AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

6 résultats trouvés pour 16

AuteurMessage
Tag 16 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: shoot across the sky (tristan)
Tristan de Colnet

Réponses: 3
Vues: 626

Rechercher dans: Malles Magiques   Tag 16 sur Ad Astra EmptySujet: shoot across the sky (tristan)    Tag 16 sur Ad Astra EmptyLun 11 Avr - 20:19
Tristan Eugène de Colnet
following the map that leads to you
Le protocole
un sourire en coin difficile à cerner, les mains tantôt dans les poches dans une posture décontractée, tantôt croisées sur son torse bombé. Une chevelure cuivrée parfois coiffée parfaitement, d'autres plutôt ébouriffée qui, dans tous les cas, ne trompe pas sur l'identité de son propriétaire. Des sourcils que certains soupçonnent d'être épilés (et le mystère perdure) et une barbe rasée de près. Quoiqu'il en soit, une apparence extrêmement contrôlée, soignée, réfléchie, pensée au millimètre. Comme un caméléon qui s'adapte aux situations : l'air détendu et nonchalant face à ses amis proches, l'allure droite et la mine sérieuse lorsqu'il a affaire à l'autorité, ou à son père. Un sourire carnassier pour ses ennemis, une moue moqueuse pour ceux qu'il apprécie.
On le dit noble, favorisé comme il l'est peu permis, bien élevé et charmant, doté de manières dignes du plus strict protocole. Et puis trop fier et trop snob, mielleux et fourbe. Paradoxal, tantôt sage et serviable puis blagueur, rusé et opportuniste. Difficile à cerner, il aime à jouer avec les masques, à montrer une facette puis à en changer. A valser entre les attitudes et les comportements selon ses interlocuteurs, on s'y perd et on ignore qui est le vrai Tristan de Colnet.
Carte d'identité
NOM, PRÉNOM(S) • De Colnet, Tristan Eugène.
AGE, NAISSANCE • né le vingt-et-un juin, à Bordeaux, il a vingt-quatre ans.
NATIONALITÉ • français.
ASCENDANCE • humain.
TITRE • noble, potentiel duc d'Aquitaine.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • neuvième année à Beauxbâtons, cursus social et politique.
JOB ETUDIANT • aucun.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • membre du club de duels.
ECRIN • écrin de jade.  
PATRONUS • un griffon.
Les notes de la duchesse
charmant • charismatique • rempli d'humour • d'apparence coincé ; fier • égocentrique ; juste • droit • loyal • fidèle ; fourbe • malicieux ; intelligent • sage • bon élève • réfléchi • stratège ; plus suiveur que leader • à la fois discret et remarquable ; méticuleux • soigneux ; optimiste • compréhensif ; taciturne • serein ; secret, se confie peu • difficile à cerner. #01 de nature sceptique, Tristan est quelqu'un de très terre-à-terre qui ne croit que ce qu'il voit, il se qualifie lui même de rationnel, un véritable cartésien. • #02 occlumens, il a commencé à apprendre à fermer son esprit à l'âge précoce de huit ans. C'est sa mère qui lui a enseigné l'art de l'occlumancie, littéralement obsédée par l'idée que l'esprit de son fils soit parfaitement imperméable aux intrusions. Ce n'est qu'au bout de quatre ans que les premiers résultats se sont fait sentir et Tristan est parvenu a maîtrisé totalement la technique l'année de ses dix-sept ans. • #03 malgré les réticences de Charles, son épouse, la duchesse acceptait de lire des contes moldus à ses fils lorsqu'ils étaient petits. Tous les soirs, une nouvelle histoire féerique emportait les trois garçons vers le pays des princesses et de leurs chevaliers en armure. Tristan a ainsi été tétanisé par la Barbe Bleue, personnage effrayant imaginé par Charles Perraud, pendant de nombreuses années. • #04 Tristan a très mal vécu l'annonce d'un remaniement de la succession du duché d'Aquitaine. Il en veut à son père de le confronter à ses frères de cette manière. Bien qu'il garde sa rancœur pour lui, il s'est fait le serment de tout faire pour obtenir à la fois le duché et ses frères, il refuse de sacrifier sa famille pour son ambition. • #05 Tristan le sait : ses cheveux sont une arme de séduction. Une chevelure cuivrée, difficile à qualifier qui fait rêver les filles, beaucoup fantasment à l'idée de passer leurs doigts dans cette tignasse reconnaissable entre toutes et dont il prend grand soin. • #06 aîné de la famille, il a prit son rôle de grand frère rapidement et intensément à cœur. Prêt à tout pour ses frères même si les circonstances actuelles ne s'y prêtent pas. Aujourd'hui, l'un de ses plus grands regrets est bien de ne leur avoir jamais dit qu'il les aime. • #07 il a prit sa première cuite au whisky pur-feu, s'enfilant une demie bouteille à lui seul. Il a été si malade le lendemain qu'il s'est promis de ne jamais retoucher à cet alcool traître et écœurant, promesse qu'il a tenu jusqu'à présent. • #08 il a appris très tôt que le mariage de ses parents était arrangé, il a également découvert l'infidélité que son père avait commise, inconsciemment, il s'est ainsi forgé une idée de l'amour peu glorieuse, le poussant à rester célibataire sans attaches autant que possible. • #09 la chasse le répugne. Il a parfaitement conscience que tous les nobles adorent la chasse mais lui considère ce sport comme particulièrement cruel et refuse de le pratiquer, malgré les insistances de ses amis. • #10 royaliste, il ne trouve rien à redire au système actuel, sûrement parce qu'il se trouve du bon côté de la barrière. Malgré son intelligence et son sens de la justice, Tristan ne voit pas -ou refuse de voir- le gouffre qui sépare la noblesse des roturiers français. • #11 il a eu une tortue pour animal de compagnie, qu'il a appelée Germaine. Elle est restée deux ans avant de disparaître, certainement en s'enfouissant dans le jardin. • #12 bon duelliste, membre du club depuis sa première année à l'académie. La spécialité de Tristan ? Les sorts non-formulés qu'il tente de perfectionner. • #13 bien que ce ne soit pas une réelle phobie, Tristan craint le vide. C'est pourquoi il ne monte pas à cheval ou évite le vol du balai. Pour autant, il apprécie certains lieux en hauteur qu'offre l'académie et ne ressent pas d'angoisse lorsqu'il s'y trouve. • #14 s'il a un grand respect pour plusieurs personnes, comme son père ou le dauphin de France, la personne qu'il tient le plus en estime reste tout simplement sa mère dont il admire le courage et la douceur. • #15 Tristan est l'un des rares à connaître le secret le plus honteux de son père : la nuit passée avec une roturière qui travaillait pour la famille autrefois. Il est également l'un des seuls à connaître l'identité de la jeune fille qui est née de cette aventure : Capucine Lescieux. • #16 ancien membre du club de théâtre, Tristan a obtenu le premier rôle d'un spectacle qui l'a vite fait changer d'avis : la tragédie de Tristan et Isolde. S'il a dû rester jusqu'au spectacle, à défaut de trouver un remplaçant, il s'est empressé de quitter le club le jour suivant la représentation. • #17 dévoué, loyal, fidèle autant d'adjectifs que l'on peut attribuer à Tristan. Sans aller jusqu'à passer pour le gentil toutou des uns ou des autres, il est néanmoins un ami de taille, voire un allié dans les situations les plus délicates. • #18 malgré un engouement massif pour les nouvelles technologies, inspirées du monde moldu, Tristan n'y voit que peu d'intérêt. Il s'est inscrit sans grande motivation sur les réseaux sociaux, principalement dans une attitude de suiveur plus que par réel plaisir. • #19 il a choisi le parcours social et politique pour ses études, dans un premier temps pour satisfaire son père, puis il y a rapidement trouvé un but, un intérêt : celui de se tourner vers la justice magique. S'il n'est pas un grand passionné de droit, Tristan se voit toutefois bien à la Chancellerie, dont le rôle et les valeurs rejoignent ce qu'il défend. • #20 membre du quatuor royal, comme beaucoup l'appellent, ce groupe composé de Nolan Le Floch, Raphaël de Valverde et du dauphin, Marien Leblois lui-même. Pour autant, si Tristan apprécie ses camarades, copains de soirée, acolytes délirants, il a dû mal à les voir comme de véritables amis, trop méfiant, trop sceptique et persuadé que le monde est rempli de manipulations et coups tordus.


Les sujets
sujets à venir
— ft. Capucine Lescieux ?
— ft. Marien Leblois, Nolan Le Floch ?


sujets en cours
king of anything ft. juliette de noblecourt
words don't come easy ft. colette peyrevigne
titre titre ft. prénom nom


sujets terminés
titre titre ft. prénom nom



Tag 16 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: (victoire) this could be paradise.
Victoire Weasley

