AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

9 résultats trouvés pour 4

AuteurMessage
Tag 4 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: Alexandre de Colnet
Alexandre de Colnet

Réponses: 3
Vues: 542

Rechercher dans: Malles Magiques   Tag 4 sur Ad Astra EmptySujet: Alexandre de Colnet    Tag 4 sur Ad Astra EmptyMar 14 Juin - 17:47
Alexandre Edouard de Colnet
“Pas trop d'isolement ; pas trop de relations ; le juste milieu, voilà la sagesse.” Confucius
Le protocole L’âme enfantine d’Alexandre le retient encore dans un temps suspendu, bercé par l’imaginaire. Le jeune homme est travailleur mais effacé. Il voudrait se faire martial comme ses ainés mais cela est peine perdue. Il a un tempérament différent… S’il s’est lancé dans la course à la succession du duché d’Aquitaine, ce n’est pas par soif de justice ni par esprit de compétition. Il veut juste prouver qu’il peut être quelqu’un, sans être l’éternel dernier, certes doué pour l’étude mais perdu dans une famille où il s’échine à se faire une place. On le croit taciturne parce qu’il est victime d’une sublime timidité, on le croit rêveur parce qu’il se plait à cultiver son esprit créatif. Alexandre de Colnet est une histoire d’humilité et de discrétion, œuvrant à la ruche sans jamais se plaindre et sans se faire remarquer. L’énigme qu’il a le plus de mal à éclaircir se pose sur sa propre identité. Le cadet ne sait toujours pas qui il est. Il n’est alors pas aisé de cerner son tempérament lorsque lui-même reste un perpétuel incompris. L’Académie de magie Beauxbâtons lui donne l’occasion de faire ses propres expériences, loin du regard protecteur de sa mère Pénélope, la duchesse d’Aquitaine.
Carte d'identité
NOM, PRÉNOM(S) • Alexandre « Le soleil ne se couche pas sur mon empire. » Telle est sans nulle incertitude la maxime du roi de Macédoine, Alexandre le Grand, qui a décidé Charles de Colnet à emprunter le patronyme célèbre pour le dernier de ses fils. La déception est survenue plus tardivement une fois constaté que le jeune homme n’avait rien du Conquérant si ce n’est un emportement chronique vers le rêve et l’imagination. Édouard un second prénom presque royal, un peu britannique. La duchesse d'Aquitaine n'en a pourtant pas pensé la portée historique. Elle a choisit Édouard en référence au personnage du roman éponyme écrit au XIXe siècle par la duchesse Claire de Duras. L'ouvrage décrit un personnage ambigu, reflet contradictoire des conservatismes de l'aristocratie et des attrayantes idées nouvelles du temps. de Colnet la famille régnante du duché d'Aquitaine, proche du pouvoir royal sans être esclave des conventions austères des gens au sang bleu. De l'avis d'Alexandre, un nom peut être une façade, une apparence délicieuse qui cache de lourdes responsabilités. Il n'a jamais vraiment été au fait des services rendus par sa famille à la Couronne. La compétition qui l'oppose à ses frères a pourtant un peu changé la donne.
AGE, NAISSANCE • Il a vingt-ans le cadet de Colnet. Il a l'air moins bien fait que ses frères, plus chétif et plus juvénile. Il est né au tout début du printemps, le vingt-et-trois mars. Une clinique privée a été la scène de cette venue au monde à Bordeaux, chef-lieu du duché d'Aquitaine.
NATIONALITÉ • Français.
ASCENDANCE • Humain. Les ducs de Colnet revendiquent l'absence d'une quelconque corruption de leur sang bien humain. Les hybrides n'ont rien à voir dans cette histoire, noblesse oblige !
TITRE • Noble par appartenance directe à la descendance des ducs d'Aquitaine. Il s'avère qu'une compétition pour la succession fait rage au sein de la fratrie. Il est donc l'éventuel hoir du duché d'Aquitaine. Il l'espère ; cela prouverait à ses frangins qu'il peut exister pour lui-même.
ETUDES • Alexandre est en première année de DIADEMS. Il n'a pas vraiment choisit une voie de prestige puisqu'il s'est spécialisé en Littérature et Art. Après tout, Marc Aurèle, empereur durant la Pax Romana, était aussi un philosophe. On a pas besoin de suivre des chemins accablants et ennuyeux pour devenir quelqu'un.  
Membre des Onzes. La réflexion sur le pouvoir monarchique et l'aspiration à une entraide verticale de la noblesse vers la foule des sujets l'ont guidé vers les Onzes. Alexandre apprécie le fait que tout cela soit secret et en même temps, il étend ses relations. La patience et l'assiduité constituent ses atouts pour pouvoir prétendre un jour au duché familial.
Membre du club de chasse. Seul sport (avec l'escrime moldue) pratiqué par Alexandre de Colnet, il a la chance de posséder son propre cheval. Son activité peut paraitre paradoxale au regard de son tempérament doux mais le jeune homme ne voit aucun problème à être à la fois un homme de bien et un grand amateur de vénerie.
L'écrin Améthysse. L'écrin de la liberté sied merveilleusement à Alexandre. Le jeune homme est créatif, animé d'une candeur lucide absolument précieuse. Même si de l'ambition réside en ses tripes, il n'en reste pas moins un être humble et discret, plus porté sur ses rêves que sur ce qu'on attend de lui. Il se présente tel qu'il est et souhaite revendiquer une identité propre, unique, somme tout peu commune.
PATRONUS • Abeille. Objet de moquerie pour François, le patronus du cadet revêt l'aspect de ce petit insecte travailleur, chaste et discret, bâtisseur de vraie communauté et créateur de vertueuses richesses. Sa symbolique est aussi solaire que les yeux espiègles d'Alexandre.  
GROUPE • Haute Noblesse
Les notes de la duchesse #miroir enfantin - guindé - svelte - digne - insondable - ébouriffé - ducal - vif - sobre – naturel - souriant. #scolaire studieux - attentif - ponctuel - discipliné - clairvoyant – prodige – assidu. Avec autrui; angélique - stoïcien - bienveillant - sincère - créatif - délicat - bienséant – retenu.  #stratégie souterrain - patient - habile - silencieux – entêté. #coutumes; cavalier - familial - loyal – fiable – chasseur – officiel. #occupations peintre – bibliophage – jardinier – escrimeur. #alimentaire végétarien – méthodique – frugal - alcool. #vagabondage rêveur - idéaliste - romanesque. #baguette bois de rose - flexible - cheveu de harpie. #1 Depuis qu’il a choisi sa spécialité, Alexandre a fait un premier pas pour sortir de l’ombre de ses frères. Cela lui a fait sentir une réserve de la part de ses parents. Suivre son propre chemin est parfois une épreuve face aux aspirations familiales. #2 Sa fleur préférée est la rose blanche, symbole de pureté, qu’il cultive dans les jardins ducaux. #3 Il découvre petit à petit le goût entrainant de l’ambition. Il doute cependant de la nature de ce désir de réussite. Est–ce vraiment le chemin d’un homme de bien ? #4 Le jeune homme est toujours tétanisé et fasciné par l’aura de son père. Charles de Colnet lui semble toujours aussi grand qu’en son enfance. Il s’écrase littéralement lorsqu’il est aux alentours. Alexandre regarde le bouleversement de l’ordre de succession comme l’occasion d’exister au regard du duc d’Aquitaine même si cette perspective l’angoisse.  #5 Dans la fidélité à la Couronne se forge son sens du devoir. Alexandre est royaliste jusqu’au bout des ongles. Il pense souvent que l’on devrait profiter de cette hiérarchie vertueuse pour tendre la main vers le bas, pour parrainer les plus malchanceux.  #6 Il parcourt souvent l’Aquitaine pour représenter son patronyme dans les événements culturels. C’est un engagement qu’il partage avec sa mère, Pénélope de Colnet, et l’un de leur thème préféré lors de leurs déjeuners en tête à tête. #7 Le cadet n’a pas encore connu les émois de la passion amoureuse. Tantôt son regard se porte sur une taille féminine, tantôt sur des mâchoires masculines. Il se cherche même dans sa sexualité, retenu par l’importance d’une descendance respectable et par l’intolérance de la haute noblesse. Il préfère se consacrer aux arts et à la magie dans l’attente d’être prêt à se lancer dans un jeu galant. #8 Alexandre se soucie des autres, autant de ses frères que des sujets du duché. Il possède une remarquable qualité d’écoute, toujours bienveillante et attentive aux maux de tous ordres. La fracture de la fratrie se vit avec difficulté mais il se persuade qu’à la fin, ils se retrouveront comme autrefois. #9 Son cheval se nomme Auguste et il y tient comme à la prunelle de ses yeux. C’est son partenaire de ballade mais surtout de chasse. Le cadet adore ce sport traditionnel et s’y amuse comme jamais. #10 Escrimeur, il possède un sens de la parade et de la contre–attaque bien rôdé même si ses offensives franches restent un peu faibles. #11 Sa plus grande expérience de la liberté est la découverte de l’alcool. Il apprécie ce sentiment d’allégresse qui l’aide à rester créatif et ouvert aux nouvelles impulsions artistiques. Par contre, il ne tient pas du tout la route lorsqu’il s’agit de soirées arrosées. Lors des occasions mondaines, Alexandre évite donc de boire plus de deux verres. #12 Les banquets sont de vrais cauchemars pour l’estomac d’oiseau qu’il demeure. Même s’il se force, finir son assiette devient très vite pénible. Il préfère de loin la parcimonie des petits fours et la légèreté des hors d’œuvre. #13 Alexandre tient un journal de ses frustrations et de ses doutes. Il n'est pas sûr de lui et se pose beaucoup mais beaucoup de questions. Dans les pages manuscrites, les de Colnet s'écrivent en surnoms évocateurs. "Le Commandeur" (Charles), "Madame" (Pénélope), "Marc Antoine" (Tristan), "Caracalla" (François) et "Octave" (lui-même). Ces confidences restent fréquemment romancées, égarées entre le réel et l'imaginaire. #14 La peinture est une activité d'amateur pour le cadet qui étudie depuis peu cet art à Beauxbâtons. Il aspire à peindre un portrait scrupuleux de sa mère afin d'en restituer la perfection et la beauté.
Tag 4 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: Alexandre — Cette manière pour la conduite. »
Alexandre de Colnet

Réponses: 16
Vues: 839

Rechercher dans: A dos d'abraxan   Tag 4 sur Ad Astra EmptySujet: Alexandre — Cette manière pour la conduite. »    Tag 4 sur Ad Astra EmptyDim 12 Juin - 22:18
Alexandre Édouard de Colnet
“En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre.”
Carte d'identité
NOM, PRÉNOM(S) • Alexandre « Le soleil ne se couche pas sur mon empire. » Telle est sans nulle incertitude la maxime du roi de Macédoine, Alexandre le Grand, qui a décidé Charles de Colnet à emprunter le patronyme célèbre pour le dernier de ses fils. La déception est survenue plus tardivement une fois constaté que le jeune homme n’avait rien du Conquérant si ce n’est un emportement chronique vers le rêve et l’imagination. Édouard un second prénom presque royal, un peu britannique. La duchesse d'Aquitaine n'en a pourtant pas pensé la portée historique. Elle a choisit Édouard en référence au personnage du roman éponyme écrit au XIXe siècle par la duchesse Claire de Duras. L'ouvrage décrit un personnage ambigu, reflet contradictoire des conservatismes de l'aristocratie et des attrayantes idées nouvelles du temps. de Colnet la famille régnante du duché d'Aquitaine, proche du pouvoir royal sans être esclave des conventions austères des gens au sang bleu. De l'avis d'Alexandre, un nom peut être une façade, une apparence délicieuse qui cache de lourdes responsabilités. Il n'a jamais vraiment été au fait des services rendus par sa famille à la Couronne. La compétition qui l'oppose à ses frères a pourtant un peu changé la donne.
AGE, NAISSANCE • Il a vingt-ans le cadet de Colnet. Il a l'air moins bien fait que ses frères, plus chétif et plus juvénile. Il est né au tout début du printemps, le vingt-et-trois mars. Une clinique privée a été la scène de cette venue au monde à Bordeaux, chef-lieu du duché d'Aquitaine.
NATIONALITÉ • Français.
ASCENDANCE • Humain. Les ducs de Colnet revendiquent l'absence d'une quelconque corruption de leur sang bien humain. Les hybrides n'ont rien à voir dans cette histoire, noblesse oblige !
TITRE • Noble par appartenance directe à la descendance des ducs d'Aquitaine. Il s'avère qu'une compétition pour la succession fait rage au sein de la fratrie. Il est donc l'éventuel hoir du duché d'Aquitaine. Il l'espère ; cela prouverait à ses frangins qu'il peut exister pour lui-même.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • Alexandre est en première année de DIADEMS. Il n'a pas vraiment choisit une voie de prestige puisqu'il s'est spécialisé en Littérature et Art. Après tout, Marc Aurèle, empereur durant la Pax Romana, était aussi un philosophe. On a pas besoin de suivre des chemins accablants et ennuyeux pour devenir quelqu'un.  
JOB ETUDIANT • Aucun. Il n'en a pas vraiment besoin. Alexandre préfère se jeter tête baissée dans un livre ou s'occuper de son cheval dans les écuries de l'Académie ou encore rêvasser dans les jardins.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • Membre des Onzes. La réflexion sur le pouvoir monarchique et l'aspiration à une entraide verticale de la noblesse vers la foule des sujets l'ont guidé vers les Onzes. Alexandre apprécie le fait que tout cela soit secret et en même temps, il étend ses relations. La patience et l'assiduité constituent ses atouts pour pouvoir prétendre un jour au duché familial.
Membre du club de chasse. Seul sport (avec l'escrime moldue) pratiqué par Alexandre de Colnet, il a la chance de posséder son propre cheval. Son activité peut paraitre paradoxale au regard de son tempérament doux mais le jeune homme ne voit aucun problème à être à la fois un homme de bien et un grand amateur de vénerie.
ECRIN • choix 1 : L'écrin Améthysse. L'écrin de la liberté sied merveilleusement à Alexandre. Le jeune homme est créatif, animé d'une candeur lucide absolument précieuse. Même si de l'ambition réside en ses tripes, il n'en reste pas moins un être humble et discret, plus porté sur ses rêves que sur ce qu'on attend de lui. Il se présente tel qu'il est et souhaite revendiquer une identité propre, unique, somme tout peu commune.
PATRONUS • Abeille. Objet de moquerie pour François, le patronus du cadet revêt l'aspect de ce petit insecte travailleur, chaste et discret, bâtisseur de vraie communauté et créateur de vertueuses richesses. Sa symbolique est aussi solaire que les yeux espiègles d'Alexandre.  
GROUPE • Haute Noblesse
Le protocole
L’âme enfantine d’Alexandre le retient encore dans un temps suspendu, bercé par l’imaginaire. Le jeune homme est travailleur mais effacé. Il voudrait se faire martial comme ses ainés mais cela est peine perdue. Il a un tempérament différent… S’il s’est lancé dans la course à la succession du duché d’Aquitaine, ce n’est pas par soif de justice ni par esprit de compétition. Il veut juste prouver qu’il peut être quelqu’un, sans être l’éternel dernier, certes doué pour l’étude mais perdu dans une famille où il s’échine à se faire une place. On le croit taciturne parce qu’il est victime d’une sublime timidité, on le croit rêveur parce qu’il se plait à cultiver son esprit créatif. Alexandre de Colnet est une histoire d’humilité et de discrétion, œuvrant à la ruche sans jamais se plaindre et sans se faire remarquer. L’énigme qu’il a le plus de mal à éclaircir se pose sur sa propre identité. Le cadet ne sait toujours pas qui il est. Il n’est alors pas aisé de cerner son tempérament lorsque lui-même reste un perpétuel incompris. L’Académie de magie Beauxbâtons lui donne l’occasion de faire ses propres expériences, loin du regard protecteur de sa mère Pénélope, la duchesse d’Aquitaine.


Les notes de la duchesse #miroir enfantin - guindé - svelte - digne - insondable - ébouriffé - ducal - vif - sobre – naturel - souriant. #scolaire studieux - attentif - ponctuel - discipliné - clairvoyant – prodige – assidu. Avec autrui; angélique - stoïcien - bienveillant - sincère - créatif - délicat - bienséant – retenu.  #stratégie souterrain - patient - habile - silencieux – entêté. #coutumes; cavalier - familial - loyal – fiable – chasseur – officiel. #occupations peintre – bibliophage – jardinier – escrimeur. #alimentaire végétarien – méthodique – frugal - alcool. #vagabondage rêveur - idéaliste - romanesque. #baguette bois de rose - flexible - cheveu de harpie. #1 Depuis qu’il a choisi sa spécialité, Alexandre a fait un premier pas pour sortir de l’ombre de ses frères. Cela lui a fait sentir une réserve de la part de ses parents. Suivre son propre chemin est parfois une épreuve face aux aspirations familiales. #2 Sa fleur préférée est la rose blanche, symbole de pureté, qu’il cultive dans les jardins ducaux. #3 Il découvre petit à petit le goût entrainant de l’ambition. Il doute cependant de la nature de ce désir de réussite. Est–ce vraiment le chemin d’un homme de bien ? #4 Le jeune homme est toujours tétanisé et fasciné par l’aura de son père. Charles de Colnet lui semble toujours aussi grand qu’en son enfance. Il s’écrase littéralement lorsqu’il est aux alentours. Alexandre regarde le bouleversement de l’ordre de succession comme l’occasion d’exister au regard du duc d’Aquitaine même si cette perspective l’angoisse.  #5 Dans la fidélité à la Couronne se forge son sens du devoir. Alexandre est royaliste jusqu’au bout des ongles. Il pense souvent que l’on devrait profiter de cette hiérarchie vertueuse pour tendre la main vers le bas, pour parrainer les plus malchanceux.  #6 Il parcourt souvent l’Aquitaine pour représenter son patronyme dans les événements culturels. C’est un engagement qu’il partage avec sa mère, Pénélope de Colnet, et l’un de leur thème préféré lors de leurs déjeuners en tête à tête. #7 Le cadet n’a pas encore connu les émois de la passion amoureuse. Tantôt son regard se porte sur une taille féminine, tantôt sur des mâchoires masculines. Il se cherche même dans sa sexualité, retenu par l’importance d’une descendance respectable et par l’intolérance de la haute noblesse. Il préfère se consacrer aux arts et à la magie dans l’attente d’être prêt à se lancer dans un jeu galant. #8 Alexandre se soucie des autres, autant de ses frères que des sujets du duché. Il possède une remarquable qualité d’écoute, toujours bienveillante et attentive aux maux de tous ordres. La fracture de la fratrie se vit avec difficulté mais il se persuade qu’à la fin, ils se retrouveront comme autrefois. #9 Son cheval se nomme Auguste et il y tient comme à la prunelle de ses yeux. C’est son partenaire de ballade mais surtout de chasse. Le cadet adore ce sport traditionnel et s’y amuse comme jamais. #10 Escrimeur, il possède un sens de la parade et de la contre–attaque bien rôdé même si ses offensives franches restent un peu faibles. #11 Sa plus grande expérience de la liberté est la découverte de l’alcool. Il apprécie ce sentiment d’allégresse qui l’aide à rester créatif et ouvert aux nouvelles impulsions artistiques. Par contre, il ne tient pas du tout la route lorsqu’il s’agit de soirées arrosées. Lors des occasions mondaines, Alexandre évite donc de boire plus de deux verres. #12 Les banquets sont de vrais cauchemars pour l’estomac d’oiseau qu’il demeure. Même s’il se force, finir son assiette devient très vite pénible. Il préfère de loin la parcimonie des petits fours et la légèreté des hors d’œuvre. #13 Alexandre tient un journal de ses frustrations et de ses doutes. Il n'est pas sûr de lui et se pose beaucoup mais beaucoup de questions. Dans les pages manuscrites, les de Colnet s'écrivent en surnoms évocateurs. "Le Commandeur" (Charles), "Madame" (Pénélope), "Marc Antoine" (Tristan), "Caracalla" (François) et "Octave" (lui-même). Ces confidences restent fréquemment romancées, égarées entre le réel et l'imaginaire. #14 La peinture est une activité d'amateur pour le cadet qui étudie depuis peu cet art à Beauxbâtons. Il aspire à peindre un portrait scrupuleux de sa mère afin d'en restituer la perfection et la beauté.  

L'écrivain anonyme PSEUDO / PRÉNOM • Wabbajack / Alex' ÂGE • 22 ans. PRÉSENCE • 5 / 7 jours. COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM • En me perdant sur Bazzart. COMMENTAIRE(S) • Mon style est épileptique.  AVATAR • Grant Gustin. CREDITS • Blondie (avatar) MOT DE LA FIN • Alterius non sit, qui potest esse sui.
Tag 4 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: François de Colnet
François De Colnet

Réponses: 2
Vues: 387

Rechercher dans: Malles Magiques   Tag 4 sur Ad Astra EmptySujet: François de Colnet    Tag 4 sur Ad Astra EmptyMer 18 Mai - 20:17
François Edgar De Colnet
"Ultima Ratio Regum"
Le protocole Enfant, il fût le plus remuant de la fratrie, toujours à l’affût de la moindre occasion pour filer à l’anglaise . Après tout pourquoi rester enfermé à apprendre la bienséance alors qu’on peut courir avec la harde de chien de son père et s’amuser avec les autres enfants de son âge ? Rien, ni personne, ne semblait pouvoir canaliser François mais, l’innocence de l’enfance toucha à sa fin lorsque son sixième anniversaire sonna. Le changement fût si radical qu’il surprit François au plus haut point, fini l'amusement et place à l'éducation, rapidement il devint l'homme qu'il est aujourd'hui. La lueur de malice enfantine ne quitta jamais son regard, comme un vestige de l'enfant qu'il fût, en lieu et place de l'air innocent qu'il arborait plus jeune se tient un air provocateur et arrogant. Fourbe, intelligent, le cadet de la famille De Colnet ne laisse personne indifférent, en bien comme en mal, et si généralement on le prend pour un froussard, la réalité est tout autre, le garçon est prudent à l'extrême, tout doit absolument être planifié comme il l'entend et comme il le désire. Ce cocktail détonnant n'est au service que d'une seule et unique chose : une ambition qui semble sans limite.
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • De Colnet, nous dirigeons le duché d'Aquitaine depuis des générations mais, malgré notre puissance et notre renommée nous sommes le soutien le plus fidèle de la royauté Française, le verbe de notre roi est ordre à nos oreilles. François, oui le même prénom que François 1er  ou encore celui de Rabelais, père a toujours voulu qu’un de ses fils porte le prénom de son auteur préféré, mère quant à elle opta pour Edgar mais, celui-ci n’est réservé qu’à une seule et unique personne, si François à été décidé par mon père, Edgar me vient de mère et seulement elle à le droit de m'appeler ainsi.
AGE, NAISSANCE • 21 ans. Je suis né un cinq Août, au cours d’une de ces longues et harassantes journées d’été que le sud-ouest peut offrir, dans la clinique la plus renommée de Bordeaux.
NATIONALITÉ • Français.
ASCENDANCE • Humain. Aucun hybride n’a jamais et ne souillera jamais les veines d’un De Colnet.
TITRE • Noble, ma famille dirige le duché d'Aquitaine depuis des générations et dont la succession vient d'être chamboulée par mon très cher père.
(ANCIENNES) ETUDES  • 2ème Année de DIADEMS en maîtrise de la magie, malgré l'insistance de mon père pour que j'embrasse la même voie que mon aîné car, selon lui le social/politique semble plus propice pour la direction d'un duché, ceux à quoi je lui répondis que le duché revenait de plein droit à Tristan.
METIER • OU JOB ETUDIANT (si votre personnage est scolarisé à beauxbâtons). Je n'ai pas vraiment besoin de travailler pour me payer quoique ce soit.
PATRONUS • Un Beagle.
GROUPE •Haute Noblesse.
Les notes de la duchesse Pugnace, Opportuniste,  Loyal, Fier, Charmant, Fourbe, Intelligent, Ambitieux, Rusé, Mesquin, Blagueur, Manipulateur, Patient, Hypocrite, Réfléchi, Nonchalant. #1 Ne supporte pas qu'on lui donne des ordres, monsieur est un De Colnet et de ce fait seule la famille royale a le privilège de son obéissance  • #2 Stoïque : Durant son adolescence, le cadet des De Colnet s'est penché sur de nombreux ouvrages de philosophie et notamment Cicéron ou encore Marc Aurèle  • #3 Très gourmand, ses poches sont généralement remplies de friandises diverses et variées • #4 Blessure n°1 s'est fracturé le poignet lors d'un match de Quidditch étant jeune • #5 Déteste le Quidditch depuis cet incident • Se complaît dans la solitude  • #6 Adore glisser des ingrédients pris au hasard dans les chaudrons de ses voisins • N'a jamais été battu en duel depuis son entrée à Beauxbatons • #7 Aime ses frères par dessus tout, même s'il feint le contraire • #8 Collectionneur: Semble développer une étrange attirance pour les montres depuis qu'il a obtenu celle de son père lors d'un pari  • #9 Blessure n°2: A servi de coussin d'atterrissage pour Hélène De Savignac, résultat un nez fracturé, un. • #10 : Persiste à appeler l'héritière De Savignac Gabrielle • #11 Allergique au foin, confirmé lors de sa première rencontre avec son/sa meilleur/e ami/e. •  #12 Phobique des Chouettes • #13 Ne semble pas être capable d'entretenir de relations amoureuses durables, Hélène se chargeant d’évincer ses rivales potentielles.
Tag 4 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: Aquila Non Capit Muscas
François De Colnet

Réponses: 15
Vues: 847

Rechercher dans: A dos d'abraxan   Tag 4 sur Ad Astra EmptySujet: Aquila Non Capit Muscas    Tag 4 sur Ad Astra EmptyMer 4 Mai - 21:14
François Edgar De Colnet
"Ultima Ratio Regum"
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • De Colnet, nous dirigeons le duché d'Aquitaine depuis des générations mais, malgré notre puissance et notre renommée nous sommes le soutien le plus fidèle de la royauté Française, le verbe de notre roi est ordre à nos oreilles. François, oui le même prénom que François 1er  ou encore celui de Rabelais, père a toujours voulu qu’un de ses fils porte le prénom de son auteur préféré, mère quant à elle opta pour Edgar mais, celui-ci n’est réservé qu’à une seule et unique personne, si François à été décidé par mon père, Edgar me vient de mère et seulement elle à le droit de m'appeler ainsi.
AGE, NAISSANCE •21 ans. Je suis né un cinq Août, au cours d’une de ces longues et harassantes journées d’été que le sud-ouest peut offrir, dans la clinique la plus renommée de Bordeaux.
NATIONALITÉ • Français.
ASCENDANCE • Humain. Aucun hybride n’a jamais et ne souillera jamais les veines d’un De Colnet.
TITRE • Noble, ma famille dirige le duché d'Aquitaine depuis des générations et dont la succession vient d'être chamboulée par mon très cher père.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • 2ème Année de DIADEMS en maîtrise de la magie, malgré l'insistance de mon père pour que j'embrasse la même voie que mon aîné car, selon lui le social/politique semble plus propice pour la direction d'un duché, ceux à quoi je lui répondis que le duché revenait de plein droit à Tristan.
JOB ETUDIANT • Je n'ai pas vraiment besoin de travailler pour me payer quoique ce soit.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • Club De Duel : une de mes grandes passions, peut-être ma plus grande passion à vrai dire. Depuis mes six ans on m’a enseigné à me battre en duel, mon précepteur de l'époque décelant en moi un talent analytique et des réflexes prometteurs pour un enfant de mon âge.
Club de Chasse :  Au contraire de mon frère Tristan, je raffole de la chasse, le plein air, l'excitation de la traque et surtout l'ivresse de la victoire une fois le trophée empoché. C'est une activité que je pratique durant les vacances, les forêts du duché se prêtant bien à cette exercice et il n'est pas rare de me voir partir deux ou trois jours avec pour seul compagnie ma harde de beagle.  
ECRIN • choix 1 : Saphiroy. L'écrin de Saphir, noble bleu comme son sang. Si son charme n'a d'égal que son élégance, on ne peut pas renier le fait qu'il soit également l'un des plus intelligents de son année. Un De Colnet se doit de frôler cette perfection que ses compères lui envient. Il sait aussi bien quand ça l'arrange tourner les histoires à son avantage, et on n'ose pas le contredire, Vrai ou faux, c'est un mystère. Enfin, pour se plonger dans nombre de coup fourrés, il est impossible de séparer le nom de François De Colnet à celui de la ruse. 
PATRONUS • Un Beagle
GROUPE • Haute Noblesse.
Le protocole Enfant, il fût le plus remuant de la fratrie, toujours à l’affût de la moindre occasion pour filer à l’anglaise . Après tout pourquoi rester enfermé à apprendre la bienséance alors qu’on peut courir avec la harde de chien de son père et s’amuser avec les autres enfants de son âge ? Rien, ni personne, ne semblait pouvoir canaliser François mais, l’innocence de l’enfance toucha à sa fin lorsque son sixième anniversaire sonna. Le changement fût si radical qu’il surprit François au plus haut point, fini l'amusement et place à l'éducation, rapidement il devint l'homme qu'il est aujourd'hui. La lueur de malice enfantine ne quitta jamais son regard, comme un vestige de l'enfant qu'il fût, en lieu et place de l'air innocent qu'il arborait plus jeune se tient un air provocateur et arrogant. Fourbe, intelligent, le cadet de la famille De Colnet ne laisse personne indifférent, en bien comme en mal, et si généralement on le prend pour un froussard, la réalité est tout autre, le garçon est prudent à l'extrême, tout doit absolument être planifié comme il l'entend et comme il le désire. Ce cocktail détonnant n'est au service que d'une seule et unique chose : une ambition qui semble sans limite.


Les notes de la duchesse Pugnace, Opportuniste,  Loyal, Fier, Charmant, Fourbe, Intelligent, Ambitieux, Rusé, Mesquin, Blagueur, Manipulateur, Patient, Hypocrite, Réfléchi, Nonchalant. #1 Ne supporte pas qu'on lui donne des ordres, monsieur est un De Colnet et de ce fait seule la famille royale a le privilège de son obéissance  • #2 Stoïque : Durant son adolescence, le cadet des De Colnet s'est penché sur de nombreux ouvrages de philosophie et notamment Cicéron ou encore Marc Aurèle  • #3 Très gourmand, ses poches sont généralement remplies de friandises diverses et variées • #4 Blessure n°1 s'est fracturé le poignet lors d'un match de Quidditch étant jeune • #5 Déteste le Quidditch depuis cet incident • Se complaît dans la solitude  • #6 Adore glisser des ingrédients pris au hasard dans les chaudrons de ses voisins • N'a jamais été battu en duel depuis son entrée à Beauxbatons • #7 Aime ses frères par dessus tout, même s'il feint le contraire • #8 Collectionneur: Semble développer une étrange attirance pour les montres depuis qu'il a obtenu celle de son père lors d'un pari  • #9 Blessure n°2: A servi de coussin d'atterrissage pour Hélène De Savignac, résultat un nez fracturé, un. • #10 : Persiste à appeler l'héritière De Savignac Gabrielle • #11 Allergique au foin, confirmé lors de sa première rencontre avec son/sa meilleur/e ami/e. •  #12 Phobique des Chouettes • #13 Ne semble pas être capable d'entretenir de relations amoureuses durables, Hélène se chargeant d’évincer ses rivales potentielles.
L'écrivain anonyme PSEUDO / PRÉNOM • Dixit. ÂGE • 25 ans. PRÉSENCE • 5/ 7 jours. COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM • En Farfouillant sur FA. COMMENTAIRE(S) •j'ai des cookies, je suis gentil ! AVATAR • Douglas Booth. CREDITS • Opale Essence. MOT DE LA FIN • écrire ici.
Tag 4 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: (marien) royalty running in our blood
Marien Leblois

Réponses: 1
Vues: 413

Rechercher dans: Malles Magiques   Tag 4 sur Ad Astra EmptySujet: (marien) royalty running in our blood    Tag 4 sur Ad Astra EmptyJeu 14 Avr - 2:27
Marien Auguste Leblois
the world's got a funny way of turning 'round on you

 
Le protocole A l’annonce de la stérilité de Geodor, c'est sur son frère Martial que l’attention se tourna. Choisi très tôt par son oncle après consultation d'une voyante comme le veut la coutume, Marien naquit en tant que potentiel roi et fut élevé pour le devenir.

Enfant ouvert, curieux, incapable de tenir en place, avide de découvertes, Marien a d’abord semblé aux antipodes des révélations de la voyante. Mais la mort brutale de sa mère à ses 8 ans (2007) l'a changé. Entre l'acharnement de la Presse, les théories selon lesquelles l'accident de voiture volante l’ayant tuée était un coup-monté visant à se débarrasser de l’infidèle, les prétendus amis en quête d'informations pour les médias, Marien a peu à peu créé des barrières entre le monde et lui pour se préserver, sans s'apercevoir qu'il se coupait du peuple qu'il voulait satisfaire et protéger. Seule ombre à son attitude « lisse » : la vitesse. Au lieu de développer une peur de ce qui a tué Charlotte, Marien a nourri une passion morbide pour l’adrénaline. Il ne résiste pas à une course de voiture ou de moto volante ; a toujours rêvé de devenir dresseur de dragons sans jamais se permettre de l'envisager sérieusement.
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • Leblois le façonne, le définit. trace le fil complexe d'un avenir intrinsèquement lié au pouvoir. poids de l'étiquette et des innombrables attentes d'une part, mais fierté indicible de l'autre, et volonté farouche de relever le défi que représente ce patronyme pétri d'exigences. qu'on le comprenne ou non, il pourrait tout sacrifier, pour ces sept lettres gravées à même son âme à la naissance. Marien, une renommée à construire. une réputation qui se dessine au fil du temps et des actions, mais une maladresse mal comprise, constamment jugée. il n'est pas le Geodor adulé, la Solange affectionnée – mais l'homme trop rigide, le prince imposé, le dauphin trop distant, difficile à cerné. il y a un garçon blessé sous la carapace imperméable du roi en devenir, et peut-être est-ce précisément la raison pour laquelle il peine à concilier ses deux identités : son manque de confiance en autrui, la méfiance induite par les pertes et trahisons annihilent sa volonté d’œuvrer pour ce peuple qu'il peine à approcher et à comprendre. vient Auguste, enfin. un souvenir, mémoire commune d'un peuple. plus grand roi que grand-père, puisque trop peu connu. absen, mais modèle pourtant : on mentionne leurs traits incroyablement similaires et leurs caractères absolument divergents, fatalement. Marien craint de ne pas tenir la comparaison.
AGE, NAISSANCE • 23 ans, né le 8 juillet 1999. date significative qui a contribué à faire de Marien le favori du roi : né juste avant sa jumelle le jour même où leur ancêtre Pierre de Maison Boède fut élu roi sorcier par le peuple en 1832, il s'est vu attribuer par son oncle l'oracle prometteur formulé par le Voyant auquel la famille royale accorde sa confiance. c'est conformément à la coutume et à l'absence d'enfants issus des unions de Géodor que Marien, à l'instar de ses sœurs, a vu le jour entre les murs de la Maison Royale, dite Palais de l'étoile, au cœur de la capitale. splendeur des jardins constamment épiés à distance, mais protégés par des montagnes de sortilèges d'illusion et de barrières pour conférer aux occupants des ailes résidentielles une rare intimité.
NATIONALITÉ • française, sans doute aucun – la caste élitiste à laquelle il appartient se veut globalement pure souche et ne souffrirait pas d'être gouvernée par un sang étranger.
ASCENDANCE • purement humaine, il ne saurait en être autrement.
TITRE • il est de sang royal. des proches du défunt roi Richard II, lui-même assassiné au terme de la révolution en 1832, il ne restait personne ; c'est parmi sa parenté lointaine qu'ont alors été désignés de potentiels successeurs. élu par le peuple, Pierre de Maison Boède a, quelques générations plus tard, laissé place à une héritière — épouse Leblois. le choix du peuple et l'ascendance mystique de ce nom que l'on associe à la Dame du Lac ont jusqu'à présent conféré une légitimité aux Leblois que les autres familles titrées n'ont pas tenté de remettre en doute. certains anonymes, cependant, semblent avoir de moins en moins de scrupules à afficher leurs griefs contre le régime. nommé Dauphin de France, soit premier dans l'ordre de succession, il jouit moins de gloire qu'il ne porte le poids des devoirs liés au pouvoir. d'aucuns critiqueraient le choix arbitraire de Geodor : Marien n'était qu'un nouveau-né lorsque la décision a été établie sur la base des superstitions chère aux sorciers et de l'intuition du roi. la place, cependant, est éjectable et l'ordre ne cesse d'évoluer, forçant chacun à faire ses preuves.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • huitième année — soit deuxième année de GRAMMES. les jumeaux ont été inséparables au long de leur scolarité, ayant tous deux choisis le cursus social & politique. Marien est, évidemment, profondément ancré dans les rouages de la monarchie et se doit d'en saisir toutes les spécificités afin de parvenir à les maîtriser à son tour. en guise d'options, il a choisi la communication et le droit sorcier.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • s'il aurait pu tenter de devenir comice comme son père avant lui, Marien a pour une fois suivi ses envies — et, de façon amusante, les pas de son grand-père Auguste, sans le savoir. il s'est concentré sur les activités sportives en rejoignant les clubs de duels et de chasse. il a lorgné le quidditch de loin pendant un temps, mais n'a jamais envisagé sérieusement d'y prendre part : ce n'est pas un sport de nobles.
PATRONUS • il n'en fait que rarement, voire jamais usage, mais il s'est aperçu au cours de ses entraînements que son aigle royal a disparu au profit d'un lion. même ses plus proches amis ne le savent pas, et pour cause : la créature est liée à ses sentiments pour nulle autre Juliette, et il est effrayé de voir leur impact l'influencer si profondément.

Les notes de la duchesse méfiant, introverti, dévoué, assidu et rigoureux, studieux, distant, barbant, attachant, réfléchi, protecteur, véhément, observateur, esprit de sacrifice, discipliné, loyal, dynamique mais mesuré, volontaire, peu bavard, intègre, aventurier, méthodique, loyal, arrogant, responsable, perfectionniste, rigide, #1 : CONTRÔLE & OCCLUMANCIE. Plus que tout, Marien exècre l'oubli. l'oubli lui fait occulter les traits de sa mère et il est terrifié par cette perte, cette impression de la laisser mourir une deuxième fois. et surtout, il voit sa jumelle, sa moitié, se débattre avec son absence de souvenirs concernant un élément clé de son existence (l'accident) et a eu beaucoup de mal à l'idée de ne jamais savoir ce qui s'est passé ce jour-là. jamais il n'agirait comme les médias et les curieux cependant, l'engloutissant sous des montagnes de questions et remuant sans égards la baguette dans la plaie pour la pousser à retrouver ces bribes perdues d'un passé mis en terre. cependant, c'est là l'une des raisons de sa soif de contrôle - ça et son besoin de tout organiser de façon à ne pas se laisser déborder, ainsi que la nécessité d'ériger des remparts pour qu'aucun vautour n'accède à ses pensées les plus profondes. tout doit être carré et défini et précis et ordonné et compartimenté et maîtrisé. il a entamé son apprentissage à l'adolescence et il s'agissait alors d'une question de survie, vraiment, tant il ne pouvait faire un pas hors de la demeure familiale sans être harcelé.

#2 : MONARCHIE. s'il se veut respectueux de la dignité de tout homme, Marien n'en est pas moins royaliste, éduqué pour raisonner de façon élitiste. il ne voit pas en la monarchie un régime injuste, parce qu'il (en dépit des abus qui caractérisent l'ensemble des systèmes politiques, moldus ou magiques) accorde de la valeur à l'histoire et considère que c'est à travers les siècles que la noblesse, au sens propre du terme, a su se démarquer. ainsi, il se ferme irrémédiablement aux raisonnements qui remettent en doute la légitimité de la famille royale : c'est calomnie à ses yeux que de nier le mérite de ses ancêtres. mais toi, qu'as-tu accompli ? en quoi "bien naître" justifie que tu te places au-dessus du peuple ? — ces interrogations, qui remettent en question sa position selon certains, sont au contraire la trame même de son existence. naître anonyme et se démarquer par la seule force de sa volonté est remarquable, mais se frotter dès le plus jeune âge à de glorieux noms du passés et avoir pour rôle de s'illustrer parmi eux n'a rien d'une sinécure. Marien se sentirait usurpateur s'il jouissait des privilèges de son nom, de son titre, sans rien faire pour les valoir ; mais pour les porter, il a fait du sacrifice, du sens du devoir et du déni de soi les maîtres mots de son existence tissée de concessions et de rigidité. c'est ce qu'on lui réclame et — curieusement — c'est tout à la fois ce qu'on lui reproche.

#3 : PROGRÈS. secrètement, et contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'exècre pas le changement. tout gouvernement se doit d'évoluer en fonction des attentes et des besoins de ses sujets — c'est, pour lui, un fait non négligeable. le problème est que lesdits sujets se composent à la fois de conservateurs , d'adeptes du remaniement et d'ambitieux souhaitant se hisser en hautes sphères, ce qui complique terriblement les prises de décisions. éduqué parmi les premiers et peu familier avec les seconds, il est plus habitué à manœuvrer dans le sens du courant et des traditions, et ne sait donc ni réellement ce qu'espèrent les autres et comment combler leurs attentes sans pour autant se mettre la noblesse à dos. par ailleurs, n'étant encore que Dauphin, il se garde bien d'afficher ne serait-ce qu'une once de volonté de bouleverser le système en place, de crainte d'être catalogué et écarté.

#4 : DISTANCE. Marien pèche par la distance et les barrières qu'il dresse entre le monde et lui. rendu apparemment imperméable par la pratique intensive de l'occlumancie, enfermé par ailleurs dans son univers de théories, d'usages et de lois, il ne peut satisfaire un peuple qu'il ne comprend pas et auquel il est réticent à s'ouvrir. il lui manque l'expérience que seules l'immersion et la proximité confèrent, mais se mélanger, c'est s'exposer. s'exposer, c'est se rendre vulnérable. il ne veut pas. il ne peut pas. pas après avoir subi l'acharnement des médias et les rumeurs erronées et la fascination morbide de parfaits inconnus qui le jugent en permanence. pas, enfin, sans une impulsion extérieure suffisamment convaincante pour le pousser à franchir ce pas terrifiant. il rumine plus souvent que rarement l'insatisfaction que lui inspire sa propre nature introvertie. ce n'est aucunement de la timidité ou de l'isolement, c'est plus complexe — son énergie psychomagique se concentre à travers la réflexion et diminue durant les interactions sociales, si bien qu'il semble moins bavard que les autres au premier abord ; plus en retrait et dès lors, moins abordable, moins déchiffrable. il peut apprécier les interactions sociales, se faire presque passionné durant un débat et rire sans complexe au sein d'un cercle de proches aptes à le mettre en confiance. en tirer, même une satisfaction revigorante. mais c'est par le biais d'activités solitaires qu'il se ressource mentalement, nerveusement, et l'impulsivité lui va mal : il lui faut observer avant de passer à l'action.

#5 : DUEL&ESCRIME. il a entamé son apprentissage très tôt ; armé d'une lame de 77 cm à l'âge de 5 ans, puis d'une baguette à ses 11 ans. à ses yeux il n'est pas que question de prouesse au combat. il en a étudié les différents aspects – le sport, éprouvant et exigent, grâce auquel se défouler, se dépasser physiquement, acquérir souplesse, réflexes, flexibilité, rapidité, coordination, endurance, discipline et stabilité. les valeurs, respect de l’autre, de règles, courage, esprit sportif. l'enrichissement intellectuel, maîtrise de soi, créativité, renouvellement constant, spontanéité qui lui manquait tant au naturel, anticipation, tactiques, précision. mais il a également été formé à l'escrime artistique et à son sens du spectacle, à la beauté et à l'élégance des gestes, au port irréprochable, à la rigueur, à la capacité de s'imprégner d'un personnage pour l'interpréter fidèlement. apprentissage qui l'a fortifié pour affronter le monde. et sans nul doute, Marien y excelle, pour avoir été formé par les meilleurs maîtres d'armes de France et s'être frotté tant amicalement qu'en compétition aux duellistes d'excellence. on n'en attend pas moins d'un prétendant à la couronne.

#6 : CREATURES. Marien, il faut l'avouer, s'entend plus aisément avec animaux et créatures magiques qu'avec les hommes. il a un véritable don pour cela et peut se lier de façon incroyable avec eux, là où il peine à comprendre ses propres congénères. il est d'ailleurs propriétaire de l'un des Gronians de l'élevage de Beauxbâtons, Flèche en robe grise d'un pedigree prestigieux, qu'il a nommé Sleipnir - du nom du cheval à huit jambes d'Odin. Martial en a fait l'acquisition en son nom alors que l'animal était à peine âgé de quelques heures, et Marien l'a vu grandir depuis, gratifié d'heures en sa compagnie et d'un rôle prédominant dans son dressage. étrangement pourtant, et alors qu'ils forment un duo très complice, le jeune prince est attaché de façon plus fusionnelle au palomino ailé à la robe d'or qu'il laisse derrière lui, au domaine familial. nommé plus simplement, Eclipse n'est pas une jument de parade et détonne parmi ses frères alezans, hérésie naturelle plutôt que fruit d'un élevage sélectif. elle garde un côté sauvage, une tendance à se laisser aisément approcher mais à ruer pour jeter au sol quiconque s'essaye à la domestiquer, ainsi qu'un profond dégoût des harnais et des selles, si bien que Marien a refusé qu'elle soit enfermée aux écuries. A la place, elle vit librement sur les terres des Leblois et il est étrangement attendrissant d'assister au manège que sont ses retrouvailles avec son alter ego humain ; telle une épouse furieuse d'avoir été délaissée, elle fait la difficile, renâcle, bat des sabots, l'oblige à la courser et à la remettre en confiance à force de caresses adroites et de promesses et compliments dévoués murmurés à son oreille. il la monte à cru, alors, sans grand souci pour le personnel qui le réprimande en affirmant que ce ne sont pas là des manières dignes d'un prince.
de la même manière, il noue de bons liens avec les chiens albinos de Beauxbâtons, tout simplement parce que levé aux aurores, il profite souvent de sa solitude pour se défouler en leur compagnie, se laisser régénérer par leur affection instinctive et sans calcul.

#7 : COURSES. s'il aime les animaux et leur consacre du temps, Marien n'est pas l'un de ces militants qui s'opposent à tout pour le plaisir de manifester leur insatisfaction. il est, par exemple, un inconditionnel des courses, et se réjouit que Sleipnir soit taillé pour ce type d'activités. il lui est arrivé de participer à des courses de chevaux, pour le plaisir du jeu, mais il préfère y assister, se joignant aux paris dans la mesure du raisonnable. non, le type de course qui fait réellement vibrer Marien n'est pas tout à fait celui-ci. il lui faut le rugissement des moteurs et la robe de métal d'une moto sorcière ou moldue, l'adrénaline, l'impression de basculer dans le vide durant un virage en vol ou de frôler le bitume lorsqu'il dévore les kilomètres pour se sentir incroyablement vivant. passion partagée avec Nolan et gardé secrète, tant pour le plaisir de garder pour eux leurs mystères que pour échapper à l'inévitable controverse qui en résulterait : les courses, bien souvent, sont illégales. son goût pour la vitesse est une addiction.

#8 : CHASSE. activité de plus en plus controversée à l'heure actuelle, mais à laquelle il a été rodé dès son plus jeune âge comme la plus naturelle des occupations. à ses yeux, la pratique de la cynégétique est bel et bien d'un sport, non de meurtres gratuits. permis en main et cruautés inutiles soigneusement exclues, il la pratique sous plusieurs formes, avec ou sans le désir de consommer le gibier après coup. il n'en est pas question à Beauxbâtons par exemple, puisque les cibles sont des Licheurs, créatures des ténèbres considérées comme des démons. sujet de plainte pour certains, là encore - mais Marien toiserait avec amusement quiconque se ferait un devoir de défendre face à lui les droits de ces créatures. leur prolifération et leur nature destructrice le pousse à considérer que les emprisonner correspond à du contrôle de nuisibles, et que les associer à la chasse permet de les réguler. bien sûr, ceux qui se plaignent ne font pas partie des fermiers qui les subissent, ou des sorciers ou moldus ayant eu le malheur de croiser leur regard et de suffoquer, tétanisés par leurs pires cauchemars.

#9 : DRAGONS. sa mère a toujours été très présente, tant qu'il n'a jamais réellement remarqué combien elle se montrait froide et distante vis-à-vis de son père. Marien, en tout cas, n'en a que plus difficilement encaissé le vide qu'elle a laissé. il a le souvenir des histoires de dragons contées à la lueur d'une chandelles, des épopées héroïques et des pirates et des quêtes de trésor qui ont bercé son enfance. c'est futile, enfantin, mais tout cela a contribué à le construire. quand elle a disparu, Charlotte, c'est la mère de Tristan - la duchesse Pénélope - qui a pris la relève, berçant les garçons de récits auxquels Marien ne voulait toutefois plus croire. il s'en veut d'être aujourd'hui encore si fasciné par les dragons. de collectionner des figurines animées par centaines, milliers, dans un coffre à Chantilly, et de connaître les caractéristiques de chacune d'elles comme s'il s'agissait de parcelles de sa propre histoire, de son âme. il jurerait parfois les maîtriser mieux qu'il ne se comprend lui-même... et une part de lui souhaiterait y consacrer sa vie, mais il ne peut pas, ne se permet même pas d'y songer, car son devoir le mène ailleurs.

#10 : FAMILLE. Marien est très attaché à sa famille, en dépit des jeux de pouvoir qui la déchirent. le lien de sang est puissant et pourtant, le jeune homme considère avec tout autant d'intensité ce qui le lie avec ses plus proches amis : Tristan, Nolan et Raphaël. quatuor royal, dit-on pour les désigner. Tristan est un ami, un critique, un conseiller. l'homme fiable, le bras gauche apte à prévenir les obstacles ou erreur, voire à les écarter. Raphaël est le démon sur l'épaule, compagnon magnétique. Nolan, enfin, est son frère. purement et simplement, un bras droit, l'allié auquel il confierait sa vie.

#11 : GENT FEMININE. les rumeurs lui prêtent quantité d'aventures. c'est le fait des tabloïds - après la mort de Charlotte puis la rencontre avec Raphaël de Valverde, le trio d'origine s'est fait quatuor, et l'influence nouvelle a été la porte ouverte à de nombreux excès. sorties inconsidérées, lieux peu recommandables, flash d'appareils photo ; la moindre fille qu'il côtoyait durant ses sorties figurait sur les pages des potins le lendemain, soit pour s'être vanté elle-même soit pour avoir été surprise à ses côtés et dépeintes d'office comme une amante. Marien s'est vu affubler d'une réputation de tombeur alors qu'il n'en était rien, "on dit" amplifiés par des témoignages incessants formulés par ses soi-disant ex. situation fort délicate pour sa renommée mais qui le pénalisait également sur le plan individuel : considéré par un excellent amant par presque l'ensemble de la France, il ne pouvait décemment pas se révéler puceau et fort maladroit dans le domaine... ce qu'il était, pourtant. ce n'est que récemment qu'il s'est finalement aventuré dans les bras d'une femme. Juliette.
il a toujours été très demandé, sans jamais tout à fait savoir si les femmes en avaient après le prince ou s'intéressaient à l'homme qu'il est. aussi a-t-il pris l'habitude d'écarter ou d'ignorer poliment les offres, peu désireux de n'être qu'un titre jusqu'entre les draps. rares sont celles qui s'intéressent réellement à lui, après s'être donné le temps de le connaître ; et rares sont celles auxquelles il en offre l'occasion.

#12 : THEATRE. un conseiller du roi Geodor, secrètement affecté à la gestion de l'image du dauphin (dure tâche que celle-ci), a recommandé que le jeune homme rejoigne la troupe de théâtre de l'école. y ayant des amis, Marien s'est plié à la suggestion après de longues hésitations. mais si jouer un rôle dans le cadre du duel artistique lui sied à la perfection, interpréter un personnage sur les planches va à l'encontre de sa nature. il s'est senti à l'agonie dès les premières heures de répétition. il a fait acte de présence à deux reprises avant de se retirer, ayant démontré avec brio son incapacité à afficher autre chose qu'un visage froid et placide.

#13 : MAINS LIEES. être neveu du roi, dauphin par-dessus le marché, constitue aux yeux du non averti un privilège, ouvre toutes les portes et offre tous les droits. c'est vrai dans une certaine mesure. mais majoritairement faux. supposé se montrer irréprochable, Marien pèse chaque mot, chaque geste. si on le méprise, si on l'insulte, il reste stoïque, ne bout qu'à l'intérieur. même poussé au-delà des limites de sa patience, il a été formaté pour toujours agir de façon maîtrisée, opposer indifférence glacée aux éclats de voix. pris sur le fait en cas d'erreur, il ne peut user de son influence pour s'en tirer blanchi, de crainte de faire porter sur la famille royale des accusations de tyrannie, d'abus de pouvoir. en cela, la présence de Tristan et de Nolan à ses côtés est un atout considérable, imparable, et dont il ne pourrait se permettre de se passer.
Tag 4 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: first name always, last name hungry (juliette)
Juliette de Noblecourt

Réponses: 2
Vues: 900

Rechercher dans: Malles Magiques   Tag 4 sur Ad Astra EmptySujet: first name always, last name hungry (juliette)    Tag 4 sur Ad Astra EmptyVen 25 Mar - 23:26
Juliette Blanche Noblecourt
brighter than sunshine
Le protocole Elle rit, chante, crie, danse. Juliette est à elle seule une bouffée de la liberté la plus absolue. Elle est vraie, intense, et vivre à ses côtés ? C'est comme se projeter dans une tornade, sauter en parachute pour la première fois, embrasser son premier amour. Elle fait partie de ces rares personnes à vous donner la foi de continuer, la foi de croire en la vie par sa seule présence à vos côtés. Juliette, c'est un sourire, un éclat de rire, des plaisanteries constantes, une attention délicate et sincère portée au plus oublié des sorciers.

Juliette, c'est aussi une anti-conformiste. Une membre d'un cercle secret dédié à l'amusement le plus exacerbé et représentatif d'une démocratie tant désirée. Juliette, elle n'oublie personne, à part elle-même. Elle incarne pour certains un espoir que des nobles puissent adhérer à la cause égalitaire, à une méritocratie. Alors forcément, Juliette, y en a qui ne l'aiment pas. Mais quand par le plus grand des malheurs vous la provoquez, elle répond par un de ses rires guillerets ou nonchalants, parce qu'elle n'a pas le temps pour la haine, la colère ou le dédain. La vie est trop courte, dit-elle. Autant vivre chaque seconde comme si c'était la dernière, ajoute la rousse en sautillant dans les couloirs vides de l'Académie. Juliette, c'est aussi des hormones et des blagues grivoises, parce qu'elle est libérée. Au diable la pudeur et les tabous. Elle n'a pas non plus le temps pour ça. C'est les petits plaisirs de la vie dont elle ne saurait se passer Juliette. Elle sait le véritable sens de notre existence, et se contente de valeurs simples. La famille, par exemple. La loyauté et la dévotion envers son sang, cette famille ducale de Bourgogne réputée pour leur dévouement extrême envers leur propre blason. Les de Noblecourt, c'est une unité solide et invincible. Un peu comme Juliette et les Compagnons.

C'est un grain de folie, une fille entièrement déjantée qui n'a pas peur du ridicule. Les convenances et les protocoles, elle les connait par coeur Juliette. C'est une duchesse de Noblecourt et on s'étonne. Parce que si les aristocrates étaient tous comme elle, les révolutionnaires n'auraient plu raison d'être. Elle oublie souvent, Juliette, que les sorciers sont titrés. Elle parle au Prince de France, d'Egypte même, leur tape violemment le dos comme s'ils s'étaient des amis de longue date, tapote les fesses du futur Cardinal sans aucune retenue avant de partir glousser et encourager les amours interdits d'une princesse pour son irlandais. Juliette, c'est un culot sans pareil, et un manque notoire d'intérêt pour le futur, une provocation.

Juliette, elle aime comme on aime au premier jour. Intensément, fiévreusement. Chacune de ses histoires est une romance endiablée dont l'envie de liberté finit par l'emporter. Parce que, Ju', on peut pas l'enchaîner. Mais parce qu'elle est vraie, sa sincérité, et ses sentiments à fleur de peau en font une personne bien trop sensible. N'ayez crainte, vous ne verrez jamais le rayon de soleil de Beauxbâtons disparaître, car Juliette, elle sait bien dissimuler ses peines. Elle essaie de les étouffer fébrilement, en se persuadant que la vie n'a pas le temps pour ses simagrées. Juliette, c'est un piège qui se referme sur elle-même, parce qu'on ne la voit que comme le clown de l'Académie, la fille à l'éternel rire et plaisanterie facile, la duchesse un peu trop libérée, la nana un peu folle qui vous surprend à chaque seconde, la jumelle de Capucine Lescieux. Ils ne réalisent pas, les autres, qu'elle est aussi fragile et vulnérable qu'eux.
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • juliette blanche de noblecourt.
AGE, NAISSANCE • à reims (29/11/2000), vingt-deux ans.
NATIONALITÉ • française.
ASCENDANCE • humaine.
TITRE • fille benjamine de l'actuel duc de Bourgogne-Franche Comté : Léandre. Elle est donc issue de la haute noblesse et porte le titre de duchesse.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • septième année, parcours art & littérature magique.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • incapable de rester plus de quelques semaines dans le même club. Concernant les obédiences, elle est une ancienne membre du Cercle de la Rosière. Aujourd'hui rejetée par ses anciennes amies elle est cependant devenue l'une des deux chefs des Compagnons avec Capucine Lescieux.
PATRONUS • un pigeon.
Les notes de la duchesse grivoise, drôle, déjantée, passionnée, désintéressée, malicieuse, rieuse, indépendante, chaleureuse, taquine, perspicace, spontanée, affective, pleine d'énergie et d'enthousiasme, débridée, sans gêne, difficulté à prendre des décisions, tendance à l'inconstance, facilement distraite de ses tâches, pleine d'entrain et vitalité, non conventionnelle, épicurienne, lascive, tendance à s'accrocher à des situations négatives, mener plusieurs choses en même temps, phobie d'être contrôlée et limitée, attache peu d'importance au rangement, rancœur irrationnelle envers toute forme de rigidité, dramatique, théâtrale, trop magnanime, rarement prise au sérieux.

#1 Son enthousiasme et son optimisme ont toujours été des qualités qui la démarquaient des autres. Cependant pour certains, Juliette est une jeune femme qui peut paraître agaçante tant elle semble prendre tout à la légère. Elle est celle qui intervient avec une plaisanterie vaseuse dans les situations critiques ou les conflits dantesques. Elle ne se vexe et ne s'énerve que très rarement, car pour elle, la vie n'est rien d'autre qu'une grande partie de rigolade. #2 Mais de Noblecourt n'en reste pas moins une éternelle pacifiste, elle joue souvent le rôle de médiatrice lorsque les circonstances l'exigent réellement, raison de son élection à la tête des Compagnons. #3 Juliette n'est jamais satisfaite de ce qu'elle a. L'herbe est toujours plus verte ailleurs, ce qui fait d'elle quelqu'un de foncièrement versatile. #4 baignée d'un idéalisme presque enfantin, et d'une âme de romantique éperdue.




#1 Juliette est une ardente cinéphile à la fois moldue et sorcière, il n'est pas rare de la voir personnifier en pleine conversation une réplique qu'elle considère culte, ou des personnages et acteurs célèbres. #2 Elle est abonnée à Naked Wizard depuis ses dix-sept ans. Et elle vient d'apprendre que le magazine cessera de publier des photos de nues à partir de juin 2022. Elle veut juste mourir. - Pas grave, se répète-t-elle sans grande conviction, youporn is still there. Même si ce ne sont que des moldus, c'est mieux que rien.  #3 Suivant le cours de photomagie, elle a pour habitude de prendre en photo toutes les choses inutiles qu'elle voit lorsqu'elle a un appareil entre les mains. Que cela soit un genou, une tige d'herbe, ou des fesses.  #4 Elle est aussi abonnée à la rubrique "amour" de MSBA (Ma Sorcière Bien Aimée), ce dont se moque ouvertement sa meilleure amie Capucine #5 Juliette a déjà failli faire une syncope lorsque le chanteur Oreste La Jouvence, célèbre pour son tube de l'été « mange mes citrouilles et mes fenouils. » a annoncé qu'il déménagerait à Paris.  #6  Surnomme  son bras-droit chez les Compagnons, Capucine : Capu-string ou Ca-pucelle, parfois même Capute.  #7  aime par-dessus tout inventer des phrases pseudo-intellectuelles, qui en vérité, n’ont aucun sens. #8 extrêmement exubérante, Juliette s'exprime autant avec ses bras, son visage, ses innombrables grimaces, qu'avec des paroles. Cela fait d'elle une personne naturellement théâtrale. #9 Assez extravagante, son langage cru n'est pas au goût de tous. Absolument sans gêne elle peut facilement choquer les plus maniérés. Elle guette les réactions à chacune de ses taquineries, et adore voir les expressions offensées de certains. La jeune femme parvient cependant à se calmer lorsque les circonstances l'exigent véritablement. Elle est simplement un provocatrice inoffensive, une sorcière qui s'amuse à taquiner sans cesse par plaisir de surprendre autrui, une douce maladroite quand il s'agit d'humour. #10 La jeune femme a tendance à voler ("momentanément emprunter" préfère-t-elle plutôt dire) les téléphones portables de son entourage, afin de personnaliser toutes leurs sonneries. Elle attribue toujours une chanson paillarde telle que "ouh la Salope, va laver ton cul malpropre" ou ridicule dès qu'elle arrive à son nom. Et s'amuse ensuite à appeler ses victimes quand ces derniers sont en plein cours. #11  Juliette a une playlist nommée “pansé mon keur bléssé :'( ” qu'elle écoute en boucle quand elle n'a pas le moral. #12  n'aime pas réellement lorsque Capucine ricane, elle lui fait penser à une "hyène en manque". #13 lorsque certains essaient de lui soutirer des informations sur les Compagnons, Juliette s'en amuse et fait croire des mensonges plus extravagants les uns que les autres. Quelques uns la soupçonnent en effet parfois d'être l'une de leurs membres. #14 Comme Capustring (oui, encore elle) aime le dire : Juliette a le feu aux fesses. #15 Elle adore l'obédience des Compagnons, et leur esprit de groupe. Le fait qu'ils soient tous sur un même pied d'égalité, et que les titres ne revêtent plus aucune importance la rendent admirative et encore plus amourachée de ce cercle populaire. #16 Lorsque Juliette a quitté volontairement le Cercle de la Rosière, en deuxième année, et qu'elle a commencé à sympathiser avec des roturiers (parmi eux ses futurs amis Compagnons), énormément de proches de noble naissance lui ont tourné le dos. Si elle semble absolument indifférente face à ces détracteurs aujourd'hui, ayant réussi à se forger une certaine carapace depuis, Juliette reste irrémédiablement blessée dès que l'un de ces détracteurs est un ancien ami. Elle cherche par tous moyens à enterrer la hache de guerre. Ce que n'apprécie pas forcément Capucine, qui lui reproche de n'avoir aucune fierté. #17 En dehors de l'obédience et de son humour, Juliette est notamment connue pour sa sociabilité et l'enthousiasme avec lequel elle intègre les étudiants étrangers. #18 Parce que la demoiselle est une romantique et une glousseuse professionnelle, elle s'extasie dès lors qu'un couple se forme, et aime croire qu'elle est une "matchmaker". Pour cause, avec Capucine, Juliette crée de l'Amortentia et le revend aux fangirls désespérées du Paris sorcier. Ça la fait rire sur le coup, et ça aide Capupute à se faire du fric. Il n'y a rien de répréhensible là dedans...pas vrai ?


Les sujets
sujets à venir
— ft morgane
— ft. Elysée Berthelot
— ft. orna
— ft. anselm
- ft. coyote

sujets en cours

sujets archivés
family, duty, honor ft. antoine de noblecourt
king of anything ft. tristan de colnet
still in my blood ft. marien leblois
Tag 4 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: (marien) uneasy lies the head that wears a crown
Marien Leblois

Réponses: 4
Vues: 868

Rechercher dans: A dos d'abraxan   Tag 4 sur Ad Astra EmptySujet: (marien) uneasy lies the head that wears a crown    Tag 4 sur Ad Astra EmptyVen 25 Mar - 17:28
Marien Auguste Leblois
le silence est un ami qui ne trahit jamais
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • Leblois le façonne, le définit. trace le fil complexe d'un avenir intrinsèquement lié au pouvoir. poids de l'étiquette et des innombrables attentes d'une part, mais fierté indicible de l'autre, et volonté farouche de relever le défi que représente ce patronyme pétri d'exigences. qu'on le comprenne ou non, il pourrait tout sacrifier, pour ces sept lettres gravées à même son âme à la naissance. Marien, une renommée à construire. une réputation qui se dessine au fil du temps et des actions, mais une maladresse mal comprise, constamment jugée. il n'est pas le Geodor adulé, la Solange affectionnée – mais l'homme trop rigide, le prince imposé, le dauphin trop distant, difficile à cerné. il y a un garçon blessé sous la carapace imperméable du roi en devenir, et peut-être est-ce précisément la raison pour laquelle il peine à concilier ses deux identités : son manque de confiance en autrui, la méfiance induite par les pertes et trahisons annihilent sa volonté d’œuvrer pour ce peuple qu'il peine à approcher et à comprendre. vient Auguste, enfin. un souvenir, mémoire commune d'un peuple. plus grand roi que grand-père, puisque trop peu connu. absen, mais modèle pourtant : on mentionne leurs traits incroyablement similaires et leurs caractères absolument divergents, fatalement. Marien craint de ne pas tenir la comparaison.
AGE, NAISSANCE • 23 ans, né le 8 juillet 1999. date significative qui a contribué à faire de Marien le favori du roi : né juste avant sa jumelle le jour même où leur ancêtre Pierre de Maison Boède fut élu roi sorcier par le peuple en 1832, il s'est vu attribuer par son oncle l'oracle prometteur formulé par le Voyant auquel la famille royale accorde sa confiance. c'est conformément à la coutume et à l'absence d'enfants issus des unions de Géodor que Marien, à l'instar de ses sœurs, a vu le jour entre les murs de la Maison Royale, dite Palais de l'étoile, au cœur de la capitale. splendeur des jardins constamment épiés à distance, mais protégés par des montagnes de sortilèges d'illusion et de barrières pour conférer aux occupants des ailes résidentielles une rare intimité.
NATIONALITÉ • française, sans doute aucun – la caste élitiste à laquelle il appartient se veut globalement pure souche et ne souffrirait pas d'être gouvernée par un sang étranger.
ASCENDANCE • purement humaine, il ne saurait en être autrement.
TITRE • il est de sang royal. des proches du défunt roi Richard II, lui-même assassiné au terme de la révolution en 1832, il ne restait personne ; c'est parmi sa parenté lointaine qu'ont alors été désignés de potentiels successeurs. élu par le peuple, Pierre de Maison Boède a, quelques générations plus tard, laissé place à une héritière — épouse Leblois. le choix du peuple et l'ascendance mystique de ce nom que l'on associe à la Dame du Lac ont jusqu'à présent conféré une légitimité aux Leblois que les autres familles titrées n'ont pas tenté de remettre en doute. certains anonymes, cependant, semblent avoir de moins en moins de scrupules à afficher leurs griefs contre le régime. nommé Dauphin de France, soit premier dans l'ordre de succession, il jouit moins de gloire qu'il ne porte le poids des devoirs liés au pouvoir. d'aucuns critiqueraient le choix arbitraire de Geodor : Marien n'était qu'un nouveau-né lorsque la décision a été établie sur la base des superstitions chère aux sorciers et de l'intuition du roi. la place, cependant, est éjectable et l'ordre ne cesse d'évoluer, forçant chacun à faire ses preuves.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • huitième année — soit deuxième année de GRAMMES. les jumeaux ont été inséparables au long de leur scolarité, ayant tous deux choisis le cursus social & politique. Marien est, évidemment, profondément ancré dans les rouages de la monarchie et se doit d'en saisir toutes les spécificités afin de parvenir à les maîtriser à son tour. en guise d'options, il a choisi la communication et le droit sorcier.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • s'il aurait pu tenter de devenir comice comme son père avant lui, Marien a pour une fois suivi ses envies — et, de façon amusante, les pas de son grand-père Auguste, sans le savoir. il s'est concentré sur les activités sportives en rejoignant les clubs de duels et de chasse. il a lorgné le quidditch de loin pendant un temps, mais n'a jamais envisagé sérieusement d'y prendre part : ce n'est pas un sport de nobles.
PATRONUS • il n'en fait que rarement, voire jamais usage, mais il s'est aperçu au cours de ses entraînements que son aigle royal a disparu au profit d'un lion. même ses plus proches amis ne le savent pas, et pour cause : la créature est liée à ses sentiments pour nulle autre Juliette, et il est effrayé de voir leur impact l'influencer si profondément.
Le protocole A l’annonce de la stérilité de Geodor, c'est sur son frère Martial que l’attention se tourna. Choisi très tôt par son oncle après consultation d'une voyante comme le veut la coutume, Marien naquit en tant que potentiel roi et fut élevé pour le devenir.

Enfant ouvert, curieux, incapable de tenir en place, avide de découvertes, Marien a d’abord semblé aux antipodes des révélations de la voyante. Mais la mort brutale de sa mère à ses 8 ans (2007) l'a changé. Entre l'acharnement de la Presse, les théories selon lesquelles l'accident de voiture volante l’ayant tuée était un coup-monté visant à se débarrasser de l’infidèle, les prétendus amis en quête d'informations pour les médias, Marien a peu à peu créé des barrières entre le monde et lui pour se préserver, sans s'apercevoir qu'il se coupait du peuple qu'il voulait satisfaire et protéger. Seule ombre à son attitude « lisse » : la vitesse. Au lieu de développer une peur de ce qui a tué Charlotte, Marien a nourri une passion morbide pour l’adrénaline. Il ne résiste pas à une course de voiture ou de moto volante ; a toujours rêvé de devenir dresseur de dragons sans jamais se permettre de l'envisager sérieusement.


Les notes de la duchesse méfiant, introverti, dévoué, assidu et rigoureux, studieux, distant, barbant, attachant, réfléchi, protecteur, véhément, observateur, esprit de sacrifice, discipliné, loyal, dynamique mais mesuré, volontaire, peu bavard, intègre, aventurier, méthodique, loyal, arrogant, responsable, perfectionniste, rigide, #1 : CONTRÔLE & OCCLUMANCIE. Plus que tout, Marien exècre l'oubli. l'oubli lui fait occulter les traits de sa mère et il est terrifié par cette perte, cette impression de la laisser mourir une deuxième fois. et surtout, il voit sa jumelle, sa moitié, se débattre avec son absence de souvenirs concernant un élément clé de son existence (l'accident) et a eu beaucoup de mal à l'idée de ne jamais savoir ce qui s'est passé ce jour-là. jamais il n'agirait comme les médias et les curieux cependant, l'engloutissant sous des montagnes de questions et remuant sans égards la baguette dans la plaie pour la pousser à retrouver ces bribes perdues d'un passé mis en terre. cependant, c'est là l'une des raisons de sa soif de contrôle - ça et son besoin de tout organiser de façon à ne pas se laisser déborder, ainsi que la nécessité d'ériger des remparts pour qu'aucun vautour n'accède à ses pensées les plus profondes. tout doit être carré et défini et précis et ordonné et compartimenté et maîtrisé. il a entamé son apprentissage à l'adolescence et il s'agissait alors d'une question de survie, vraiment, tant il ne pouvait faire un pas hors de la demeure familiale sans être harcelé.

#2 : MONARCHIE. s'il se veut respectueux de la dignité de tout homme, Marien n'en est pas moins royaliste, éduqué pour raisonner de façon élitiste. il ne voit pas en la monarchie un régime injuste, parce qu'il (en dépit des abus qui caractérisent l'ensemble des systèmes politiques, moldus ou magiques) accorde de la valeur à l'histoire et considère que c'est à travers les siècles que la noblesse, au sens propre du terme, a su se démarquer. ainsi, il se ferme irrémédiablement aux raisonnements qui remettent en doute la légitimité de la famille royale : c'est calomnie à ses yeux que de nier le mérite de ses ancêtres. mais toi, qu'as-tu accompli ? en quoi "bien naître" justifie que tu te places au-dessus du peuple ? — ces interrogations, qui remettent en question sa position selon certains, sont au contraire la trame même de son existence. naître anonyme et se démarquer par la seule force de sa volonté est remarquable, mais se frotter dès le plus jeune âge à de glorieux noms du passés et avoir pour rôle de s'illustrer parmi eux n'a rien d'une sinécure. Marien se sentirait usurpateur s'il jouissait des privilèges de son nom, de son titre, sans rien faire pour les valoir ; mais pour les porter, il a fait du sacrifice, du sens du devoir et du déni de soi les maîtres mots de son existence tissée de concessions et de rigidité. c'est ce qu'on lui réclame et — curieusement — c'est tout à la fois ce qu'on lui reproche.

#3 : PROGRÈS. secrètement, et contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'exècre pas le changement. tout gouvernement se doit d'évoluer en fonction des attentes et des besoins de ses sujets — c'est, pour lui, un fait non négligeable. le problème est que lesdits sujets se composent à la fois de conservateurs , d'adeptes du remaniement et d'ambitieux souhaitant se hisser en hautes sphères, ce qui complique terriblement les prises de décisions. éduqué parmi les premiers et peu familier avec les seconds, il est plus habitué à manœuvrer dans le sens du courant et des traditions, et ne sait donc ni réellement ce qu'espèrent les autres et comment combler leurs attentes sans pour autant se mettre la noblesse à dos. par ailleurs, n'étant encore que Dauphin, il se garde bien d'afficher ne serait-ce qu'une once de volonté de bouleverser le système en place, de crainte d'être catalogué et écarté.

#4 : DISTANCE. Marien pèche par la distance et les barrières qu'il dresse entre le monde et lui. rendu apparemment imperméable par la pratique intensive de l'occlumancie, enfermé par ailleurs dans son univers de théories, d'usages et de lois, il ne peut satisfaire un peuple qu'il ne comprend pas et auquel il est réticent à s'ouvrir. il lui manque l'expérience que seules l'immersion et la proximité confèrent, mais se mélanger, c'est s'exposer. s'exposer, c'est se rendre vulnérable. il ne veut pas. il ne peut pas. pas après avoir subi l'acharnement des médias et les rumeurs erronées et la fascination morbide de parfaits inconnus qui le jugent en permanence. pas, enfin, sans une impulsion extérieure suffisamment convaincante pour le pousser à franchir ce pas terrifiant. il rumine plus souvent que rarement l'insatisfaction que lui inspire sa propre nature introvertie. ce n'est aucunement de la timidité ou de l'isolement, c'est plus complexe — son énergie psychomagique se concentre à travers la réflexion et diminue durant les interactions sociales, si bien qu'il semble moins bavard que les autres au premier abord ; plus en retrait et dès lors, moins abordable, moins déchiffrable. il peut apprécier les interactions sociales, se faire presque passionné durant un débat et rire sans complexe au sein d'un cercle de proches aptes à le mettre en confiance. en tirer, même une satisfaction revigorante. mais c'est par le biais d'activités solitaires qu'il se ressource mentalement, nerveusement, et l'impulsivité lui va mal : il lui faut observer avant de passer à l'action.

#5 : DUEL&ESCRIME. il a entamé son apprentissage très tôt ; armé d'une lame de 77 cm à l'âge de 5 ans, puis d'une baguette à ses 11 ans. à ses yeux il n'est pas que question de prouesse au combat. il en a étudié les différents aspects – le sport, éprouvant et exigent, grâce auquel se défouler, se dépasser physiquement, acquérir souplesse, réflexes, flexibilité, rapidité, coordination, endurance, discipline et stabilité. les valeurs, respect de l’autre, de règles, courage, esprit sportif. l'enrichissement intellectuel, maîtrise de soi, créativité, renouvellement constant, spontanéité qui lui manquait tant au naturel, anticipation, tactiques, précision. mais il a également été formé à l'escrime artistique et à son sens du spectacle, à la beauté et à l'élégance des gestes, au port irréprochable, à la rigueur, à la capacité de s'imprégner d'un personnage pour l'interpréter fidèlement. apprentissage qui l'a fortifié pour affronter le monde. et sans nul doute, Marien y excelle, pour avoir été formé par les meilleurs maîtres d'armes de France et s'être frotté tant amicalement qu'en compétition aux duellistes d'excellence. on n'en attend pas moins d'un prétendant à la couronne.

#6 : CREATURES. Marien, il faut l'avouer, s'entend plus aisément avec animaux et créatures magiques qu'avec les hommes. il a un véritable don pour cela et peut se lier de façon incroyable avec eux, là où il peine à comprendre ses propres congénères. il est d'ailleurs propriétaire de l'un des Gronians de l'élevage de Beauxbâtons, Flèche en robe grise d'un pedigree prestigieux, qu'il a nommé Sleipnir - du nom du cheval à huit jambes d'Odin. Martial en a fait l'acquisition en son nom alors que l'animal était à peine âgé de quelques heures, et Marien l'a vu grandir depuis, gratifié d'heures en sa compagnie et d'un rôle prédominant dans son dressage. étrangement pourtant, et alors qu'ils forment un duo très complice, le jeune prince est attaché de façon plus fusionnelle au palomino ailé à la robe d'or qu'il laisse derrière lui, au domaine familial. nommé plus simplement, Eclipse n'est pas une jument de parade et détonne parmi ses frères alezans, hérésie naturelle plutôt que fruit d'un élevage sélectif. elle garde un côté sauvage, une tendance à se laisser aisément approcher mais à ruer pour jeter au sol quiconque s'essaye à la domestiquer, ainsi qu'un profond dégoût des harnais et des selles, si bien que Marien a refusé qu'elle soit enfermée aux écuries. A la place, elle vit librement sur les terres des Leblois et il est étrangement attendrissant d'assister au manège que sont ses retrouvailles avec son alter ego humain ; telle une épouse furieuse d'avoir été délaissée, elle fait la difficile, renâcle, bat des sabots, l'oblige à la courser et à la remettre en confiance à force de caresses adroites et de promesses et compliments dévoués murmurés à son oreille. il la monte à cru, alors, sans grand souci pour le personnel qui le réprimande en affirmant que ce ne sont pas là des manières dignes d'un prince.
de la même manière, il noue de bons liens avec les chiens albinos de Beauxbâtons, tout simplement parce que levé aux aurores, il profite souvent de sa solitude pour se défouler en leur compagnie, se laisser régénérer par leur affection instinctive et sans calcul.

#7 : COURSES. s'il aime les animaux et leur consacre du temps, Marien n'est pas l'un de ces militants qui s'opposent à tout pour le plaisir de manifester leur insatisfaction. il est, par exemple, un inconditionnel des courses, et se réjouit que Sleipnir soit taillé pour ce type d'activités. il lui est arrivé de participer à des courses de chevaux, pour le plaisir du jeu, mais il préfère y assister, se joignant aux paris dans la mesure du raisonnable. non, le type de course qui fait réellement vibrer Marien n'est pas tout à fait celui-ci. il lui faut le rugissement des moteurs et la robe de métal d'une moto sorcière ou moldue, l'adrénaline, l'impression de basculer dans le vide durant un virage en vol ou de frôler le bitume lorsqu'il dévore les kilomètres pour se sentir incroyablement vivant. passion partagée avec Nolan et gardé secrète, tant pour le plaisir de garder pour eux leurs mystères que pour échapper à l'inévitable controverse qui en résulterait : les courses, bien souvent, sont illégales. son goût pour la vitesse est une addiction.

#8 : CHASSE. activité de plus en plus controversée à l'heure actuelle, mais à laquelle il a été rodé dès son plus jeune âge comme la plus naturelle des occupations. à ses yeux, la pratique de la cynégétique est bel et bien d'un sport, non de meurtres gratuits. permis en main et cruautés inutiles soigneusement exclues, il la pratique sous plusieurs formes, avec ou sans le désir de consommer le gibier après coup. il n'en est pas question à Beauxbâtons par exemple, puisque les cibles sont des Licheurs, créatures des ténèbres considérées comme des démons. sujet de plainte pour certains, là encore - mais Marien toiserait avec amusement quiconque se ferait un devoir de défendre face à lui les droits de ces créatures. leur prolifération et leur nature destructrice le pousse à considérer que les emprisonner correspond à du contrôle de nuisibles, et que les associer à la chasse permet de les réguler. bien sûr, ceux qui se plaignent ne font pas partie des fermiers qui les subissent, ou des sorciers ou moldus ayant eu le malheur de croiser leur regard et de suffoquer, tétanisés par leurs pires cauchemars.

#9 : DRAGONS. sa mère a toujours été très présente, tant qu'il n'a jamais réellement remarqué combien elle se montrait froide et distante vis-à-vis de son père. Marien, en tout cas, n'en a que plus difficilement encaissé le vide qu'elle a laissé. il a le souvenir des histoires de dragons contées à la lueur d'une chandelles, des épopées héroïques et des pirates et des quêtes de trésor qui ont bercé son enfance. c'est futile, enfantin, mais tout cela a contribué à le construire. quand elle a disparu, Charlotte, c'est la mère de Tristan - la duchesse Pénélope - qui a pris la relève, berçant les garçons de récits auxquels Marien ne voulait toutefois plus croire. il s'en veut d'être aujourd'hui encore si fasciné par les dragons. de collectionner des figurines animées par centaines, milliers, dans un coffre à Chantilly, et de connaître les caractéristiques de chacune d'elles comme s'il s'agissait de parcelles de sa propre histoire, de son âme. il jurerait parfois les maîtriser mieux qu'il ne se comprend lui-même... et une part de lui souhaiterait y consacrer sa vie, mais il ne peut pas, ne se permet même pas d'y songer, car son devoir le mène ailleurs.

#10 : FAMILLE. Marien est très attaché à sa famille, en dépit des jeux de pouvoir qui la déchirent. le lien de sang est puissant et pourtant, le jeune homme considère avec tout autant d'intensité ce qui le lie avec ses plus proches amis : Tristan, Nolan et Raphaël. quatuor royal, dit-on pour les désigner. Tristan est un ami, un critique, un conseiller. l'homme fiable, le bras gauche apte à prévenir les obstacles ou erreur, voire à les écarter. Raphaël est le démon sur l'épaule, compagnon magnétique. Nolan, enfin, est son frère. purement et simplement, un bras droit, l'allié auquel il confierait sa vie.

#11 : GENT FEMININE. les rumeurs lui prêtent quantité d'aventures. c'est le fait des tabloïds - après la mort de Charlotte puis la rencontre avec Raphaël de Valverde, le trio d'origine s'est fait quatuor, et l'influence nouvelle a été la porte ouverte à de nombreux excès. sorties inconsidérées, lieux peu recommandables, flash d'appareils photo ; la moindre fille qu'il côtoyait durant ses sorties figurait sur les pages des potins le lendemain, soit pour s'être vanté elle-même soit pour avoir été surprise à ses côtés et dépeintes d'office comme une amante. Marien s'est vu affubler d'une réputation de tombeur alors qu'il n'en était rien, "on dit" amplifiés par des témoignages incessants formulés par ses soi-disant ex. situation fort délicate pour sa renommée mais qui le pénalisait également sur le plan individuel : considéré par un excellent amant par presque l'ensemble de la France, il ne pouvait décemment pas se révéler puceau et fort maladroit dans le domaine... ce qu'il était, pourtant. ce n'est que récemment qu'il s'est finalement aventuré dans les bras d'une femme. Juliette.
il a toujours été très demandé, sans jamais tout à fait savoir si les femmes en avaient après le prince ou s'intéressaient à l'homme qu'il est. aussi a-t-il pris l'habitude d'écarter ou d'ignorer poliment les offres, peu désireux de n'être qu'un titre jusqu'entre les draps. rares sont celles qui s'intéressent réellement à lui, après s'être donné le temps de le connaître ; et rares sont celles auxquelles il en offre l'occasion.

#12 : THEATRE. un conseiller du roi Geodor, secrètement affecté à la gestion de l'image du dauphin (dure tâche que celle-ci), a recommandé que le jeune homme rejoigne la troupe de théâtre de l'école. y ayant des amis, Marien s'est plié à la suggestion après de longues hésitations. mais si jouer un rôle dans le cadre du duel artistique lui sied à la perfection, interpréter un personnage sur les planches va à l'encontre de sa nature. il s'est senti à l'agonie dès les premières heures de répétition. il a fait acte de présence à deux reprises avant de se retirer, ayant démontré avec brio son incapacité à afficher autre chose qu'un visage froid et placide.

#13 : MAINS LIEES. être neveu du roi, dauphin par-dessus le marché, constitue aux yeux du non averti un privilège, ouvre toutes les portes et offre tous les droits. c'est vrai dans une certaine mesure. mais majoritairement faux. supposé se montrer irréprochable, Marien pèse chaque mot, chaque geste. si on le méprise, si on l'insulte, il reste stoïque, ne bout qu'à l'intérieur. même poussé au-delà des limites de sa patience, il a été formaté pour toujours agir de façon maîtrisée, opposer indifférence glacée aux éclats de voix. pris sur le fait en cas d'erreur, il ne peut user de son influence pour s'en tirer blanchi, de crainte de faire porter sur la famille royale des accusations de tyrannie, d'abus de pouvoir. en cela, la présence de Tristan et de Nolan à ses côtés est un atout considérable, imparable, et dont il ne pourrait se permettre de se passer.


L'écrivain anonyme PSEUDO / PRÉNOM • heresy. ÂGE • 24. PRÉSENCE • 7/7 jours. COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM • ch'ais pluuuuus ça date. COMMENTAIRE(S) • :keukin: AVATAR • dylan o'brien. CREDITS • maimihina. MOT DE LA FIN • fin.
Tag 4 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: — Chaudron à idées (membres & invités)
Juliette de Noblecourt

Réponses: 12
Vues: 2580

Rechercher dans: Les portraits de la Gazette   Tag 4 sur Ad Astra EmptySujet: — Chaudron à idées (membres & invités)    Tag 4 sur Ad Astra EmptyVen 25 Mar - 1:00
Famille de Noblecourt (3/4)


QUELQUES INFOS SUR LES DE NOBLECOURT :  à voir dans l'annexe des familles ducales, ici. Les détails de chaque personnage sont libres, notamment les relations entre chaque membre de la famille, je me suis du coup concentrée principalement sur leurs liens avec Juliette ci-dessous. I love you



• (M) LEANDRE DE NOBLECOURT ; âge au choix, (il peut très bien utiliser la gamme de potions Éternelle Jouvence comme son épouse Mathilde pour paraître plus jeune), métier au choix (haute fonction au Magistral), duc de Bourgogne-France Comté, marié (séparé officieusement)
• Suggestions d'avatar : de préférence michael fassbender, ou alors hugh dancy, ben affleck, colin firth, etc

Son histoire et son caractère sont entièrement libres. Concernant ses relations, il est nécessaire de savoir qu'il a toujours été conciliant (à la limite du laxisme) avec Juliette. D'ailleurs, les deux sont très proches. Pour rentrer dans le moule aristocratique, il a suivi la tradition des mariages arrangés, et cherche un prétendant à sa fille depuis quelques temps. Cependant, dès que celle-ci se montrait réticente à l'homme qu'il lui proposait, il obtempérait aux envies de la sorcière. Il a finalement osé mettre fin aux hésitations de sa fille, en lui demandant d'essayer au moins de connaitre le prétendant en question (Tristan de Colnet). Il fonde de grands espoirs sur cet hypothétique couple, les Colnet étant de grands alliés et Tristan un garçon qu'il estime grandement.

Concernant ses relations, il est séparé de sa femme Mathilde mais n'ont jamais divorcé (pour maintenir les apparences devant la Cour et autres nobles). Il n'a pas eu de relation après elle (à vous de voir s'il l'aime encore). Quant à ses deux filles et son fils, Léandre n'a pas encore choisi lequel il prendrait comme successeur, ce qui crée entre deux d'entre eux des tensions de plus en plus intenses (à vous de voir pourquoi il est réticent à l'idée de confier le pouvoir et n'a donc pas encore choisi). Il ne pense pas que Juliette a les épaules pour de telles responsabilités. Mais si son union avec Tristan de Colnet venait à se concrétiser, il se pourrait que Léandre songe à faire de Colnet son successeur, idée personnelle que tout le monde ignore pour le moment et qu'il se garde bien de déclarer officiellement.
#1 La meilleure amie de sa fille, Capucine Lescieux, lui lance des regards lubriques, ce qui le rend mal à l'aise. Il n'a pas encore conscience qu'elle est cette anonyme qui s'amuse à lui envoyer des sms coquins (qui le rendent tout aussi mal à l'aise) depuis quelques jours.



• (F) MATHILDE DE NOBLECOURT ; 52 ans mais 35 en apparence magique (elle utilise les potions de soins [i]Éternelle Jouvence, qui lui donnent seize ans de moins en apparence), métier au choix, duchesse, mariée (séparée officieusement)[/i]
• Suggestions d'avatar : de préférence Hayley Atwell, Gemma Arterton.

Mathilde et Juliette de Noblecourt ont cette passion dans la peau, cette désespérée envie de croire que rien n'est impossible. Fille et mère sont toutes aussi légères l'une que l'autre, deux électrons libres. Rieuses et épicurienne, elles sont l'antithèse des autres de Noblecourt, généralement plus mesurés, rigides et calculateurs, ou tout simplement plus calmes.

Elle connait Léandre depuis la plus tendre enfance, et a idéalisé leur romance. Persuadée qu'il était l'unique amour de sa vie, elle n'a pas hésité une seule seconde à se jeter dans ses bras lorsqu'il lui a demandé sa main. Il l'avait, après tout, choisi parmi toute la horde de prétendantes qui le désirait. Ils étaient destinés l'un à l'autre, pensait-elle. Mathilde est tombée enceinte très rapidement de sa première fille, Constance, alors qu'elle n'avait que 23 ans. S'en suivit Antoine à peine six ans plus tard, et enfin Juliette.

Née en Bretagne en tant que fille de la famille ducale de Boisbleau, Mathilde n'a cependant jamais été scolarisée à Beauxbâtons, mais à Mahoutokoro : la fameuse école asiatique, formant les plus brillants duellistes du monde magique. Cela est d'ailleurs toujours une surprise de l'apprendre étant donné son caractère frivole. Mathilde a des airs de précieuses, et pourtant, au fond, elle n'est rien d'autre qu'une accro à l'adrénaline. Se pensant invincible, elle a d'ailleurs eu le malheur de flirter avec un homme lors d'une relation extra-conjugale. Depuis lors, Léandre ne la plus jamais regardée. Il se considère séparé de sa femme depuis plusieurs années à présent, bien qu'ils ne soient guère divorcés (leur séparation reste un secret que dissimule les Noblecourt). Ils vivent sous le même toit, mais Mathilde passe le plus clair de son temps dans leurs résidences secondaires, à voyager au bout du monde. Elle a souvent emmené sa fille Juliette, la benjamine ayant donc été habituée très tôt à cette vie de "nomade luxueuse", finissant au fur et à mesure par être grandement influencée par le tempérament de sa mère.

#1 Adepte des potions Éternelle Jouvence, Mathilde parait si jeune qu'elle est souvent confondue pour la soeur aînée de ses deux filles, ce qui crée un véritable malaise chez Constance. Mère et fille aînée ont en effet peine à se comprendre.

 


• (F) Constance de Noblecourt ; 29 ans, ancienne étudiante et comice féminine de Beauxbâtons à Jadérial, en couple avec un noble depuis plusieurs années/mois, métier au choix
• Suggestions d'avatar : jennifer lawrence, melissa benoist, felicity jones, margot robbie

Sérieuse, la jeune femme est l'incarnation même de son prénom : constante. Elle est l'héritière réfléchie et consciencieuse, prude et élégante, aristocratique et ambitieuse. Terriblement ambitieuse.  #2 très studieuse, elle est souvent considérée comme le cerveau de la famille de Noblecourt. #3 Si Constance est pleine de raffinement et de maturité, elle perd très facilement ses moyens lorsque sa petite soeur Juliette est dans les parages. Face à la troublante copie de leur mère, Constance a réussi à influencer Juliette de manière à la rendre plus responsable que Mathilde, ou tout du moins davantage imprégnée de moralité et bons sentiments. Néanmoins, elle n'est guère parvenue à adoucir le caractère pervers de la rousse, éternelle grivoise. Constance rougit comme il n'est pas permis dès que sa petite soeur lui lance quelques sous entendus obscènes et à connotation sexuelle. #4 Elle utilise la même gamme de potions que sa mère (Eternelle Jouvence) dans l'unique but de paraître plus jeune que sa mère, puisque cette dernière s'entête à vouloir paraître aussi jeune que ses filles. Cela en devient presque une compétition implicite pour Constance. #5 Si Constance s'entendait parfaitement bien avec son frère, Antoine, l'indécision de leur père quant à l'héritage ducale rend leur relation de plus en plus tendue.


(M) ANTOINE CÔME DE NOBLECOURT ; 24 ans, étudiant saphyrois, membre des Onze, duc, éternel célibataire
• Suggestions d'avatar : jack o'connell, aaron johnson, jack falahee, colton haynes, matthew daddario, etc. choix libre.

charismatique, caustique, rusé, sarcastique, pince-sans-rire, hargneux, sportif, actif, obstiné, pudique, sous son apparence tantôt renfrognée tantôt impassible une violente passion sommeille en lui.

Antoine est né en égypte sorcière, durant un voyage de ses parents (d'où le choix de son premier prénom, en référence à Antoine & Cléopâtre). #1 Antoine a été réparti dans l'écrin Saphiroy, il intimide, on ne sait jamais sur quel pied danser avec lui (il aurait pu également intégrer les rubissan). #2 Par ailleurs, le garçon aspire à devenir l'héritier du duché, il est en concurrence directe avec ses deux soeurs. S'il sait qu'il n'a aucune crainte à avoir cependant de Juliette, il n'en est rien concernant Constance. #3 C'est une véritable guerre froide que se livrent Constance et Antoine, une quête absolue pour le pouvoir ducal de leur famille. Chacun s'estime le digne successeur de leur père, et ils se perdent de plus en plus souvent dans des ruses et coups bas implicites. Ils n'en parlent jamais, mais la tension est là, bien réelle. #4 Entre Antoine et Juliette, un monde semble les séparer à première vue. Ju' respire la joie de vivre, ne fait que sourire et rire constamment, alors qu'Antoine a toujours cet air grave et sérieux sur le visage, ou alors cet aspect ronchon et colérique. En réalité, ils ont tous deux un humour assez développé. Si elle s'avère plus potache et bon enfant, lui est un sarcastique invétéré, savant manier à la perfection les jeux de mots narquois et piquants. #5 S'il semble inflexible en apparence, en lui se dissimule une véritable passion, une fougue tenace et aussi destructrice que peuvent l'être ceux des rubissan. Tout le contraire de Juliette, qui semble si vive, animée et passionnée par tout ce qui l'entoure, alors qu'au fond se dissimule une femme pleine de sagesse. #6 D'ailleurs, la meilleure amie de cette dernière, Capucine Lescieux avait un crush sur Antoine, mais il ne l'a jamais réalisé. Il faut dire que le comportement de la roturière est...bourru. Elle lui donne des coups de poing sur l'épaule, lui pince les fesses quand il ne s'y attend pas...bref.

Tag 4 sur Ad Astra 1464529898-ong4Sujet: JULIETTE, you got a smile that knocks me down.
Juliette de Noblecourt

Réponses: 1
Vues: 701

Rechercher dans: A dos d'abraxan   Tag 4 sur Ad Astra EmptySujet: JULIETTE, you got a smile that knocks me down.    Tag 4 sur Ad Astra EmptyJeu 18 Juin - 22:49
Juliette Blanche de Noblecourt
brighter than sunshine
Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • Cela peut s'avérer surprenant mais la jeune femme adore ses prénoms et son nom associés, à tel point qu'elle se demande si sa mère ne serait en réalité pas elle-même ayant voyagé avec un retourneur de temps, pour se procréer et se donner naissance. Quelle idée, vraiment. En réalité, Juliette est un prénom revenant régulièrement dans l'arbre généalogique de sa famille paternelle : les de Noblecourt. Un hasard fort accommodant pour la mère de la sorcière, qui a toujours affectionné les oeuvres moldues de Shakespeare, et un poème éponyme de l'Humaniste sorcier Émile Padechance. Quant à son deuxième prénom, il s'agit davantage d'un prénom usuel, presque traditionnel, au sein de sa famille maternelle : les de Boisbleau.
AGE, NAISSANCE • Juliette a vu le jour lors d'une douce matinée d'automne, à Reims, il y a de cela vingt deux années. Dernière de la famille, elle a souvent désiré une petite soeur ou un frère cadet afin de le cajoler, lui faire manger des scarabées, de la boue, ou la forcer à embrasser un crapaud pour qu'il se change en prince. Son souhait ne s'est évidemment jamais concrétisé en raison de la séparation officieuse de ses parents.
NATIONALITÉ • La famille de Noblecourt n'a pas hésité au fil des siècles à unir ses descendants à des étrangers de noble naissance, cela afin d'éviter les alliances de sang trop proches entre les Maisons nobiliaires de France. Pour autant, la dernière génération est de nationalité française, Juliette étant donc née en France et ayant également des parents français.
ASCENDANCE • humaine.
TITRE • quand on la croise au détour d'un couloir ou dans une rue commerçante de Paris, ce n'est pas tant son port de tête altier ou sa prestance aristocratique que l'on remarque, mais ce charisme pétillant et ce grain de folie si caractéristique à la jolie rousse, alors forcément, seul un spectateur avisé peut deviner qu'elle est la cadette de l'honorable et respecté Léandre de Noblecourt, duc de Bourgogne-Franche Comté. Cela lui fait donc hériter du tant convoité titre de duchesse. Si son père n'a pas encore décidé lequel de ses trois enfants serait le futur responsable du duché, il semble plus qu'évident qu'il n'oserait jamais le confier à sa petite Juliette. Celle-ci est trop éloignée du modèle de l'héritier vu par les nobles.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • septième et donc dernière année obligatoire pour la jeune femme. Par ailleurs, après de maintes discussions avec son père des années plutôt, ce dernier a consenti à ce qu'elle ne suive pas le parcours qu'il désirait, à savoir le cursus social et politique. Certes, l'étude des moldus la tentait plus de que raison, mais la jeune fille sentait au plus profond d'elle-même que seul le cursus artistique lui permettrait de s'épanouir véritablement.
JOB ETUDIANT • aucun.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • Aussi instable que son écrin, Juliette entre et ressort des clubs de Beauxbâtons comme s'il s'agissait de moulins. Club de peinture, d'escrime, de théâtre, de poésie (ce club lui a cependant été interdit, puisqu'elle ne savait que rédiger des poèmes obscènes et pervers. Le jour de son bannissement est d'ailleurs mémorable, certains étudiants l'ayant vue ricaner comme un porc face aux visages scandalisés des poètes en herbe), seul le club de duels semble trouver grâce à ses yeux, et encore. Tout comme les clubs officiels de Beauxbâtons, Juliette a une histoire tumultueuse avec les obédiences. Si son jeune oncle, son frère et sa soeur ont eu un parcours remarquable chez les Onze, la rousse, elle, fut tout de suite contactée par la Rosière, deux mois avant son entrée à Beauxbâtons. Membre du sélect Cercle pendant plusieurs mois, elle a fini par quitter volontairement le groupe, créant moult protestations. Elle fut recrutée tout aussi rapidement par l'obédience des Compagnons, lui attribuant un parcours atypique. Son adhésion, cependant, fut décisif pour la suite de sa scolarité tant les deux obédiences sont à l'opposé l'une de l'autre. Malgré le fait d'être passée d'un extrême à l'autre, la jeune femme assume pleinement ses actes, à tel point qu'elle a été élue Chef des Compagnons un an auparavant. Elle refuse néanmoins de choisir son successeur, estimant que les Compagnons devraient procéder à une élection démocratique à l'instar des moldus français. La jeune sorcière répugne à chercher son héritier, la méthode lui rappelant beaucoup trop celle de la monarchie du royaume magique de France.  
ECRIN • choix 1 : (améthysse), pleine d'humour et d'auto-dérision, anti-conformiste, indécise, épicurienne.
Choix 2 : (rubissan), passion indubitable pour la vie, intense, exaltée, émotive. Elle a fini à Rubissan, même si son premier choix était améthysse.
PATRONUS • Comme la plupart de sa famille, tous s’attendait à un patronus évoquant le blason du clan de Noblecourt. Ce ne fut cependant guère un félin qui jaillit de sa baguette en bois, mais un minuscule et fort ridicule pigeon. Il gambadait allègrement sur ses pattes avant de prendre son envol sous les rires de ses camarades. Blessée dans son estime, elle tenta vainement de changer son patronus par la suite. Un pigeon restait un pigeon.
GROUPE • haute noblesse.
Le protocole Elle rit, chante, crie, danse. Juliette est à elle seule une bouffée de la liberté la plus absolue. Elle est vraie, intense, et vivre à ses côtés ? C'est comme se projeter dans une tornade, sauter en parachute pour la première fois, embrasser son premier amour. Elle fait partie de ces rares personnes à vous donner la foi de continuer, la foi de croire en la vie par sa seule présence à vos côtés. Juliette, c'est un sourire, un éclat de rire, des plaisanteries constantes, une attention délicate et sincère portée au plus oublié des sorciers.

Juliette, c'est aussi une anti-conformiste. Une membre d'un cercle secret dédié à l'amusement le plus exacerbé et représentatif d'une démocratie tant désirée. Juliette, elle n'oublie personne, à part elle-même. Elle incarne pour certains un espoir que des nobles puissent adhérer à la cause égalitaire, à une méritocratie. Alors forcément, Juliette, y en a qui ne l'aiment pas. Mais quand par le plus grand des malheurs vous la provoquez, elle répond par un de ses rires guillerets ou nonchalants, parce qu'elle n'a pas le temps pour la haine, la colère ou le dédain. La vie est trop courte, dit-elle. Autant vivre chaque seconde comme si c'était la dernière, ajoute la rousse en sautillant dans les couloirs vides de l'Académie. Juliette, c'est aussi des hormones et des blagues grivoises, parce qu'elle est libérée. Au diable la pudeur et les tabous. Elle n'a pas non plus le temps pour ça. C'est les petits plaisirs de la vie dont elle ne saurait se passer Juliette. Elle sait le véritable sens de notre existence, et se contente de valeurs simples. La famille, par exemple. La loyauté et la dévotion envers son sang, cette famille ducale de Bourgogne réputée pour leur dévouement extrême envers leur propre blason. Les de Noblecourt, c'est une unité solide et invincible. Un peu comme Juliette et les Compagnons.

C'est un grain de folie, une fille entièrement déjantée qui n'a pas peur du ridicule. Les convenances et les protocoles, elle les connait par coeur Juliette. C'est une duchesse de Noblecourt et on s'étonne. Parce que si les aristocrates étaient tous comme elle, les révolutionnaires n'auraient plu raison d'être. Elle oublie souvent, Juliette, que les sorciers sont titrés. Elle parle au Prince de France, d'Egypte même, leur tape violemment le dos comme s'ils s'étaient des amis de longue date, tapote les fesses du futur Cardinal sans aucune retenue avant de partir glousser et encourager les amours interdits d'une princesse pour son irlandais. Juliette, c'est un culot sans pareil, et un manque notoire d'intérêt pour le futur, une provocation.

Juliette, elle aime comme on aime au premier jour. Intensément, fiévreusement. Chacune de ses histoires est une romance endiablée dont l'envie de liberté finit par l'emporter. Parce que, Ju', on peut pas l'enchaîner. Mais parce qu'elle est vraie, sa sincérité, et ses sentiments à fleur de peau en font une personne bien trop sensible. N'ayez crainte, vous ne verrez jamais le rayon de soleil de Beauxbâtons disparaître, car Juliette, elle sait bien dissimuler ses peines. Elle essaie de les étouffer fébrilement, en se persuadant que la vie n'a pas le temps pour ses simagrées. Juliette, c'est un piège qui se referme sur elle-même, parce qu'on ne la voit que comme le clown de l'Académie, la fille à l'éternel rire et plaisanterie facile, la duchesse un peu trop libérée, la nana un peu folle qui vous surprend à chaque seconde, la jumelle de Capucine Lescieux. Ils ne réalisent pas, les autres, qu'elle est aussi fragile et vulnérable qu'eux.


Les notes de la duchesse grivoise, drôle, déjantée, passionnée, désintéressée, malicieuse, rieuse, indépendante, chaleureuse, taquine, perspicace, spontanée, affective, pleine d'énergie et d'enthousiasme, débridée, sans gêne, difficulté à prendre des décisions, tendance à l'inconstance, facilement distraite de ses tâches, pleine d'entrain et vitalité, non conventionnelle, épicurienne, lascive, tendance à s'accrocher à des situations négatives, mener plusieurs choses en même temps, phobie d'être contrôlée et limitée, attache peu d'importance au rangement, rancœur irrationnelle envers toute forme de rigidité, dramatique, théâtrale, trop magnanime, rarement prise au sérieux.

#1 Son enthousiasme et son optimisme ont toujours été des qualités qui la démarquaient des autres. Cependant pour certains, Juliette est une jeune femme qui peut paraître agaçante tant elle semble prendre tout à la légère. Elle est celle qui intervient avec une plaisanterie vaseuse dans les situations critiques ou les conflits dantesques. Elle ne se vexe et ne s'énerve que très rarement, car pour elle, la vie n'est rien d'autre qu'une grande partie de rigolade. #2 Mais de Noblecourt n'en reste pas moins une éternelle pacifiste, elle joue souvent le rôle de médiatrice lorsque les circonstances l'exigent réellement, raison de son élection à la tête des Compagnons. #3 Juliette n'est jamais satisfaite de ce qu'elle a. L'herbe est toujours plus verte ailleurs, ce qui fait d'elle quelqu'un de foncièrement versatile. #4 baignée d'un idéalisme presque enfantin, et d'une âme de romantique éperdue.




#1 Juliette est une ardente cinéphile à la fois moldue et sorcière, il n'est pas rare de la voir personnifier en pleine conversation une réplique qu'elle considère culte, ou des personnages et acteurs célèbres. #2 Elle est abonnée à Naked Wizard depuis ses dix-sept ans. Et elle vient d'apprendre que le magazine cessera de publier des photos de nues à partir de juin 2022. Elle veut juste mourir. - Pas grave, se répète-t-elle sans grande conviction, youporn is still there. Même si ce ne sont que des moldus, c'est mieux que rien.  #3 Suivant le cours de photomagie, elle a pour habitude de prendre en photo toutes les choses inutiles qu'elle voit lorsqu'elle a un appareil entre les mains. Que cela soit un genou, une tige d'herbe, ou des fesses.  #4 Elle est aussi abonnée à la rubrique "amour" de MSBA (Ma Sorcière Bien Aimée), ce dont se moque ouvertement sa meilleure amie Capucine #5 Juliette a déjà failli faire une syncope lorsque le chanteur Oreste La Jouvence, célèbre pour son tube de l'été « mange mes citrouilles et mes fenouils. » a annoncé qu'il déménagerait à Paris.  #6  Surnomme  son bras-droit chez les Compagnons, Capucine : Capu-string ou Ca-pucelle, parfois même Capute.  #7  aime par-dessus tout inventer des phrases pseudo-intellectuelles, qui en vérité, n’ont aucun sens. #8 extrêmement exubérante, Juliette s'exprime autant avec ses bras, son visage, ses innombrables grimaces, qu'avec des paroles. Cela fait d'elle une personne naturellement théâtrale. #9 Assez extravagante, son langage cru n'est pas au goût de tous. Absolument sans gêne elle peut facilement choquer les plus maniérés. Elle guette les réactions à chacune de ses taquineries, et adore voir les expressions offensées de certains. La jeune femme parvient cependant à se calmer lorsque les circonstances l'exigent véritablement. Elle est simplement un provocatrice inoffensive, une sorcière qui s'amuse à taquiner sans cesse par plaisir de surprendre autrui, une douce maladroite quand il s'agit d'humour. #10 La jeune femme a tendance à voler ("momentanément emprunter" préfère-t-elle plutôt dire) les téléphones portables de son entourage, afin de personnaliser toutes leurs sonneries. Elle attribue toujours une chanson paillarde telle que "ouh la Salope, va laver ton cul malpropre" ou ridicule dès qu'elle arrive à son nom. Et s'amuse ensuite à appeler ses victimes quand ces derniers sont en plein cours. #11  Juliette a une playlist nommée “pansé mon keur bléssé :'( ” qu'elle écoute en boucle quand elle n'a pas le moral. #12  n'aime pas réellement lorsque Capucine ricane, elle lui fait penser à une "hyène en manque". #13 lorsque certains essaient de lui soutirer des informations sur les Compagnons, Juliette s'en amuse et fait croire des mensonges plus extravagants les uns que les autres. Quelques uns la soupçonnent en effet parfois d'être l'une de leurs membres. #14 Comme Capustring (oui, encore elle) aime le dire : Juliette a le feu aux fesses. #15 Elle adore l'obédience des Compagnons, et leur esprit de groupe. Le fait qu'ils soient tous sur un même pied d'égalité, et que les titres ne revêtent plus aucune importance la rendent admirative et encore plus amourachée de ce cercle populaire. #16 Lorsque Juliette a quitté volontairement le Cercle de la Rosière, en deuxième année, et qu'elle a commencé à sympathiser avec des roturiers (parmi eux ses futurs amis Compagnons), énormément de proches de noble naissance lui ont tourné le dos. Si elle semble absolument indifférente face à ces détracteurs aujourd'hui, ayant réussi à se forger une certaine carapace depuis, Juliette reste irrémédiablement blessée dès que l'un de ces détracteurs est un ancien ami. Elle cherche par tous moyens à enterrer la hache de guerre. Ce que n'apprécie pas forcément Capucine, qui lui reproche de n'avoir aucune fierté. #17 En dehors de l'obédience et de son humour, Juliette est notamment connue pour sa sociabilité et l'enthousiasme avec lequel elle intègre les étudiants étrangers. #18 Parce que la demoiselle est une romantique et une glousseuse professionnelle, elle s'extasie dès lors qu'un couple se forme, et aime croire qu'elle est une "matchmaker". Pour cause, avec Capucine, Juliette crée de l'Amortentia et le revend aux fangirls désespérées du Paris sorcier. Ça la fait rire sur le coup, et ça aide Capupute à se faire du fric. Il n'y a rien de répréhensible là dedans...pas vrai ?



L'écrivain anonyme PSEUDO / PRÉNOM •   :keukin:  ÂGE •  :keukin:  PRÉSENCE •  :keukin: COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM •  :keukin:  COMMENTAIRE(S) •  :keukin:  AVATAR •  :keukin: CREDITS • :keukin: MOT DE LA FIN •  :keukin:
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers: