mauvais tombeau et a par la-même maudit tous ses descendants. Et il est temps désormais de l’avouer à ses filles, temps de prier pour Noura, de prier que l’heure annoncée soit la plus tardive possible.

traductions:
 

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Tumblr_naderunro01rb19a9o3_r2_250
OCTOBRE 2010 —Cariló
« Leïla » Elle lance la côtelette d'agneau restante de son déjeuner sur le sol de sa chambre et la couleuvre vert émeraude sort de sa cachette sous le lit à baldaquin de sa maîtresse. « giʃe » ordonne-t-elle, avant de s'asseoir sur son fauteuil, lasse. Le reptile ne fait qu'une bouchée du morceau de viande avant de venir s'enrouler délicatement autour de la cheville de Sawsan. Il a fallu longuement l'entraîner pour ne pas qu'elle la serre trop fort et lui brise un os.  Leïla aime Sawsan elle ne lui ferait jamais de mal volontairement, mais comme sa propriétaire, elle grandit, devient plus puissante, plus dangereuse. « Qalbi ? Je peux entrer ? » deux coups se font entendre à la porte et d'un geste de la main Sawsan se débarrasse de Leïla. « slifai ai » et le serpent file se cacher sous le lit. Asma, la nourrice, est bien évidemment au courant de l'existence du compagnon de sa protégée, mais celle-ci a remarqué à quel point la présence de la couleuvre peut la rendre mal à l'aise. « Entre. » lui répond-elle en français. Ses parents insistent pour que leurs échanges ne se fassent que dans cette langue afin qu'elle ait une chance de l'entretenir alors même qu'elle n'a jamais encore mis les pieds en France. Asma a grandi à Bizerte en Tunisie dans une famille bilingue et étudié dans une école française avant d'être envoyée à Kheops pour développer ses facultés magiques. Elle maîtrise parfaitement la langue de Molière. « J'emmène Noura à la plage, tu veux venir ? » Nour vit beaucoup mieux les changements constants d'environnement qu'elle. Elle est plus jeune, c'est normal, elle sait facilement se faire des amis, ou se contenter de son aînée et d’Asma quand les opportunités manquent. Sawsan était comme elle avant. Et puis elle a grandit et à dix ans, elle vit mal cet énième déménagement. Et ce d'autant plus que son père lui a confié qu'ils ne resteraient pas longtemps. Elle ne sait plus où est chez elle, si cet endroit existe même. Ils ont une maison au Caire, mais n'y sont presque jamais. Elle a cru un moment se faire un chez soi à Marrakech, mais ils ont fini par quitter le Maroc au bout de trois ans. Abu Dhabi fut sa seconde grande déception, après deux ans elle osait sans grande peur s'intégrer à la vie là-bas quand on l'a fait partir pour l'Allemagne et, aujourd'hui, l'Argentine. Elle vient de partout et nul part à la fois. Mais dans un an, elle partira à Kheops pour ses études et aura enfin une vraie maison. Boudeuse, elle veut répondre non à sa nourrice, mais a-t-elle véritablement envie de rester à la maison, certes climatisée, alors qu'il fait si beau dehors, alors qu'elle peut visiter son nouveau pays ? Pour autant qu'elle le sache ils pourraient bien n'y rester qu'un mois, il serait dommage qu'elle gâche ce temps en restant dans sa chambre. Elle pousse un petit soupir avant de hocher la tête. « Je serai prête dans dix minutes. »

*
SEPTEMBRE 2011 — Beirut
« Pardon ? » rage-t-elle les mains sur les hanches. « Tu ne peux pas prendre Leïla avec toi. » répète sa mère avec fermeté. C'est trop dangereux, elle risquerait d'effrayer certains élèves et puis, surtout, il y a ce que son père n'ose pas dire, mais que Sawsan comprend. Il ne veut pas que l'on découvre son don, don perçu alors, elle le devine, comme une malédiction, quelque chose qu'il faut cacher à tout prix. L'origine de ce pouvoir vient réellement d'une malédiction après tout, il n'y a qu'elle pour le chérir et s'en servir comme elle le fait. Qu'elle pour demander à avoir un serpent comme animal de compagnie. Mais ça ne peut pas durer. « On en prendra bien soin habibti. » sa mère affirme-t-elle, rassurante. La jeune fille secoue la tête. Ce n’est pas de sa faute à elle, si les gens ont peur de ce qu’ils ne connaissent pas, si ce don est rare et mal compris. Est-ce donc si mal de pouvoir parler aux reptiles ? « Bullshit. » marmonne-t-elle dans sa barbe, faisant bien attention à ce que ses parents ne l'entendent pas. Ce n'est pas exactement le genre de vocabulaire que l'on souhaite qu'elle apprenne. C'est pourtant celui qu'elle retient le mieux dans toutes les langues qu'on lui enseigne. « Et qui donc va s'en occuper puisque Noura ne peut pas lui parler et toi non plus ? » demande-t-elle à son père, impérieuse. La capacité à parler aux serpent ne s'est pas transmise à sa cadette et son père n'en bénéficie pas non plus. Il paraît qu'il est commun que ce don saute une génération. Ou plutôt que la malédiction en épargne certains. « On va la confier à Baba Wassim. » Son grand-père, fourchelang, résidant à Aden au Yémen, près de son roi. Des larmes emplissent les yeux de la gamine. Leïla a toujours été l'un des seuls éléments stables de sa vie, elle fait partie de la famille, elle ne supportera pas de l'avoir si loin d'elle.

traductions:
 
 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Tumblr_inline_o1ibx6mALp1rifr4k_500
MARS 2014 — Kheops

Inspire. Expire. L’air froid du désert lui pique les yeux, mais le poison doux qui sort de la bouche de l’adolescente semble savoir la calmer. Elle ferme les paupières et reporte le joint à ses lèvres, en tirant une longue bouffée. Elle n’a aucun droit d’être allongée sur la rambarde du balcon de l’aile nord de la pyramide en plein milieu de la nuit et Isis seule sait à quelle punition elle aura droit si on la surprend, surtout vu l’activité à laquelle elle s’adonne. Sa mère s’offusquerait de la voir défier ainsi le vide, sans aucun égard pour sa vie. Mais elle sait que sa vie n’est pas en danger, l’adolescente est tranquille pour plusieurs années encore. Elle se moque de la mort qui ne peut rien lui faire avant son heure. Et puis si elle est là c’est que le sommeil l’a trompée, les bras de Morphée ne l’ayant accueillie pour que de brèves heures, trop mouvementées pour qu’elle puisse dire s’être réellement reposée. Elle pense à sa sœur arrivée en début d’année, sur laquelle elle n’ose même plus poser les yeux tant elle a honte des sentiments qui l’animent. Quelle sorte de personne horrible est-elle pour détester sa sœur ? Pour la jalouser avec hargne ? Nour a reçu la marque de la malédiction elle aussi, personne ne peut y échapper, mais Nour gagne plus d’un demi-siècle sur son aînée. Nour ne mourra qu’à quatre-vingt dix-huit ans. Noura est tranquille. Sawsan est rage, mauvaise foi, mauvaise langue. Sawsan est mauvaise tout court. Elle n’est pas la douceur de sa sœur, la bonne volonté, le sourire facile et honnête. Elle est l’hypocrisie, la politesse surfaite, la comploteuse. Sa cadette est une colombe. Elle est une vipère. Et elle ne sait pas changer, ne sait pas comment faire autrement et enrage de voir sa sœur tout réussir, être bonne, sans effort. Sawsan inspire à nouveau une bouffée d’air empoisonné, sentant à peine que ses doigts sont meurtris par le froid. Elle pense à lui, qui est venu la voir ce matin, un grand sourire peint sur ses lèvres charnues, ses lèvres à elle , en ce qu’elle les a tant de fois marquées de carmin par ses baisers. Lui qui lui annoncé la nouvelle le plus naturellement du monde; je vais à Beauxbâtons. Et un monde qui s’écroule.

Elle ne veut plus de Kheops, plus de la merveilleuse bibliothèque et des promenades au bord du Nil, sans lui. Elle a songé aux échanges, mais elle doit encore attendre un an, passer ses B.U.S.E.S. Elle a ses chances d’être sélectionnée, élève plus que prometteuse qu’elle est. Elle ne s’est jamais doutée qu’il partirait sans elle. Mais forcément, il a un an de plus s’il part c’est avant elle. « Go burn in hell. » crache-t-elle. Elle a tellement l’habitude de jurer dans une autre langue afin d’embêter les autres, mais aussi de ne pas se faire rabrouer par les adultes, qu’elle oublie de retourner à sa langue maternelle quand elle est seule. Elle lève les yeux vers les étoiles et jette son joint dans le vent. Elle leur parle, elle leur raconte tout ce qu’elle n’arrive pas à dire aux autres. Elle leur dit son inquiétude, elle leur dit son désespoir. Elle leur explique qu’elle est perdue et attend presque une réponse, la bouche en cœur. Seul le vent qui vient faire claquer ses cheveux lui répond, pourtant elle semble presque satisfaite. Un an, c’est tout ce qu’il lui faut, un an pour préparer son dossier, passer ses B.U.S.E.S. un an pour convaincre ses parents. Elle maîtrise déjà le français, atout non-négligeable et n’a-t-elle pas toujours voulu aller en France ? Voir Paris. Vivre dans un pays où la noblesse a la place qu’elle mérite. Elle oublie Olympie l’école qu’elle visait d’abord, rêvant du soleil et de la sagesse des grecs. Elle oublie Durmstrang et le russe qu’elle envisageait peut-être d’entretenir. Elle a un nouveau but: Beauxbâtons et une raison noble de vouloir s’y rendre. Et il l’attendra, il le lui a dit.

L'écrivain anonyme PSEUDO / PRÉNOM •  spf. ÂGE •21. PRÉSENCE • 7 / 7 jours, partiels finis, j'ai aps de vie donc voilà   ☪ joy will turn to ashes in your mouth 2852361540 . COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM • bazzart. COMMENTAIRE(S) •   ☪ joy will turn to ashes in your mouth 2732716824 . AVATAR • emeraude toubia. CREDITS • poison ivy. MOT DE LA FIN •  qui veut une lap dance ?   ☪ joy will turn to ashes in your mouth 2852361540  .
Revenir en haut Aller en bas
Zeyneb Al-Maarouf
Zeyneb Al-Maarouf
❝ HIBOUX : 166
❝ AUTRES VISAGES : une bâtarde.
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1426
❝ MIROIR : emeraude toubia
❝ CREDITS : mischief insane
❝ DIALOGUES : #336666
❝ ÂGE : vingt-deux ans
❝ STATUT SOCIAL : issue d'une noblesse qui n'a pas besoin de titres tels que comte ou duc pour connaître sa valeur.
❝ OCCUPATION : saphiroy propre sur elle, en deuxième année de diadem social et politques le jour; vendeuse de rêves le vendredi soir.

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

I was stumbling looking in the dark, with an empty heart.
 ☪ joy will turn to ashes in your mouth 953940tumblro6c8uvhpRy1v5fvmmo1400
AOÛT 2015 — Paris 8ème
« Ramène-moi un verre d'hydromel veux-tu ? » Elle s'exécute sans broncher, sa tante n'est pas de ceux que l'on vexe en toute impunité. L'adolescente est censée se montrer reconnaissante envers Maryam d'accepter de l'héberger pendant les vacances et d'être sa tutrice. Sans cela, elle n'aurait jamais pu venir en France, ses parents s'étant montrés assez clairs à ce sujet. Pour des sorciers adeptes du voyage, ils se montrent curieusement méfiants à l'égard de ceux entrepris seule par leur fille. Maryam lui lance un étrange sourire quand elle lui apporte son verre et l'invite à prendre place près d'elle ce qui est assez rare. Elle a plus tendance à la prendre comme une aide ménagère qu'autre chose, ce qui est parfaitement nouveau pour l'adolescente. Encore que ce soit probablement la chose la moins étrange à laquelle elle doit faire face depuis son arrivée à Paris un mois plus tôt. Elle a insisté pour venir en avance, afin de préparer la rentrée et de s'habituer au nouveau pays. Ses parents ont cédé, comme toujours.  « J'aimais bien Sawsan c'est quoi ce nouveau prénom que que tu t'es choisi ? »  Elle fronce le nez. Les années passées en France ont altéré l'accent de sa tante qui est désormais un exemple presque parfait de ce pourquoi elle s'est sentie forcée de renoncer à son prénom.  « Je ne l'ai pas choisi, c'est mon deuxième prénom amti. » fait-elle le plus calmement possible. « J'ai pensé que ça serait plus facile à prononcer pour les français. » Maryam balaye l'information d'un geste de la main. Zeyneb pense l'entretien terminé et s'apprête à se lever. Elle n'a pas envie de passer la journée enfermée dans l'appartement haussmanien de sa tante et préfère tenter sa chance au dehors. Maryam émet soudain un bruit de succion et elle relève les yeux vers elle. « Tu penses savoir dans quel écrin tu vas aller ? » demande-t-elle avec sérieux, ses yeux d'opale semblant lire dans ceux de sa nièce. « Aucune idée. » répond celle-ci soucieuse d'écourter la conversation. « Moi j'étais une jadérial. On ne plaisantait pas à mon époque, les majors de promotion s'y trouvaient presque toujours. » Mashallah se retient-elle de marmonner, moqueuse. Elle omet de préciser si elle même l'a été, ce que Zeyneb comprend comme une admission que ça n'est pas le cas. Sa tante est bien trop imbue d'elle-même pour manquer une occasion pareille de se jeter des fleurs. « Tu n'iras sûrement pas là-bas. » affirme-t-elle justement, assez sûre d'elle-même, le nez froncé. Elle prend une gorgée de son hydromel et pince des lèvres. « Non si tu es comme ton père tu seras une de ces fragiles améthysses. » Zeyneb serre la mâchoire. Maryam est moins sa tante que la cousine de son père, ce qui n'exonère cependant pas l'adolescente du devoir de respect envers ses aînés quoique celle-là rende la chose incroyablement difficile. Ayant grandi en France et fait l'ensemble de sa scolarité à Beauxbâtons, elle semble prendre cela comme un passe-droit pour se montrer supérieure au reste de la famille. L'adolescente aurait préférée être confiée à sa vraie tante Seba, mais malgré sa majorité celle-ci est encore étudiante ce qui su convaincre son père de choisir sa cousine plutôt que sa propre sœur comme gardienne légale de sa précieuse. « Que Dieu soit clément et t'épargne rubissan surtout. » Maryam cherche les yeux de sa nièce. « Ta mère aurait certainement été envoyée là-bas. » L'adolescente doit se mordre la lèvre pour s'empêcher de répliquer, elle s'enfonce les ongles dans la peau de sa cuisse laissée nue par sa robe d'été pour passer sa colère et parvenir à esquisser un sourire. Si elle énerve sa tante, elle est capable de la renvoyer chez ses parents et alors adieu Beauxbâtons, adieu ses rêves. « Ma tante j'aimerais visiter le jardin du Luxembourg aujourd'hui, mais je serais ravie d'en entendre plus sur Beauxbâtons à mon retour. » Elle prend sur elle, pour une fois.

traduction:
 

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth 301530tumblro6c8uvhpRy1v5fvmmo2400
SEPTEMBRE 2015 — Beauxbâtons
L’arrivée en grande pompe. Excitée et moqueuse tout à la fois elle se mêle au reste de la délégation égyptienne. Elle a du retourner à Kheops par portoloin, pour n’y rester qu’une journée avant de partir avec le groupe. Tout ça à cause d’un fichu protocole. Elle ne comprend pas ces simagrées, ils ne sont qu’une petite vingtaine à eux tous étrangers, et on en vient presque à leur lancer une parade.  « So much for blending in. » marmonne à sa droite une étudiante clairement venue de Poudlard. Elle n’aurait pas dit mieux. Sur fond de percussions, de qânoon et de luth, drapés dans leurs costumes traditionnels - des fois que quiconque s’y perdrait l’espace d’un instant et oublierait que non, ils ne sont pas d’ici - les égyptiens font leur entrée. Elle pousse un petit soupir, mais lève haut le menton et plaque un sourire sur ses lèvres pour faire son entrée. Elle n’aura qu’une seule chance de la réussir. Elle regarde droit devant malgré l’envie pressante de laisser ses yeux charbonneux voguer d’une table à une autre pour chercher dans la foule la tête brune qu’elle n’a pas vu depuis un an. Elle l’a trouvé malgré tout, un sourire illuminant soudain son visage. Il discute, l’impoli, il ne l’a même pas vue et elle profite de l’entrée des grecs, pour reculer de quelques pas et arriver à son niveau. Elle masque ses paupières de la paume de ses mains et lui susurre à l'oreille: « Surprise. » Il sursaute, elle le libère, elle ne peut pas se permettre d’attirer trop l’attention sur eux. « S-Sawsan » C’est moins le manque d’enthousiasme qu’elle remarque, que les doigts de sa main liée à celle d’une autre et la trace rouge au coin de ses lèvres, le même ton pourpre que celui de la bouche maquillée de la beauté française à ses côtés. Elle recule d’un pas, confuse. « Tu ne m’avais pas dit que tu venais ? » Non, elle a voulu lui faire une surprise, omettant de mentionner son acceptation à Beauxbâtons dans les diverses lettres qu’ils se sont envoyées. Elle croyait bien faire. Visiblement pas. Elle n’a pas besoin qu’il lui explique pour comprendre: son regard coupable et l'empressement avec lequel il lâche les doigts de la jolie rouquine en disent suffisamment long. Des applaudissements se font entendre: les grecs ont fini. Elle lève un doigt et efface la marque de rouge à lèvre sur sa peau. Elle en sait déjà suffisamment sur sa nouvelle école pour savoir qu’une telle présentation est inacceptable. « Excuse-moi je ne pensais pas que ça serait une mauvaise surprise. » lui répond-elle en arabe avant de dévisager sa compagne. Elle tremble de rage et ses yeux la brûlent presque tant elle meurt d’envie de pleurer, de frapper, de déchirer. Plutôt mourir que de le laisser voir ses larmes. Et elle parvient, par un miracle qu’elle ne comprendra jamais, à tendre la main à l’étudiante. « Je suis Zeyneb et tu es ? » Le jeune homme panique presque devant cette réaction si peu caractéristique. Le fait qu’elle l’ignore le touche plus que toutes les gifles qu’elle aurait pu lui asséner. « Mina. » répond-elle visiblement indifférente à la tension montante. « Eh bien Mina j’ai un conseil: garde-le toujours à proximité car de toute évidence ‘loin des yeux loin du cœur’ a été inventé pour lui. » Elle bat des cils et sans un regard vers lui s’échappe pour retrouver la place qu’elle n’aurait jamais du quitter. Plus tard, elle essuie une larme unique devant la fontaine, la première de la journée mais pas la dernière, quoiqu’elle attendra d’avoir rejoint les appartements de son écrin pour laisser libre cours à la douleur causée par cette trahison. C’est son premier jour, elle veut faire bonne impression et tant pis si ça la ronge, tant pis si la raison première de sa venue est anéantie. Elle va profiter du banquet de bienvenue malgré tout car elle n’en aura pas d’autres. C’est de sa faute, elle en a conscience, c’était idiot de sa part de faire un choix si important pour quelqu’un d’autre, pour un simple garçon. Un jour elle saura voir la chose comme une leçon qu’elle avait besoin d’apprendre, mais pas encore, la plaie est trop récente.

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth 587669tumblro6c8uvhpRy1v5fvmmo5400
DÉCEMBRE 2021 — La Lune Rousse
« Shéhérazade t’es en retard. » Elle grimace en laissant tomber son sac par terre. Elle déteste ce surnom, elle voulait s’appeler Calypso, mais c’était déjà pris par une autre danseuse quand elle a été embauchée. Et elle refusa expressément et assez crûment d’ailleurs d’être appelée Jasmine. (« C’est super raciste. ») Sauf que Shéhérazade c’est pas mieux. Surtout prononcé comme ça. « Désolée j’avais un rattrapage de cours. » ment-elle. Elle ne peut pas dire que c’est sa tante qui l’a retenue pendant leur dîner et qu’elle n’a pu s’éclipser sans risquer de perdre par la même son argent de poche. Elle a vingt-et-un ans, elle ne devrait plus être sous le joug d’une tante tyrannique et outre les quelques limitations dues à ses études à l'Académie, elle devrait-être libre de faire sa vie. Personne autour d’elle ne peut comprendre, alors elle le cache toujours du mieux qu’elle peut. « Vas te changer. » répond le jeune homme avec un haussement d’épaule. Elle comprend que le patron n’est pas là, sinon elle aurait eu droit à plus de réflexions. C’est tant mieux, elle ne l’aime pas beaucoup le patron. Elle n’aime pas beaucoup l’endroit non plus. Sa mère se cognerait la tête contre les murs si elle voyait ce qu’on avait fait de la Lune Rousse, si elle voyait ce que les occidentaux pensaient “oriental”. Mais bien sûr, si elle savait que sa fille y travaillait, l’atmosphère du café serait le cadet de ses soucis. Dans les vestiaires réservés aux danseuses, Zeyneb enfile son costume, orne ses poignets de bracelets tintants, adonne sa perruque et souligne ses yeux de khôl. C’est presque par ironie d’abord qu’elle a rejoint l’endroit, c’était une tellement mauvaise représentation de sa culture qu’elle trouvait ça drôle. Peut-être pouvait-elle leur apprendre une chose ou deux. Et puis c’est devenu autre chose; un moyen d’être une autre, d’oublier ses vices en se plongeant dans un vice encore plus grand. Elle danse devant les yeux avides des hommes et de certaines femmes, son corps aussi souple que l’eau suivant les rythmes ténus des percussions. Ils ne savent pas jouer, qu’on lui donne une ‘darbouka’, qu’elle leur montre ! Elle les laisse pourtant dans leur ignorance, les laisse l’appeler Shéhérazade tant que ce n’est pas Zeyneb qu’on l’appelle, tant qu’elle ne croise personne qu’elle connait, tant que sa famille n’est pas au courant. De temps en temps, on lui apporte un serpent, parfois deux et secrètement elle leur murmure quelques instructions avant de prétendre les charmer devant les clients les plus généreux. Ça la rend triste souvent car Leïla lui manque terriblement, mais elle recommence sans cesse, parce qu’elle ne veut pas gâcher son don, le laisser mourir. Et si tous les vendredi soir elle rejoint ce harem de danseuses peu vêtues, si elle joue les Jézébel, alors peut-être qu’elle saura retenir ses pensées les plus impures les autres jours de la semaine.

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth 465126tumblro6c8uvhpRy1v5fvmmo7400
JANVIER 2016 — Beauxbâtons
« Ena Sawsan Zeyneb Ranya bint Cherif Mohsan Al-Maarouf wa Tasnim Salima Asad ena amira. » Elle croise les bras contre sa poitrine et défie quiconque de la contredire, de lui dénier sa noblesse, son sang aussi bleu que le leur. Ils n’ont pas de comtes et de duc au Yémen, pas plus qu’en Jordanie, mais sa famille vaut bien un Berthelot ou un Noblecourt. « Pardon ? » Elle hausse les sourcils avant de pousser un vague soupir, faussement contrite. « J’oubliais que vous les français ne daignez pas apprendre d’autres langues et voulez que tout vous soit servi directement sur un plateau d’argent. Peut-être t’ai-je insultée, peut-être t’ai-je complimentée tu ne le sauras jamais. » Elle esquisse un sourire et plonge son regard chocolat dans les prunelles d’acier liquide de sa camarade. « Je suis aussi noble que toi. Et je demande à être traitée en conséquence.  » Elle veut les privilèges qu’elle mérite et les relations qui vont avec. À Kheops le statut de ses parents ne valait pas grand chose, à son grand damne, mais ici il peut, il doit. Elle n’a pas fait tout ce chemin pour être traitée en simple roturière. Étrangement son argumentation semble trouver échos en la demoiselle, qui esquisse un léger sourire. Si seulement Zeyneb pouvait savoir que ça ne lui apporterait rien.

traduction:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hélène De Savignac
Hélène De Savignac
❝ HIBOUX : 210
❝ AUTRES VISAGES : Lauréline
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1492
❝ MIROIR : Zoella Sugg
❝ CREDITS : anaëlle.
❝ DIALOGUES : #003366
❝ ÂGE : ving-un ans
❝ STATUT SOCIAL : petite noblesse ~ Héritière du comté du Limousin
❝ OCCUPATION : 2ème année de Diadems en maîtrise de la magie chez les Saphiroy

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

Bienvenue plus officiellement !!  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 3744472455

Je ne connaissais pas la célébrité de ton vava, mais elle est magnifique !! :bave:
Revenir en haut Aller en bas
Primaël Archambault
Primaël Archambault
❝ HIBOUX : 351
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1646
❝ MIROIR : Tom Hughes
❝ CREDITS : Lev
❝ DIALOGUES : #40A46B
❝ ÂGE : 24 ans
❝ STATUT SOCIAL : Évincé
❝ OCCUPATION : Rubissan, deuxième année de GRAMME Social et Politique, option Communication. Membre du club de duel, pratique l'escrime comme activité sportive obligatoire. Travaille à la bibliothèque de Beauxbâtons après les cours.

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

J'aime énormément le personnage et ta fiche est juste super et wah, rebienvenue  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 1729573392  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 1729573392

_________________

Most of my sweet memories were buried in the sand
The fire and the pain will now be coming to an end. How did you get to save me from this desolate wasteland ? In your eyes I see the dawn of brighter days again. ©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Zeyneb Al-Maarouf
Zeyneb Al-Maarouf
❝ HIBOUX : 166
❝ AUTRES VISAGES : une bâtarde.
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1426
❝ MIROIR : emeraude toubia
❝ CREDITS : mischief insane
❝ DIALOGUES : #336666
❝ ÂGE : vingt-deux ans
❝ STATUT SOCIAL : issue d'une noblesse qui n'a pas besoin de titres tels que comte ou duc pour connaître sa valeur.
❝ OCCUPATION : saphiroy propre sur elle, en deuxième année de diadem social et politques le jour; vendeuse de rêves le vendredi soir.

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

oh merci  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 523538645  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 1078141200

_________________


- look like the innocent flower, but be the serpent under it -
Revenir en haut Aller en bas
Alistair Valmont
Alistair Valmont
❝ HIBOUX : 330
❝ AUTRES VISAGES : Ma schizophrénie
❖ Cassian Noirclère. l'arrogance de la noblesse.
❖ Calixte de Rosemonde. le jeune musicien sourd, perturbé par ses visions.
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1596
❝ MIROIR : Harvey Newton Haydon
❝ CREDITS : ©SWEET DISASTER
❝ DIALOGUES : #steelblue
❝ ÂGE : Vingt-huit ans
❝ STATUT SOCIAL : Roturier & hybride (demi-vélan)
❝ OCCUPATION : Psychomage & opportuniste qui aime séduire pour obtenir ce qu'il désire

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

ReBienvenue brille
Ce personnage a l'air génial  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 3584230027

_________________

The monster's running wild inside of me
 
Prisonniers de l'abîme ☆  De mille saveurs une seule me touche, lorsque tes lèvres effleurent ma bouche. De tous ses vents un seul m'emporte, lorsque ton ombre passe ma porte × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

Je ne la connais pas mais elle est vraiment superbe. brille
Bonne fiche à toi. :hihi:
Revenir en haut Aller en bas
Maxence Beauregard
Maxence Beauregard
❝ HIBOUX : 604
❝ AUTRES VISAGES : Jules
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1916
❝ MIROIR : Evan Peters
❝ CREDITS : electric bird.
❝ DIALOGUES : crimson
❝ ÂGE : vingt-six ans
❝ STATUT SOCIAL : roturier et fier de l'être
❝ OCCUPATION : détective privé, anarchiste à ses heures perdues

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

Rebienvenue avec cette petite fourchelang trop belle.  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 3584230027 Ta fiche est absolument géniale. :gaah:

_________________

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth UJhiGCi
Revenir en haut Aller en bas
Agathe De Fontenelle
Agathe De Fontenelle
❝ HIBOUX : 354
❝ AUTRES VISAGES : mahaut + (présentationmalleinstatéléphone)
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1615
❝ MIROIR : magdalena zalejska.
❝ CREDITS : eddm (avatar) & cesbeautes (gifs) & red.balloon (sign).
❝ DIALOGUES : #BC8F8F
❝ ÂGE : seize ans.
❝ STATUT SOCIAL : petite noblesse, troisième héritière du comté de camargue, en "couple" avec achille.
❝ OCCUPATION : saphiroy, première année de bases magiques.

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

J'aime tellement, tellement Emeraude  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 523538645.
Rebienvenue sur aa, avec cette miss qui m'a l'air géniale  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 3584230027.

_________________


girls like girls like boys do
Stealin' kisses from your misses, Does it make you freak out? Got you fussing, got you worried, Scared to let your guard down. Girls like girls like boys do, Nothing new ◊ RED.BALLOON
Revenir en haut Aller en bas
Anthéa Buffenoir
Anthéa Buffenoir
❝ HIBOUX : 355
❝ AUTRES VISAGES : Isis de Monteynard
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1652
❝ MIROIR : Gaia Weiss
❝ CREDITS : Liquorice wand (c)
❝ DIALOGUES : #993366
❝ ÂGE : 21 ans
❝ STATUT SOCIAL : Haute noblesse
❝ OCCUPATION : Quidditch

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

Ce personnage, ce pseudo, cet avatar, MAMMA MIA  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 491416638 Rebienvenue :ptikeur:

_________________


I remember tears streaming down your face
When I said, I'll never let you go, When all those shadows almost
killed your light. I remember you said, Don't leave me here alone
But all that's dead and gone and passed tonight. safe&sound
Revenir en haut Aller en bas
Zeyneb Al-Maarouf
Zeyneb Al-Maarouf
❝ HIBOUX : 166
❝ AUTRES VISAGES : une bâtarde.
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1426
❝ MIROIR : emeraude toubia
❝ CREDITS : mischief insane
❝ DIALOGUES : #336666
❝ ÂGE : vingt-deux ans
❝ STATUT SOCIAL : issue d'une noblesse qui n'a pas besoin de titres tels que comte ou duc pour connaître sa valeur.
❝ OCCUPATION : saphiroy propre sur elle, en deuxième année de diadem social et politques le jour; vendeuse de rêves le vendredi soir.

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

vous êtes adorables  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 491416638  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 797696544  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 797696544
merci à vous  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 3584230027  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 3785025955

_________________


- look like the innocent flower, but be the serpent under it -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

Bienvenue !  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 3312731127
Ça c'est un personnage qui promet !  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 523538645 j'ai hâte de pouvoir tout lire :ptikeur::ptikeur:
Revenir en haut Aller en bas
Zeyneb Al-Maarouf
Zeyneb Al-Maarouf
❝ HIBOUX : 166
❝ AUTRES VISAGES : une bâtarde.
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1426
❝ MIROIR : emeraude toubia
❝ CREDITS : mischief insane
❝ DIALOGUES : #336666
❝ ÂGE : vingt-deux ans
❝ STATUT SOCIAL : issue d'une noblesse qui n'a pas besoin de titres tels que comte ou duc pour connaître sa valeur.
❝ OCCUPATION : saphiroy propre sur elle, en deuxième année de diadem social et politques le jour; vendeuse de rêves le vendredi soir.

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

merci beaucoup  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 1947733810

_________________


- look like the innocent flower, but be the serpent under it -
Revenir en haut Aller en bas
Velvet Gaultier
Velvet Gaultier
❝ HIBOUX : 205
❝ AUTRES VISAGES : TA REINE PRÉFÉRÉE
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1480
❝ MIROIR : JENNA COLEMAN.
❝ CREDITS : BLAKE. TUBMLR. ORELSAN.
❝ DIALOGUES : INDIANRED.
❝ ÂGE : VINGT-HUIT ANS.
❝ STATUT SOCIAL : ROTURIÈRE. MAIS QU'IMPORTE?
❝ OCCUPATION : ANARCHISTE DISCRÈTE, JOURNALISTE DÉSABUSÉE, RÊVEUSE PERDUE.

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

EMERAUDE + TOI + ZEYNEB + TOUT (— J'AI OUBLIÉ DE RÉPONDRE À TON MP TROLOLOL DÉSOLÉE) = ON S'M???!!!!  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 1078141200  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 1078141200  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 1078141200  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 1078141200  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 1078141200

tellement de perfection, j'meurs. pig  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 2838774589
tu gères, rebienvenue. :ptikeur:

_________________

J'essaye, j'essaye, de faire de mon mieux Et je m'ennuie quand tout devient sérieux. En partant, je leur dis droit dans les yeux: J'aurais dû faire un peu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Elysée L. Berthelot
You don't mess with LOVE, you mess with the TRUTH.
Elysée L. Berthelot
❝ HIBOUX : 1142
❝ AUTRES VISAGES : Valentine de Boisbleau
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2642
❝ MIROIR : Leighton Meester.
❝ CREDITS : Everdeen, Tumblr, Wild Hunger.
❝ DIALOGUES : indianred
❝ ÂGE : Vingt-quatre ans.
❝ STATUT SOCIAL : Petite Noblesse (héritière du Comté d'Anjou).
❝ OCCUPATION : Beauxbâtons, en huitième année. Parcours social et politique. Comice Rubissane et membre du Cercle de la Rosière.

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

Félicitations & bienvenue

J'ai beaucoup aimé lire cette fiche I love you I love you La malédiction, son don, tout ça, c'est magnifique  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 1060857654 J'aime beaucoup Zeyneb, et j'espère qu'on pourra se trouver un lien   ☪ joy will turn to ashes in your mouth 1078141200 Comme dit par MP, je te place dans le groupe des roturiers, puisque seuls les titres français peuvent entrer dans la petite ou grande noblesse I love you La répartition ;
Merveille d’ingéniosité signée de la baguette de Nicolas Flamel, la Fontaine captive l’attention des étudiants qui l’encerclent. De son fond parsemé de mille pierres chatoyantes aux miroitements nacrés de l'eau qui y ondoient sans discontinuer, elle est somptueusement imprégnée de la féérie, la beauté de Beauxbâtons, glorieuse Académie dont on t’a longuement vanté les mérites. Les pierres elles-mêmes, tu le sais, n’ont rien d’anodin : elles sont envoûtées, vouées à accompagner tout au long de leur scolarité les élèves auxquels elles reviendront de droit — de la cérémonie de leur répartition à l’obtention de leur ultime diplôme.
Dans un silence religieux, attentifs aux indications des enseignants, les adolescents observent ton avancée et, d’un pas assuré, tu te soumets à la magie de l'exquise Fontaine. C’est une sensation étrange : l’eau se reflète sur tes traits, elle te sonde, discerne ta personnalité. Au terme d’un moment de méditation, l’une des pierres se détache de ses consœurs et jaillit à la surface. Elle est tienne, symbole de l’écrin auquel tu appartiens désormais : Saphiroy. Tu n’as pas le temps de te pencher pour la saisir : sous tes yeux ébahis, l'esprit ancestral de la Fontaine se matérialise. Tu n’en distingues que la fine main, féminine, translucide et faite d'eau, qui te rejoint paume ouverte pour t’offrir sa pierre.

Te voilà officiellement élève à Beauxbâtons.

Et ensuite ?
Félicitations, tu as passé l'épreuve de la présentation avec brio ! Il est temps à présent de penser à quelques points essentiels : il te faut passer par la case fiche de relations [ portoloin ] et, bien sûr, vérifier que ton personnage est correctement répertorié dans les différents registres du forum. Tu peux également nous faire part de tes recherches [ portoloin ] et de tes [ scénario ]. En dehors du rp, tu appartiens désormais à l'équipe phénix : pour pimenter l'ambiance, rien de tel qu'un petit jeu de compétition, rapportez le plus de points à votre équipe afin de profiter de petites surprises, plus d'informations par ici [ portoloin ]. Pour finir, n'hésite pas à profiter des actualités et de la technomagie [ portloin] mise à ta disposition.

En cas de besoin, le staff se tient à ta disposition. Amuse-toi bien !

_________________

even angels have their demons.
I had made every single mistake that you could ever possibly make. I took and I took and I took what you gave but you never noticed that I was in pain. I knew what I wanted; I went in and got it. Did all the things that you said that I wouldn't. I told you that I would never be forgotten and all in spite of you. And I'm still breathing, I'm alive.
Revenir en haut Aller en bas
Zeyneb Al-Maarouf
Zeyneb Al-Maarouf
❝ HIBOUX : 166
❝ AUTRES VISAGES : une bâtarde.
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1426
❝ MIROIR : emeraude toubia
❝ CREDITS : mischief insane
❝ DIALOGUES : #336666
❝ ÂGE : vingt-deux ans
❝ STATUT SOCIAL : issue d'une noblesse qui n'a pas besoin de titres tels que comte ou duc pour connaître sa valeur.
❝ OCCUPATION : saphiroy propre sur elle, en deuxième année de diadem social et politques le jour; vendeuse de rêves le vendredi soir.

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

merci pour les compliments et la validation :ptikeur: :ptikeur:

Velvet bien sûr que j'tm  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 797696544  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 797696544  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 1683917914  ☪ joy will turn to ashes in your mouth 2732716824
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

 ☪ joy will turn to ashes in your mouth Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

☪ joy will turn to ashes in your mouth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» And what's small turn to a friendship. [pv Aaron]
» (aria) a queen will always turn pain into power
» to turn it all around or throw it all away → raven&milla
» 05. From the ashes I will rise
» Ashes of a Hopeless Playground [RPG Urbain]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ad Astra :: Gestion des Personnages :: Le carrosse volant :: A dos d'abraxan-