Réponses: 4
Vues: 563

Rechercher dans: Malles Magiques   Tag 16 sur Ad Astra EmptySujet: (victoire) this could be paradise.    Tag 16 sur Ad Astra EmptyVen 1 Avr - 15:41
Victoire Apolline Weasley
when she was just a girl, she expected the world.
Le protocole de tous les petits enfants de Molly et Arthur Weasley, Victoire est l'aînée, la confidente, le modèle, parfois ✩ elle est aussi celle qu'on a toujours chargée de surveiller les plus jeunes, ce qui explique qu'elle puisse être assez moralisatrice, miss-je-sais-tout, mais aussi protectrice ✩ même si son père a été marqué par un loup-garou, elle n'a hérité que du sang de vélane de sa mère, et se considère elle même comme une hybride ✩ elle a toujours été très proches de ses parents, même si sa ressemblance frappante avec Fleur a longtemps rendu leur relation conflictuelle ✩ elle a grandi près de la mer, au Shell Cottage, et vit difficilement loin de l'océan ✩ son coin préféré de France reste la Bretagne, car ses côtes lui rappellent la beauté des Cornouailles ✩ la moitié de sa famille est française, et elle a toujours passé une grande partie de ses vacances en France, chez ses grands-parents Delacour ✩ lorsqu'elle avait six ans, Teddy lui a offert un ours en peluche qu'elle a toujours aujourd'hui, et il trône sur son lit à beauxbâtons ✩ la petite fille qu'elle était est d'ailleurs immédiatement tombée amoureuse du Lupin ce jour-la, et même s'il ne s'agissait que d'un crush d'enfance, elle a toujours su qu'elle avait un faible pour lui ✩ elle s'est toujours bien entendue avec ses oncles et tantes, et notamment Ginny, à qui elle se confiait beaucoup lorsqu'elle était adolescente ✩ si elle a longtemps fait de la danse classique, jusqu'à ses onze ans et son entrée à hogwarts, elle y préfère aujourd'hui le théâtre et la force des mots ✩ son chat s'appelle Shakespeare, en hommage à un très célèbre dramaturge anglais qu'elle affectionne ✩ son sang de vélane et ses cheveux blonds ont toujours suscité une certaine fascination allant parfois jusqu'au rejet, paradoxalement ✩ elle est franche, la blonde, comme sa mère, et elle a souvent tendance à dire tout haut ce qu'elle devrait penser tout bas, à blesser sans s'en rendre compte, parfois ✩ à hogwarts, Victoire a été répartie à serdaigle, ce qui n'a globalement surpris personne ✩ amoureuse de littérature, curieuse et avide d'apprendre, elle a choisi de s'orienter vers la médicomagie, dans l'espoir de se rendre utile ✩ bohème et indépendante, elle a tout d'une libre-penseuse, mais hérite tout de même de sa mère un certain narcissisme et un orgueil qui peuvent lui donner l'air hautaine ✩ végétarienne, elle raffole de légumes et fruits en tout genre, ainsi que de la gastronomie française - sans viande, toujours ✩ ses boissons préférées restent le vin rouge et le thé, bien qu'elle apprécie beaucoup le cidre breton que lui ramène parfois son meilleur ami, Yann ✩ grande voyageuse, elle rêve de parcourir le monde avec Teddy, et a même accroché une immense carte dans la chambre de son appartement, qu'elle colore au gré de leurs aventures ✩ paradoxalement, elle refuse d'être rangée dans une case, alors qu'elle a elle-même tendance à entretenir des préjugés sur les gens ✩ elle peut aussi bien porter des rangers un jour et des talons aiguilles le lendemain ✩ comme la plupart des membres de sa famille, elle adore le quidditch, et joue depuis toujours au poste de poursuiveuse ✩ elle a été préfète un an à hogwarts, et est aujourd'hui déléguée étrangère à beauxbâtons ✩ un esprit sain dans un corps sain pourrait être sa devise, car elle ne fume pas, boit assez peu, et pratique même le yoga lorsqu'elle en trouve le temps ✩ d'une nature assez calme et sereine en apparence, il lui arrive de se faire entraîner dans des aventures assez folles, notamment par l'une de ses amies, Orna, et elle adore ça ✩ ses cousins restés en angleterre lui manquent souvent, sans parler de son petit frère Louis, avec lequel elle communique quotidiennement ✩
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • Victoire, un prénom gorgé d'histoire qui lui colle à la peau, et qui rappelle au monde que le couple que forment ses parents s'est forgé dans le feu et dans le sang. Un symbole fort, qu'ils disent, celui du triomphe du bien sur le mal, et de la lumière sur les ténèbres. Son prénom, elle y tient autant qu'elle le déteste, mais au fond, il fait profondément partie de ce qu'elle est. Apolline, en l'honneur de sa grand-mère maternelle, Madame Delacour, avec laquelle elle entretient une relation toute particulière. Enfin vient l'incontournable Weasley, un nom que son père lui a appris à chérir et admirer, à honorer, aussi. Un patronyme source d'une immense fierté, toujours, mais qui peut aussi s'avérer dur à porter. Même en France, où il semble moins connu, il lui est toujours difficile de passer inaperçue avec un nom pareil, et souvent, cela l'épuise plus qu'elle ne veut l'avouer.
AGE, NAISSANCE • L'enfant a vu le jour à Londres, plus d'un mois avant la date prévue, à l'hôpital Sainte Mangouste. Sa date de naissance, le 2 mai 2000, s'illustre par son importance, puisqu'elle marqua les deux années d'anniversaire de la célèbre Bataille de Poudlard. Une journée lourde en significations, dont le souvenir suscite à la fois joie et tristesse, tant elle a marqué l'histoire sorcière de différentes façons. Parfois, Victoire, elle se maudit d'être née un foutu deux mai, parce que le jour où on la fête, beaucoup pleurent encore leurs morts.  
NATIONALITÉ • Comme beaucoup le savent, Victoire est anglaise de part son père, et française de part sa mère. Doux mélange qui fait d'elle le premier fruit d'une union surprenante, décriée au premier abord, mais surtout heureuse.
ASCENDANCE • Principalement humaine, bien qu'un huitième de sang de vélane coule dans ses veines, héritage maternel lui venant tout droit de son arrière grand-mère. Sur le papier, cela peut sembler dérisoire, mais il suffit de voir la manière dont elle attire et fascine pour comprendre que la créature est bel et bien enfouie en elle. Au final, son sang est et restera mêlé, et à vrai dire, elle s'en fiche pas mal.
TITRE • Simple roturière, naturellement, et même après sept années passées en France, l'étiquette et la noblesse la laissent encore perplexe. Bien qu'habituée depuis l'enfance aux us et coutumes de la société française, Victoire persiste à penser qu'une société juste ne peut qu'être égalitaire. Après tout, ce sont bien des sorciers persuadés que le sang impur n'égalait pas le pur qui ont fait couler le sang de sa propre famille durant la guerre, et même si cette blessure n'est pas sienne, Victoire porte sur ses épaules un traumatisme bien réel.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • Septième année, la demoiselle termine ses DIADEMS au sein de la prestigieuse école de magie française, qu'elle a eu le privilège d'intégrer après cinq années d'études à Poudlard. À la grande surprise de ses proches, elle a décidé de suivre le parcours scientifique, et se destine à la médicomagie.
JOB ETUDIANT • Aucun, la jeune femme s'applique à faire passer ses études en priorité, et estime ne pas avoir la moindre minute à consacrer un job étudiant. Elle oublie parfois de préciser qu'elle aurait bien plus de temps libre si elle ne passait pas la majorité de ses week-ends avec Teddy, à crapahuter ici et la.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • Fière membre de la délégation étrangère venue tout droit de l'école de magie anglaise Poudlard, elle a été élue déléguée par ses pairs pour la deuxième année consécutive. La jeune femme met un point d'honneur à honorer cette responsabilité, qui lui rappelle l'époque où elle était préfète de sa maison, Serdaigle, à Poudlard. Elle est également membre du club des Chorégies, au sein duquel elle s'adonne à une activité qui l'anime et la passionne : le théâtre.
ECRIN • Amethysse, car elle a de cet écrin un mode de vie assez bohème, de libre penseuse, une franchise parfois mordante et un côté un peu artiste et rêveur qu'elle exprime notamment à travers ses passions pour le théâtre et la littérature.

PATRONUS • Son enfance passée au bord de la mer se marie parfaitement avec son patronus, puisque c'est une majestueuse orque qui jaillit de sa baguette lorsqu'elle essaie d'en produire un.
GROUPE • Les Roturiers.  
Les notes de la duchesse mutine, malicieuse, réservée, indépendante, insolente, esprit libre, peut sembler hautaine, exigeante, naturellement élégante, autoritaire, franche, parfois brutale, curieuse, sarcastique, voyageuse, aventurière, réfléchie, rêveuse, romantique, rancunière, orgueilleuse, bornée, susceptible, parfois mesquine, studieuse, créative, gracieuse, moralisatrice, protectrice, organisée, instinctive, méfiante, un poil égoïste, directe
Blondeur extrême, presque irréelle, comme si ses longues mèches dorées guettaient en permanence l’attention du soleil. Peau laiteuse rosie par le moindre coup de vent, marquée de quelques tâches de rousseurs imperceptibles, ici et la. Traits fins hérités de sa mère, beauté au sang mêlé, humaine et vélane. Portrait craché, qu’ils disent. Air mutin, sourire solaire, rare mais sincère. Cheveux au vent, odeur saline, pieds nus enfoncés dans le sable de la plage qui borde la Chaumière aux coquillages. Saveurs fruitées, tantôt acides, tantôt suaves, sa gourmandise à elle. Tartes au citron, thés à la menthe, gastronomie orientale. Robes courtes et légères, allures insouciantes lorsqu’elle est avec les siens. Élégance naturelle, démarche aérienne, français teinté d’un léger accent anglais, charmant pour certains, risible pour d’autres. Littérature française, volumes poussiéreux feuilletés étendue dans l’herbe, ou même au coin du feu. Rêves à foison, escapades nocturnes, envies soudaines de voyages, de départs, d’évasion. Cours de théâtre, amour de la scène et de la comédie, longues heures passées à mémoriser des textes à proclamer. Répliques acerbes, tendances moralisatrices, aînée autoritaire et protectrice. Longues nattes, boucles d'oreilles, bracelet à breloques qui la suit depuis l'adolescence. Verres de vin rouge, lèvres carmin, éclats de rires.


— « Vic » ; « Vicky » ; « Weasley » ; « Mini-fleur » ; « La blonde » ; « Chef » ; « Indiana Jones » ; « Veggie » ;

#01. Victoire. Deux mai. Un poids sur ses épaules, depuis sa naissance. Une impression de n'être parfois qu'un trophée vivant, qu'une manière de rappeler au monde que deux ans avant sa naissance, le sang d'innocents a coulé. Une identité dont elle ne peut défaire, qu'elle apprend à apprivoiser, mais qui fait toujours naître en elle une intense culpabilité. Chaque année, alors qu'elle souffle ses bougies, Victoire se souvient. Alors qu'on la célèbre, d'autres pleurent leurs morts. Fred, un oncle qu'elle n'a jamais connu. Remus et Tonks, les parents de l'homme qu'elle aime. Et d'autres, tant d'individus qui auraient dû vivre, si seulement ils n'avaient pas rendu leur dernier souffle au terme d'une guerre sanglante. Elle n'a jamais aimé fêter son anniversaire, Victoire, et préfèrerait parfois qu'on l'oublie, le deux mai. #02. Aînée, première née, c'est d'abord vers elle que les regards se sont tournés. Responsabilité, maturité et protection font naturellement partie d'elle, puisqu'elle est depuis longtemps habituée à garder un oeil sur ses trop nombreux cousins, lors des réunions de famille. Exigeante, parfois moralisatrice, elle reste de très bon conseil, cette grande cousine, et elle connait bon nombre de secrets qui ne franchiront jamais la barrière de ses lèvres. Les déboires sentimentaux de Rose, les cahiers noircis d'encre de Louis, les dessins griffonnés d'Albus, tout est encore gravé dans sa mémoire, la confidente, l'oreille attentive. #03. Portrait craché de sa mère, encore et toujours, une phrase qu'elle entend en boucle depuis sa naissance. Exaspérante, parfois, flatteuse, lorsqu'elle est d'humeur plus conciliante. Victoire a presque tout hérité de Fleur, ses traits fins, son sang de vélane, son corps longiligne, sa moue, sa franchise dérangeante, son élégance, son orgueil, tout. Pourtant, à ses yeux, les choses n'ont pas à être si tranchées, et elle se plait à rappeler à tous que son goût pour le voyage et l'évasion lui vient sans aucun doute de Bill. Le père et la fille sont de vrais baroudeurs, et parmi ses plus beaux souvenirs d'enfance se trouvent ceux partagés avec son père, seuls, perdus au milieu des paysages à couper le souffle des Cornouailles. #04. Vélane, créature sulfureuse, sanguine, fascinante. Son arrière grand-mère en était une, et un huitième de sang vélan coule dans ses veines. La proportion semble infime, mais elle est bien réelle, et cela se ressent. Les regards insistants, masculins comme féminins, elle y est habituée, et les trouve généralement plus exaspérants que flatteur. #05. Franco-anglaise, ou anglo-française, une part importante de son identité, bien qu'elle se sente souvent bien plus anglaise que française. Les moments passés avec sa famille maternelle, l'envoûtante littérature française, Molière, Balzac, le vin rouge, sont autant de signes que Fleur lui a bien transmis quelque chose de ses racines, et autant de raisons qui ont fait naître en elle l'envie d'étudier en France. Souvent, on s'étonne que son français soit encore teinté d'un léger accent anglais, et la remarque a le don de lui arracher un sourire. Peut-être le fait elle exprès, Victoire, refuse de se fondre dans la masse des autres élèves qui décidément, n'ont pas cette petite marque de fabrique qu'elle se crée. #06. Végétarienne, pleine de convictions, une ténacité dont personne n'est encore venu à bout. Depuis ses quinze ans, elle refuse de toucher au moindre bout de viande, et se fiche bien des moqueries que cela peut susciter. Douce ironie, lorsqu'on sait que son père, marqué par un loup-garou dans sa jeunesse, est parfaitement capable d'engloutir un boeuf entier en une semaine. #07. Comédienne. La scène, l'adrénaline, l'art de se glisser dans la peau d'un autre avec tant de conviction que l'on y croirait aveuglément. Elle aime se donner en spectacle, Victoire, elle aime briller, qu'on la regarde, qu'on se suspende à ses lèvres alors qu'elle déclame ses répliques. Douée, elle l'est, dotée d'une excellente mémoire et d'une étonnante capacité à sortir de sa propre peau pour se glisser dans celle des autres. Il n'est pas rare de la croiser dans les couloirs de Beauxbâtons une épaisse liasse de parchemins dans une main, et une pomme couleur rouge sang dans l'autre. #08. Bohème. Victoire, c'est le romantisme, et une vision assez idéaliste de la vie. Carpe diem, elle vit au jour le jour, a souvent des difficultés à se projeter dans l'avenir, peut se montrer hésitante, parfois, lorsque la décision ne lui semble pas couler de source. S'il n'en tenait qu'à elle, elle se serait déjà enfuie en compagnie de Teddy, et ne vivrait que d'amour et d'eau fraîche, loin de tous les tracas du quotidien. Le simple fait d'imaginer la réaction démesurée de ses parents calme instantanément ses ardeurs, tant l'étonnant couple lupin et vélan qu'ils forment peut se montrer hystérique, du moins à ses yeux. #09. Future médicomage, ce qui surprend encore sa famille, habituée à la voir plongée dans les livres et la littérature. Surprenante, Victoire, excellente élève dans tous les domaines, elle se voit une vocation en la médecine, en la guérison. Peut-être est-ce parce qu'on lui a trop longtemps reproché d'être égoïste, à la belle, peut-être a-t-elle réalisé qu'elle ne veut pas passer sa vie à écrire ou même sur les planches, succès éphémère et fugace. Elle veut servir, Victoire, elle veut être utile, et par-dessus tout, elle veut apprendre. Le sang et les blessures ne l'effraient pas, et même si elle n'en a pas l'air, elle a le coeur bien accroché. #10. Ancienne Serdaigle, la maison de l'intelligence et de la finesse, de la créativité et de la soif de connaissances. Perchée dans sa tour d'ivoire, sa maison anglaise lui manque, puisqu'elle y a passé cinq belles années de sa vie. La plupart de ses amis, ses complices, se trouvent encore à poudlard, et elle correspond plus que régulièrement avec eux par le biais de longues lettres truffées de citations diverses, de références qu'eux seuls peuvent comprendre. #11. Libre-penseuse, féministe convaincue, c'est ainsi qu'elle se plait à se qualifier, Victoire, lorsqu'on lui demande son avis à n'importe quel sujet. La politique, particulièrement, lui semble souvent bien trop polarisée, notamment en France. Les nobles, les roturiers. Conflit manichéen aux allures éternelles. La dichotomie entre l'aristocratie et le reste du peuple français la dépasse, et elle ne se prive pas de témoigner un profond mépris face à cette manière de classer les individus selon leur naissance. C'est ce qui, en Angleterre, a failli coûter la vie à ses parents et à toute sa famille, ces questions de sang pur et impur, qui au fond, divisèrent autant les sorciers anglais que les questions autour de la noblesse en France. #12. Noël est de loin sa fête préférée, bien que sa saison favorite reste le printemps. Les pulls Weasley, tricotés par Molly, marqués d'une seule et même lettre - le V, dans son cas. Les cadeaux, les rires partagés, les longues tablées qui s'étirent au fur et à mesure que la famille grandit. Oui, Victoire adore Noël, son atmosphère toute particulière et sa magie, et restera toujours de ce côté la une grande enfant. #13. La mer, qu'elle peut contempler depuis la fenêtre de sa chambre de la Chaumière aux coquillages, la fascine et l'attire depuis qu'elle est en âge de se perdre dans son immensité. Fille de l'eau, amoureuse des odeurs salines, Victoire ne se sent réellement chez elle que lorsque ses pieds s'enfoncent dans le sable fin, lêchés par les vagues et l'écume qu'elles produisent. Vieillir face à l'océan, parcourir le monde sur un bateau, faire de la plongée dans les caraïbes. Il n'est guère surprenant que son patronus soit une orque, car si elle le pouvait, Victoire passerait toute sa vie au bord de l'eau. #14. Voyageuse, avide d'évasion et de découvertes, Victoire est de ces personnes qui rêveraient de faire le tour du monde, et qui n'en ont jamais assez vu. Curieuse de tout, fascinée par l'autre et par l'idée que d'autres cultures et civilisations vivent en ce monde, elle s'entend généralement bien avec tous les étudiants venus de l'étranger, tant elle brûle d'envie d'entendre ce qu'ils ont à dire et de savoir d'où ils viennent. Depuis deux années consécutives, elle est élue déléguée afin de les représenter, et cela ne surprend plus personne, au vu de la popularité dont elle jouit au sein de la communauté étrangère de Beauxbâtons. #15. Anti-conformiste, souvent, loin d'être marginale, elle reste peu désireuse de se fondre dans une masse et d'entrer dans une case. Pas d'étiquettes, humeur changeante, elle peut parfaitement porter des talons aiguilles un jour, et des rangers le lendemain. Ceux à qui ça pose problème n'ont qu'à la fuir, car sa franchise exacerbée saura bien vite les remettre à leur place. #16. Quidditch, une activité sportive qu'elle apprécie, tant elle semble faire partie de son patrimoine génétique. Si l'eau est son élément, l'air peut être sa drogue, et elle aime voler, surplomber les plaines et les forêts, s'évader, tout simplement. Longtemps poursuiveuse pour l'équipe de Serdaigle, en Angleterre, elle joue également ici dans l'une des équipes de l'école. Lorsqu'elle n'est pas sur la pelouse du terrain de quidditch ou sur les planches d'une scène de théâtre, elle est probablement quelque part en train de faire du yoga. « Un esprit sain dans un corps sain », vous dirait-elle. #17. Shakespeare, le nom d'un dramaturge anglais extrêmement célèbre, certes, mais aussi et surtout le nom dont elle a affublé son chat adoré, une énorme boule de poil angora au pelage gris et aux yeux d'un bleu perçant. Offert par ses grands-parents lorsqu'elle a reçu sa lettre d'admission pour beauxbâtons, l'animal a maintenant sept ans, et se distingue par sa légendaire tendance à déchiqueter tout ce qui se trouve à sa portée. Il n'est généralement pas bien loin de sa maîtresse, et elle le trimballe un peu partout, y compris chez Teddy lorsqu'elle y passe le week-end.


Les liens recherchés


❖ Prénom Nom ;
description du lien. mots clés, instants qui résument la relation.

❖ Prénom Nom ;
description du lien. mots clés, instants qui résument la relation.

❖ Prénom Nom ;
description du lien. mots clés, instants qui résument la relation.
Tag 16 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: (victoire) when she was just a girl, she expected the world.
Victoire Weasley

Réponses: 15
Vues: 912

Rechercher dans: A dos d'abraxan   Tag 16 sur Ad Astra EmptySujet: (victoire) when she was just a girl, she expected the world.    Tag 16 sur Ad Astra EmptySam 26 Mar - 15:28
Victoire Apolline Weasley
And dreamed of paradise every time she closed her eyes.



Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • Victoire, un prénom gorgé d'histoire qui lui colle à la peau, et qui rappelle au monde que le couple que forment ses parents s'est forgé dans le feu et dans le sang. Un symbole fort, qu'ils disent, celui du triomphe du bien sur le mal, et de la lumière sur les ténèbres. Son prénom, elle y tient autant qu'elle le déteste, mais au fond, il fait profondément partie de ce qu'elle est. Apolline, en l'honneur de sa grand-mère maternelle, Madame Delacour, avec laquelle elle entretient une relation toute particulière. Enfin vient l'incontournable Weasley, un nom que son père lui a appris à chérir et admirer, à honorer, aussi. Un patronyme source d'une immense fierté, toujours, mais qui peut aussi s'avérer dur à porter. Même en France, où il semble moins connu, il lui est toujours difficile de passer inaperçue avec un nom pareil, et souvent, cela l'épuise plus qu'elle ne veut l'avouer.
AGE, NAISSANCE • L'enfant a vu le jour à Londres, plus d'un mois avant la date prévue, à l'hôpital Sainte Mangouste. Sa date de naissance, le 2 mai 2000, s'illustre par son importance, puisqu'elle marqua les deux années d'anniversaire de la célèbre Bataille de Poudlard. Une journée lourde en significations, dont le souvenir suscite à la fois joie et tristesse, tant elle a marqué l'histoire sorcière de différentes façons. Parfois, Victoire, elle se maudit d'être née un foutu deux mai, parce que le jour où on la fête, beaucoup pleurent encore leurs morts.  
NATIONALITÉ • Comme beaucoup le savent, Victoire est anglaise de part son père, et française de part sa mère. Doux mélange qui fait d'elle le premier fruit d'une union surprenante, décriée au premier abord, mais surtout heureuse.
ASCENDANCE • Principalement humaine, bien qu'un huitième de sang de vélane coule dans ses veines, héritage maternel lui venant tout droit de son arrière grand-mère. Sur le papier, cela peut sembler dérisoire, mais il suffit de voir la manière dont elle attire et fascine pour comprendre que la créature est bel et bien enfouie en elle. Au final, son sang est et restera mêlé, et à vrai dire, elle s'en fiche pas mal.
TITRE • Simple roturière, naturellement, et même après sept années passées en France, l'étiquette et la noblesse la laissent encore perplexe. Bien qu'habituée depuis l'enfance aux us et coutumes de la société française, Victoire persiste à penser qu'une société juste ne peut qu'être égalitaire. Après tout, ce sont bien des sorciers persuadés que le sang impur n'égalait pas le pur qui ont fait couler le sang de sa propre famille durant la guerre, et même si cette blessure n'est pas sienne, Victoire porte sur ses épaules un traumatisme bien réel.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • Septième année, la demoiselle termine ses DIADEMS au sein de la prestigieuse école de magie française, qu'elle a eu le privilège d'intégrer après cinq années d'études à Poudlard. À la grande surprise de ses proches, elle a décidé de suivre le parcours scientifique, et se destine à la médicomagie.
JOB ETUDIANT • Aucun, la jeune femme s'applique à faire passer ses études en priorité, et estime ne pas avoir la moindre minute à consacrer un job étudiant. Elle oublie parfois de préciser qu'elle aurait bien plus de temps libre si elle ne passait pas la majorité de ses week-ends avec Teddy, à crapahuter ici et la.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • Fière membre de la délégation étrangère venue tout droit de l'école de magie anglaise Poudlard, elle a été élue déléguée par ses pairs pour la deuxième année consécutive. La jeune femme met un point d'honneur à honorer cette responsabilité, qui lui rappelle l'époque où elle était préfète de sa maison, Serdaigle, à Poudlard. Elle est également membre du club des Chorégies, au sein duquel elle s'adonne à une activité qui l'anime et la passionne : le théâtre.
ECRIN • choix 1 : (Amethysse), car elle a de cet écrin un mode de vie assez bohème, de libre penseuse, une franchise parfois mordante et un côté un peu artiste et rêveur qu'elle exprime notamment à travers ses passions pour le théâtre et la littérature.
Choix 2 : (Saphiroy), car elle a de cet écrin la finesse et l'élégance, ainsi qu'une certaine pudeur.
PATRONUS • Son enfance passée au bord de la mer se marie parfaitement avec son patronus, puisque c'est une majestueuse orque qui jaillit de sa baguette lorsqu'elle essaie d'en produire un.
GROUPE • Les Roturiers.
Le protocole Fille aînée de Bill et Fleur, responsable dès l'enfance de ses trop nombreux cousins, conseillère et modèle, confidente et boîte à secrets. Portrait craché de sa mère, toujours, franchise mordante et élégance déstabilisante. Un huitième de sang vélan qui coule dans ses veines, fascine, séduit et attire les hommes comme des mouches autour d'elle. Franco-anglaise, prise entre deux familles, deux nations, deux cultures, parfois. Vin rouge, littérature et gastronomie. Libre-penseuse, armée de convictions tenaces, végétarienne et comédienne, esprit bohème qui s'évade en permanence vers des contrées lointaines. Baroudeuse, attrait pour l'inconnu hérité de son père, citoyenne du monde, parfois, lorsqu'elle met de côté ses propres origines pour s'en imaginer de nouvelles. Future médicomage, une vocation, un besoin de se rendre utile et de se confronter à de véritables défis. Amoureuse, follement romantique, liée depuis des années à son précieux Teddy, impossible de s'envisager sans lui. Talons aiguilles un jour, rangers le lendemain, refus d'entrer dans une case pour faire plaisir aux autres, refus de se conformer aux stéréotypes qui régissent souvent la société. Féministe convaincue, ardente, le calme et la sérénité qu'on lui voue parfois peuvent voler en éclat si on la provoque sur ce dernier point. Quidditch, yoga, un esprit sain dans un corps sain, vous dirait-elle, entre un Carpe diem lâché avec le sourire, et un Alea jacta est enthousiaste.


Les notes de la duchesse mutine, malicieuse, réservée, indépendante, insolente, esprit libre, peut sembler hautaine, exigeante, naturellement élégante, autoritaire, franche, parfois brutale, curieuse, sarcastique, voyageuse, aventurière, réfléchie, rêveuse, romantique, rancunière, orgueilleuse, bornée, susceptible, parfois mesquine, studieuse, créative, gracieuse, moralisatrice, protectrice, organisée, instinctive, méfiante, un poil égoïste, directe
Blondeur extrême, presque irréelle, comme si ses longues mèches dorées guettaient en permanence l’attention du soleil. Peau laiteuse rosie par le moindre coup de vent, marquée de quelques tâches de rousseurs imperceptibles, ici et la. Traits fins hérités de sa mère, beauté au sang mêlé, humaine et vélane. Portrait craché, qu’ils disent. Air mutin, sourire solaire, rare mais sincère. Cheveux au vent, odeur saline, pieds nus enfoncés dans le sable de la plage qui borde la Chaumière aux coquillages. Saveurs fruitées, tantôt acides, tantôt suaves, sa gourmandise à elle. Tartes au citron, thés à la menthe, gastronomie orientale. Robes courtes et légères, allures insouciantes lorsqu’elle est avec les siens. Élégance naturelle, démarche aérienne, français teinté d’un léger accent anglais, charmant pour certains, risible pour d’autres. Littérature française, volumes poussiéreux feuilletés étendue dans l’herbe, ou même au coin du feu. Rêves à foison, escapades nocturnes, envies soudaines de voyages, de départs, d’évasion. Cours de théâtre, amour de la scène et de la comédie, longues heures passées à mémoriser des textes à proclamer. Répliques acerbes, tendances moralisatrices, aînée autoritaire et protectrice. Longues nattes, boucles d'oreilles, bracelet à breloques qui la suit depuis l'adolescence. Verres de vin rouge, lèvres carmin, éclats de rires.


— « Vic » ; « Vicky » ; « Weasley » ; « Mini-fleur » ; « La blonde » ; « Chef » ; « Indiana Jones » ; « Veggie » ;

#01. Victoire. Deux mai. Un poids sur ses épaules, depuis sa naissance. Une impression de n'être parfois qu'un trophée vivant, qu'une manière de rappeler au monde que deux ans avant sa naissance, le sang d'innocents a coulé. Une identité dont elle ne peut défaire, qu'elle apprend à apprivoiser, mais qui fait toujours naître en elle une intense culpabilité. Chaque année, alors qu'elle souffle ses bougies, Victoire se souvient. Alors qu'on la célèbre, d'autres pleurent leurs morts. Fred, un oncle qu'elle n'a jamais connu. Remus et Tonks, les parents de l'homme qu'elle aime. Et d'autres, tant d'individus qui auraient dû vivre, si seulement ils n'avaient pas rendu leur dernier souffle au terme d'une guerre sanglante. Elle n'a jamais aimé fêter son anniversaire, Victoire, et préfèrerait parfois qu'on l'oublie, le deux mai. #02. Aînée, première née, c'est d'abord vers elle que les regards se sont tournés. Responsabilité, maturité et protection font naturellement partie d'elle, puisqu'elle est depuis longtemps habituée à garder un oeil sur ses trop nombreux cousins, lors des réunions de famille. Exigeante, parfois moralisatrice, elle reste de très bon conseil, cette grande cousine, et elle connait bon nombre de secrets qui ne franchiront jamais la barrière de ses lèvres. Les déboires sentimentaux de Rose, les cahiers noircis d'encre de Louis, les dessins griffonnés d'Albus, tout est encore gravé dans sa mémoire, la confidente, l'oreille attentive. #03. Portrait craché de sa mère, encore et toujours, une phrase qu'elle entend en boucle depuis sa naissance. Exaspérante, parfois, flatteuse, lorsqu'elle est d'humeur plus conciliante. Victoire a presque tout hérité de Fleur, ses traits fins, son sang de vélane, son corps longiligne, sa moue, sa franchise dérangeante, son élégance, son orgueil, tout. Pourtant, à ses yeux, les choses n'ont pas à être si tranchées, et elle se plait à rappeler à tous que son goût pour le voyage et l'évasion lui vient sans aucun doute de Bill. Le père et la fille sont de vrais baroudeurs, et parmi ses plus beaux souvenirs d'enfance se trouvent ceux partagés avec son père, seuls, perdus au milieu des paysages à couper le souffle des Cornouailles. #04. Vélane, créature sulfureuse, sanguine, fascinante. Son arrière grand-mère en était une, et un huitième de sang vélan coule dans ses veines. La proportion semble infime, mais elle est bien réelle, et cela se ressent. Les regards insistants, masculins comme féminins, elle y est habituée, et les trouve généralement plus exaspérants que flatteur. #05. Franco-anglaise, ou anglo-française, une part importante de son identité, bien qu'elle se sente souvent bien plus anglaise que française. Les moments passés avec sa famille maternelle, l'envoûtante littérature française, Molière, Balzac, le vin rouge, sont autant de signes que Fleur lui a bien transmis quelque chose de ses racines, et autant de raisons qui ont fait naître en elle l'envie d'étudier en France. Souvent, on s'étonne que son français soit encore teinté d'un léger accent anglais, et la remarque a le don de lui arracher un sourire. Peut-être le fait elle exprès, Victoire, refuse de se fondre dans la masse des autres élèves qui décidément, n'ont pas cette petite marque de fabrique qu'elle se crée. #06. Végétarienne, pleine de convictions, une ténacité dont personne n'est encore venu à bout. Depuis ses quinze ans, elle refuse de toucher au moindre bout de viande, et se fiche bien des moqueries que cela peut susciter. Douce ironie, lorsqu'on sait que son père, marqué par un loup-garou dans sa jeunesse, est parfaitement capable d'engloutir un boeuf entier en une semaine. #07. Comédienne. La scène, l'adrénaline, l'art de se glisser dans la peau d'un autre avec tant de conviction que l'on y croirait aveuglément. Elle aime se donner en spectacle, Victoire, elle aime briller, qu'on la regarde, qu'on se suspende à ses lèvres alors qu'elle déclame ses répliques. Douée, elle l'est, dotée d'une excellente mémoire et d'une étonnante capacité à sortir de sa propre peau pour se glisser dans celle des autres. Il n'est pas rare de la croiser dans les couloirs de Beauxbâtons une épaisse liasse de parchemins dans une main, et une pomme couleur rouge sang dans l'autre. #08. Bohème. Victoire, c'est le romantisme, et une vision assez idéaliste de la vie. Carpe diem, elle vit au jour le jour, a souvent des difficultés à se projeter dans l'avenir, peut se montrer hésitante, parfois, lorsque la décision ne lui semble pas couler de source. S'il n'en tenait qu'à elle, elle se serait déjà enfuie en compagnie de Teddy, et ne vivrait que d'amour et d'eau fraîche, loin de tous les tracas du quotidien. Le simple fait d'imaginer la réaction démesurée de ses parents calme instantanément ses ardeurs, tant l'étonnant couple lupin et vélan qu'ils forment peut se montrer hystérique, du moins à ses yeux. #09. Future médicomage, ce qui surprend encore sa famille, habituée à la voir plongée dans les livres et la littérature. Surprenante, Victoire, excellente élève dans tous les domaines, elle se voit une vocation en la médecine, en la guérison. Peut-être est-ce parce qu'on lui a trop longtemps reproché d'être égoïste, à la belle, peut-être a-t-elle réalisé qu'elle ne veut pas passer sa vie à écrire ou même sur les planches, succès éphémère et fugace. Elle veut servir, Victoire, elle veut être utile, et par-dessus tout, elle veut apprendre. Le sang et les blessures ne l'effraient pas, et même si elle n'en a pas l'air, elle a le coeur bien accroché. #10. Ancienne Serdaigle, la maison de l'intelligence et de la finesse, de la créativité et de la soif de connaissances. Perchée dans sa tour d'ivoire, sa maison anglaise lui manque, puisqu'elle y a passé cinq belles années de sa vie. La plupart de ses amis, ses complices, se trouvent encore à poudlard, et elle correspond plus que régulièrement avec eux par le biais de longues lettres truffées de citations diverses, de références qu'eux seuls peuvent comprendre. #11. Libre-penseuse, féministe convaincue, c'est ainsi qu'elle se plait à se qualifier, Victoire, lorsqu'on lui demande son avis à n'importe quel sujet. La politique, particulièrement, lui semble souvent bien trop polarisée, notamment en France. Les nobles, les roturiers. Conflit manichéen aux allures éternelles. La dichotomie entre l'aristocratie et le reste du peuple français la dépasse, et elle ne se prive pas de témoigner un profond mépris face à cette manière de classer les individus selon leur naissance. C'est ce qui, en Angleterre, a failli coûter la vie à ses parents et à toute sa famille, ces questions de sang pur et impur, qui au fond, divisèrent autant les sorciers anglais que les questions autour de la noblesse en France. #12. Noël est de loin sa fête préférée, bien que sa saison favorite reste le printemps. Les pulls Weasley, tricotés par Molly, marqués d'une seule et même lettre - le V, dans son cas. Les cadeaux, les rires partagés, les longues tablées qui s'étirent au fur et à mesure que la famille grandit. Oui, Victoire adore Noël, son atmosphère toute particulière et sa magie, et restera toujours de ce côté la une grande enfant. #13. La mer, qu'elle peut contempler depuis la fenêtre de sa chambre de la Chaumière aux coquillages, la fascine et l'attire depuis qu'elle est en âge de se perdre dans son immensité. Fille de l'eau, amoureuse des odeurs salines, Victoire ne se sent réellement chez elle que lorsque ses pieds s'enfoncent dans le sable fin, lêchés par les vagues et l'écume qu'elles produisent. Vieillir face à l'océan, parcourir le monde sur un bateau, faire de la plongée dans les caraïbes. Il n'est guère surprenant que son patronus soit une orque, car si elle le pouvait, Victoire passerait toute sa vie au bord de l'eau. #14. Voyageuse, avide d'évasion et de découvertes, Victoire est de ces personnes qui rêveraient de faire le tour du monde, et qui n'en ont jamais assez vu. Curieuse de tout, fascinée par l'autre et par l'idée que d'autres cultures et civilisations vivent en ce monde, elle s'entend généralement bien avec tous les étudiants venus de l'étranger, tant elle brûle d'envie d'entendre ce qu'ils ont à dire et de savoir d'où ils viennent. Depuis deux années consécutives, elle est élue déléguée afin de les représenter, et cela ne surprend plus personne, au vu de la popularité dont elle jouit au sein de la communauté étrangère de Beauxbâtons. #15. Anti-conformiste, souvent, loin d'être marginale, elle reste peu désireuse de se fondre dans une masse et d'entrer dans une case. Pas d'étiquettes, humeur changeante, elle peut parfaitement porter des talons aiguilles un jour, et des rangers le lendemain. Ceux à qui ça pose problème n'ont qu'à la fuir, car sa franchise exacerbée saura bien vite les remettre à leur place. #16. Quidditch, une activité sportive qu'elle apprécie, tant elle semble faire partie de son patrimoine génétique. Si l'eau est son élément, l'air peut être sa drogue, et elle aime voler, surplomber les plaines et les forêts, s'évader, tout simplement. Longtemps poursuiveuse pour l'équipe de Serdaigle, en Angleterre, elle joue également ici dans l'une des équipes de l'école. Lorsqu'elle n'est pas sur la pelouse du terrain de quidditch ou sur les planches d'une scène de théâtre, elle est probablement quelque part en train de faire du yoga. « Un esprit sain dans un corps sain », vous dirait-elle. #17. Shakespeare, le nom d'un dramaturge anglais extrêmement célèbre, certes, mais aussi et surtout le nom dont elle a affublé son chat adoré, une énorme boule de poil angora au pelage gris et aux yeux d'un bleu perçant. Offert par ses grands-parents lorsqu'elle a reçu sa lettre d'admission pour beauxbâtons, l'animal a maintenant sept ans, et se distingue par sa légendaire tendance à déchiqueter tout ce qui se trouve à sa portée. Il n'est généralement pas bien loin de sa maîtresse, et elle le trimballe un peu partout, y compris chez Teddy lorsqu'elle y passe le week-end.



L'écrivain anonyme PSEUDO / PRÉNOM •  Julie/TIGRE. ÂGE • vingt-ans. PRÉSENCE • 7/7 jours, au maximum  Tag 16 sur Ad Astra 3786358816 COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM • via bazzart. COMMENTAIRE(S) • il est magnifique, bravo pour ce joli travail  Tag 16 sur Ad Astra 1060857654  AVATAR • gabriella wilde. CREDITS • yumiita. MOT DE LA FIN •  Tag 16 sur Ad Astra 3584230027
Tag 16 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: first name always, last name hungry (juliette)
Juliette de Noblecourt

Réponses: 2
Vues: 900

Rechercher dans: Malles Magiques   Tag 16 sur Ad Astra EmptySujet: first name always, last name hungry (juliette)    Tag 16 sur Ad Astra EmptyVen 25 Mar - 23:26
Juliette Blanche Noblecourt
brighter than sunshine
Le protocole Elle rit, chante, crie, danse. Juliette est à elle seule une bouffée de la liberté la plus absolue. Elle est vraie, intense, et vivre à ses côtés ? C'est comme se projeter dans une tornade, sauter en parachute pour la première fois, embrasser son premier amour. Elle fait partie de ces rares personnes à vous donner la foi de continuer, la foi de croire en la vie par sa seule présence à vos côtés. Juliette, c'est un sourire, un éclat de rire, des plaisanteries constantes, une attention délicate et sincère portée au plus oublié des sorciers.

Juliette, c'est aussi une anti-conformiste. Une membre d'un cercle secret dédié à l'amusement le plus exacerbé et représentatif d'une démocratie tant désirée. Juliette, elle n'oublie personne, à part elle-même. Elle incarne pour certains un espoir que des nobles puissent adhérer à la cause égalitaire, à une méritocratie. Alors forcément, Juliette, y en a qui ne l'aiment pas. Mais quand par le plus grand des malheurs vous la provoquez, elle répond par un de ses rires guillerets ou nonchalants, parce qu'elle n'a pas le temps pour la haine, la colère ou le dédain. La vie est trop courte, dit-elle. Autant vivre chaque seconde comme si c'était la dernière, ajoute la rousse en sautillant dans les couloirs vides de l'Académie. Juliette, c'est aussi des hormones et des blagues grivoises, parce qu'elle est libérée. Au diable la pudeur et les tabous. Elle n'a pas non plus le temps pour ça. C'est les petits plaisirs de la vie dont elle ne saurait se passer Juliette. Elle sait le véritable sens de notre existence, et se contente de valeurs simples. La famille, par exemple. La loyauté et la dévotion envers son sang, cette famille ducale de Bourgogne réputée pour leur dévouement extrême envers leur propre blason. Les de Noblecourt, c'est une unité solide et invincible. Un peu comme Juliette et les Compagnons.

C'est un grain de folie, une fille entièrement déjantée qui n'a pas peur du ridicule. Les convenances et les protocoles, elle les connait par coeur Juliette. C'est une duchesse de Noblecourt et on s'étonne. Parce que si les aristocrates étaient tous comme elle, les révolutionnaires n'auraient plu raison d'être. Elle oublie souvent, Juliette, que les sorciers sont titrés. Elle parle au Prince de France, d'Egypte même, leur tape violemment le dos comme s'ils s'étaient des amis de longue date, tapote les fesses du futur Cardinal sans aucune retenue avant de partir glousser et encourager les amours interdits d'une princesse pour son irlandais. Juliette, c'est un culot sans pareil, et un manque notoire d'intérêt pour le futur, une provocation.

Juliette, elle aime comme on aime au premier jour. Intensément, fiévreusement. Chacune de ses histoires est une romance endiablée dont l'envie de liberté finit par l'emporter. Parce que, Ju', on peut pas l'enchaîner. Mais parce qu'elle est vraie, sa sincérité, et ses sentiments à fleur de peau en font une personne bien trop sensible. N'ayez crainte, vous ne verrez jamais le rayon de soleil de Beauxbâtons disparaître, car Juliette, elle sait bien dissimuler ses peines. Elle essaie de les étouffer fébrilement, en se persuadant que la vie n'a pas le temps pour ses simagrées. Juliette, c'est un piège qui se referme sur elle-même, parce qu'on ne la voit que comme le clown de l'Académie, la fille à l'éternel rire et plaisanterie facile, la duchesse un peu trop libérée, la nana un peu folle qui vous surprend à chaque seconde, la jumelle de Capucine Lescieux. Ils ne réalisent pas, les autres, qu'elle est aussi fragile et vulnérable qu'eux.
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • juliette blanche de noblecourt.
AGE, NAISSANCE • à reims (29/11/2000), vingt-deux ans.
NATIONALITÉ • française.
ASCENDANCE • humaine.
TITRE • fille benjamine de l'actuel duc de Bourgogne-Franche Comté : Léandre. Elle est donc issue de la haute noblesse et porte le titre de duchesse.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • septième année, parcours art & littérature magique.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • incapable de rester plus de quelques semaines dans le même club. Concernant les obédiences, elle est une ancienne membre du Cercle de la Rosière. Aujourd'hui rejetée par ses anciennes amies elle est cependant devenue l'une des deux chefs des Compagnons avec Capucine Lescieux.
PATRONUS • un pigeon.
Les notes de la duchesse grivoise, drôle, déjantée, passionnée, désintéressée, malicieuse, rieuse, indépendante, chaleureuse, taquine, perspicace, spontanée, affective, pleine d'énergie et d'enthousiasme, débridée, sans gêne, difficulté à prendre des décisions, tendance à l'inconstance, facilement distraite de ses tâches, pleine d'entrain et vitalité, non conventionnelle, épicurienne, lascive, tendance à s'accrocher à des situations négatives, mener plusieurs choses en même temps, phobie d'être contrôlée et limitée, attache peu d'importance au rangement, rancœur irrationnelle envers toute forme de rigidité, dramatique, théâtrale, trop magnanime, rarement prise au sérieux.

#1 Son enthousiasme et son optimisme ont toujours été des qualités qui la démarquaient des autres. Cependant pour certains, Juliette est une jeune femme qui peut paraître agaçante tant elle semble prendre tout à la légère. Elle est celle qui intervient avec une plaisanterie vaseuse dans les situations critiques ou les conflits dantesques. Elle ne se vexe et ne s'énerve que très rarement, car pour elle, la vie n'est rien d'autre qu'une grande partie de rigolade. #2 Mais de Noblecourt n'en reste pas moins une éternelle pacifiste, elle joue souvent le rôle de médiatrice lorsque les circonstances l'exigent réellement, raison de son élection à la tête des Compagnons. #3 Juliette n'est jamais satisfaite de ce qu'elle a. L'herbe est toujours plus verte ailleurs, ce qui fait d'elle quelqu'un de foncièrement versatile. #4 baignée d'un idéalisme presque enfantin, et d'une âme de romantique éperdue.




#1 Juliette est une ardente cinéphile à la fois moldue et sorcière, il n'est pas rare de la voir personnifier en pleine conversation une réplique qu'elle considère culte, ou des personnages et acteurs célèbres. #2 Elle est abonnée à Naked Wizard depuis ses dix-sept ans. Et elle vient d'apprendre que le magazine cessera de publier des photos de nues à partir de juin 2022. Elle veut juste mourir. - Pas grave, se répète-t-elle sans grande conviction, youporn is still there. Même si ce ne sont que des moldus, c'est mieux que rien.  #3 Suivant le cours de photomagie, elle a pour habitude de prendre en photo toutes les choses inutiles qu'elle voit lorsqu'elle a un appareil entre les mains. Que cela soit un genou, une tige d'herbe, ou des fesses.  #4 Elle est aussi abonnée à la rubrique "amour" de MSBA (Ma Sorcière Bien Aimée), ce dont se moque ouvertement sa meilleure amie Capucine #5 Juliette a déjà failli faire une syncope lorsque le chanteur Oreste La Jouvence, célèbre pour son tube de l'été « mange mes citrouilles et mes fenouils. » a annoncé qu'il déménagerait à Paris.  #6  Surnomme  son bras-droit chez les Compagnons, Capucine : Capu-string ou Ca-pucelle, parfois même Capute.  #7  aime par-dessus tout inventer des phrases pseudo-intellectuelles, qui en vérité, n’ont aucun sens. #8 extrêmement exubérante, Juliette s'exprime autant avec ses bras, son visage, ses innombrables grimaces, qu'avec des paroles. Cela fait d'elle une personne naturellement théâtrale. #9 Assez extravagante, son langage cru n'est pas au goût de tous. Absolument sans gêne elle peut facilement choquer les plus maniérés. Elle guette les réactions à chacune de ses taquineries, et adore voir les expressions offensées de certains. La jeune femme parvient cependant à se calmer lorsque les circonstances l'exigent véritablement. Elle est simplement un provocatrice inoffensive, une sorcière qui s'amuse à taquiner sans cesse par plaisir de surprendre autrui, une douce maladroite quand il s'agit d'humour. #10 La jeune femme a tendance à voler ("momentanément emprunter" préfère-t-elle plutôt dire) les téléphones portables de son entourage, afin de personnaliser toutes leurs sonneries. Elle attribue toujours une chanson paillarde telle que "ouh la Salope, va laver ton cul malpropre" ou ridicule dès qu'elle arrive à son nom. Et s'amuse ensuite à appeler ses victimes quand ces derniers sont en plein cours. #11  Juliette a une playlist nommée “pansé mon keur bléssé :'( ” qu'elle écoute en boucle quand elle n'a pas le moral. #12  n'aime pas réellement lorsque Capucine ricane, elle lui fait penser à une "hyène en manque". #13 lorsque certains essaient de lui soutirer des informations sur les Compagnons, Juliette s'en amuse et fait croire des mensonges plus extravagants les uns que les autres. Quelques uns la soupçonnent en effet parfois d'être l'une de leurs membres. #14 Comme Capustring (oui, encore elle) aime le dire : Juliette a le feu aux fesses. #15 Elle adore l'obédience des Compagnons, et leur esprit de groupe. Le fait qu'ils soient tous sur un même pied d'égalité, et que les titres ne revêtent plus aucune importance la rendent admirative et encore plus amourachée de ce cercle populaire. #16 Lorsque Juliette a quitté volontairement le Cercle de la Rosière, en deuxième année, et qu'elle a commencé à sympathiser avec des roturiers (parmi eux ses futurs amis Compagnons), énormément de proches de noble naissance lui ont tourné le dos. Si elle semble absolument indifférente face à ces détracteurs aujourd'hui, ayant réussi à se forger une certaine carapace depuis, Juliette reste irrémédiablement blessée dès que l'un de ces détracteurs est un ancien ami. Elle cherche par tous moyens à enterrer la hache de guerre. Ce que n'apprécie pas forcément Capucine, qui lui reproche de n'avoir aucune fierté. #17 En dehors de l'obédience et de son humour, Juliette est notamment connue pour sa sociabilité et l'enthousiasme avec lequel elle intègre les étudiants étrangers. #18 Parce que la demoiselle est une romantique et une glousseuse professionnelle, elle s'extasie dès lors qu'un couple se forme, et aime croire qu'elle est une "matchmaker". Pour cause, avec Capucine, Juliette crée de l'Amortentia et le revend aux fangirls désespérées du Paris sorcier. Ça la fait rire sur le coup, et ça aide Capupute à se faire du fric. Il n'y a rien de répréhensible là dedans...pas vrai ?


Les sujets
sujets à venir
— ft morgane
— ft. Elysée Berthelot
— ft. orna
— ft. anselm
- ft. coyote

sujets en cours

sujets archivés
family, duty, honor ft. antoine de noblecourt
king of anything ft. tristan de colnet
still in my blood ft. marien leblois
Tag 16 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: — mélancolie cruelle (tristan)
Tristan de Colnet

Réponses: 11
Vues: 1116

Rechercher dans: A dos d'abraxan   Tag 16 sur Ad Astra EmptySujet: — mélancolie cruelle (tristan)    Tag 16 sur Ad Astra EmptyMar 9 Fév - 17:03
Tristan Eugène de Colnet
i think i'm moving but i go nowhere.
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • De Colnet, un nom connu pour sa proximité avec le pouvoir, les hommes de cette famille sont connus pour leur place proche de la couronne, on les dit prêts à de nombreux sacrifices pour leurs souverains, de véritables hommes de main en bien plus raffinés. Tout le monde sait qu'ils sont, depuis plusieurs générations, le bras droit du roi, tout le monde sait qu'ils arrangent les affaires de la famille royale mais personne n'est capable de dire ce qu'ils font exactement. Et surtout, cette famille est connue pour être noble et en possession depuis plusieurs décennies du duché le plus imposant de France : l'Aquitaine. Tristan, comme celui de la tragédie. Coïncidence troublante, il a été choisi pour interpréter ce même personnage lors de sa première année dans la troupe de théâtre. Quoiqu'il en soit, il fallait un prénom remarquable pour le premier né de la famille. Eugène, son second prénom porte la marque maternelle qui semble apprécier les prénoms commençant par "e" comme le prouvent les seconds prénoms de ses deux autres fils.
AGE, NAISSANCE • né le vingt-et-un juin, jour de l'été, jour symbole de joie durant lequel les moldus français fêtent depuis plusieurs années la musique. Jour où le soleil est à son zénith, comme un signe de grandeur, un signe que ce premier enfant brillerait. Il a désormais vingt-quatre ans. La tradition familiale veut que les de Colnet naissent à Bordeaux chef-lieu du duché, dans l'une des cliniques privées les plus réputées.
NATIONALITÉ • français.
ASCENDANCE • humain, le sang des de Colnet n'a jamais été souillé par une créature autre qu'humaine. Un hybride ne serait pas toléré au sein de cette lignée qui se vante d'être si pure et si noble depuis des décennies.
TITRE • noble depuis des générations, depuis que sa famille a acquit le duché d'Aquitaine. Tristan quant à lui se voit déjà futur duc, contrôlant le vaste empire terrien de sa famille. Normalement héritier direct puisqu'il est l'aîné, tout cela a été remis en cause par son père qui veut le meilleur pour lui succéder, ainsi, il est depuis quelques années maintenant en concurrence pour le duché avec ses deux frères cadets.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • neuvième année à Beauxbâtons, la dernière ligne droite, comme une évidence pour lui de poursuivre ses études jusqu'au plus éminent, au plus prestigieux grade. La pression des examens se fait sentir et il a réfléchi tout l'été au sujet qu'il aborderait dans sa thèse pour le cursus social et politique, choisi dans un but purement stratégique, pour satisfaire son père, et non par réelle vocation.
JOB ETUDIANT • aucun, nul besoin d'un emploi d'appoint quand on dispose de terres et de richesses comme les de Colnet.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • membre du club de duels, la compétition lui plait beaucoup, elle le motive, le pousse à donner le meilleur. Les duels sont de bons moyens pour Tristan d'évacuer sa colère et également de perfectionner ses sortilèges. Il a fait partie du club de théâtre pendant un an avant d'arrêter. Ses amis de longue date ont également tenté de le convaincre de faire de la chasse mais impossible pour lui de monter sur un cheval sereinement.
ECRIN • choix 1 : écrin de jade, son sens aiguisé de la justice, malgré son rang a beaucoup influencé sa répartition. Une intelligence et une certaine patience sont aussi des caractéristiques d'un jadérial. Son côté coincé, noble trop pète-sec a aussi poussé la fontaine à l'envoyer dans l'écrin vert.  
Choix 2 : écrin de saphir, être toujours présentable, suivre le protocole et sauver les apparences, voilà les qualités d'un parfait saphirois. La ruse et l'intelligence, d'autres caractéristiques typiques des saphirois sont présentes chez le jeune de Colnet toutefois moins prononcées que le sens du charme et de l'élégance du jeune homme.  
PATRONUS • un griffon, symbole éloquent, une créature alliant le lion, majestueux, et l'aigle, puissant roi des airs, Tristan est fier de son patronus qu'il trouve particulièrement noble et synonyme de grandeur.
GROUPE • haute noblesse.
Le protocole un sourire en coin difficile à cerner, les mains tantôt dans les poches dans une posture décontractée, tantôt croisées sur son torse bombé. Une chevelure cuivrée parfois coiffée parfaitement, d'autres plutôt ébouriffée qui, dans tous les cas, ne trompe pas sur l'identité de son propriétaire. Des sourcils que certains soupçonnent d'être épilés (et le mystère perdure) et une barbe rasée de près. Quoiqu'il en soit, une apparence extrêmement contrôlée, soignée, réfléchie, pensée au millimètre. Comme un caméléon qui s'adapte aux situations : l'air détendu et nonchalant face à ses amis proches, l'allure droite et la mine sérieuse lorsqu'il a affaire à l'autorité, ou à son père. Un sourire carnassier pour ses ennemis, une moue moqueuse pour ceux qu'il apprécie.
On le dit noble, favorisé comme il l'est peu permis, bien élevé et charmant, doté de manières dignes du plus strict protocole. Et puis trop fier et trop snob, mielleux et fourbe. Paradoxal, tantôt sage et serviable puis blagueur, rusé et opportuniste. Difficile à cerner, il aime à jouer avec les masques, à montrer une facette puis à en changer. A valser entre les attitudes et les comportements selon ses interlocuteurs, on s'y perd et on ignore qui est le vrai Tristan de Colnet.


Les notes de la duchesse #apparences : charmant • charismatique • rempli d'humour • d'apparence coincé ; #orgueil : fier • égocentrique ; #valeurs : juste • droit • loyal • fidèle ; #ruse : fourbe • malicieux ; #esprit : intelligent • sage • bon élève • réfléchi • stratège ; #conformisme : plus suiveur que leader • à la fois discret et remarquable ; #méthodique : méticuleux • soigneux ; #qualités : optimiste • compréhensif ; #calme : taciturne • serein ; #mystère : secret, se confie peu • difficile à cerner. #01 de nature sceptique, Tristan est quelqu'un de très terre-à-terre qui ne croit que ce qu'il voit, il se qualifie lui même de rationnel, un véritable cartésien. • #02 occlumens, il a commencé à apprendre à fermer son esprit à l'âge précoce de huit ans. C'est sa mère qui lui a enseigné l'art de l'occlumancie, littéralement obsédée par l'idée que l'esprit de son fils soit parfaitement imperméable aux intrusions. Ce n'est qu'au bout de quatre ans que les premiers résultats se sont fait sentir et Tristan est parvenu a maîtrisé totalement la technique l'année de ses dix-sept ans. • #03 malgré les réticences de Charles, son épouse, la duchesse acceptait de lire des contes moldus à ses fils lorsqu'ils étaient petits. Tous les soirs, une nouvelle histoire féerique emportait les trois garçons vers le pays des princesses et de leurs chevaliers en armure. Tristan a ainsi été tétanisé par la Barbe Bleue, personnage effrayant imaginé par Charles Perraud, pendant de nombreuses années. • #04 Tristan a très mal vécu l'annonce d'un remaniement de la succession du duché d'Aquitaine. Il en veut à son père de le confronter à ses frères de cette manière. Bien qu'il garde sa rancœur pour lui, il s'est fait le serment de tout faire pour obtenir à la fois le duché et ses frères, il refuse de sacrifier sa famille pour son ambition. • #05 Tristan le sait : ses cheveux sont une arme de séduction. Une chevelure cuivrée, difficile à qualifier qui fait rêver les filles, beaucoup fantasment à l'idée de passer leurs doigts dans cette tignasse reconnaissable entre toutes et dont il prend grand soin. • #06 aîné de la famille, il a prit son rôle de grand frère rapidement et intensément à cœur. Prêt à tout pour ses frères même si les circonstances actuelles ne s'y prêtent pas. Aujourd'hui, l'un de ses plus grands regrets est bien de ne leur avoir jamais dit qu'il les aime. • #07 il a prit sa première cuite au whisky pur-feu, s'enfilant une demie bouteille à lui seul. Il a été si malade le lendemain qu'il s'est promis de ne jamais retoucher à cet alcool traître et écœurant, promesse qu'il a tenu jusqu'à présent. • #08 il a appris très tôt que le mariage de ses parents était arrangé, il a également découvert l'infidélité que son père avait commise, inconsciemment, il s'est ainsi forgé une idée de l'amour peu glorieuse, le poussant à rester célibataire sans attaches autant que possible. • #09 la chasse le répugne. Il a parfaitement conscience que tous les nobles adorent la chasse mais lui considère ce sport comme particulièrement cruel et refuse de le pratiquer, malgré les insistances de ses amis. • #10 royaliste, il ne trouve rien à redire au système actuel, sûrement parce qu'il se trouve du bon côté de la barrière. Malgré son intelligence et son sens de la justice, Tristan ne voit pas -ou refuse de voir- le gouffre qui sépare la noblesse des roturiers français. • #11 il a eu une tortue pour animal de compagnie, qu'il a appelée Germaine. Elle est restée deux ans avant de disparaître, certainement en s'enfouissant dans le jardin. • #12 bon duelliste, membre du club depuis sa première année à l'académie. La spécialité de Tristan ? Les sorts non-formulés qu'il tente de perfectionner. • #13 bien que ce ne soit pas une réelle phobie, Tristan craint le vide. C'est pourquoi il ne monte pas à cheval ou évite le vol du balai. Pour autant, il apprécie certains lieux en hauteur qu'offre l'académie et ne ressent pas d'angoisse lorsqu'il s'y trouve. • #14 s'il a un grand respect pour plusieurs personnes, comme son père ou le dauphin de France, la personne qu'il tient le plus en estime reste tout simplement sa mère dont il admire le courage et la douceur. • #15 Tristan est l'un des rares à connaître le secret le plus honteux de son père : la nuit passée avec une roturière qui travaillait pour la famille autrefois. Il est également l'un des seuls à connaître l'identité de la jeune fille qui est née de cette aventure : Capucine Lescieux. • #16 ancien membre du club de théâtre, Tristan a obtenu le premier rôle d'un spectacle qui l'a vite fait changer d'avis : la tragédie de Tristan et Isolde. S'il a dû rester jusqu'au spectacle, à défaut de trouver un remplaçant, il s'est empressé de quitter le club le jour suivant la représentation. • #17 dévoué, loyal, fidèle autant d'adjectifs que l'on peut attribuer à Tristan. Sans aller jusqu'à passer pour le gentil toutou des uns ou des autres, il est néanmoins un ami de taille, voire un allié dans les situations les plus délicates. • #18 malgré un engouement massif pour les nouvelles technologies, inspirées du monde moldu, Tristan n'y voit que peu d'intérêt. Il s'est inscrit sans grande motivation sur les réseaux sociaux, principalement dans une attitude de suiveur plus que par réel plaisir. • #19 il a choisi le parcours social et politique pour ses études, dans un premier temps pour satisfaire son père, puis il y a rapidement trouvé un but, un intérêt : celui de se tourner vers la justice magique. S'il n'est pas un grand passionné de droit, Tristan se voit toutefois bien à la Chancellerie, dont le rôle et les valeurs rejoignent ce qu'il défend. • #20 membre du quatuor royal, comme beaucoup l'appellent, ce groupe composé de Nolan Le Floch, Raphaël de Valverde et du dauphin, Marien Leblois lui-même. Pour autant, si Tristan apprécie ses camarades, copains de soirée, acolytes délirants, il a dû mal à les voir comme de véritables amis, trop méfiant, trop sceptique et persuadé que le monde est rempli de manipulations et coups tordus. •

L'écrivain anonyme PSEUDO / PRÉNOM •  holmes, Lucie ou Lulu pour les intimes.  :perv:  ÂGE • l'âge d'une cougar.  :gaah:  PRÉSENCE • 365 / 7 jours. COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM • dans ma culotte.  (a)  COMMENTAIRE(S) • j'aime les licornes. AVATAR • Sam Claflin. CREDITS • crick (avatar). MOT DE LA FIN • anticonstitutionnellement.
Tag 16 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: JULIETTE, you got a smile that knocks me down.
Juliette de Noblecourt

Réponses: 1
Vues: 701

Rechercher dans: A dos d'abraxan   Tag 16 sur Ad Astra EmptySujet: JULIETTE, you got a smile that knocks me down.    Tag 16 sur Ad Astra EmptyJeu 18 Juin - 22:49
Juliette Blanche de Noblecourt
brighter than sunshine
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • Cela peut s'avérer surprenant mais la jeune femme adore ses prénoms et son nom associés, à tel point qu'elle se demande si sa mère ne serait en réalité pas elle-même ayant voyagé avec un retourneur de temps, pour se procréer et se donner naissance. Quelle idée, vraiment. En réalité, Juliette est un prénom revenant régulièrement dans l'arbre généalogique de sa famille paternelle : les de Noblecourt. Un hasard fort accommodant pour la mère de la sorcière, qui a toujours affectionné les oeuvres moldues de Shakespeare, et un poème éponyme de l'Humaniste sorcier Émile Padechance. Quant à son deuxième prénom, il s'agit davantage d'un prénom usuel, presque traditionnel, au sein de sa famille maternelle : les de Boisbleau.
AGE, NAISSANCE • Juliette a vu le jour lors d'une douce matinée d'automne, à Reims, il y a de cela vingt deux années. Dernière de la famille, elle a souvent désiré une petite soeur ou un frère cadet afin de le cajoler, lui faire manger des scarabées, de la boue, ou la forcer à embrasser un crapaud pour qu'il se change en prince. Son souhait ne s'est évidemment jamais concrétisé en raison de la séparation officieuse de ses parents.
NATIONALITÉ • La famille de Noblecourt n'a pas hésité au fil des siècles à unir ses descendants à des étrangers de noble naissance, cela afin d'éviter les alliances de sang trop proches entre les Maisons nobiliaires de France. Pour autant, la dernière génération est de nationalité française, Juliette étant donc née en France et ayant également des parents français.
ASCENDANCE • humaine.
TITRE • quand on la croise au détour d'un couloir ou dans une rue commerçante de Paris, ce n'est pas tant son port de tête altier ou sa prestance aristocratique que l'on remarque, mais ce charisme pétillant et ce grain de folie si caractéristique à la jolie rousse, alors forcément, seul un spectateur avisé peut deviner qu'elle est la cadette de l'honorable et respecté Léandre de Noblecourt, duc de Bourgogne-Franche Comté. Cela lui fait donc hériter du tant convoité titre de duchesse. Si son père n'a pas encore décidé lequel de ses trois enfants serait le futur responsable du duché, il semble plus qu'évident qu'il n'oserait jamais le confier à sa petite Juliette. Celle-ci est trop éloignée du modèle de l'héritier vu par les nobles.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • septième et donc dernière année obligatoire pour la jeune femme. Par ailleurs, après de maintes discussions avec son père des années plutôt, ce dernier a consenti à ce qu'elle ne suive pas le parcours qu'il désirait, à savoir le cursus social et politique. Certes, l'étude des moldus la tentait plus de que raison, mais la jeune fille sentait au plus profond d'elle-même que seul le cursus artistique lui permettrait de s'épanouir véritablement.
JOB ETUDIANT • aucun.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • Aussi instable que son écrin, Juliette entre et ressort des clubs de Beauxbâtons comme s'il s'agissait de moulins. Club de peinture, d'escrime, de théâtre, de poésie (ce club lui a cependant été interdit, puisqu'elle ne savait que rédiger des poèmes obscènes et pervers. Le jour de son bannissement est d'ailleurs mémorable, certains étudiants l'ayant vue ricaner comme un porc face aux visages scandalisés des poètes en herbe), seul le club de duels semble trouver grâce à ses yeux, et encore. Tout comme les clubs officiels de Beauxbâtons, Juliette a une histoire tumultueuse avec les obédiences. Si son jeune oncle, son frère et sa soeur ont eu un parcours remarquable chez les Onze, la rousse, elle, fut tout de suite contactée par la Rosière, deux mois avant son entrée à Beauxbâtons. Membre du sélect Cercle pendant plusieurs mois, elle a fini par quitter volontairement le groupe, créant moult protestations. Elle fut recrutée tout aussi rapidement par l'obédience des Compagnons, lui attribuant un parcours atypique. Son adhésion, cependant, fut décisif pour la suite de sa scolarité tant les deux obédiences sont à l'opposé l'une de l'autre. Malgré le fait d'être passée d'un extrême à l'autre, la jeune femme assume pleinement ses actes, à tel point qu'elle a été élue Chef des Compagnons un an auparavant. Elle refuse néanmoins de choisir son successeur, estimant que les Compagnons devraient procéder à une élection démocratique à l'instar des moldus français. La jeune sorcière répugne à chercher son héritier, la méthode lui rappelant beaucoup trop celle de la monarchie du royaume magique de France.  
ECRIN • choix 1 : (améthysse), pleine d'humour et d'auto-dérision, anti-conformiste, indécise, épicurienne.
Choix 2 : (rubissan), passion indubitable pour la vie, intense, exaltée, émotive. Elle a fini à Rubissan, même si son premier choix était améthysse.
PATRONUS • Comme la plupart de sa famille, tous s’attendait à un patronus évoquant le blason du clan de Noblecourt. Ce ne fut cependant guère un félin qui jaillit de sa baguette en bois, mais un minuscule et fort ridicule pigeon. Il gambadait allègrement sur ses pattes avant de prendre son envol sous les rires de ses camarades. Blessée dans son estime, elle tenta vainement de changer son patronus par la suite. Un pigeon restait un pigeon.
GROUPE • haute noblesse.
Le protocole Elle rit, chante, crie, danse. Juliette est à elle seule une bouffée de la liberté la plus absolue. Elle est vraie, intense, et vivre à ses côtés ? C'est comme se projeter dans une tornade, sauter en parachute pour la première fois, embrasser son premier amour. Elle fait partie de ces rares personnes à vous donner la foi de continuer, la foi de croire en la vie par sa seule présence à vos côtés. Juliette, c'est un sourire, un éclat de rire, des plaisanteries constantes, une attention délicate et sincère portée au plus oublié des sorciers.

Juliette, c'est aussi une anti-conformiste. Une membre d'un cercle secret dédié à l'amusement le plus exacerbé et représentatif d'une démocratie tant désirée. Juliette, elle n'oublie personne, à part elle-même. Elle incarne pour certains un espoir que des nobles puissent adhérer à la cause égalitaire, à une méritocratie. Alors forcément, Juliette, y en a qui ne l'aiment pas. Mais quand par le plus grand des malheurs vous la provoquez, elle répond par un de ses rires guillerets ou nonchalants, parce qu'elle n'a pas le temps pour la haine, la colère ou le dédain. La vie est trop courte, dit-elle. Autant vivre chaque seconde comme si c'était la dernière, ajoute la rousse en sautillant dans les couloirs vides de l'Académie. Juliette, c'est aussi des hormones et des blagues grivoises, parce qu'elle est libérée. Au diable la pudeur et les tabous. Elle n'a pas non plus le temps pour ça. C'est les petits plaisirs de la vie dont elle ne saurait se passer Juliette. Elle sait le véritable sens de notre existence, et se contente de valeurs simples. La famille, par exemple. La loyauté et la dévotion envers son sang, cette famille ducale de Bourgogne réputée pour leur dévouement extrême envers leur propre blason. Les de Noblecourt, c'est une unité solide et invincible. Un peu comme Juliette et les Compagnons.

C'est un grain de folie, une fille entièrement déjantée qui n'a pas peur du ridicule. Les convenances et les protocoles, elle les connait par coeur Juliette. C'est une duchesse de Noblecourt et on s'étonne. Parce que si les aristocrates étaient tous comme elle, les révolutionnaires n'auraient plu raison d'être. Elle oublie souvent, Juliette, que les sorciers sont titrés. Elle parle au Prince de France, d'Egypte même, leur tape violemment le dos comme s'ils s'étaient des amis de longue date, tapote les fesses du futur Cardinal sans aucune retenue avant de partir glousser et encourager les amours interdits d'une princesse pour son irlandais. Juliette, c'est un culot sans pareil, et un manque notoire d'intérêt pour le futur, une provocation.

Juliette, elle aime comme on aime au premier jour. Intensément, fiévreusement. Chacune de ses histoires est une romance endiablée dont l'envie de liberté finit par l'emporter. Parce que, Ju', on peut pas l'enchaîner. Mais parce qu'elle est vraie, sa sincérité, et ses sentiments à fleur de peau en font une personne bien trop sensible. N'ayez crainte, vous ne verrez jamais le rayon de soleil de Beauxbâtons disparaître, car Juliette, elle sait bien dissimuler ses peines. Elle essaie de les étouffer fébrilement, en se persuadant que la vie n'a pas le temps pour ses simagrées. Juliette, c'est un piège qui se referme sur elle-même, parce qu'on ne la voit que comme le clown de l'Académie, la fille à l'éternel rire et plaisanterie facile, la duchesse un peu trop libérée, la nana un peu folle qui vous surprend à chaque seconde, la jumelle de Capucine Lescieux. Ils ne réalisent pas, les autres, qu'elle est aussi fragile et vulnérable qu'eux.


Les notes de la duchesse grivoise, drôle, déjantée, passionnée, désintéressée, malicieuse, rieuse, indépendante, chaleureuse, taquine, perspicace, spontanée, affective, pleine d'énergie et d'enthousiasme, débridée, sans gêne, difficulté à prendre des décisions, tendance à l'inconstance, facilement distraite de ses tâches, pleine d'entrain et vitalité, non conventionnelle, épicurienne, lascive, tendance à s'accrocher à des situations négatives, mener plusieurs choses en même temps, phobie d'être contrôlée et limitée, attache peu d'importance au rangement, rancœur irrationnelle envers toute forme de rigidité, dramatique, théâtrale, trop magnanime, rarement prise au sérieux.

#1 Son enthousiasme et son optimisme ont toujours été des qualités qui la démarquaient des autres. Cependant pour certains, Juliette est une jeune femme qui peut paraître agaçante tant elle semble prendre tout à la légère. Elle est celle qui intervient avec une plaisanterie vaseuse dans les situations critiques ou les conflits dantesques. Elle ne se vexe et ne s'énerve que très rarement, car pour elle, la vie n'est rien d'autre qu'une grande partie de rigolade. #2 Mais de Noblecourt n'en reste pas moins une éternelle pacifiste, elle joue souvent le rôle de médiatrice lorsque les circonstances l'exigent réellement, raison de son élection à la tête des Compagnons. #3 Juliette n'est jamais satisfaite de ce qu'elle a. L'herbe est toujours plus verte ailleurs, ce qui fait d'elle quelqu'un de foncièrement versatile. #4 baignée d'un idéalisme presque enfantin, et d'une âme de romantique éperdue.




#1 Juliette est une ardente cinéphile à la fois moldue et sorcière, il n'est pas rare de la voir personnifier en pleine conversation une réplique qu'elle considère culte, ou des personnages et acteurs célèbres. #2 Elle est abonnée à Naked Wizard depuis ses dix-sept ans. Et elle vient d'apprendre que le magazine cessera de publier des photos de nues à partir de juin 2022. Elle veut juste mourir. - Pas grave, se répète-t-elle sans grande conviction, youporn is still there. Même si ce ne sont que des moldus, c'est mieux que rien.  #3 Suivant le cours de photomagie, elle a pour habitude de prendre en photo toutes les choses inutiles qu'elle voit lorsqu'elle a un appareil entre les mains. Que cela soit un genou, une tige d'herbe, ou des fesses.  #4 Elle est aussi abonnée à la rubrique "amour" de MSBA (Ma Sorcière Bien Aimée), ce dont se moque ouvertement sa meilleure amie Capucine #5 Juliette a déjà failli faire une syncope lorsque le chanteur Oreste La Jouvence, célèbre pour son tube de l'été « mange mes citrouilles et mes fenouils. » a annoncé qu'il déménagerait à Paris.  #6  Surnomme  son bras-droit chez les Compagnons, Capucine : Capu-string ou Ca-pucelle, parfois même Capute.  #7  aime par-dessus tout inventer des phrases pseudo-intellectuelles, qui en vérité, n’ont aucun sens. #8 extrêmement exubérante, Juliette s'exprime autant avec ses bras, son visage, ses innombrables grimaces, qu'avec des paroles. Cela fait d'elle une personne naturellement théâtrale. #9 Assez extravagante, son langage cru n'est pas au goût de tous. Absolument sans gêne elle peut facilement choquer les plus maniérés. Elle guette les réactions à chacune de ses taquineries, et adore voir les expressions offensées de certains. La jeune femme parvient cependant à se calmer lorsque les circonstances l'exigent véritablement. Elle est simplement un provocatrice inoffensive, une sorcière qui s'amuse à taquiner sans cesse par plaisir de surprendre autrui, une douce maladroite quand il s'agit d'humour. #10 La jeune femme a tendance à voler ("momentanément emprunter" préfère-t-elle plutôt dire) les téléphones portables de son entourage, afin de personnaliser toutes leurs sonneries. Elle attribue toujours une chanson paillarde telle que "ouh la Salope, va laver ton cul malpropre" ou ridicule dès qu'elle arrive à son nom. Et s'amuse ensuite à appeler ses victimes quand ces derniers sont en plein cours. #11  Juliette a une playlist nommée “pansé mon keur bléssé :'( ” qu'elle écoute en boucle quand elle n'a pas le moral. #12  n'aime pas réellement lorsque Capucine ricane, elle lui fait penser à une "hyène en manque". #13 lorsque certains essaient de lui soutirer des informations sur les Compagnons, Juliette s'en amuse et fait croire des mensonges plus extravagants les uns que les autres. Quelques uns la soupçonnent en effet parfois d'être l'une de leurs membres. #14 Comme Capustring (oui, encore elle) aime le dire : Juliette a le feu aux fesses. #15 Elle adore l'obédience des Compagnons, et leur esprit de groupe. Le fait qu'ils soient tous sur un même pied d'égalité, et que les titres ne revêtent plus aucune importance la rendent admirative et encore plus amourachée de ce cercle populaire. #16 Lorsque Juliette a quitté volontairement le Cercle de la Rosière, en deuxième année, et qu'elle a commencé à sympathiser avec des roturiers (parmi eux ses futurs amis Compagnons), énormément de proches de noble naissance lui ont tourné le dos. Si elle semble absolument indifférente face à ces détracteurs aujourd'hui, ayant réussi à se forger une certaine carapace depuis, Juliette reste irrémédiablement blessée dès que l'un de ces détracteurs est un ancien ami. Elle cherche par tous moyens à enterrer la hache de guerre. Ce que n'apprécie pas forcément Capucine, qui lui reproche de n'avoir aucune fierté. #17 En dehors de l'obédience et de son humour, Juliette est notamment connue pour sa sociabilité et l'enthousiasme avec lequel elle intègre les étudiants étrangers. #18 Parce que la demoiselle est une romantique et une glousseuse professionnelle, elle s'extasie dès lors qu'un couple se forme, et aime croire qu'elle est une "matchmaker". Pour cause, avec Capucine, Juliette crée de l'Amortentia et le revend aux fangirls désespérées du Paris sorcier. Ça la fait rire sur le coup, et ça aide Capupute à se faire du fric. Il n'y a rien de répréhensible là dedans...pas vrai ?



L'écrivain anonyme PSEUDO / PRÉNOM •   :keukin:  ÂGE •  :keukin:  PRÉSENCE •  :keukin: COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM •  :keukin:  COMMENTAIRE(S) •  :keukin:  AVATAR •  :keukin: CREDITS • :keukin: MOT DE LA FIN •  :keukin:
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers: