AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 (victoire) when she was just a girl, she expected the world.

Vers les étoiles, à travers les difficultés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Victoire Weasley
Victoire Weasley
❝ HIBOUX : 469
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1772
❝ MIROIR : gabriella wilde.
❝ CREDITS : pando.
❝ DIALOGUES : darkcyan.
❝ ÂGE : vingt-deux ans.
❝ STATUT SOCIAL : simple roturière hybride de sang, son coeur de vélane est pris depuis bien longtemps.
❝ OCCUPATION : en septième année chez les améthysses, parcours scientifique, future médicomage. membre de la troupe de théâtre et poursuiveuse dans l'équipe cristal.

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

Victoire Apolline Weasley
And dreamed of paradise every time she closed her eyes.



Carte d'identité NOM, PRÉNOM(S) • Victoire, un prénom gorgé d'histoire qui lui colle à la peau, et qui rappelle au monde que le couple que forment ses parents s'est forgé dans le feu et dans le sang. Un symbole fort, qu'ils disent, celui du triomphe du bien sur le mal, et de la lumière sur les ténèbres. Son prénom, elle y tient autant qu'elle le déteste, mais au fond, il fait profondément partie de ce qu'elle est. Apolline, en l'honneur de sa grand-mère maternelle, Madame Delacour, avec laquelle elle entretient une relation toute particulière. Enfin vient l'incontournable Weasley, un nom que son père lui a appris à chérir et admirer, à honorer, aussi. Un patronyme source d'une immense fierté, toujours, mais qui peut aussi s'avérer dur à porter. Même en France, où il semble moins connu, il lui est toujours difficile de passer inaperçue avec un nom pareil, et souvent, cela l'épuise plus qu'elle ne veut l'avouer.
AGE, NAISSANCE • L'enfant a vu le jour à Londres, plus d'un mois avant la date prévue, à l'hôpital Sainte Mangouste. Sa date de naissance, le 2 mai 2000, s'illustre par son importance, puisqu'elle marqua les deux années d'anniversaire de la célèbre Bataille de Poudlard. Une journée lourde en significations, dont le souvenir suscite à la fois joie et tristesse, tant elle a marqué l'histoire sorcière de différentes façons. Parfois, Victoire, elle se maudit d'être née un foutu deux mai, parce que le jour où on la fête, beaucoup pleurent encore leurs morts.  
NATIONALITÉ • Comme beaucoup le savent, Victoire est anglaise de part son père, et française de part sa mère. Doux mélange qui fait d'elle le premier fruit d'une union surprenante, décriée au premier abord, mais surtout heureuse.
ASCENDANCE • Principalement humaine, bien qu'un huitième de sang de vélane coule dans ses veines, héritage maternel lui venant tout droit de son arrière grand-mère. Sur le papier, cela peut sembler dérisoire, mais il suffit de voir la manière dont elle attire et fascine pour comprendre que la créature est bel et bien enfouie en elle. Au final, son sang est et restera mêlé, et à vrai dire, elle s'en fiche pas mal.
TITRE • Simple roturière, naturellement, et même après sept années passées en France, l'étiquette et la noblesse la laissent encore perplexe. Bien qu'habituée depuis l'enfance aux us et coutumes de la société française, Victoire persiste à penser qu'une société juste ne peut qu'être égalitaire. Après tout, ce sont bien des sorciers persuadés que le sang impur n'égalait pas le pur qui ont fait couler le sang de sa propre famille durant la guerre, et même si cette blessure n'est pas sienne, Victoire porte sur ses épaules un traumatisme bien réel.
ANNÉE D’ÉTUDE ET CURSUS • Septième année, la demoiselle termine ses DIADEMS au sein de la prestigieuse école de magie française, qu'elle a eu le privilège d'intégrer après cinq années d'études à Poudlard. À la grande surprise de ses proches, elle a décidé de suivre le parcours scientifique, et se destine à la médicomagie.
JOB ETUDIANT • Aucun, la jeune femme s'applique à faire passer ses études en priorité, et estime ne pas avoir la moindre minute à consacrer un job étudiant. Elle oublie parfois de préciser qu'elle aurait bien plus de temps libre si elle ne passait pas la majorité de ses week-ends avec Teddy, à crapahuter ici et la.
RESPONSABILITÉS, ACTIVITÉS PARASCOLAIRES • Fière membre de la délégation étrangère venue tout droit de l'école de magie anglaise Poudlard, elle a été élue déléguée par ses pairs pour la deuxième année consécutive. La jeune femme met un point d'honneur à honorer cette responsabilité, qui lui rappelle l'époque où elle était préfète de sa maison, Serdaigle, à Poudlard. Elle est également membre du club des Chorégies, au sein duquel elle s'adonne à une activité qui l'anime et la passionne : le théâtre.
ECRIN • choix 1 : (Amethysse), car elle a de cet écrin un mode de vie assez bohème, de libre penseuse, une franchise parfois mordante et un côté un peu artiste et rêveur qu'elle exprime notamment à travers ses passions pour le théâtre et la littérature.
Choix 2 : (Saphiroy), car elle a de cet écrin la finesse et l'élégance, ainsi qu'une certaine pudeur.
PATRONUS • Son enfance passée au bord de la mer se marie parfaitement avec son patronus, puisque c'est une majestueuse orque qui jaillit de sa baguette lorsqu'elle essaie d'en produire un.
GROUPE • Les Roturiers.
Le protocole Fille aînée de Bill et Fleur, responsable dès l'enfance de ses trop nombreux cousins, conseillère et modèle, confidente et boîte à secrets. Portrait craché de sa mère, toujours, franchise mordante et élégance déstabilisante. Un huitième de sang vélan qui coule dans ses veines, fascine, séduit et attire les hommes comme des mouches autour d'elle. Franco-anglaise, prise entre deux familles, deux nations, deux cultures, parfois. Vin rouge, littérature et gastronomie. Libre-penseuse, armée de convictions tenaces, végétarienne et comédienne, esprit bohème qui s'évade en permanence vers des contrées lointaines. Baroudeuse, attrait pour l'inconnu hérité de son père, citoyenne du monde, parfois, lorsqu'elle met de côté ses propres origines pour s'en imaginer de nouvelles. Future médicomage, une vocation, un besoin de se rendre utile et de se confronter à de véritables défis. Amoureuse, follement romantique, liée depuis des années à son précieux Teddy, impossible de s'envisager sans lui. Talons aiguilles un jour, rangers le lendemain, refus d'entrer dans une case pour faire plaisir aux autres, refus de se conformer aux stéréotypes qui régissent souvent la société. Féministe convaincue, ardente, le calme et la sérénité qu'on lui voue parfois peuvent voler en éclat si on la provoque sur ce dernier point. Quidditch, yoga, un esprit sain dans un corps sain, vous dirait-elle, entre un Carpe diem lâché avec le sourire, et un Alea jacta est enthousiaste.

Les notes de la duchesse mutine, malicieuse, réservée, indépendante, insolente, esprit libre, peut sembler hautaine, exigeante, naturellement élégante, autoritaire, franche, parfois brutale, curieuse, sarcastique, voyageuse, aventurière, réfléchie, rêveuse, romantique, rancunière, orgueilleuse, bornée, susceptible, parfois mesquine, studieuse, créative, gracieuse, moralisatrice, protectrice, organisée, instinctive, méfiante, un poil égoïste, directe
Blondeur extrême, presque irréelle, comme si ses longues mèches dorées guettaient en permanence l’attention du soleil. Peau laiteuse rosie par le moindre coup de vent, marquée de quelques tâches de rousseurs imperceptibles, ici et la. Traits fins hérités de sa mère, beauté au sang mêlé, humaine et vélane. Portrait craché, qu’ils disent. Air mutin, sourire solaire, rare mais sincère. Cheveux au vent, odeur saline, pieds nus enfoncés dans le sable de la plage qui borde la Chaumière aux coquillages. Saveurs fruitées, tantôt acides, tantôt suaves, sa gourmandise à elle. Tartes au citron, thés à la menthe, gastronomie orientale. Robes courtes et légères, allures insouciantes lorsqu’elle est avec les siens. Élégance naturelle, démarche aérienne, français teinté d’un léger accent anglais, charmant pour certains, risible pour d’autres. Littérature française, volumes poussiéreux feuilletés étendue dans l’herbe, ou même au coin du feu. Rêves à foison, escapades nocturnes, envies soudaines de voyages, de départs, d’évasion. Cours de théâtre, amour de la scène et de la comédie, longues heures passées à mémoriser des textes à proclamer. Répliques acerbes, tendances moralisatrices, aînée autoritaire et protectrice. Longues nattes, boucles d'oreilles, bracelet à breloques qui la suit depuis l'adolescence. Verres de vin rouge, lèvres carmin, éclats de rires.


— « Vic » ; « Vicky » ; « Weasley » ; « Mini-fleur » ; « La blonde » ; « Chef » ; « Indiana Jones » ; « Veggie » ;

#01. Victoire. Deux mai. Un poids sur ses épaules, depuis sa naissance. Une impression de n'être parfois qu'un trophée vivant, qu'une manière de rappeler au monde que deux ans avant sa naissance, le sang d'innocents a coulé. Une identité dont elle ne peut défaire, qu'elle apprend à apprivoiser, mais qui fait toujours naître en elle une intense culpabilité. Chaque année, alors qu'elle souffle ses bougies, Victoire se souvient. Alors qu'on la célèbre, d'autres pleurent leurs morts. Fred, un oncle qu'elle n'a jamais connu. Remus et Tonks, les parents de l'homme qu'elle aime. Et d'autres, tant d'individus qui auraient dû vivre, si seulement ils n'avaient pas rendu leur dernier souffle au terme d'une guerre sanglante. Elle n'a jamais aimé fêter son anniversaire, Victoire, et préfèrerait parfois qu'on l'oublie, le deux mai. #02. Aînée, première née, c'est d'abord vers elle que les regards se sont tournés. Responsabilité, maturité et protection font naturellement partie d'elle, puisqu'elle est depuis longtemps habituée à garder un oeil sur ses trop nombreux cousins, lors des réunions de famille. Exigeante, parfois moralisatrice, elle reste de très bon conseil, cette grande cousine, et elle connait bon nombre de secrets qui ne franchiront jamais la barrière de ses lèvres. Les déboires sentimentaux de Rose, les cahiers noircis d'encre de Louis, les dessins griffonnés d'Albus, tout est encore gravé dans sa mémoire, la confidente, l'oreille attentive. #03. Portrait craché de sa mère, encore et toujours, une phrase qu'elle entend en boucle depuis sa naissance. Exaspérante, parfois, flatteuse, lorsqu'elle est d'humeur plus conciliante. Victoire a presque tout hérité de Fleur, ses traits fins, son sang de vélane, son corps longiligne, sa moue, sa franchise dérangeante, son élégance, son orgueil, tout. Pourtant, à ses yeux, les choses n'ont pas à être si tranchées, et elle se plait à rappeler à tous que son goût pour le voyage et l'évasion lui vient sans aucun doute de Bill. Le père et la fille sont de vrais baroudeurs, et parmi ses plus beaux souvenirs d'enfance se trouvent ceux partagés avec son père, seuls, perdus au milieu des paysages à couper le souffle des Cornouailles. #04. Vélane, créature sulfureuse, sanguine, fascinante. Son arrière grand-mère en était une, et un huitième de sang vélan coule dans ses veines. La proportion semble infime, mais elle est bien réelle, et cela se ressent. Les regards insistants, masculins comme féminins, elle y est habituée, et les trouve généralement plus exaspérants que flatteur. #05. Franco-anglaise, ou anglo-française, une part importante de son identité, bien qu'elle se sente souvent bien plus anglaise que française. Les moments passés avec sa famille maternelle, l'envoûtante littérature française, Molière, Balzac, le vin rouge, sont autant de signes que Fleur lui a bien transmis quelque chose de ses racines, et autant de raisons qui ont fait naître en elle l'envie d'étudier en France. Souvent, on s'étonne que son français soit encore teinté d'un léger accent anglais, et la remarque a le don de lui arracher un sourire. Peut-être le fait elle exprès, Victoire, refuse de se fondre dans la masse des autres élèves qui décidément, n'ont pas cette petite marque de fabrique qu'elle se crée. #06. Végétarienne, pleine de convictions, une ténacité dont personne n'est encore venu à bout. Depuis ses quinze ans, elle refuse de toucher au moindre bout de viande, et se fiche bien des moqueries que cela peut susciter. Douce ironie, lorsqu'on sait que son père, marqué par un loup-garou dans sa jeunesse, est parfaitement capable d'engloutir un boeuf entier en une semaine. #07. Comédienne. La scène, l'adrénaline, l'art de se glisser dans la peau d'un autre avec tant de conviction que l'on y croirait aveuglément. Elle aime se donner en spectacle, Victoire, elle aime briller, qu'on la regarde, qu'on se suspende à ses lèvres alors qu'elle déclame ses répliques. Douée, elle l'est, dotée d'une excellente mémoire et d'une étonnante capacité à sortir de sa propre peau pour se glisser dans celle des autres. Il n'est pas rare de la croiser dans les couloirs de Beauxbâtons une épaisse liasse de parchemins dans une main, et une pomme couleur rouge sang dans l'autre. #08. Bohème. Victoire, c'est le romantisme, et une vision assez idéaliste de la vie. Carpe diem, elle vit au jour le jour, a souvent des difficultés à se projeter dans l'avenir, peut se montrer hésitante, parfois, lorsque la décision ne lui semble pas couler de source. S'il n'en tenait qu'à elle, elle se serait déjà enfuie en compagnie de Teddy, et ne vivrait que d'amour et d'eau fraîche, loin de tous les tracas du quotidien. Le simple fait d'imaginer la réaction démesurée de ses parents calme instantanément ses ardeurs, tant l'étonnant couple lupin et vélan qu'ils forment peut se montrer hystérique, du moins à ses yeux. #09. Future médicomage, ce qui surprend encore sa famille, habituée à la voir plongée dans les livres et la littérature. Surprenante, Victoire, excellente élève dans tous les domaines, elle se voit une vocation en la médecine, en la guérison. Peut-être est-ce parce qu'on lui a trop longtemps reproché d'être égoïste, à la belle, peut-être a-t-elle réalisé qu'elle ne veut pas passer sa vie à écrire ou même sur les planches, succès éphémère et fugace. Elle veut servir, Victoire, elle veut être utile, et par-dessus tout, elle veut apprendre. Le sang et les blessures ne l'effraient pas, et même si elle n'en a pas l'air, elle a le coeur bien accroché. #10. Ancienne Serdaigle, la maison de l'intelligence et de la finesse, de la créativité et de la soif de connaissances. Perchée dans sa tour d'ivoire, sa maison anglaise lui manque, puisqu'elle y a passé cinq belles années de sa vie. La plupart de ses amis, ses complices, se trouvent encore à poudlard, et elle correspond plus que régulièrement avec eux par le biais de longues lettres truffées de citations diverses, de références qu'eux seuls peuvent comprendre. #11. Libre-penseuse, féministe convaincue, c'est ainsi qu'elle se plait à se qualifier, Victoire, lorsqu'on lui demande son avis à n'importe quel sujet. La politique, particulièrement, lui semble souvent bien trop polarisée, notamment en France. Les nobles, les roturiers. Conflit manichéen aux allures éternelles. La dichotomie entre l'aristocratie et le reste du peuple français la dépasse, et elle ne se prive pas de témoigner un profond mépris face à cette manière de classer les individus selon leur naissance. C'est ce qui, en Angleterre, a failli coûter la vie à ses parents et à toute sa famille, ces questions de sang pur et impur, qui au fond, divisèrent autant les sorciers anglais que les questions autour de la noblesse en France. #12. Noël est de loin sa fête préférée, bien que sa saison favorite reste le printemps. Les pulls Weasley, tricotés par Molly, marqués d'une seule et même lettre - le V, dans son cas. Les cadeaux, les rires partagés, les longues tablées qui s'étirent au fur et à mesure que la famille grandit. Oui, Victoire adore Noël, son atmosphère toute particulière et sa magie, et restera toujours de ce côté la une grande enfant. #13. La mer, qu'elle peut contempler depuis la fenêtre de sa chambre de la Chaumière aux coquillages, la fascine et l'attire depuis qu'elle est en âge de se perdre dans son immensité. Fille de l'eau, amoureuse des odeurs salines, Victoire ne se sent réellement chez elle que lorsque ses pieds s'enfoncent dans le sable fin, lêchés par les vagues et l'écume qu'elles produisent. Vieillir face à l'océan, parcourir le monde sur un bateau, faire de la plongée dans les caraïbes. Il n'est guère surprenant que son patronus soit une orque, car si elle le pouvait, Victoire passerait toute sa vie au bord de l'eau. #14. Voyageuse, avide d'évasion et de découvertes, Victoire est de ces personnes qui rêveraient de faire le tour du monde, et qui n'en ont jamais assez vu. Curieuse de tout, fascinée par l'autre et par l'idée que d'autres cultures et civilisations vivent en ce monde, elle s'entend généralement bien avec tous les étudiants venus de l'étranger, tant elle brûle d'envie d'entendre ce qu'ils ont à dire et de savoir d'où ils viennent. Depuis deux années consécutives, elle est élue déléguée afin de les représenter, et cela ne surprend plus personne, au vu de la popularité dont elle jouit au sein de la communauté étrangère de Beauxbâtons. #15. Anti-conformiste, souvent, loin d'être marginale, elle reste peu désireuse de se fondre dans une masse et d'entrer dans une case. Pas d'étiquettes, humeur changeante, elle peut parfaitement porter des talons aiguilles un jour, et des rangers le lendemain. Ceux à qui ça pose problème n'ont qu'à la fuir, car sa franchise exacerbée saura bien vite les remettre à leur place. #16. Quidditch, une activité sportive qu'elle apprécie, tant elle semble faire partie de son patrimoine génétique. Si l'eau est son élément, l'air peut être sa drogue, et elle aime voler, surplomber les plaines et les forêts, s'évader, tout simplement. Longtemps poursuiveuse pour l'équipe de Serdaigle, en Angleterre, elle joue également ici dans l'une des équipes de l'école. Lorsqu'elle n'est pas sur la pelouse du terrain de quidditch ou sur les planches d'une scène de théâtre, elle est probablement quelque part en train de faire du yoga. « Un esprit sain dans un corps sain », vous dirait-elle. #17. Shakespeare, le nom d'un dramaturge anglais extrêmement célèbre, certes, mais aussi et surtout le nom dont elle a affublé son chat adoré, une énorme boule de poil angora au pelage gris et aux yeux d'un bleu perçant. Offert par ses grands-parents lorsqu'elle a reçu sa lettre d'admission pour beauxbâtons, l'animal a maintenant sept ans, et se distingue par sa légendaire tendance à déchiqueter tout ce qui se trouve à sa portée. Il n'est généralement pas bien loin de sa maîtresse, et elle le trimballe un peu partout, y compris chez Teddy lorsqu'elle y passe le week-end.



L'écrivain anonyme PSEUDO / PRÉNOM •  Julie/TIGRE. ÂGE • vingt-ans. PRÉSENCE • 7/7 jours, au maximum  (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  3786358816 COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM • via bazzart. COMMENTAIRE(S) • il est magnifique, bravo pour ce joli travail  (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  1060857654  AVATAR • gabriella wilde. CREDITS • yumiita. MOT DE LA FIN •  (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  3584230027
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Weasley
Victoire Weasley
❝ HIBOUX : 469
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1772
❝ MIROIR : gabriella wilde.
❝ CREDITS : pando.
❝ DIALOGUES : darkcyan.
❝ ÂGE : vingt-deux ans.
❝ STATUT SOCIAL : simple roturière hybride de sang, son coeur de vélane est pris depuis bien longtemps.
❝ OCCUPATION : en septième année chez les améthysses, parcours scientifique, future médicomage. membre de la troupe de théâtre et poursuiveuse dans l'équipe cristal.

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

Les allégories princières
Imagine all the people living for today.
Chaumière aux coquillages, juin 2004.

« Papa, regarde ce que j’ai trouvé ! ». Lorsque la voix fluette parvient aux oreilles de Bill, un large sourire vient éclairer son visage. Haute comme trois pommes, la petite fille ne doit pas avoir plus de quatre ans. Ses mèches de cheveux coiffées en palmier miroitent au soleil, si blondes qu’elles paraissent ivoire, aveuglant l’homme à la longue silouhette et aux cheveux flamboyants. Peu consciente d’être au centre des attentions, l’enfant sautille gaiement sur la plage, tourne sur elle-même, rit aux éclats sous les yeux émerveillés d’un père attentif au moindre de ses mouvements. Alors qu’elle s’approche de lui, il l’attrape de ses bras puissants, la fait tournoyer dans les airs. Le rire cristallin qui s’échappe encore de ses lèvres l’attendrit, et il s’exclame bruyamment devant le coquillage aux teintes bleutées qu’elle brandit sous son nez. « C’est magnifique, mon cœur ». Les yeux de la petite pétillent, et elle s’agite, secouant la tête avec entrain. Sentant qu'elle n'attend que de retourner jouer dans les vagues, le père capitule, embrassant une de ses joues rosies par l'air marin avant de la reposer à terre. Il ne faut que quelques secondes à l'enfant pour s'éloigner, surexcitée, ses petits pieds plantés dans le sable au fur et à mesure qu'elle s'approche de l'océan.  « Ne t’éloigne pas trop, Victoire ». Ce petit être, le sien, lui semble si frêle que le vent pourrait l'emporter à tout instant. Quatre années se sont écoulées depuis sa naissance, et pourtant, il a parfois l'impression qu'elle vient à peine de débarquer dans sa vie. Il ne peut oublier le jour de sa naissance, tant il fut chargé en émotions contradictoires, tant il le vit grandir si brutalement. Pleurer un frère et des amis le matin même, et voir sa douce Fleur perdre les eaux, au beau milieu d'une cérémonie commémorative ravivant en lui des souvenirs douloureux. Être précipité à l'hôpital, mort d'angoisse, alors que l'enfant arrive trop vite, trop tôt. Tenir sa fille dans ses bras pour la première fois, réaliser qu'il devient père, s'efforcer de ne pas penser à ceux qui n'auront plus ce droit. Sentir au plus profond de son être qu'un prénom s'impose, comme une évidence, comme une manière de rendre hommage à ceux qui sont partis trop tôt. Victoire. Son trésor, sa fierté, son aînée. Puis, Dominique, une autre princesse à chérir, et qui sait, après, si un petit garçon ne viendra pas les rejoindre à la Chaumière aux coquillages, au bord de l'eau, de cet océan que les petites affectionnent déjà tant. Il est heureux, Bill, prend conscience qu'il doit l'être. Afin qu'ils ne soient pas morts en vain, tous, afin qu'ils n'aient pas lutté jusqu'à l'épuisement pour rien. Il est persuadé de s'être battu pour un monde meilleur, le Weasley, un monde dans lequel Victoire et Dominique pourront vivre sans crainte. Les mains enfoncées dans les poches, il balaie de nouveau l'horizon de ses prunelles claires, juste quelques secondes, avant de chercher de nouveau la petite créature aux cheveux blonds. Les pieds dans l'eau, Victoire fixe elle aussi la vaste étendue bleutée, tranquille, comme apaisée par le bruit des vagues qui viennent chatouiller et lécher ses minuscules orteils. Tout sourire, Bill s'approche d'elle, et se saisit de la petite main qu'elle lui tend lorsqu'elle l'aperçoit. « Tu veux aller dire bonjour à Dobby ? ». Elle hoche vivement la tête, et laisse son père l'entraîner vers les dunes. Le paysage des Cornouailles est à couper le souffle, et il sait à cet instant qu'il n'aurait pas pu choisir de meilleur endroit pour élever ses enfants.

Imagine all the people living life in peace.
Le terrier, mai 2011.

« Bon anniversaire, Victoire ! ». Le vacarme assourdissant l'étourdit un instant, alors que la pléiade de chevelures rousses, blondes et brunes entonne à pleins poumons, et surtout sur un ton effroyablement faux, une chanson qu'elle est censée apprécier. Joyeux anniversaire. Un instant, ses prunelles azurées balaie la tablée si longue qu'elle semble interminable, et elle esquisse un sourire qu'elle veut sincère. Son père, grand et dégingandé, les cheveux roux noués en un catogan par les mains adroites de Fleur. Sa mère, tout sourire, reflet plus âgé de sa propre personne. Sa soeur, son frère, ses oncles, ses tantes, ses grands-parents et ses cousins, toujours plus nombreux, au fur et à mesure que les ventres s'arrondissent. Une belle tribu, une famille heureuse, un véritable clan que forment les Weasley et les Potter, tous réunis en ce jour si particulier. Le jour de l'anniversaire de Victoire, c'est vrai, celui de ses onze ans. Le dernier deux mai avant qu'elle n'entre à Poudlard, la première née. Mais aussi le treizième deux mai depuis que des innocents ont péri dans l'enceinte même de l'école qu'elle rejoindra quelques mois plus tard. Un jour de fête, un jour de deuil, un jour qui la voit grandir, mais qui rappelle tristement à tous les esprits que d'autres n'auront plus cette chance. Un paradoxe qu'enfant, l'intéressée ne saisissait pas, trop jeune et innocente pour comprendre. Pourtant, maintenant, elle comprend, et elle voit. Elle voit le sourire teinté de tristesse que lui offre son père, le matin, lorsqu'il la réveille pour lui souhaiter un bon anniversaire. Elle voit les regards se perdre dans le vide, les visages se crisper alors que la journée avance et que la famille se réunit. Elle voit la douleur, atténuée avec le temps, mais réelle. Et elle ne le supporte plus, Victoire, de voir tout cela. D'être née un deux mai, ce stupide jour, le pire qui soit à ses yeux. Un triomphe, qu'ils disent, une victoire. Sur le mal qu'on a voulu leur imposer, sur la haine qu'on leur a opposé, et sur le sang qu'on a fait couler. Elle a pourtant bien des difficultés à y croire, Victoire, lorsque qu'elle croise le regard triste de Teddy. Orphelin de père, orphelin de mère, des parents qu'il n'a jamais connu, disparus, un deux mai. Et ils appellent ça une victoire ?

Résignée, elle reporte son attention sur la situation présente, fixant l'énorme gâteau gravé de son prénom. Lorsque les derniers airs de la célèbre chanson résonnent, elle se force à esquisser un sourire, le plus brillant, le plus sincère qui soit. Bonne comédienne. L'illusion semble parfaite, et ses yeux se perdent entre les flammes des bougies qui se consument à petit feu. « Allez, souffle, mon coeur ». La voix de son père a le don de l'apaiser, et lui arrache cette fois-ci un véritable sourire. Elle est encore jeune, Victoire, ne comprend pas encore que cette comédie, elle s'appliquera à la jouer tous les ans, inlassablement, jusqu'à la fin de sa vie. Parce qu'elle en a besoin, parce qu'ils en ont tous besoin. Pour oublier, pour superposer les souvenirs, remplacer le deux mai qu'on déteste, celui qui ravive la douleur, par un deux mai qu'on aime, un deux mai heureux, familial, plein d'avenir. Un deux mai d'espoir. Pressée par ses proches, Victoire finit par se pencher, par approcher ses lèvres roses des bougies. Lorsqu'elle souffle, les acclamations et les applaudissements la submergent, et elle laisse enfin de côté la tristesse, pour un instant.

Imagine all the people sharing all the world.
Le terrier, août 2016.

« À Beauxbâtons ! ». La peau laiteuse de la jeune fille rosit, alors que les coupes de cristal s'entrechoquent et que les regards se posent sur elle. Les prunelles brillantes de Fleur ne laissent aucun doute sur les émotions qui l'envahissent petit à petit, sa famille réunie afin de célébrer la réussite de sa fille, son aînée, sa victoire. Mini-fleur, comme on l'appelle parfois pour la taquiner, a été suffisamment brillante pour être jugée digne d'une école à la renommée mondiale, et en cela, elle mérite d'être célébrée. En cette chaude soirée d'août, dans le jardin champêtre du terrier, l'ambiance est à la fête, et pour cause : la lettre d'admission que Victoire attendait tant, celle qu'elle convoitait depuis déjà bien longtemps, est enfin arrivée. Beauxbâtons, la France, Paris. Un doux rêve qui se réalise, celui de marcher dans les pas de sa mère, d'intégrer la prestigieuse école qui l'a formée et dont elle lui parle incessamment depuis l'enfance. Un symbole fort, une envolée vers un inconnu qui ne l'est plus réellement, tant elle entend parler de l'école depuis sa naissance. Oh, bien sur, Victoire connait la France, ses paysages merveilleux, si changeants d'une région à l'autre, ses côtes et ses montagnes, son charme indéniable, surtout. Elle y a passé d'innombrables moments, des vacances, au sein d'une famille maternelle qu'elle a appris à connaître et aimer autant que celle de son père. La France commence à lui être familière, et pourtant, elle a l'impression de ne la connaître que trop peu, d'avoir encore bien des choses à apprendre, à découvrir et à apprécier. Elle a besoin de plus, Victoire, besoin d'une véritable indépendance. Et elle l'obtiendra, comme en témoigne la lettre froissée, lue et relue des milliers de fois, qu'elle tient encore dans une de ses mains.

Assise, bercée par l'allégresse des rires et des bavardages endiablés de ses proches, elle laisse ses prunelles vagabonder à leur guise, effleurer chaque visage chéri autour de la table. Certains diraient qu'ils sont bien trop nombreux, les Potter-Weasley, mais il faut croire qu'à ses yeux, ils ne le seront jamais assez. Perdue dans ses pensées, Victoire ne remarque que tardivement ce regard qui l'observe, et elle sent la chaleur se répandre dans son corps alors qu'il lui sourit. Teddy est assis à plusieurs mètres d'elle, coincé entre une Rose surexcitée et un George déchaîné, mais il ne semble pourtant avoir d'yeux que pour elle. Instinctivement, elle rougit, noyée au milieu d'émotions si particulières qu'elles en deviennent indescriptibles. Un peu de gêne, peut-être, car elle se sent terriblement lisible, alors que son coeur cogne si fort dans sa poitrine qu'il lui semble impossible que personne ne l'entende. Gênée, mais aussi terriblement séduite, complice de ce regard brûlant, de ces lèvres tendres qu'elle ne peut s'empêcher de contempler, et qu'elle a déjà embrassées de nombreuses fois. Elle n'a que seize ans, Victoire, et elle a la chance de connaître l'amour sincère, celui qui donne des ailes, qu'on idéalise, certes, mais qu'on vit intensément. Dans ces moments la, lorsqu'il la contemple de cette manière la, elle aimerait crier, la demoiselle, hurler à tous ceux qui l'entourent qu'elle l'aime, lui et pas un autre. Elle se retient pourtant, car leur relation n'est encore que murmurée et dissimulée, particulièrement aux yeux de ses parents dont elle craint par dessus tout la réaction. « Tu es trop jeune, Victoire ». « Tu es naïve, tu n'es qu'une adolescente ». « Il fait partie de la famille ». Tant de paroles qui n'ont jamais été prononcées, mais qui lui semblent pourtant bien réelles lorsqu'elles hantent ses songes et ses nuits. Non, décidément, elle ne peut pas leur avouer. Elle n'est pas prête, Victoire, et elle a par dessous tout une peur dévorante de lire la déception dans leurs yeux pourtant si fiers. Elle se fait peut-être des idées, dramatise peut-être une réaction dont elle ignore tout. Elle n'en sait rien, l'adolescente, et elle n'a même pas envie de le savoir, au fond. Pas tout de suite, pas maintenant, pas juste avant qu'elle intègre Beauxbâtons. Loin d'eux, loin de sa précieuse famille, tout lui paraîtra peut-être plus clair, et il sera alors facile de se confesser. De confirmer les doutes et les chuchotements, d'avouer que non, Teddy n'a pas soudainement décidé d'aller vivre en France parce qu'on y trouve plus d'opportunités. Il le fait pour elle, en grande partie, pour qu'ils puissent être ensemble, à l'abri des regards, dans un premier temps.

Soudainement, l'atmosphère autrefois si agréable se fait pesante, et elle éprouve un besoin viscéral de quitter la table. Affichant un sourire timide, elle prétend devoir s'éclipser pour aller aux toilettes, et s'éloigne, laissant ses sandales légères la guider vers la porte du terrier, les herbes hautes lui chatouillant les mollets. Une fois la porte franchie, elle pousse un soupir de soulagement, enfin à l'abri des regards. De celui de Teddy, qui la déstabilise, mais aussi de ceux de sa famille, qui lui semblent lire en elle comme dans un livre ouvert. Adossée à un mur de pierre brute, debout dans la cuisine vide, Victoire profite un instant de la fraicheur de l'endroit. Seule, apaisée, elle n'entend les pas qui se dirigent vers elle qu'au dernier moment, et frémit légèrement lorsqu'une familière franchit l'embrasure de la porte. Ginny, sa tante, avec laquelle elle entretient une relation complice. « Tout va bien ma belle ? ». Déstabilisée par les prunelles inquisitrices de sa tante, Victoire esquisse un sourire confus, avant de hocher machinalement la tête. Elle ne peut pas lui dire ce qui la tracasse, alors elle se contente que prétendre que rien ne cloche chez elle. De toute manière, ses soucis doivent paraître bien dérisoires à côté de ceux d'une adulte ayant traversé tant d'épreuves, et inspirant tant de respect. Devant le silence de sa nièce, Ginny s'approche d'elle, hésite un instant, avant de prendre de nouveau la parole. « Tu sais, j'avais à peu près ton âge, à l'époque où j'ai su que j'aimais ton oncle un peu plus que de raison » . Le sang de la demoiselle ne fait qu'un tour, et elle se fige alors que son regard soutient celui de sa tante. Elle sait. Encore une fois, les battements de son coeur s'accélère, et elle ne peut s'empêcher de céder à une certaine panique. Elle sait, Ginny, alors peut-être que tout le monde sait. Finalement, les prunelles de la blonde se font interrogatrices, et la rousse la gratifie d'un sourire bienveillant. « Ça crève les yeux, que vous vous aimez tous les deux ». « Et c'est plutôt beau à voir ». Le ton taquin qu'elle emploie pousse encore Victoire à rougir jusqu'aux oreilles, et elle se mordille nerveusement la lèvre, partagée entre des émotions contradictoires. Gênée, mortifiée, mais aussi soulagée que ce secret n'en soit plus réellement un. « Le plus drôle, c'est que les seuls à n'avoir rien remarqué sont probablement tes parents ». Le rire léger qui s'échappe des lèvres de Ginny détend Victoire un instant, et elle pousse un soupir de soulagement. Au moins deux personnes en ce monde qui n'ont pas les yeux rivés sur sa vie sentimentale. « Tant mieux, honnêtement ». « Je ne sais pas comment ils réagiraient s'ils l'apprenaient, surtout mon père ». Un instant, une image l'envahit, celle de son père sur le point de s'étouffer en apprenant que sa petite fille est en réalité bien plus mûre qu'il ne le pense. Si la scène l'angoisse particulièrement, elle est aussi extrêmement drôle, et le simple fait de l'imaginer dans son esprit arrache à Victoire un sourire. « Allez, reviens un peu à table avec nous ». « Tu auras tout le temps de leur en parler plus tard ». « Quand tu te sentiras prête ». Saisissant la main tendue, Victoire se glisse à la suite de sa tante, muée d'un souffle nouveau. Elle n'a que seize ans, la demoiselle, mais elle a pourtant réussi à se faire admettre dans l'une des plus prestigieuses de la planète. Elle est amoureuse, certes, follement, mais d'un garçon gentil, que tous connaissent et apprécient. Elle n'est pas toujours confiante, Victoire, et elle doute parfois, mais elle est fière, de sa réussite et de Teddy, d'être un membre de cette grande famille à part entière. Alors, elle se persuade qu'elle n'a pas à s'en faire, car quoi qu'il arrive, et quoi qu'elle fasse, les Potter-Weasley ne la laisseront pas tomber.

They may say she's a dreamer. But she's not the only one.
Quelque part en Bretagne, fin mai 2020.

« Bon, on plante la tente ici ? ». La voix chaude et familière la tire brutalement de ses pensées, l’arrachant impitoyablement à sa longue contemplation de la ligne de l’horizon. Devant elle s’étend l’Océan Atlantique, vaste et majestueux, si tranquille qu’elle croit presque rêver. Le charme sauvage des côtes bretonnes la séduit encore irrémédiablement, tant elle ravive une montagne de souvenirs gravés dans sa mémoire. Dominique et Olympe, les cheveux au vent, perchées sur un rocher qu’elle peut encore apercevoir. Louis jouant dans les vagues, couvert de sable, terriblement attendrissant.  Teddy, sa main serrant la sienne, les rires complices et le temps qui s’envole en sa présence, comme toujours. Tant de raisons qui expliquent l’adoration qu’à Victoire pour cet endroit, pour cette plage, pour cette région et pour ce pays. Ici, elle oublie tout. La magie, les ennuis, ces aristocrates ridicules, et surtout les ACORS qui approchent bien trop dangereusement à son goût. Lorsqu’elle se décide finalement à se retourner, un sourire malicieux éclaire son visage. Ses prunelles azurées brillent d’une lueur joueuse, et elle esquisse quelques pas dans la direction du jeune homme. « Tu veux pas plutôt qu'on dorme à la belle étoile ? ». En cette fin de mois de mai, les températures sont encore fraîches, mais elle s’en fiche un peu, Victoire. La simple perspective d’imaginer leurs deux corps étendus, blottis l’un contre l’autre et surplombés par l’immensité d’un ciel constellé d’étoiles suffit à lui faire oublier le froid, un mot qui ne fait de toute manière pas réellement partie de son vocabulaire. Face à elle, Teddy reste sceptique, ce qui a le don d’agacer la demoiselle. Le ciel grisâtre lui arrache une moue dubitative. Elle sait aussi bien que lui que les chances qu’il se mette à pleuvoir sont élevées, mais elle fait pourtant mine de l’ignorer, haussant faussement les épaules. « Quoi, t’as peur de la pluie ? ». Elle feint l’étonnement à merveille, Victoire, et elle poursuit en s’approchant lentement de son Lupin adoré. « C’est que de l’eau, hein ». Moqueuse, elle s’approche encore, sentant le loup prêt à se jeter sur elle. Il n’est pas très difficile à provoquer, l’impulsif, et même après des années de relation, cela l'amuse toujours autant. Féline, elle franchit d'une traite la distance qui les sépare, vient effleurer la peau tendre de son cou du bout des lèvres. Elle sait, elle sent qu'il réfléchit, et que sa réaction ne se fera pas attendre. Gagné. Sans crier gare, il la soulève impitoyablement, et elle couine en sentant le sol se dérober sous ses pieds. En quelques secondes, elle se retrouve perchée sur son épaule, les pieds et la tête dans le vide, alors qu'il la trimballe comme un sac à patate dans une direction qu'elle ne connait que trop bien. « Edward Remus Lupin, je te jure que si tu ne me reposes pas immédiatement, je ... ». Elle glousse bruyamment, incapable de garder son sérieux plus longtemps, alors qu'il l'entraîne d'un pas déterminé vers l'océan. Hilare, Victoire à a peine le temps de prendre une grande inspiration avant de se retrouver les quatre fers en l'air, plongée dans l'eau qui décidément, est bien plus froide qu'elle ne l'imaginait. Glacée, trempée jusqu'aux os, il ne lui faut qu'une demi-seconde pour sortir la tête de l'eau qui lui arrive déjà jusqu'au bassin, tant l'océan peut être profond même à un ou deux mètres de la berge. Le visage fermé, les cheveux dégoulinant sur son t-shirt désormais transparent, elle darde sur le jeune homme un regard qu'elle veut assassin. Taquin, il ne lui adresse qu'un large sourire moqueur en retour, un sourire qu'elle a bien cherché, en somme. « Tu te souviens de la fois où tu avais essayé de donner un bain à Shakespeare ? ». Oh que oui, elle s'en souvient et l'image qui s'impose à son esprit lui arrache un sourire bien malgré elle. Pauvre chat, trempé jusqu'aux os et couvert d'une mousse rosâtre, victime de l'une des pulsions incompréhensibles de sa maîtresse. « Tu fais exactement la même tête que lui à ce moment la ». Incapable de jouer la comédie plus longtemps, elle glousse et entreprend de l'éclabousser. Même glacée, Victoire adore l'eau, et elle l'aurait volontiers entraîné avec elle pour une baignade romantique si la température avait été plus clémente. « Allez, sors de la, tu vas attraper froid ». Lorsqu'il lui tend les bras, elle sourit et le rejoint en quelques enjambées. Cet instinct protecteur fait partie des nombreuses choses qui le séduisent chez lui, et qui ne changent pas avec le temps, pour son plus grand plaisir. Son corps trempé ne tarde pas à s'embraser au contact brûlant du jeune homme, et elle le sent frissonner. Instinctivement, son visage vient se blottir dans le creux de son cou, et elle y dépose quelques baisers glacés. À cet instant, Paris, son agitation et son stress quotidien lui semblent bien loin, à des années lumières de deux êtres qui ne demandent qu'à s'évader. Lundi, le retour à la réalité sera probablement difficile, mais elle s'en fiche, Victoire. Elle ne vit que pour le moment présent, celui qu'ils partagent, et en oublie jusqu'à l'existence d'un éventuel lendemain.


_________________


ADVENTURE OF A LIFETIME

Turn your magic on, to me she'd say, everything you want is a dream away. Under this pressure, under this weight, we are diamonds. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Tristan de Colnet
Admin
Tristan de Colnet
❝ HIBOUX : 537
❝ AUTRES VISAGES : emma rosier
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2168
❝ MIROIR : sam claflin.
❝ CREDITS : pevensie. (avatar) tumblr. (gifs)
❝ DIALOGUES : darkseagreen
❝ ÂGE : vingt-quatre ans.
❝ STATUT SOCIAL : noble, fils de duc, aspirant à succéder son père à la tête du duché.
❝ OCCUPATION : neuvième année, écrin de jade, cursus social et politique.

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

Bienvenue officiellement ! :jule: :jule:
Que de bons choix, Victoire, Gabriella, Teddy... brille
Hâte de voir ce que tu vas faire de Vivi, bon courage pour ta fiche ! I love you

_________________

yesterday, all my troubles seemed so far away ✻ now it looks as though they're here to stay. suddenly i'm not half the man i used to be, there's a shadow hanging over me. oh, yesterday came suddenly.
(the beatles - yesterday)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

CUTIE PIE (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  3681568065 Vic je l'aime d'amour et toi t'as l'air tellement choute, ça va être top de faire des plans avec toi (invasion de Weasley, BOUM :jule: ). je pose mes bagages et je campe là en attendant la suite, tu permets ? (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  797696544 BIENVENUE officiellement du coup et bon couraaage pour ta fiche (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  1571359106
Revenir en haut Aller en bas
Juliette de Noblecourt
Admin
Juliette de Noblecourt
❝ HIBOUX : 627
❝ AUTRES VISAGES : ( alice desclève, ESTP, famille royale ) ; fiche de liens juliette
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2280
❝ MIROIR : holland roden.
❝ CREDITS : (c) hepburns
❝ ÂGE : vingt deux ans.
❝ STATUT SOCIAL : noble (duchesse).
❝ OCCUPATION : étudiante rubissan, parcours littérature & art magique.

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

VICTOIRE. (oo) (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  3312731127 (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  1060857654 (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  2732716824 je vous shippe déjà avec teddy. :admiration:
bienvenue parmi nous charmante damoiselle :lovehug: :ptikeur:

_________________

  

I feel alive and the world it's turning inside out yeah, I'm floating around in ecstasy. I'm a shooting star leaping through the skies, like a tiger defying the laws of gravity. Two hundred degrees, I'm traveling at the speed of light, I'm a rocket ship on my way to Mars on a collision course, I am a satellite I'm out of control ! I am a sex machine ready to reload like an atom bomb about to oh oh oh oh explode, don't stop me now queen.
Revenir en haut Aller en bas
Elysée L. Berthelot
You don't mess with LOVE, you mess with the TRUTH.
Elysée L. Berthelot
❝ HIBOUX : 1142
❝ AUTRES VISAGES : Valentine de Boisbleau
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2645
❝ MIROIR : Leighton Meester.
❝ CREDITS : Everdeen, Tumblr, Wild Hunger.
❝ DIALOGUES : indianred
❝ ÂGE : Vingt-quatre ans.
❝ STATUT SOCIAL : Petite Noblesse (héritière du Comté d'Anjou).
❝ OCCUPATION : Beauxbâtons, en huitième année. Parcours social et politique. Comice Rubissane et membre du Cercle de la Rosière.

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

BIENVENUE officiellement I love you I love you

_________________

even angels have their demons.
I had made every single mistake that you could ever possibly make. I took and I took and I took what you gave but you never noticed that I was in pain. I knew what I wanted; I went in and got it. Did all the things that you said that I wouldn't. I told you that I would never be forgotten and all in spite of you. And I'm still breathing, I'm alive.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Weasley
Victoire Weasley
❝ HIBOUX : 469
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1772
❝ MIROIR : gabriella wilde.
❝ CREDITS : pando.
❝ DIALOGUES : darkcyan.
❝ ÂGE : vingt-deux ans.
❝ STATUT SOCIAL : simple roturière hybride de sang, son coeur de vélane est pris depuis bien longtemps.
❝ OCCUPATION : en septième année chez les améthysses, parcours scientifique, future médicomage. membre de la troupe de théâtre et poursuiveuse dans l'équipe cristal.

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

Merci à tous les quatre, j'espère que la petite Victoire sera à la hauteur de vos espérances brille
Tu restes par ici autant de temps que tu le voudras, cousine, y a de la place pour tout le monde (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  3786358816

_________________


ADVENTURE OF A LIFETIME

Turn your magic on, to me she'd say, everything you want is a dream away. Under this pressure, under this weight, we are diamonds. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Le Floch
Nolan Le Floch
❝ HIBOUX : 51
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1367
❝ MIROIR : Jack Falahee
❝ CREDITS : BALACLAVA (ava)
❝ ÂGE : 23 ans
❝ STATUT SOCIAL : Noble (Comte de Cornouailles)
❝ OCCUPATION : Chef de l'Obédience des Onze

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

Juliiiiiie brille TOI, sur AA :perv:

Bienvenue sur AA, j'ai hâte de te lire à nouveau (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  1060857654 ça me rappellera des souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Weasley
Victoire Weasley
❝ HIBOUX : 469
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1772
❝ MIROIR : gabriella wilde.
❝ CREDITS : pando.
❝ DIALOGUES : darkcyan.
❝ ÂGE : vingt-deux ans.
❝ STATUT SOCIAL : simple roturière hybride de sang, son coeur de vélane est pris depuis bien longtemps.
❝ OCCUPATION : en septième année chez les améthysses, parcours scientifique, future médicomage. membre de la troupe de théâtre et poursuiveuse dans l'équipe cristal.

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

Audrey brille Et oui, il fallait bien que je cède à l'attrait irrésistible de ce forum un jour :hehe:
T'es belle en Nolan, dis donc, j'approuve (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  3786358816
Merci beaucoup (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  1060857654

_________________


ADVENTURE OF A LIFETIME

Turn your magic on, to me she'd say, everything you want is a dream away. Under this pressure, under this weight, we are diamonds. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

omfg. ton avatar (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  3312731127
(je shippe totalement Teddy & Victoire donc je sens d'ici les feels, et le plaisir de vous lire Ted & toi (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  1060857654 )

bon courage pour ta fiche ... qui semble déjà finie (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  3312731127
Revenir en haut Aller en bas
Juliette de Noblecourt
Admin
Juliette de Noblecourt
❝ HIBOUX : 627
❝ AUTRES VISAGES : ( alice desclève, ESTP, famille royale ) ; fiche de liens juliette
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2280
❝ MIROIR : holland roden.
❝ CREDITS : (c) hepburns
❝ ÂGE : vingt deux ans.
❝ STATUT SOCIAL : noble (duchesse).
❝ OCCUPATION : étudiante rubissan, parcours littérature & art magique.

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

J'attends l'avis de ta cousine Rose Weasmoche avant de te valider. :jule: :ptikeur:

_________________

  

I feel alive and the world it's turning inside out yeah, I'm floating around in ecstasy. I'm a shooting star leaping through the skies, like a tiger defying the laws of gravity. Two hundred degrees, I'm traveling at the speed of light, I'm a rocket ship on my way to Mars on a collision course, I am a satellite I'm out of control ! I am a sex machine ready to reload like an atom bomb about to oh oh oh oh explode, don't stop me now queen.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Weasley
Victoire Weasley
❝ HIBOUX : 469
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1772
❝ MIROIR : gabriella wilde.
❝ CREDITS : pando.
❝ DIALOGUES : darkcyan.
❝ ÂGE : vingt-deux ans.
❝ STATUT SOCIAL : simple roturière hybride de sang, son coeur de vélane est pris depuis bien longtemps.
❝ OCCUPATION : en septième année chez les améthysses, parcours scientifique, future médicomage. membre de la troupe de théâtre et poursuiveuse dans l'équipe cristal.

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

Sixtine Oh merci, une petite pensée pour le créateur qui a effectivement fait du très bon travail brille

Juliette Pas de problème, je patiente :siffle:

_________________


ADVENTURE OF A LIFETIME

Turn your magic on, to me she'd say, everything you want is a dream away. Under this pressure, under this weight, we are diamonds. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Anthéa Buffenoir
Anthéa Buffenoir
❝ HIBOUX : 355
❝ AUTRES VISAGES : Isis de Monteynard
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1655
❝ MIROIR : Gaia Weiss
❝ CREDITS : Liquorice wand (c)
❝ DIALOGUES : #993366
❝ ÂGE : 21 ans
❝ STATUT SOCIAL : Haute noblesse
❝ OCCUPATION : Quidditch

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

J'adore ton avatar (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  3312731127 Puis j'ai envie de dire "Weasley est notre Reine" (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  1588408449 (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  1571359106

_________________


I remember tears streaming down your face
When I said, I'll never let you go, When all those shadows almost
killed your light. I remember you said, Don't leave me here alone
But all that's dead and gone and passed tonight. safe&sound
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Weasley
Victoire Weasley
❝ HIBOUX : 469
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1772
❝ MIROIR : gabriella wilde.
❝ CREDITS : pando.
❝ DIALOGUES : darkcyan.
❝ ÂGE : vingt-deux ans.
❝ STATUT SOCIAL : simple roturière hybride de sang, son coeur de vélane est pris depuis bien longtemps.
❝ OCCUPATION : en septième année chez les améthysses, parcours scientifique, future médicomage. membre de la troupe de théâtre et poursuiveuse dans l'équipe cristal.

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

Merci I love you Exactement, l'adaptation de ce slogan au féminin me parait tout à fait pertinente - et je pense que Rose sera d'accord avec ça :siffle:

_________________


ADVENTURE OF A LIFETIME

Turn your magic on, to me she'd say, everything you want is a dream away. Under this pressure, under this weight, we are diamonds. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Juliette de Noblecourt
Admin
Juliette de Noblecourt
❝ HIBOUX : 627
❝ AUTRES VISAGES : ( alice desclève, ESTP, famille royale ) ; fiche de liens juliette
❝ CÔTE DE POPULARITE : 2280
❝ MIROIR : holland roden.
❝ CREDITS : (c) hepburns
❝ ÂGE : vingt deux ans.
❝ STATUT SOCIAL : noble (duchesse).
❝ OCCUPATION : étudiante rubissan, parcours littérature & art magique.

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

Félicitations & bienvenue

ahhh la charmante victoire  (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  1060857654  (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  3584230027 j'ai kiffé ce que tu as fait d'elle (#teddyvictoire aussi  (victoire) when she was just a girl, she expected the world.  1078141200 ), et la suite que t'as donné à JK Rowling  :admiration:  :lovehug: La répartition ;
Merveille d’ingéniosité signée de la baguette de Nicolas Flamel, la Fontaine captive l’attention des étudiants qui l’encerclent. De son fond parsemé de mille pierres chatoyantes aux miroitements nacrés de l'eau qui y ondoient sans discontinuer, elle est somptueusement imprégnée de la féérie, la beauté de Beauxbâtons, glorieuse Académie dont on t’a longuement vanté les mérites. Les pierres elles-mêmes, tu le sais, n’ont rien d’anodin : elles sont envoûtées, vouées à accompagner tout au long de leur scolarité les élèves auxquels elles reviendront de droit — de la cérémonie de leur répartition à l’obtention de leur ultime diplôme.
Dans un silence religieux, attentifs aux indications des enseignants, les adolescents observent ton avancée et, d’un pas assuré, tu te soumets à la magie de l'exquise Fontaine. C’est une sensation étrange : l’eau se reflète sur tes traits, elle te sonde, discerne ta personnalité. Au terme d’un moment de méditation, l’une des pierres se détache de ses consœurs et jaillit à la surface. Elle est tienne, symbole de l’écrin auquel tu appartiens désormais : Améthysse. Tu n’as pas le temps de te pencher pour la saisir : sous tes yeux ébahis, l'esprit ancestral de la Fontaine se matérialise. Tu n’en distingues que la fine main, féminine, translucide et faite d'eau, qui te rejoint paume ouverte pour t’offrir sa pierre.

Te voilà officiellement élève à Beauxbâtons.

Et ensuite ?
Félicitations, tu as passé l'épreuve de la présentation avec brio ! Il est temps à présent de penser à quelques points essentiels : il te faut passer par la case fiche de relations [ portoloin ] et, bien sûr, vérifier que ton personnage est correctement répertorié dans les différents registres du forum. Tu peux également nous faire part de tes recherches [ portoloin ] et de tes [ scénario ]. En dehors du rp, tu appartiens désormais à l'équipe hippogriffe : pour pimenter l'ambiance, rien de tel qu'un petit jeu de compétition, rapportez le plus de points à votre équipe afin de profiter de petites surprises, plus d'informations par ici [ portoloin ]. Pour finir, n'hésite pas à profiter des actualités et de la technomagie [ portloin] mise à ta disposition.

En cas de besoin, le staff se tient à ta disposition. Amuse-toi bien !

_________________

  

I feel alive and the world it's turning inside out yeah, I'm floating around in ecstasy. I'm a shooting star leaping through the skies, like a tiger defying the laws of gravity. Two hundred degrees, I'm traveling at the speed of light, I'm a rocket ship on my way to Mars on a collision course, I am a satellite I'm out of control ! I am a sex machine ready to reload like an atom bomb about to oh oh oh oh explode, don't stop me now queen.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Weasley
Victoire Weasley
❝ HIBOUX : 469
❝ CÔTE DE POPULARITE : 1772
❝ MIROIR : gabriella wilde.
❝ CREDITS : pando.
❝ DIALOGUES : darkcyan.
❝ ÂGE : vingt-deux ans.
❝ STATUT SOCIAL : simple roturière hybride de sang, son coeur de vélane est pris depuis bien longtemps.
❝ OCCUPATION : en septième année chez les améthysses, parcours scientifique, future médicomage. membre de la troupe de théâtre et poursuiveuse dans l'équipe cristal.

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

Merci beaucoup pour la validation et les compliments brille

_________________


ADVENTURE OF A LIFETIME

Turn your magic on, to me she'd say, everything you want is a dream away. Under this pressure, under this weight, we are diamonds. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(victoire) when she was just a girl, she expected the world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» when she was just a girl, she expected the world ▬ sariopée
» Heartbreaker version girl [Finish]
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» Acte malsain à l'église (PV Victoire)
» Gossip Girl RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ad Astra :: Gestion des Personnages :: Le carrosse volant :: A dos d'abraxan-